flechePublicité

Test Super Smash Bros. (Nintendo 3DS) : 9/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 03 Octobre 2014 , Nintendo 3DS

Les +

  • Accessible, technique et ultra fun !
  • Graphiquement éblouissant
  • Bande-son divine
  • Roster très costaud et bien renouvelé
  • Nombreux modes de jeu solo et multi
  • La personnalisation
  • Nombreuses options
  • Durée de vie quasi infinie
  • Quelques ajustements bien

Les -

  • L'Aventure Smash en deçà
  • Bien moins lisible sur les petites 3DS et 2DS
  • Le Circle pad moins précis qu’un stick
  • Disparition d’un vrai mode Histoire et de l’éditeur
La note de jeuxvideo.fr
9.0
tres bon
La note des internautes
8.0

(87 votes)
Publiée le 02/10/2014 à 18:10, par Damien

Vidéo-Test de Super Smash Bros. sur 3DS : la super baffe, bro' !

Super Smash Bros. débarque enfin sur console portable et réussit sa mission avec les honneurs, malgré quelques limites du support.

Super Smash Bros.
Il est là ! Annoncé il y a plus de 3 ans et fantasmé depuis bien longtemps par de nombreux fans, le premier Super Smash Bros. portable débarque aujourd’hui sur Nintendo 3DS. Cela fait-il toujours du sens ? Le jeu est-il assez confortable ? Bandai Namco a-t-il bien repris la série en main ? Est-ce suffisamment riche pour y passer des années ? Toutes les réponses sont dans notre test.

Bandai Namco et Sora sont dans un bateau...Retour au sommaire
Nous venons de l’énoncer brièvement en introduction, ce Super Smash Bros. 3DS (comme son homologue Wii U) est développé par Bandai Namco, en partenariat avec Sora, le studio de Masahiro Sakurai, papa de la série et auteur de l'excellent Kid Icarus Uprising. Premier constat : on n’est pas dépaysé ! Jeu phare de Nintendo oblige, les intéressés ont préféré conserver les bases solides et savoureuses des précédents titres plutôt que tout chambouler. Il s’agit toujours d’un jeu de combat à dimension festive, dont le but est d’asséner un maximum de coups à un ou plusieurs adversaires sur le terrain (avec notre corps comme avec des objets), afin de pouvoir l'/les éjecter du ring.

On retrouve donc les mêmes mécanismes dans les batailles (attaques simples et spéciales, saut, parade, prise), ainsi que la balle Smash introduite dans Brawl, conférant un pouvoir souvent dévastateur. Cependant, quelques nouveautés de gameplay, assez subtiles, sont bel et bien présentes. Citons par exemple une plus grande “punition” des héros qui s'accrochent aux corniches pour éviter les coups. Les “planqués” sont en effet facilement atteignables par un combattant au-dessus d'eux et doivent plus rapidement sortir de la corniche, car cette dernière ne peut désormais supporter qu’un seul combattant à la fois. Un choix judicieux, qui dynamise les joutes.

Le Vidéo-Test


Ensuite, on observe un rééquilibrage bienvenu entre les phases aériennes et au sol ; le jeu à terre étant bien plus en vogue dans SSB 3DS que dans Brawl. L’intégration de Little Mac dans le casting - terrifiant au sol et quasi inefficace en l'air - est l'illustration parfaite de cette volonté. Évidemment, qui dit nouvel opus, dit aussi nouveaux objets et compagnons de soutien (offensifs comme défensifs). Ils nous ont paru globalement utiles et bien sentis.

Mais ce que nous retenons davantage de ce SSB, c’est la personnalisation des héros, que ce soit pour les équipements ou pour les attaques spéciales. En outre, l’attaque, la défense, la vitesse et même le poids d’un combattant peuvent évoluer en fonction des éléments qu’on lui fera porter. De même, il est possible de changer chacun des quatre coups spéciaux de base (standard, haut, bas et côté) par d’autres débloqués au fil des combats ! Pas obligatoire, mais importante à appréhender, cette option de customisation rend le gameplay bien plus riche, stratégique - un bonus dans une caractéristique se traduisant par un malus dans une autre - et surprenant. On pourra ainsi booster la vitesse d’un gros lourdaud pour déstabiliser un adversaire humain ! Malin.

Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.

Bouchers à l'arèneRetour au sommaire
Il résulte des éléments cités plus haut une expérience attractive, accessible, mais bien plus technique et profonde qu’elle n’y paraît. Qui plus est, il faudra compter sur un roaster de rêve, comptant pas moins de 49 héros jouables ; 51 en comptant les 3 déclinaisons des Mii (complètement personnalisables) : épéiste, tireur et boxeur. Et même si l’on constate plusieurs occurrences du même combattant, notamment Zelda / Sheik, Samus classique / Samus sans Armure, Mario / Dr. Mario..., et que certains auraient pu être de simples skins (Dark Pit et Link Cartoon), il n’y a pas grand-chose à redire.

Super Smash Bros.
Au global, chaque belligérant est intéressant à manipuler et a les moyens de tirer son épingle du jeu. Mention spéciale aux nouveaux venus, qui apportent un vrai plus en termes de variété d’approches. Little Mac charge une jauge pour expulser en un coup, Daraen et l'entraîneuse WiiFit peuvent récupérer de la vie, Harmonie agresse à distance avec son étoile, Pac-Man change souvent de forme, etc.

Même constat pour les arènes, assez nombreuses, plutôt inspirées, et suffisamment hétérogènes pour captiver sur la durée. On en dénombre 34, sachant que chacune dispose d’une version alternative, nommée Destination Finale (épurée et moins agitée), permettant des combats plus directs et techniques. Comme pour les personnages, le fan-service fonctionne à plein pot et c’est avec délectation que l’on visite les niveaux de Mega-Man, Starfox, Fire Emblem, Pac-Man, Sonic, WarioWare, etc.

Modes & travauxRetour au sommaire
Super Smash Bros.
Pendant que nous sommes dans le contenu, parlons à présent des modes de jeu, nombreux et très satisfaisants dans l’ensemble. Comme à son habitude, Sakurai-san s’est montré généreux en matière de défis, solo comme multijoueurs (moyennant un jeu par console). On y trouve l’entrainement et les traditionnels matchs contre 1, 2 ou 3 participants (chacun-pour-soi, en équipe), classées ou pour le fun, jouables contre l’I.A. et/ou des amis connectés en réseau local ou en ligne. Mais SSB ne s’arrête pas là et nous propose un bon lot de mini-jeux :

  • « Classique » nous invite à enchaîner les batailles en suivant notre voie sur différents chemins qui mènent à l’affrontement final, comme la sacro-sainte Créa-main.

  • « All-Star » nous convie à tabasser des groupes de héros, établis en fonction de leur année d’apparition.

  • « Smash en masse » nous demande d’expulser du ring un grand nombre d’adversaires à l’affilée.

  • « Home Run Smash », bien connu des fans, nécessite de propulser un sac d’entraînement aussi loin que possible.

  • « Bombe Smash », une déclinaison du mode précédent, nous incite à casser un maximum d’éléments de décor en lançant une bombe, un peu à la manière d’Angry Birds.

  • « Aventure Smash », exclusif à la 3DS, nous impose de parcourir les différents niveaux d’un même environnement, remplis d’ennemis, afin d’accroître les capacités de notre combattant avant un combat Smash classique ou avec des règles spécifiques, ou bien encore par une course.

Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.

Vous l’aurez compris, il y a largement de quoi s’amuser sur plusieurs années, surtout entre potes (le multi étant l’essence même de la série). Et ce, même si nous avons regretté la disparition de l’éditeur d’arènes et l’absence d’une épopée scénarisée comme celle sur Wii - peut-être par manque de place ou pour ne pas trop cannibaliser la version Wii U. Par ailleurs, nous avons été un brin déçus de l’Aventure Smash. La phase d’exploration / action qui précède la bataille nous a semblé peu enthousiasmante, trop longue entre amis, et limite ennuyeuse en solo. Il faudra malgré tout y passer régulièrement pour débloquer de précieux accessoires de personnalisation.

Super Smash Bros.
Cependant, ne boudons pas notre plaisir : le reste du contenu demeure extrêmement solide / fun, et l’ensemble jouit d'une réalisation tout simplement éblouissante ! Graphismes fins, direction artistique au top, fluidité parfaite même en 3D relief - option assez cool, car elle permet de bien dissocier chaque plan -, animations léchées, musiques sublimes, stabilité des parties en réseau... Super Smash Bros. nous met une réelle claque.

Qui plus est, on perçoit une somme non négligeable de petites attentions qui transpirent l'envie de nous satisfaire sur le long terme. Citons la capture de photos et vidéos, l'écoute de la B.O. en mode console fermée, la gestion des contours autour des héros, la personnalisation des touches et de l’interface et les multiples éléments à collectionner qui valorisent sans cesse la progression. Ou bien encore la possibilité de combattre des bots avant qu'un match multi ne se lance et le fait que le mode spectateur online gratifie notre visionnage de quelques pièces en cas de pari réussi… Tout est là pour que l’on passe un excellent moment, le plus long possible.

Premiers combats dans le mode Solo Classique


Un énorme “oui”, mais…Retour au sommaire
Super Smash Bros.
Pourtant, même s'il s'approche de la perfection, SSB ne comporte pas moins quelques petites limites et failles, quasi exclusivement liées au support. Commençons par les voix françaises, qui font toujours un peu de la peine et ne peuvent être troquées contre celles en anglais ou en japonais. Ensuite, les temps de chargement sont omniprésents (heureusement assez courts) et l'ergonomie des menus paraît perfectible, notamment la rubrique « Extras » clairement “fourre-tout”. Plus dommageables, les soucis de lisibilité (inhérents au concept de bataille à plusieurs) s’avèrent amplifiés sur portable, puisque les écrans des consoles Nintendo demeurent bien plus petits qu'une TV. Cela est perceptible surtout avec les personnages humains - comme Sheik ou Samus sans Armure - qui ont du mal à se dissocier des décors, lorsque l'on a des héros similaires, et quand on joue sur 3DS / 2DS.

Inutile de se mentir, Super Smash Bros. est sans doute le titre le plus clivant de cette génération de consoles portables. Les possesseurs de 3DS XL seront évidemment dans les meilleures conditions pour remporter des parties (malgré un aliasing bien perceptible)... Jusqu'à ce qu'arrivent les futures New 3DS XL, avantagées par le mini-stick droit qui permettra de faire les puissants coups Smash plus facilement ; le Circle Pad Pro, qui aurait pu compenser ce manque sur les autres consoles, n’étant pas supporté par le jeu. Par ailleurs, force est de constater que le Circle Pad se montre moins précis et confortable qu’un stick analogique, principalement sur les dash avant/arrière et les coups Smash. Ce n'est pas rédhibitoire, puisqu'on s'y accommode avec un peu de pratique, mais reconnaissons que l'on n'est jamais complètement serein sur ces quelques mouvements. À défaut, une option permettant d’utiliser la croix directionnelle n’aurait pas été illégitime.

Super Smash Bros.
Du coup, bien qu’excellente, cette mouture 3DS souffre un peu de l’ombre de la version Wii U, attendue pour fin novembre. Car vu les grosses sorties du dernier trimestre, certains joueurs préfèreront peut-être économiser leurs deniers pour acheter la "superior version" (similaire au niveau du gameplay, plus belle, lisible et sans doute dotée d'un mode Histoire exclusif plus intéressant que l'Aventure Smash). À l'inverse, ceux qui ne possèdent qu'une portable, ou peuvent s'offrir les deux déclinaisons, ne seront absolument pas déçus de leur achat et pourront s'éclater, de longues heures durant, en nomade. Et pour ce pari réussi, pourtant difficile à relever, les développeurs méritent vraiment un grand coup de chapeau.

Très attendu, ce Super Smash Bros. 3DS remplit son contrat avec les honneurs, en nous proposant un gameplay diaboliquement fun, une réalisation ébouriffante et un contenu aussi costaud que LittleMac. Et si les limites du support se font ressentir au niveau lisibilité et maniabilité, surtout sur 3DS classique et 2DS, on ne peut que féliciter Bandai Namco et Sora pour ce premier opus portable de très grande qualité. Assurément l'un des meilleurs jeux de la console et l'un des titres les plus fun en multijoueurs jamais sortis sur portables. À garder toujours avec soi, au même titre qu'un bon Mario Kart des familles.

A noter que la 3DS avec le jeu servira de manette pour Super Smash Bros. Wii U ; de même, on pourra exporter ses héros personnalisés sur Wii U.

Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.
Super Smash Bros.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
smash bros épique alors que tout le monde s'attendait à une version portable du pauvre, Nintendo surprend ses détracteurs et propose un jeu beau, fun, accessible et technique à la fois! un jeu qui ne manque pas de souffle épique et qui propose par dessus tout des moments magiques entre amis ! Nintendo, travail d'orfèvre
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité