flechePublicité

Test The King Of Fighters 13 (PS3, Autre, Xbox 360) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 30 Novembre 2011 , PS3 , Xbox 360 , Sortie Rumeur sur PC

Les +

  • Un vrai KOF !
  • Un gameplay ultra solide
  • Visuellement superbe
  • Contenu massif en solo
  • Très bonne bande-son

Les -

  • Jeu en ligne pauvre et (très) difficilement praticable
  • Quelques choix de design contestables
  • Des personnages en DLC (à 5 euros l'unité !!!)
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.7

(117 votes)
Publiée le 08/12/2011 à 18:12, par Virgile

Test de The King of Fighters XIII : c'est ça qu'on veut !

Après avoir désespéré sa fanbase avec KOF XII, SNK Playmore revient aux choses sérieuses avec une suite quasiment à la hauteur des attentes.

The King of Fighters 13
Échec cuisant sur arcade puis sur consoles de salon, le très controversé KOF XII a fait frémir toute la communauté de fidèles de l'école SNK. Dans un contexte difficile face à la redoutable concurrence de Capcom et son Street Fighter IV, SNK Playmore avait fait le choix casse-gueule de faire table rase des dernières évolutions de gameplay mises en places par les épisodes 2002, 2003 et XI. Avec son casting d'à peine 22 personnages (contre 24 pour KOF '94 le tout premier volet de la saga !), ses quatre pauvres décors, son jeu en ligne impraticable et son système de jeu consensuel, KOF XII ne donnait pas confiance pour la suite.

Pourtant, SNK a vite tempérer les inquiétudes en annonçant qu'il s'agissait d'un épisode de transition. Les joueurs ayant déboursé le prix fort ont apprécié la pirouette. Si KOF XII n'était pas inintéressant, notamment grâce à l'introduction des concepts de sôsai, guard attack et critical counter, ses propositions ludiques ont été fermement rejetées, aussi bien par les nouveaux venus susceptibles d'assurer le succès du jeu en dehors du Japon que par les inconditionnels de la première heure. Après une telle débâcle, The King of Fighters XIII a donc la lourde de tâche de redresser la barre et d'enfin opérer le renouveau dans la continuité promis par SNK Playmore.

Bande-annonce #39 - Présentation du jeu



Le roi inique chassé de son trôneRetour au sommaire
Si le douzième volet était un pseudo dream match, son successeur reprend le fil de l'histoire là où SNK l'avait interrompu avec KOF XI. Troisième épisode du cycle d'Ash Crimson, KOF XIII clôt ce chapitre de la saga en convoquant une trentaine de personnages. C'est d'ailleurs le retour des team, concept évincé de KOF XII alors qu'il s'agit d'un des fondamentaux de la saga.

The King Of Fighters 13
On retrouve ainsi le Iori Yagami dépossédé de ses pouvoirs de KOF XII accompagné par Vice et Mature, sensées avoir été tuées des mains du même Iori à la fin de KOF '96 et de retour sous forme d'esprits. Cet opus marque également le come-back des team K', KOF '94 Women - composée de Mai, King et Yuri - et la toute première apparition de Hwa Jai - venu du premier Fatal Fury - aux côtés de Kim et Raiden. Alors bien sûr, on espérait le retour d'autres personnages charismatiques comme Oswald, Vanessa, Geese Howard, Heidern, Eiji et d'autres mais ne boudons pas notre plaisir : le casting de cet opus est solide et sans fausse note.

Carton rouge en revanche adressé à la politique de DLC de SNK Playmore : monnayer un seul personnage tel que Iori Yagami et ses pouvoirs - puis vraisemblablement Mr. Karate et et NESTS Kyo - cinq euros est proprement ahurissant. Surtout pour une saga dont une des marques de fabrique a - presque - toujours été d'abreuver le joueur en personnages.

Un gameplay maxi best-ofRetour au sommaire
Pour les plus transits des amoureux de la franchise, le gameplay était également à revoir en profondeur. SNK-P les a entendu et KOF XIII fait table rase de tous les éléments de gameplay introduits par son prédécesseur. D'emblée, ce qui saute aux yeux, c'est le regain de vélocité des affrontements : KOF XIII bouge plus vite et retrouve la nervosité si caractéristique de la franchise. Tout aussi manifeste, l'abandon de l'effet de zoom. Pas forcément déplaisant dans KOF XII, il avait tout de même une fâcheuse tendance à fausser l'appréciation des distances.

The King of Fighters 13
Mais les transformations les plus radicales sont à chercher en profondeur. Puisant son inspiration dans le redoutable KOF 2002 Unlimited Match, KOF XIII se caractérise par un système de jauges sophistiqué. Elles sont au nombre de trois avec, en partant du haut de l'écran, une jauge de garde s'épuisant à mesure que notre personnage se protège des assauts adverses mais se régénérant assez rapidement. Et pour le coup il s'agit d'une vraie nouveauté puisque aucun épisode de KOF ne l'a jamais proposé. Vraisemblablement un emprunt à Garou : Mark of The Wolves.

Ceci dit, les deux jauges les plus importantes dans ce treizième volet se situent, comme bien souvent, en bas de l'écran. D'abord une classique jauge de puissance pouvant stocker cinq niveaux et dans laquelle viennent puiser les fameux EX - en grande partie similaires à ceux de Street Fighter IV, Desperation Move (une jauge), EX Desperation Move (deux jauges) et Desperation Move dits NEO MAX (3 jauges) semblables aux Hidden Desperation Move de KOF XI.

« Que les néophytes se rassurent, tout en mettant le paquet - ou presque - pour satisfaire son coeur de cible, SNK Playmore a pris soin de ne pas réserver son titre à ces derniers »

The King of Fighters 13
Plus discrète et néanmoins tout aussi importante, voire plus encore, la jauge de Drive est un élément clef dont l'utilisation au moment opportun fera toute la différence entre un joueur talentueux et un autre moins aguerri. Il y a ainsi deux manières de puiser dans ses ressources. Tout d'abord en réalisant un Drive Cancel consistant en l'interruption d'un coup spécial par un autre et consommant la moitié de la jauge. Et deuxièmement, en déclenchant le Hyper Drive Mode via la combinaison de touches C et A - soit poing fort et pied faible. Cette seconde utilisation consomme progressivement l'intégralité de la jauge et autorise des Drive Cancel à volonté. De plus, la réalisation d'un Desperation Move NEO Max ne consommera que deux jauges de puissance.

A noter également que l'influence de KOF XI est prégnante dans la mesure où, à l'instar du système de Dream Cancel de ce dernier, il est ici possible d'interrompre un Desperation Move classique par un Desperation Move NEO MAX.

Bande-annonce #49 - Des combos à gogo !



Avec toutes ces possibilités en réserve, les matchs peuvent se révéler explosifs pour peu que les deux adversaires aient travaillé des phases les exploitant. Le recours au Hyper Drive Mode par exemple devrait se faire idéalement au cours d'un combo. En effet, lorsqu'il est déclenché à la suite d'un coup, le Hyper Drive Move projette notre personnage vers l'avant - à la manière d'un Roman Cancel dans un Guilty Gear - lui offrant ainsi la possibilité de poursuivre son combo dans cette nouvelle configuration.

The King of Fighters 13
Avec un peu d'entraînement, ce type de manœuvre devient vite un automatisme ne requérant pas un timing particulièrement serré. Le plus délicat est ce qui vient après. Optimiser l'usage du Hyper Drive Mode demandera beaucoup d'entraînement mais cela en vaut la peine. En effet, KOF XIII fait la part belle aux juggles à rallonge et il est relativement facile d'embarquer son adversaire dans le coin après avoir ouvert sa garde et déclenché un combo en Hyper Drive Mode. Et, évidemment, plus vous avez de jauges dans le tiroir-caisse plus vos possibilités sont étendues.

Mais que les néophytes se rassurent. Tout en mettant le paquet - ou presque - pour satisfaire son coeur de cible, SNK Playmore a pris soin de ne pas réserver son titre à ces derniers. Sans être à la portée de tout le monde, les impressionnantes possibilités de combos offertes par ce treizième volet sont déjà plus appréhensibles par le commun des mortels que ne l'étaient celles des précédents volets. Qui plus est le jeu est étonnamment maniable, un vrai bonheur.

En revanche, si il s'agit de votre premier KOF, il faudra en passer par une période d'adaptation à son rythme endiablé, ses deux niveaux de saut, l'usage de l'esquive et des coups « poing fort + pied fort », les manipulations de Desperation Move souvent plus complexes qu'ailleurs, etc. Bref, il va falloir se familiariser avec tout ce qui fait l'identité de KOF. A cet usage, SNK-Playmore a élaboré un programme d'entraînement très complet : des tutoriels clairs et des épreuves de combo pour chacun des personnages sont là pour mettre le nouveau venu à son aise.

Royalement beauRetour au sommaire
The King of Fighters 13
En somme, c'est un sacré plaisir que de découvrir ou retrouver l'incomparable vivacité du style King of Fighters magnifié par un rendu visuel et sonore tout simplement explosif. On pourra toujours s'offusquer du character design hérité de KOF XII qui a malheureusement défiguré certains personnages (Ralf, Clark, Ryo, Takuma, Athena, etc.) comme il en a épargné d'autres. Mais avec ses effets pyrotechniques de folie et l'impact monstrueux de certains coups souligné par des bruitages percutants, ce treizième opus décuple considérablement la fureur des combats.

Et tant que nous en sommes à parler réalisation, il faut féliciter SNK-P pour le travail accompli sur les décors. D'à peine quatre toiles de fonds colorées jusqu'à l’écœurement, l'offre grimpe à onze arènes aux styles beaucoup plus variés. Nous ne sommes certes pas encore au niveau d'un KOF '98 mais le sursaut qualitatif est énorme. D'une part le spectre des ambiances est beaucoup plus étendu, allant d'une place londonienne archi-bondée à des vestiges antiques en passant par une sombre caverne dans laquelle résonnent les voix des personnages. Et puis, cerise sur le gâteau, on retrouve de nombreux caméos de personnages SNK en arrière plan. Hattori Hanzô, B-Jenet, Chris, Nakoruru et d'autres sont discrètement planqués en background.

The King Of Fighters 13
The King Of Fighters 13
The King Of Fighters 13

Des effets pyrotechniques flamboyants !


Même volée d'applaudissements à l'égard de la bande-son. Les thèmes musicaux des équipes collent très bien à leurs personnalités et SNK-Playmore semble avoir retrouvé une partie de son ancestral talent dans la composition de thèmes accrocheurs. On regrette néanmoins le bon vieux temps des instrumentations plus riches et audacieuses dont ont profité les inoubliables OST des opus '95 ou '97.

The King of Fighters 13
En somme, jusqu'ici c'est un sans faute. Mais voilà, il fallait bien qu'une fois encore SNK-Playmore se plante quelque part. Et sans surprise, c'est le jeu en ligne qui trinque. D'une part, les options de jeu sont encore trop limitées. Pas de mode tournoi ni de vrais lobby et, surtout, un netcode à la ramasse. Moins catastrophique que celui de KOF XII, il nécessite néanmoins de disposer d'une excellente connexion - fibre optique vivement recommandée - pour jouer dans des conditions acceptables. Mais il est si rare de tomber sur un adversaire remplissant ces conditions qu'on aura vite fait de mettre le jeu en ligne de côté en espérant qu'Atlus y remédie au plus vite. Encore un titre SNK-P à la traîne sur la plus importante évolution du genre depuis Street Fighter II ...

Enfin, SNK-Playmore semble à nouveau engagé dans une dynamique vertueuse. Avec The King Of Fighters XIII, le développeur revenu d'entre les morts parvient à faire oublier à ses fans sa piètre tentative de rupture avec le noble héritage de sa série dans l'espoir de s'attirer les faveurs d'un plus large public. Riche en contenu, pourvu d'un gameplay convoquant des idées parmi les meilleures de la série et visuellement beaucoup plus varié quoique toujours entaché de choix de design contestables, KOF XIII tient presque toutes ses promesses. Presque, car il a fallu que SNK-Playmore se casse à nouveau les dents sur le jeu en ligne. Certes mieux conçu que celui de son prédécesseur, le jeu en ligne de ce treizième volet manque encore de finesses et, surtout, d'un code réseau digne de ce nom. C'est triste, mais à moins de pallier à ce manquement par le biais d'une mise à jour conséquente, SNK-Playmore échoue une nouvelle fois sur cet enjeu crucial. Bref, un jeu à doser sur un même canapé.

The King of Fighters 13
The King of Fighters 13
The King of Fighters 13
The King of Fighters 13
The King of Fighters 13
The King of Fighters 13
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.7
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
kof 13 Enfin un bon kof ... moi je dit ouar c'est beau ,complet ,accessible. plus facile à jouer que SSFIV et moins facile que Ultimate marvel vs capcom 3 . bref l'équilibre parfait ,pour le gameplay c'est 19 sur 20. le seul gros défaut pour moi est l'erreur de traduction qui gâche l'immersion en mode histoire. Sinon on peut passer des heures et des heures à s'entrainer sans suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist The King Of Fighters 13

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
; eStat_id.niveau(3, eStatNiveau3); eStat_id.niveau(4, eStatNiveau4); eStat_tag.post('ml'); } -->