flechePublicité

Preview The Witcher 3 : Wild Hunt (PS4, Xbox One) : sur JeuxVideo.fr



Sortie le 19 Mai 2015 , PS4 , Xbox One , Plus de tests sur PC

Preview

  • Dans quelques semaines - le 19 mai 2015 pour être exact - CD Projekt RED va mettre un terme à l'interminable attente de tous les fans de Geralt de Riv en distribuant The Witcher 3 : Wild Hunt. Histoire de faire rager les plus impatients d'entre vous, sachez qu'un rapide séjour dans la capitale polonaise, nous a permis de poser nos grosses-mains-pleines-de-doigts sur une préversion du jeu. Nous...
La note des internautes
8.6

(29 votes)
Publiée le 26/01/2015 à 16:01, par Nerces

Preview The Witcher 3 : on tient déjà le jeu de l'année ?

CD Projekt nous a permis de tester durant près de quatre heures les versions PC, PS4 et Xbox One de The Witcher 3 : Wild Hunt.

Dans quelques semaines - le 19 mai 2015 pour être exact - CD Projekt RED va mettre un terme à l'interminable attente de tous les fans de Geralt de Riv en distribuant The Witcher 3 : Wild Hunt. Histoire de faire rager les plus impatients d'entre vous, sachez qu'un rapide séjour dans la capitale polonaise, nous a permis de poser nos grosses-mains-pleines-de-doigts sur une préversion du jeu. Nous avons ainsi pu nous essayer à une belle portion du prologue et voir tourner l'ensemble sur les trois plateformes concernées, PC, PS4 et Xbox One. Autant être clairs, nous avons pris une belle claque !

Sur la piste de YenneferRetour au sommaire
Sans surprise, The Witcher 3 débute plus ou moins là où le précédent opus s'achevait. La séquence d'introduction nous permet de retrouver Geralt et Vesemir - son mentor - alors qu'ils sont à la recherche de Yennefer de Vengerberg. Cette quête sert de fil conducteur à toute la première partie du jeu, mais nous n'en dirons pas plus sur ses enjeux et la manière dont elle se poursuit. De toute façon, CD Projekt souhaitait lui aussi préserver le suspense et comme nous l'avons dit, notre session de jeu s'est focalisée sur deux moments du jeu. Près de trois heures ont été consacrées à la découverte du prologue et des principes clefs de Witcher 3. Ensuite, durant une quarantaine de minutes, nous avons arpenté les îles Skellige pour une massive quête secondaire située une vingtaine d'heures plus avant dans la campagne.

Like jvfr
fleche orange
Un monde vaste et ouvert : Sans doute la principale promesse de Witcher 3, le monde ouvert constitue aussi la prise de risques la plus importante pour CD Projekt RED. Le studio polonais nous avait habitués à travailler dans des environnements limités et, de ce fait, il pouvait canaliser les joueurs afin d'imposer plus aisément son rythme, sa progression. Dans Witcher 3, pareille limitation a disparu, mais qu'on se le dise, CD Projekt a parfaitement négocié l'obstacle ! Le studio s'est bien sûr reposé sur un mélange de quête principale et d'objectifs annexes pour peupler son univers, mais il l'a fait de fort belle manière.

Ainsi, il n'est jamais question de remplissage comme on peut le voir dans les MMORPG et même les plus secondaires des quêtes bénéficient d'un soin de chaque instant. Certaines peuvent occuper le joueur pendant plus de vingt minutes en proposant de véritables petites enquêtes quand d'autres - beaucoup plus courtes - jouent les cartes de l'humour ou de la réflexion presque idéologique. Sans trop en dire, nous ne pouvons nous empêcher d'évoquer cette femme enfermée à l'extérieur de chez elle et qui n'a pour seul objectif que de remettre la main sur son indispensable poêle à frire !

Mieux, nous le disions précédemment, certaines de ces quêtes secondaires sont particulièrement longues. Toute la deuxième partie de notre session était consacrée aux îles Skellige, un archipel non loin du continent principal de Witcher 3. Une lutte de pouvoir y oppose deux clans et Geralt peut fort bien se désintéresser complètement de la chose... d'où l'appellation de quête secondaire par les développeurs. Pour le reste, elle pourrait être intégrée à la campagne de n'importe quel RPG : plusieurs embranchements et conclusions, de nombreux PNJs impliqués et de véritables liens avec le scénario principal du jeu.

15 minutes de gameplay


fleche orange
Des combats mieux construits : Pour de nombreux joueurs, la franchise The Witcher souffre de problèmes au niveau de la gestion de ses combats. Les affrontements avec les quelques boss du deuxième opus n'étaient pas ce que les développeurs polonais avaient de mieux à nous proposer, mais rassurez-vous, les choses prennent un chemin sensiblement différent avec Witcher 3. Tout d'abord, l'utilisation des attaques et des contres s'avère plus fine et plus exigeante. Pour ne rien gâcher, les contrôles répondent parfaitement aux sollicitations du joueur, et ce, même si nous avons été contraints de jouer à la manette : le couple clavier / souris n'était pas encore complètement prêt. Enfin, les adversaires proposés durant cette courte session apportaient une variété non-négligeable dans les approches et les techniques à employer.

fleche orange
Qualité de la narration : Bien au-delà des simples tensions entre elfes et nains qui constituent le sel d'à peu près tous les univers d'inspiration heroic fantasy, The Witcher intègre de vraies questions de société à son scénario. Ce qui est valable dans l'œuvre d'Andrzej Sapkowski, se retrouve logiquement dans les jeux vidéo de CD Projekt et Witcher 3 ne semble pas devoir déroger à cette règle. Que l'on parle du scénario principal ou des quêtes secondaires, tout est prétexte à mettre en avant des thèmes de société on ne peut plus actuels. CD Projekt évoque ainsi sans fard, la question de l'homosexualité ou celle des minorités.

En visitant un des premiers villages, Geralt croise un nain dont la maison a été incendiée. On s'arrête ici sur ce personnage de nain qui déclame : « Après tant d'années, je pensais qu'ils m'avaient accepté, mais en réalité, ils pensaient tous que j'avais planqué un tas d'or quelque part ». Le cas du Witcher lui-même est un autre exemple des thèmes de l'exclusion et du droit à la différence, mais une fois n'est pas coutume, il semble aussi que CD Projekt ait fait preuve d'un peu plus de subtilité. Les développeurs nous ont expliqué avoir mûri et ont même reconnu que certains chapitres des précédents volets auraient été écrits différemment aujourd'hui : on pense notamment à l'intégration de séquences plus charnelles.

Enfin, l'ambition derrière ce Witcher 3 n'a pas eu d'impact négatif sur la qualité d'écriture qui constituait l'un des points forts des précédents jeux, et c'est appréciable. Au travers des différents dialogues, on se rend compte de la personnalité des PNJs et nous n'avons pas senti la moindre incohérence. Les scénaristes poussent une fois encore les joueurs à intervenir de manière régulière durant ces discussions et pas une fois, nous n'avons eu l'impression qu'on nous forçait la main vers des décisions qui n'étaient pas les nôtres. Bien sûr, il conviendra de vérifier tout cela sur l'ensemble du scénario puisque nos 3-4 heures de jeu ne représenteraient qu'un vingtième de la durée de vie totale !

L'événement d'essai du jeu pour les journalistes ...


Dislike jvfr
On a moins aiméRetour au sommaire
fleche orange
Une méthode d'investigation un peu trop systématique : Jusqu'à présent, nous n'avons pas beaucoup parlé des techniques de gameplay mises en place par CD Projekt, et pour cause, elles sont très proches de ce que proposent les classiques du jeu de rôle. Geralt se déplace à pied ou à cheval, il est enfin capable de grimper / sauter et s'il se retrouve encore coincé de temps à autres par des obstacles miniatures, il s'agit sans doute d'un bête problème d'équilibrage qui devrait être résolu bien avant la sortie du jeu. Par ailleurs, dès lors qu'il « mène l'enquête », Geralt peut compter sur ses « sens de sorceleur » pour démêler le vrai du faux ou simplement repérer un indice.

Cette mécanique nous impose de fouiner les alentours de telle ou telle scène de crime, à la manière d'un inspecteur de police. Le doigt sur une gâchette du joypad, on repère des zones orange ou rouges en fonction de ce que l'on cherche. Certaines ne sont que des « leurres » alors que d'autres permettent de faire progresser l'objectif en cours. Dans le cas du monstre qui hante un puits à l'écart du village, il s'agit de repérer les traces de son passage avant de remarquer la manière qu'il a eue de tuer ses victimes. Bien écrite, cette progression est intéressante à plus d'un titre, mais on regrette son côté systématique : en quatre heures, on l'a utilisée peut-être vingt fois.

fleche orange
Magie abusée et caméra perfectible : Comme nous l'ont rappelé à plusieurs reprises les développeurs de CD Projekt, notre préversion était encore loin de la mouture finale du jeu et de nombreuses choses doivent être perfectionnées, améliorées ou équilibrées. Il en ira sans doute ainsi des deux principaux défauts que nous avons à formuler à l'encontre de Witcher 3. Tout d'abord, il faut faire avec quelques problèmes de caméra, en particulier dès lors qu'on se retrouve dos à un mur : notre champ de vision ne nous permet pas toujours de voir correctement nos adversaires. C'est un classique, mais ça reste pénible !

Autre problème, d'équilibrage cette fois, la magie semble trop puissante. C'était déjà le cas avec Witcher 2, aussi, nous espérons que CD Projekt trouve une solution efficace. En l'état, la puissance du symbole Igni (feu) rend les combats faciles, même contre un groupe de créatures d'un niveau deux fois plus élevé que le nôtre... et ne parlons pas d'Axi (contrôle) qui permet de retourner un adversaire contre ses alliés ou de guider un mouton-appât vers son funeste destin. En réalité, le problème est simplement de trouver le juste équilibre pour que la magie n'écrase pas le reste, mais conserve son aspect couteau-suisse.

fleche orange
De la question des contrôles : Nous l'avons dit, nous n'avons pu jouer à Witcher 3 qu'avec une manette. Du coup, on se demande si les gestions du couple clavier / souris seront efficaces, mais connaissant CD Projekt, il n'y pas trop de craintes à avoir. En revanche, nous avons été un peu moins convaincus par la gestion de l'inventaire et de l'artisanat à la manette. Rien de catastrophique, non, mais un léger manque de précision alors que l'ensemble est, cette fois, peut-être un peu trop pensé pour Windows. Ce sont les joueurs PC qui vont être contents !

Enfin, nous avons pu comparer - quoique sommairement - les trois versions du jeu. En dehors de quelques plantages sur la mouture PlayStation 4, il n'y a rien de particulier à signaler tant le studio a bien fait les choses. Les développeurs ont confirmé que de manière générale, la version PC sera la plus aboutie et la plus jolie. Ainsi, nous avons pu remarquer un crénelage plus important sur consoles et une profondeur de champ un rien plus faible. Dans l'ensemble toutefois, c'est du très bon boulot et on sent que le studio a pu travailler dès le départ avec les trois plateformes à l'esprit.

Après deux ans de présentations diverses et variées, de sessions où la manette - dans les mains d'un développeur - ne se trouvait qu'à quelques centimètres de nous, il nous a enfin été possible de prendre le contrôle de ce bon vieux Geralt. Que l'on parle de la qualité d'écriture, de la narration, de la profondeur des personnages ou de la réalisation technique, CD Projekt assure pour ainsi dire un sans-faute. Il y a bien quelques minuscules reproches à formuler, mais ils ne pèsent vraiment pas lourd. Même du côté des combats, les progrès sont notables et notre ami le sorceleur bouge mieux que jamais. Nous attendrons bien sûr de disposer d'une version complète pour arrêter un avis... Que le mois de mai paraît loin !

The Witcher 3 : Wild Hunt
The Witcher 3 : Wild Hunt

The Witcher 3 : Wild Hunt

The Witcher 3 : Wild Hunt
The Witcher 3 : Wild Hunt

Tous les commentaires

  • bipbipfr
    26/04/2015 16:16:42

    un an que j'ai préco la versions collector a 130? chez fnac.com j'ai hâte :p :p

  • fabienio
    15/02/2015 14:20:07

    espérant que les combats de la version PC ne va pas se limiter juste a la souris _____________________________________ http://galaxynote-4.com/acheter-le-galaxy-note-4-a... http://galaxynote-3.com/acheter-galaxy-note-3-au-m...

  • noir_desir
    01/02/2015 14:08:30

    Nerces hanandano Surtout venant de gameblog, ils s?extasient sur tout et surtout sur n'importe quoi :)

  • gaaraoner
    29/01/2015 14:46:04

    Le jeu de l'année très certainement,ce qui m'enbete c'est que ce sera surement le dernier de la série ,alors j'espère qu'ils vont nous sortir un grand jeu pour finir en beauté

  • Nerces
    27/01/2015 16:55:02

    hanandano Nerces Pas inspiré, désolé :)

flechePublicité

LES OFFRES

Playlist The Witcher 3 : Wild Hunt

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité