flechePublicité

Test The Amazing Spider-Man (Xbox 360, PS3, Nintendo Wii, Playstation Vita) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 29 Juin 2012 , Xbox 360 , PS3 , Nintendo Wii , Playstation Vita Sortie le 10 Août 2012 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Réalisation générale honnête
  • L'exploration de Manhattan
  • Des tas de missions et de bonus
  • Doublage français de qualité
  • Mise en scène
  • Humour
  • Le Web Rush
  • Bonne durée de vie

Les -

  • Quelques tares techniques
  • Caméra parfois capricieuse
  • Combats brouillons
  • Temps de chargement longuets
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.7

(675 votes)
Publiée le 28/06/2012 à 17:06, par Jean-Marc

The Amazing Spider-Man, le test qui lézarde au soleil

The Amazing Spider-Man, la bonne surprise de Beenox Studios qui renoue avec la qualité.

The Amazing Spider-Man
Beenox Studios s’est spécialisé dans la transposition des aventures de l’Homme-Araignée en jeu vidéo. Après un sympathique épisode « Dimension » suivi par un bien décevant « Aux Frontières Du Temps », la série renoue avec la qualité dans cet épisode qui poursuit l’histoire du film éponyme. The Amazing Spider-Man n’est donc pas l’adaptation de ce dernier, mais une suite éventuelle qui peut cependant spoiler certains éléments, et dans lequel nous sentons l’influence d’une autre série vidéoludique ayant pour héros un Homme Chauve-souris.

Pas d'ennuis à ManhattanRetour au sommaire
Dans cet épisode, le Lézard n’est plus un danger et Curt Connors est interné dans un asile. Seulement, un autre savant, cherchant lui aussi à éradiquer la menace mutante provoque une infection à grande échelle. Cette dernière est en train de contaminer toute l’île de Manhattan. Spider-Man va devoir tout mettre en œuvre pour tente d’éradiquer la menace quitte à faire alliance avec son ancien adversaire.

Gameplay #1 - Morceaux choisis


The Amazing Spider-Man
Avec cet épisode, Beenox Studios fait renouer la série avec le monde ouvert. La dernière expérience en la matière ayant été catastrophique, la crainte inspirée par cette annonce était parfaitement légitime. Heureusement, Beenox a bien réussi son coup et nous découvrons une île de Manhattan qui nous offre une grande sensation de liberté une fois les déplacements en toile maîtrisés. La trame de ce jeu d’action, qui nous propose trois niveaux de difficulté (Humain, Héros, Super-héros), se déroule sur douze chapitres. Ces derniers nous proposent, entre les missions principales, de très nombreux objectifs annexes.

Des objectifs qui peuvent nous retenir un bon moment : il nous faut secourir des civils attaqués par des bandits, participer à des courses poursuites avec la police pour stopper des criminels en fuite, transporter des civils infectés au centre de soins le plus proche, partir explorer des laboratoires secrets, réaliser des défis Xtrêmes, ramener des aliénés échappés à l’asile, accomplir des missions pour la police, prendre des photos pour une journaliste et récupérer des pages de comics. Il y a vraiment de quoi faire et nous prenons du plaisir à tout essayer quitte à mettre de côté la trame principale. Tout ceci, en plus des gains d’expérience, nous permet de débloquer des croquis, des biographies des principaux personnages et une dizaine de comics originaux en français ou en anglais de qualité.

The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man

La durée de vie en devient très conséquente avec une bonne dizaine d’heures en droite ligne, d’autant plus que certains niveaux nous demandent d’y revenir afin de compléter les objectifs de mission inachevés. Si notre terrain de jeu n’évolue pas, l’île de Manhattan se pare de teintes différentes tout au long de la journée nous offrant des contrastes régulièrement renouvelés et à la fin du jeu nous pouvons terminer les missions laissées en suspens en choisissant l’ambiance qui nous sied le mieux. Si les missions annexes en ville sont nombreuses et assez brèves, celles de la quête principale se révèlent plutôt longues et nous proposent même quelques moments de réflexion bienvenus.

Infiltration et combats dynamiquesRetour au sommaire
The Amazing Spider-Man
Ce nouvel opus des aventures de l’Homme-araignée ne nous propose pas des tas de combos à apprendre par cœur, mais se focalise essentiellement sur quelques coups dont l’efficacité peut être accrue via des améliorations de personnage et de technique. Ces dernières se débloquent avec la pratique et s’acquièrent avec l’expérience gagnée. Beenox a appris de ses précédents errements et maintenant la réalisation des attaques et des infiltrations n’est pas prise de tête, de même que les déplacements avec sa toile. L’utilisation du « Web Rush », une technique qui ralentit le temps permettant à Spidey de choisir sa prochaine action, est d’une simplicité enfantine et son efficacité est redoutable.

The Amazing Spider-Man
Chaque situation peut être abordée de trois façons différentes présentes simultanément. Ainsi, certains préfèreront utiliser la force brute là où d’autres favoriseront l’infiltration en entourant les adversaires de toiles pour les scotcher au sol ou les accrocher au plafond, et ce, jusqu’à deux en une seule intervention discrète. Dans les deux cas, il est possible d’interagir avec certains éléments de l’environnement pour mettre à mal les méchants du moment. Il faudra cependant un certain temps d’adaptation pour bien se localiser dans les lieux en raison, bien évidemment, de la faculté de Spidey de pouvoir se positionner comme bon lui semble sur n’importe quelle surface.

The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man

Si les combats se révèlent assez ardus, notre héros peut compter sur son sens de l’araignée pour, tout comme l’homme chauve-souris, esquiver une attaque imminente. Selon la gravité de l’attaque proche, il faudra juste esquiver voire quitter rapidement la zone de combat. Là encore, un simple appuie sur une touche et Spidey s’échappe rapidement. Combiné avec le « Web Rush », tout cela donne des combats très dynamiques. L’anticipation est importante puisque notre héros ne dispose pas d’une barre de vie et que seul le remplissage rouge sang de l’écran nous permet d’estimer la quantité de dégâts encore encaissables. Ainsi, certains combats avec plusieurs adversaires - notamment dans des zones contaminées - se négocient avec tactique en jonglant avec les possibilités dont aucune n’est inutile. Quant aux boss, ils alternent les mutants (rats, iguane, scorpion, rhino, piranha, lézard) et les gros robots dont certains d’une taille imposant le respect.

une réalisation honorableRetour au sommaire
The Amazing Spider-Man
Pour retranscrire la vivacité de notre héros, Beenox Studios a dû faire des concessions nous permettant de profiter d’un titre fluide en toute circonstance notamment lors de l’exploration de Manhattan. De ce fait, quelques tares techniques se font remarquer avec un aliasing permanent, une caméra virevoltante parfois gênante et rendant quelques passages un peu brouillons. Nous rencontrons de temps à autre de légers problèmes de collisions ou d’apparition d’éléments au dernier moment. Enfin, nous regrettons l’inexpressivité des visages et autant Spidey bouge incroyablement bien, autant les autres personnages sont très robotisés.

The Amazing Spider-Man
En dehors de ces quelques défauts qui n'ont guère d'impact sur la jouabilité ou le plaisir que nous ressentons à diriger Spider-Man, la réalisation est de qualité. La mise en scène est appréciable avec de nombreuses séquences permettant de mettre en valeur l’héroïsme de notre personnage. Ce dernier dispose d’une panoplie d’animations très riche se renouvelant tout le temps. La quantité ainsi que la qualité de ses acrobaties sont remarquables ; l’immersion est totale. Ajoutons à cela une bonne dose d’humour renforcée par la présence d’un doublage français de qualité avec le même acteur que celui ayant travaillé sur les deux derniers opus.

The Amazing Spider-Man
L’exploration de Manhattan est un véritable bonheur avec une ville vivante pour peu que l’on prenne la peine de se poser un peu au sol. Les déplacements sont vifs et rapides avec un effet de « flou » saisissant quand on rase le sol au milieu du trafic. C'en est presque grisant. Pour ne rien gâcher, la profondeur de champ est confortable. Dissimulés à divers endroits et bien cachés, des symboles de Spidey sont à photographier pour débloquer de nouvelles tenues. Ces dernières se détériorent au fur et à mesure des combats, laissant apparaître les cicatrices sur le corps de Peter Parker. Un souci du détail que nous retrouvons à tout moment dans le jeu et qui prouve le soin apporté à la réalisation de ce titre par Beenox Studios.

The Amazing Spider-Man est une bonne surprise. Beenox Studios s’est bien investi dans ce nouvel opus et parvient à gommer les reproches formulés à l’encontre de l’épisode précédent. Malgré quelques tares techniques, il propose une épopée dynamique et pleine d’humour qui respecte l’œuvre cinématographique et dessinée. Les missions sont nombreuses et variées, le scénario prenant et l’impression d’être un super héros bien présente.

Vidéo-Test de The Amazing Spider-Man





The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man
The Amazing Spider-Man
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.7
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
Déplacement en ville ridicule J'adore les déplacement de spiderman en ville, il lance sa toile dans le ciel au dessus de lui (faut qu'pon m'explique où elle s'accroche ! aux nuages !!) C'est vraiment trop nul, genre il vole en fait en faisant de la gym, je suis mort de rire, C'est vraiment ridicule. En même temps pour un gosse de 10 ans ça doit le faire... Zekka
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
.createElement(r='script'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));