flechePublicité

Test The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard (Xbox 360, PS3) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 10 Juillet 2012 , Xbox 360 , Sortie 2013 sur PS3

Les +

  • Des nouveautés appréciables...
  • Bonne intégration à l'univers
  • Durée de vie confortable

Les -

  • ... Mais presque anecdotiques
  • Réalisation sans âme
  • Donjons et quêtes recyclés
  • Manque de variété et d'originalité
  • Peu de dépaysement
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
8.3

(230 votes)
Publiée le 20/07/2012 à 12:07, par Jean-Marc

Test de The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard, autant en emporte le vent pire

The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard est une extension sans âme destinée aux nouveaux arrivants en Bordeciel plutôt qu'aux vétérans.

Exclusivité temporaire pour la console de Microsoft, les débuts de cette première extension pour The Elder Scrolls 5 : Skyrim intitulée Dawnguard ont été pour le moins laborieux avec une première version remplie de bogues comme des personnages sans armure ou des adversaires invisibles. Après un correctif qui a mis plus d’une semaine à arriver, nous pouvons enfin profiter de cette histoire tournant autour des vampires et de la Garde de l’Aube qui cherche à les éradiquer.

Des tas de nouveautés mais...Retour au sommaire
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
Pour peu que notre personnage soit de niveau 10, nous sommes très rapidement avertis que la Garde de l’Aube recrute. Nous devons dès lors nous rendre à son quartier général, un château situé tout au levant de Bordeciel. La première mission nous conduit à mener quelques investigations et nous faisons alors la connaissance de Sérana, une vampire. Après s’être laissés convaincre de ne pas la tuer et de la reconduire chez elle, nous voici au beau milieu d’un repas de Vampires. Harkon, leur chef, nous propose alors un choix crucial : devenir l’un des leurs en tant que Seigneur Vampire ou rester nous-même, une simple proie à leurs yeux.

Gameplay #1 - Morceaux choisis


Bethesda s’était targué de ne proposer que des nouveaux contenus de qualité. Autrement dit, plutôt que de se limiter à une nouvelle arme ou de nouvelles skins pour les équipements, il est question de proposer une vaste quête avec son lot de surprises. Sur ce point-là, Dawnguard remplit parfaitement son contrat avec une aventure qui devrait nous retenir en Bordeciel pendant une bonne quinzaine d’heures. Une durée de vie confortable, mais qui varie grandement en fonction de votre habitude de Skyrim : un néophyte ira nécessairement moins vite qu'un vétéran. De plus, cette durée ne s’applique que pour l’une des deux branches du scénario puisque, je le rappelle, il y a un choix à faire.

The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard

Au niveau des nouveautés et des surprises, nous avons à faire à des créatures spécialement conçues pour l’extension. C’est ainsi que nous affrontons des Chiens de l’Enfer aux ordres des vampires, mais surtout des Gargouilles agressives. Nous avons également droit à une ou deux déclinaisons de squelettes, des Chaurus volants et un nouveau dragon qu’il sera possible d’invoquer plus tard. Selon le choix que nous avons fait, deux nouveaux arbres de talents font leur apparition, un à destination de la forme de Seigneur Vampire, l’autre pour la forme de Loup-Garou. S’ils ont le mérite d’apporter un léger plus à ces deux transformations, ces dernières demeurent de toute façon complètement accessoires et parfaitement dispensables.

The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
Dawnguard nous permet d’évoluer en Bordeciel avec un tout nouveau compagnon en la personne de Sérana. Cette dernière est très bavarde, donne son avis tout le temps et ne dispose malheureusement pas d’un éventail de répliques très large si bien que nous n'avons rapidement qu’une envie, c’est qu’elle ferme sa grande gueu bouche une bonne fois pour toutes ! Nous avons également la possibilité de parcourir le monde avec un nouvel allié : le Troll en armure. Ce dernier s’achète à la Garde de l’Aube et se révèle efficace en combat, mais particulièrement lent dans ses déplacements... Ah oui, mieux vaut ne pas trop l’amener dans des endroits fréquentés par les Humains : ses instincts bestiaux peuvent rapidement prendre le dessus.

Une extension manquant de mordantRetour au sommaire
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
Au niveau des équipements, l’armure lourde de la Garde de l’Aube accorde des avantages non négligeables pour résister aux attaques vampiriques et nous découvrons une nouvelle arme : l’arbalète. Cette dernière n’est finalement pas plus intéressante que ça puisque bien inférieure en puissance à ce que nous pouvons déjà posséder, encore une fois cela dépend aussi de votre avancée dans le jeu. Il est théoriquement possible de l’utiliser à cheval, mais n'y comptez pas trop : elle perd alors grandement en précision. Enfin, il s’agit d’une arme très lente à recharger. Les adversaires nous fonçant dessus systématiquement, son utilisation devient accessoire. En accomplissant une quête secondaire à la recherche de plans, il est ensuite possible de s’en forger une et de l’améliorer.

The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
Dawnguard nous fait voyager et c’est bien tout Bordeciel que nous allons parcourir en long, en large et en travers. Seulement voilà, l’originalité n’est pas la qualité première de cette extension. Si de nouveaux donjons font leur apparition, ils manquent d’âme et nous ne ressentons pas l’émerveillement qui a pu survenir lors de l’exploration de certains d’entre eux dans le jeu d’origine. Nous avons plus l’impression que Bethesda s’est contenté d'un travail de récupération plutôt qu'effectuer un réel effort créatif. Pour autant, le château des vampires dégage une véritable atmosphère gothique et sordide et nous voyageons même jusqu’au Cairn de l’Âme qui nous propose un tout nouvel environnement. Malheureusement, il est peu inspiré et bien fade.

Comble du recyclage, Dawnguard se permet de nous mettre sur les rails de deux quêtes déjà présentent dans le Skyrim d’origine. Nous explorons, à nouveau pour certains, des ruines Dwemer et la zone pénible de Griffenoire. Heureusement, il y a tout de même de quoi se réjouir (un peu) : nous découvrons pour la première fois dans la série un Elfe des Neiges. C'est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les événements qui les ont fait devenir les terribles Falmers.

The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard

Maintenant, la question est de savoir qui profitera au mieux de Dawnguard. En effet, que vous soyez un vétéran du jeu ou un nouvel arrivant, l’intérêt de cette extension est loin d’être le même. Le vétéran ne souffrira pas de devoir parcourir des tas de kilomètres pour atteindre un lieu de quête. Il ne rencontrera en revanche qu'une très faible opposition en raison de la qualité de ses équipements et des nombreux cris en sa possession. Les deux quêtes recyclées ne seront dès lors qu’une promenade de santé au lieu d’une torture. Si l’arbalète peut être utile à un personnage de bas niveau, elle est insignifiante pour les autres. De même, les armures proposées sont bien ridicules par rapport aux dernières créations de la forge. Si Dawnguard s’intègre parfaitement à l’univers de Skyrim, cela se fait plus dans la continuité d’une exploration en cours de jeu que dans l’idée d’y retourner juste pour accomplir cette série de quêtes. Pour les quelques donjons nous faisant affronter de nouvelles créatures, combien d’ours, de squelettes et surtout d’araignées devons-nous affronter dans la majorité d’entre eux ?

The Elder Scrolls 5 : Skyrim – Dawnguard fait le job sans plus et sans vraiment que nous ressentions la passion créatrice derrière son scénario et sa réalisation. Ses nouveautés se révèlent finalement plus anecdotiques qu’autre chose et son arrivée si tardive n’offre qu’un défi très limité aux vieux routards de Bordeciel et un bestiaire assez succinct. À moins de faire un véritable effort de conception, les futures extensions risquent malheureusement d’être toutes confrontées à ce problème. Dawnguard reste toutefois un investissement envisageable pour les nouveaux-venus ou les joueurs ayant encore peu avancé dans le jeu. Le challenge est alors relevé et s’intègre parfaitement à l’ensemble offert par le jeu original.

The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
bon , mais pas excellent C?est un bon dlc avec un contenu intéressent. Avec de nouvelle armes et armures , dont les armes draconique , l'introduction de deux nouveaux arbres de compétence , trois nouveaux cries et des décors magnifiques (Cairn des âmes , Val oubliée ) , il y a de quoi ce satisfaire , selon les joueurs . Des quêtes bonnes mais sans plus . Un début difficile en Europe , qui aur suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
des bug en chaine pas moyen de faire une quette complete voila un add a eviter pour le momment en encore vue comme c'est partis leur Online mem epas en rève
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist The Elder Scrolls 5 : Skyrim - Dawnguard

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité