flechePublicité

Test The Last Of Us : Left Behind (PS3) : 7/10 sur JeuxVideo.fr

Jeu lié :



Sortie le 14 Février 2014 , PS3

Les +

  • Parallèle saisissant
  • Décors travaillés
  • Musiques réussies

Les -

  • Rien de neuf niveau gameplay
  • Pas assez d’extérieurs
  • Deux heures, c’est (très) court
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.8

(79 votes)
Publiée le 14/02/2014 à 10:02, par Maxence

Test de The Last of Us : Left Behind, l'amitié en DLC

La meilleure exclusivité Playstation 3 se paie deux heures de jeu supplémentaires. Voici notre avis.

Le premier et unique contenu additionnel solo du chef d’œuvre de la Playstation 3 est enfin disponible. Avec Left Behind, Naughty Dog entend faire la lumière sur une ellipse du jeu de base, mais aussi évoquer le parcours d’Ellie préalable à sa rencontre avec Joël. L’ambition narrative est certaine, mais la volonté ludique reste floue : comment le studio californien compte-t-il relancer la formule The Last of Us ? La réponse dans les lignes qui suivent.

L'amitié comme moteurRetour au sommaire
The Last Of Us : Left Behind
Left Behind met donc en parallèle deux moments charnières de la vie d’Ellie. Ce qui la conduira à rencontrer Joël du côté de Boston d’une part, et ce qui l’aidera à le sauver dans le Colorado, aux deux tiers de l’aventure principale d’autre part. Dans un cas, elle est une jeune fille facétieuse mais un peu craintive qui doit composer avec le retour soudain de sa meilleure amie après une fugue surprise. Dans l’autre, elle est une guerrière déterminée qui n’hésitera pas une seconde à utiliser tous les moyens à sa disposition pour survivre. L’innocence des séquences passées tranche avec la violence crue et implacable des scènes plus récentes, et Naughty Dog appuie à fond sur ce paradoxe pour décupler ses effets narratifs.

Lancement du jeu (FR)


The Last Of Us : Left Behind
Les séquences avec Riley n’offrent ainsi que peu de loisir ludique. Elles reprennent l’une des composantes du jeu original : l’instauration d’un dialogue permanent entre les deux personnages dépendant de l’exploration, laissée à la discrétion du joueur. Les deux gamines essaient des masques terrifiants dans un magasin de farces et attrapes, grimacent dans un photomaton ou jouent à cache-cache armées de pistolets à eau. Elles débordent de joie et d’innocence, se racontent des blagues et imaginent un jeu d’arcade, en fermant les yeux devant une borne cassée. On a rarement aussi bien rendue la complicité et l’ambiguïté amicale dans un jeu.

Killing in the nameRetour au sommaire
The Last Of Us : Left Behind
Comme dans The Last of Us, ces scènes de vie tranchent avec les moments de pure action, réservées aux séquences récentes. Contre les infectés ou les humains qui la traquent, Ellie dispose des mêmes outils que Joël dans le jeu original. Il est un peu décevant de devoir se contenter de l'arsenal connu, Naughty Dog n’ayant pas jugé bon d’apporter un peu de sang neuf à son système de jeu. Le level design exemplaire suffira néanmoins pour apprécier ses affrontements toujours aussi âpres et sanglants. Fait intéressant, il est ici régulièrement possible de laisser humains et infectés se bastonner entre eux en restant confortablement planqué : une simple brique vers les uns suffira à attirer les autres, Ellie se contentant alors de ramasser les miettes à coups de headshots.

The Last Of Us : Left Behind
The Last Of Us : Left Behind
The Last Of Us : Left Behind
Entre narration et action pure, ce DLC ambivalent trouve l'équilibre


Left Behind pousse le parallèle jusqu’à nous faire traverser le même type d’environnement : le centre commercial enneigé du Colorado rappelle un peu celui de Boston, à la merci d’une flore beaucoup plus verdoyante il est vrai. Malgré les plafonds régulièrement décharnés, ce DLC manque malgré tout un peu d’air, puisque aucun extérieur n’est proposé. Reste que l’on ne s’ennuie pas une seconde durant les deux heures de jeu de ce DLC : heureusement, car à 14,99 € le contenu, on aurait difficilement pardonné toute faute de goût. Les musiques et les dialogues sont parfaits et la fin réussie, même si Naughty Dog aurait peut-être pu aller un peu plus loin. Difficile de dire pourquoi sans spoiler : on imagine aisément quinze minutes déchirantes pour boucler cette tranche de vie - et accessoirement tourner la page The Last of Us - mais le studio préfère laisser libre court à notre imagination. Pourquoi pas.

Sans apporter grand-chose niveau gameplay, Naughty Dog parvient malgré tout à nous séduire avec son DLC. Left Behind joue sur ses grosses qualités narratives et sur l’efficacité de son système de jeu pour convaincre, et le résultat est saisissant : humaine et insouciante, Ellie est devenue une battante imperturbable, et ce contenu nous aide à comprendre pourquoi de fort belle manière. Dommage que la durée de ce supplément choc soit si limitée, notamment au regard de son prix de vente : avec quelques heures de plus, Left Behind aurait été un DLC indispensable.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Le pari était vraiment risqué devant un tel chef d'oeuvre, je veux parler de la trame générale.... Ce DLC est millimétré...voilà pourquoi "1 an"...il respecte la trame du jeu, en moins d'une minute, on est déjà dedans...de nouvelles inspirations émotionnelles font leur apparition, un vrai clin d'oeuil sur certains sentiments inavoués de notre héroine ...vraiment du très grand art. C'est un complém suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Moyen
Très déçu Dommage de sortir une telle extension après un chef-d'oeuvre. Jeu bien trop court, tout est en intérieur et un contenu un peu léger.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist The Last Of Us : Left Behind

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
l));