flechePublicité

Test Super Smash Bros. (Wii U) : 9/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 28 Novembre 2014 , Wii U

Les +

  • Accessible, technique et ultra fun !
  • Graphiquement éblouissant
  • Bande-son divine
  • Roster très costaud et bien renouvelé
  • Nombreux modes solo et multi
  • La personnalisation
  • Nombreuses options
  • Durée de vie quasi infinie
  • Quelques fins ajustements

Les -

  • Quelques longs temps de chargement
  • Absence d’un vrai mode Histoire
  • Quelques soucis de lisibilité
La note de jeuxvideo.fr
9.0
incontournable
La note des internautes
8.6

(185 votes)
Publiée le 28/11/2014 à 18:11, par Damien

Vidéo-Test de Super Smash Bros. sur Wii U : la "superior version" tant attendue

Après un passage remarqué sur 3DS, Super Smash Bros. débarque enfin sur Wii U et réussit à nous enthousiasmer avec brio.

Super Smash Bros.
Annoncé pour décembre et finalement avancé de quelques jours, Super Smash Bros. est enfin disponible sur Wii U, un peu moins de deux mois après l'opus 3DS. Le jeu est-il à la hauteur d'une console de salon ? Les exclusivités de cette version sont-elles savoureuses ? Le mode online est-il plus stable que celui de Brawl ? Toutes les réponses sont dans notre test.

Bandai Namco et Sora sont dans un bateau...Retour au sommaire
En octobre dernier, nous avons eu droit à un excellent Super Smash Bros. sur 3DS, qui, comme son homologue Wii U, est développé par Bandai Namco, en partenariat avec Sora, le studio de Masahiro Sakurai - papa de la série. Premier constat : on n'est pas dépaysé ! Il faut dire que cet opus reprend une bonne partie du contenu de SSB 3DS, et notamment son gameplay, lui-même dans la droite lignée de Super Smash Bros. Brawl. Jeu phare de Nintendo oblige, les développeurs ont préféré conserver les bases solides et savoureuses des précédents titres plutôt que tout chambouler. Il s’agit donc toujours d’un jeu de combat à dimension festive, dont le but est d’asséner un maximum de coups à un ou plusieurs adversaires sur le terrain - avec notre corps comme avec des objets -, afin qu'il(s) soi(en)t éjectés du ring.

On retrouve donc des mécanismes similaires à ses aînés dans les batailles (attaques simples et spéciales, saut, parade, prise), ainsi que la balle Smash introduite dans Brawl, conférant un pouvoir spécial. Cependant, quelques nouveautés de gameplay, assez subtiles, sont bel et bien présentes. Citons par exemple une plus grande “punition” des héros qui s'accrochent aux corniches pour éviter les coups. Les “planqués” sont en effet facilement atteignables par un combattant au-dessus d'eux et doivent plus rapidement sortir de la corniche, car cette dernière ne peut désormais supporter qu’un seul combattant à la fois.

Le Vidéo-Test


Un choix judicieux, qui dynamise des joutes extrêmement prenantes et jouissives, bien qu'un peu moins techniques que dans Melee. Ensuite, on observe un rééquilibrage bienvenu entre les phases aériennes et au sol ; le jeu à terre étant bien plus en vogue dans SSB Wii U que dans Brawl. L’intégration de Little Mac dans le casting - terrifiant au sol et quasi inefficace en l'air - est l'illustration parfaite de cette volonté. Évidemment, qui dit nouvel opus, dit aussi nouveaux objets et compagnons de soutien (offensifs comme défensifs). Ils nous ont paru globalement utiles et bien sentis.

Mais ce que nous retenons davantage de ce SSB, c’est la personnalisation des héros, que ce soit pour les équipements ou pour les attaques spéciales. En outre, l’attaque, la défense, la vitesse ou le poids d’un combattant peuvent évoluer en fonction des éléments qu’on lui fera porter. De plus, il est possible de changer chacun des quatre coups spéciaux de base par d’autres débloqués au fil des combats ! Pas obligatoire, mais importante à appréhender, cette option de customisation rend le gameplay riche, stratégique - un bonus dans une caractéristique se traduisant par un malus dans une autre - et parfois surprenant. On pourra ainsi booster la vitesse d’un gros lourdaud pour déstabiliser un adversaire humain ! Malin.

Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.

Bouchers à l'arèneRetour au sommaire
Il résulte des éléments cités plus haut une expérience attractive, accessible, mais bien plus technique et profonde qu’elle n’y paraît. Qui plus est, il faudra compter sur un roster de rêve, comptant pas moins de 49 héros jouables ; 51 en comptant les 3 déclinaisons des Mii (complètement personnalisables) : épéiste, tireur et boxeur. Et bien que l’on constate plusieurs occurrences d'un même combattant, ou encore que certains auraient pu être de simples skins (Dark Pit et Link Cartoon), il n’y a pas grand-chose à redire.

Super Smash Bros.
Au global, chaque belligérant est intéressant à manipuler et a les moyens de tirer son épingle du jeu. Mention spéciale aux nouveaux venus, qui apportent un vrai plus en termes de variété d’approches. Little Mac charge une jauge pour expulser en un coup, Daraen et l'entraîneuse WiiFit peuvent récupérer de la vie, Harmonie agresse à distance avec son étoile, Pac-Man change souvent de forme, etc.

Constat similaire pour les arènes, assez nombreuses, plutôt inspirées, et suffisamment hétérogènes pour captiver sur la durée. On en compte une trentaine, sachant que chacune dispose d’une version alternative, nommée Destination Finale (épurée et moins agitée), permettant des combats plus directs et techniques. Comme pour les personnages, le fan-service fonctionne plein pot, et c’est avec délectation que l’on visite les niveaux de Mega-Man, Starfox, Fire Emblem, Pac-Man, Pokémon, Sonic, WarioWare, etc. A noter que cette mouture Wii U dispose de quelques niveaux exclusifs, souvent assez grands (car pensés pour accueillir 8 joueurs), comme celui issu de Mario Galaxy ou le Vaste Champ de Bataille.

Certains lieux disposent même d'une sorte de "jeu dans le jeu" propre. Ainsi, les stages inspirés de Metroid et Xenoblade proposent de lutter contre des PNJ (Ridley ou le Facia noir), qui peuvent devenir des alliés ou offrir un kill une fois battus. Le niveau Kirby Super Star Ultra dispose lui de zones de lave, qui tuent instantanément un combattant ayant subi au moins 100% de dégâts. Enfin, l'arène Donkey Kong Country Returns comporte notamment une plateforme à l'arrière-plan, où les dégâts sont amplifiés. Et si les zones les plus vastes ne sont pas forcément les plus lisibles, reconnaissons que l'équipe a fait un travail admirable et que la version Wii U se distingue très nettement de la mouture portable sur ce point (un stage inédit "Miiverse" arrivera d'ailleurs, plus tard, sur la console de salon).

Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.

Un contenu généreux ++Retour au sommaire
Pendant que nous sommes dans le contenu, parlons à présent des modes de jeu, nombreux et très satisfaisants dans l’ensemble. Comme à son habitude, Sakurai-san s’est montré généreux en matière de défis, solo comme multijoueurs, encore plus que sur 3DS. On y trouve bien sûr les traditionnels matchs contre 1, 2 ou 3 participants (chacun-pour-soi, en équipe), classées ou non, jouables contre l’I.A. et/ou des amis, en local comme en ligne.

Super Smash Bros.
Notons que le mode de combat en équipe online de cette mouture Wii U permet de jouer à deux en local contre le reste du monde. Un très bon point. Autre élément positif : le netcode est bien meilleur que sur Brawl, et il sera enfin possible de jouer sans subir d'énormes saccades. Sur une vingtaine de parties (en deathmatch ou en équipe), seuls deux matchs ont été parasités par des saccades - sans doute dues à la connexion d'un des adversaires. Qui plus est, on trouve très rapidement des joueurs et les parties se lancent sans trop d'attente ; sachant que l'on peut affronter un ou plusieurs héros gérés par l'IA en attendant le début du combat.

Mais SSB ne s’arrête pas là et nous propose un bon lot de mini-jeux. Citons notamment les modes « Classique », où il faut enchaîner les batailles en choisissant des groupes d'ennemis disposés sur un plateau jusqu'à un affrontement final, « All-Star » qui nous invite à tabasser des groupes de héros regroupés par ordre antéchronologique, « Smash en masse » (expulser du ring un grand nombre d’adversaires à l’affilée), ou encore le traditionnel « Home Run Smash », nécessitant de propulser un sac d’entraînement aussi loin que possible.

Le mode « Bombe Smash », lui, est une déclinaison du mode précédent, et nous incite à casser (seul ou à plusieurs) un maximum d’éléments de décor en lançant une bombe, un peu à la manière d’Angry Birds. Quant au Créateur de niveau, déjà présent sur Wii et absent de l'opus 3DS, il nous propose de concevoir des arènes de petite, moyenne ou grande taille, en dessinant des formes sur le Gamepad et en positionnant des éléments interactifs. Assez cool dans l'absolu, cet éditeur devrait donner lieu à des niveaux personnalisés bien fourbes, dès lors que Nintendo aura rendu possible le partage de carte via Internet. On regrette cela dit qu'il soit aussi limité en éléments qu'en options de création (impossible de déplacer un bloc, de creuser dedans...).

Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.

Autre exclusivité de la Wii U : l'« Odyssée Smash », une sorte de jeu de plateau jouable à 4 en local, à mi-chemin entre un Mario Party et le mode (perfectible) « Aventure Smash », propre à la mouture 3DS. Le but : enchaîner différentes actions, comme faire tourner la roue, se déplacer sur le plateau et affronter 3 adversaires dans des défis variés (combats simples ou avec des règles spécifiques, challenge Bomb Smash, etc.). Le tout afin d'augmenter les capacités de notre Mii et récupérer un maximum de combattants jouables. Au bout d'un certain nombre de tours définis en début de partie (entre 15 et 25), on enchaîne sur un combat final. Sans grande prétention et un peu bordélique parfois, du fait des nombreuses indications à l'écran et de certains pouvoirs déstabilisants (comme le changement de position sur le plateau), le mode nous a fait passer un bon moment entre amis, tout en offrant un peu d'air à l'ensemble.

On ne s'étendra pas dans ce test sur les modes « Créa-main », « Commandes dé-maniaque » (enchaînement d'épreuves nécessitant une mise en jeu au préalable) et Événements (défis thématiques, souvent drôles, dont certains sont jouables à 2), pas forcément très originaux, mais dont la présence est toujours appréciable. Par contre, nous ne pouvions passer outre le « Smash à 8 » permettant désormais d'affronter de 5 à 7 héros (humains ou I.A.), simultanément, en local. Évidemment, c'est deux fois plus le bazar à l'écran, nos combattants sont parfois bien petits - grande TV conseillée - et un bon nombre de contrôleurs s'avère nécessaire. Du coup, il y a fort à parier qu'il ne sera pas LE mode de prédilection de Super Smash Bros. Wii U, mais plutôt un bonus bien fendard pour "chauffer" une soirée. Le fun, incomparable, demeure au rendez-vous, les quelques cartes accessibles ont été pensées pour accueillir 8 belligérants, et l'abondance de participants demande bien plus d'attention.

Replay Web TV - Damien et Kevin sur Super Smash ...


Enfin, il est rassurant de savoir que de nombreuses manettes peuvent être utilisées / rentabilisées pour jouer au titre. C'est bien simple, toutes les manettes sorties depuis la Gamecube (Wavebird incluse) sont compatibles... A ceci près, qu'il faudra acheter un adaptateur - vendu environ 20 € à l'unité - pour connecter un contrôleur type GC, qui offre la meilleure prise en main (bien que le Controller Pro ne démérite pas). Même la Nintendo 3DS peut être réquisitionnée, comme solution de dépannage, sous réserve d'avoir le Smash Bros. 3DS. C'est toujours ça de gagné !

Un contenu généreux et équilibré, fait avec amourRetour au sommaire
Vous l’aurez compris, il y a largement de quoi s’amuser sur plusieurs années, surtout entre potes, le multi étant l’essence de la série. Et ce, même si nous regrettons l'absence d’une épopée scénarisée d'envergure, comme celle de l’Émissaire Subspatiale de Brawl. Cependant, ne boudons pas notre plaisir : le reste du contenu demeure extrêmement solide, et l’ensemble jouit d'une réalisation tout simplement éblouissante ! Graphismes fins, direction artistique au top, grande fluidité de l'animation (même à 8), musiques sublimes, stabilité des parties en réseau, tchat vocal entre chaque affrontement d'ami sur la toile... Le titre nous met dans une situation de confort certain et nous propose une réalisation au top. Une réelle claque, qui ridiculise logiquement l'opus 3DS, pourtant très fun et bluffant pour le support.

Super Smash Bros.
Par ailleurs, on perçoit une somme non négligeable de petites attentions qui transpirent l'envie de nous satisfaire sur le long terme. Citons les démos de jeux oldies, la capture de photos (retouchables) et vidéos, l'écoute de la B.O. (beaucoup plus fournie que sur 3DS), les magnifiques cinématiques bonus, l'importation des données de SSB 3DS, la personnalisation complète des touches, de l’interface ou des règles, ainsi que les très nombreux éléments à collectionner valorisant sans cesse la progression. Même le simple mode spectateur online gratifie notre visionnage de quelques pièces en cas de pari réussi !

Totalement accessoire, l'intégration des figurines amiibo ne vient pas nuire à l'équilibre des forces, puisque le combattant lié à la figurine n'est qu'un partenaire d'entraînement, et non un perso jouable (potentiellement cheaté car il s'améliore sans cesse en apprenant de ses affrontements). Reste que l'amiibo constitue une aide non négligeable pour les compétiteurs, qui trouveront un adversaire toujours à leur mesure, devenant plus coriace que le plus haut niveau de difficulté du jeu (déjà bien costaud). En clair, tout est là pour que l’on passe un excellent moment, le plus long possible.
fleche orange
Voir notre diaporama sur les amiibo

Du coup, on passera aisément outre les temps de chargement parfois un peu trop longs à la sortie de certains combats, le fait que Mew-Two arrivera plus tard sous la forme d'un DLC (gratuit pour ceux qui ont acheté SSB 3DS, sans doute payant pour les autres), l'impossibilité de transférer en une fois toutes les données des combattants personnalisés 3DS, la voix française toujours perfectible, et les quelques soucis de lisibilité, certes inhérents à la série, mais assez perceptibles sur certaines arènes. Car Sakurai est à nouveau parvenu à nous enthousiasmer avec un titre particulièrement savoureux, doté d'un contenu en béton armé, enrobé de fort belle manière. Chapeau bas.

Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.

Très attendu par les amateurs de la série et les (futurs) possesseurs de Wii U, ce Super Smash Bros. remplit son contrat avec brio, en nous proposant un gameplay diaboliquement fun, une réalisation léchée et un contenu ultra généreux (encore plus que sur 3DS). Et si l'on a toujours quelques petits regrets, avouons que cet opus représente tout simplement un des meilleurs jeux de la console ainsi qu'un cheval de Troie de grande qualité, capable de justifier l'arrivée d'une Wii U dans le foyer. À garder toujours avec soi, au même titre qu'un bon Mario Kart des familles.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.6
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
nul maniabilité o à peine joué 5 minutes prendre juste tous les bons personnages pour vendre un produit c'est pitoyable
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Super Smash Bros.

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité