flechePublicité

Test The Warriors (PS2, Xbox, PSP) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 21 Octobre 2005 , PS2 , Xbox Sortie le 23 Février 2007 , PSP

Les +

  • Délicieusement immoral.
  • Un scénario riche et immersif.
  • Une ambiance seventies très réussie.
  • Des missions variées.
  • Des cinématiques vraiment intéressantes et plaisantes.
  • Un must pour les nostalgiques de Double Dragon.

Les -

  • Quel dommage qu’on ne puisse profiter du mode baston avec le live !
  • L’immoralité du jeu, qui peut ne pas plaire à tous.
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.4

(57 votes)
Publiée le 23/02/2007 à 15:02, par Flop/Kevin

The Warriors fracasse la PSP

The Warriors
En bon habitué du scandale et des univers décalés, de Manhunt à GTA, Rockstar nous plonge avec ce titre, adapté d'un nanar culte, dans le New York de la fin des années 70. Une période trouble où, sur fond de crise sociale, de tags et de culture hip hop naissante, les gangs s'affrontaient pour un petit bout de territoire et le contrôle du trafic de drogue.

Après avoir adapté deux épisodes de GTA sur Playstation Portable, Rockstar s'attaque cette fois-ci à The Warriors, un titre nettement plus controversé. Avant de rentrer dans le vif du sujet, une petite piqûre de rappel s'impose. Ah, les années 70, New York, l'émergence d'une culture des ghettos, avec ses bons côtés (un foisonnement de création musicale et graphique, une réaction contre leur rejet par l'Amérique bien-pensante) comme ses plus sordides (les gangs, la violence en mode de vie, la drogue)… Cette période fascinante, qui a permis l'avènement d'un genre cinématographique à part entière, la blaxploitation, constitue la toile de fond de Warriors. Sur l'aspect purement vidéoludiuque, l'objectif reste de massacrer des policiers, de piller des magasins et de mettre en pièces des voitures à coup de cocktails Molotov et de battes de base-ball.


VidéoTest de The Warriors sur PSP

VideoTest de The Warriors sur PSP




Des cinématiques luxueuses


Une bande son redoutable, flirtant avec le disco, urbaine, lourde et sale, à des années lumières de Abba, des plans du gang dans le métro fatigué et taggué, une ambiance poisseuse, avec néanmoins une touche de recul et d'ironie. Du bon boulot. Les cinématiques sont remarquablement intégrées dans l'action, mettant en perspective chaque mission pour la lier à un récit plus vaste, s'appuyant sur les voix des acteurs du film, c'est un plaisir que de les voir. Leur seule présence suffirait presque à se motiver pour arriver à l'étape suivante du récit, et la bonne nouvelle, c'est qu'elles ne sont que la cerise sur le gâteau, l'ensemble étant à l'avenant.

The Warriors
The Warriors
The Warriors


Comme il se doit, tout commence par une initiation. Celle de Rembrandt, un roi du tag pas spécialement doué pour la baston, et qui veut appartenir au gang des Warriors. Mais aussi celle du joueur qui, par ce biais, apprend les bases du combat et de la survie dans l'univers hostile des gangs new-yorkais : varier ses coups, être mobile, brutal, et sans scrupules. Les commandes sont aussi simples que riches en possibilités variées, et les clochards se retrouvent rapidement agonisant à ses pieds. Mon adoubement m'ouvre la porte d'une première mission un peu plus périlleuse : les Destroyers, le gang voisin, ont provoqué les Warriors, et cet acte ne doit pas demeurer impuni sous peine de perdre tout respect. Rembrandt est chargé de montrer, en recouvrant les tags de nos ennemis, qui a vraiment le contrôle de ce territoire. Et l'aventure commence ainsi, en escaladant les toits pour apposer notre marque dans les coins les plus improbables de Coney, se cachant parfois pour éviter une patrouille pointilleuse, piquant quelques Autoradios pour pouvoir racheter aux dealers les bombes de peintures et l'indispensable flash, une drogue aux effets secondaires redoutables, qui régénère notre énergie.

The Warriors
The Warriors
The Warriors


A la rencontre de Double Dragon.


La référence à ce titre mythique de l'histoire n'est pas fortuite. Les éléments-clés du succès de ce titre se retrouvent, parfois comme un hommage explicite, dans Warriors. D'ailleurs, les développeurs ont eu la bonne idée d'inclure sur PSP une borne d'arcade contenant un dérivé de Double Dragon, excellent. Pour en revenir au jeu des comparaisons, on retrouve également la possibilité de jouer à deux, Warriors étant encore plus plaisant lorsqu'on choisit de le parcourir en mode coopération. Mais également les petits plus qui font que, près de vingt ans après, on garde un souvenir ému de nos combats en salle d'arcade : le mythique lancer de poubelles, bien sûr (et plus fondamentalement, l'utilisation d'à peu près n'importe quel élément de décor comme d'une arme plus ou moins dévastatrice), les boss de fin de niveau hargneux (indispensables à tout beat'em all qui se respecte), et la possibilité (et même souvent la nécessité, car c'est une technique redoutable) d'attraper son ennemi par les cheveux pour l'assaisonner de quelques coups de genou avant de le lancer dans un paquet d'adversaires– ou, pour les plus sadiques, la tête la première dans un mur.

The Warriors
The Warriors
The Warriors


Mais, si la bataille de rue à grands coups de bouteille reste le cœur du jeu, Rockstar a eu l'intelligence de ne pas en faire le seul moteur des missions. La mise en scène haletante permet de ne pas trop s'arrêter sur le côté répétitif du gameplay. Tagger des murs, espionner le comptable d'un gang ennemi, casser le plus de vitrines possibles, terroriser les honnêtes gens ou jouer au chat et à la souris avec la police… Tout cela nous amène à aborder chaque mission d'une manière sans cesse différente, la bagarre ne constituant finalement qu'une part du travail.

Et ce n'est pas tout…


En effet, en plus de la campagne proprement dite, d'une longueur tout à fait décente et offrant un nombre élevé d'objectifs secondaires qui permettent de prolonger l'aventure, on peut aussi revivre la naissance des Warriors par le biais d'une seconde campagne, plus courte, avec des missions structurées un peu différemment, et qui mettent en avant les facettes des différents membres du gang. On peut également aller se promener dans Coney, pour remplir différents petits défis permettant de gagner quelques bonus bien utiles dans la campagne principale. Et après ce grand tour, pour ceux qui en veulent encore, il reste un mode baston « évolué », avec au programme baston en solo, en duo, en bandes, voire pour les plus suicidaires seul contre tous.

The Warriors
The Warriors
The Warriors


Conclusion


Soyons clair : la version PSP n'apporte rien de plus à celle déjà disponible sur Xbox et PS2. Du moins, rien qui ne justifie son double achat. Néanmoins, ceux qui ne connaissent pas encore l'univers prenant de The Warriors peuvent foncer les yeux fermés. Malgré quelques défauts avec en tête de nombreuses saccades, le plaisir de jeu et surtout de la découverte ne flanche pas. Avec une une mise en scène passionnante et une ambiance percutante façon années 70', The Warriors représente un très bon jeu d'action à se mettre sous la dent.



The Warriors
The Warriors
The Warriors
The Warriors
The Warriors
The Warriors
The Warriors
The Warriors
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.4
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Faster78
Très bon
N'ayant jamais vu le film, j'ai longuement hésité à acheter ce jeu... Mais une fois celui dans ma PSP => BINGO !!! Une vraie tuerie, il est beau, maniable, avec un scénario qui n'est certe pas d'exeption (une guerre entre gangs), mais quel pied !!! Vous avez la possibilté de diriger votre bande de voyous, de taper n'importe qui, te casser n'importe quoi, de voler d suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Obhywan
Bon
Nouveau jeu de Rockstar sur PSP ! Toujours autant explosif... Rarement déçu par Rockstar, ça se confirme encore avec ce jeu de castagne des années 70. On ne s'ennui jamais. Par contre, à ne pas mettre dans toutes les mains car la violence y est omniprésente. Très très jouissif après avoir rater son partiel de psy Ma note : Bon
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
function(s,t,k,r){t=l.createElement(r='script'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));