flechePublicité

Test Strider (Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 19 Février 2014 , Xbox 360 , Xbox One , PS3 , PS4 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Le gameplay fluide
  • Un level design de qualité
  • La durée de vie
  • Du challenge...

Les -

  • ...assez mal dosé
  • Quelques petits soucis de lisibilité par moment
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.4

(28 votes)
Publiée le 18/02/2014 à 17:02, par Benjamin Logerot

Test de Strider : trancher dans le vif

Hiryu est de retour pour mettre fin aux agissements de l’empereur Meio, vingt-cinq ans après ses premières aventures sur arcade

Le studio Double Helix Games, développeur du dernier Killer Instinct, prend la relève de Capcom et nous offre un reboot de Strider sorti sur arcade en 1989. Un titre qui en a dans le ventre : nerveux et au challenge élevé pour le plus grand bonheur des fans de la première heure.

Bienvenue à Kazakh CityRetour au sommaire
Hiryu, le jeune assassin du programme Strider, revient plus en forme que jamais, prêt à découper quiconque lui barrera la route à coup de Cypher, son fameux sabre. L’action prend place dans un unique lieu, Kazakh City : grandement inspirée du modèle architectural de l’ancien bloc soviétique, cette ville futuriste n’a rien d’un lieu de villégiature. Gouvernée par le général Mikiel, sbire de l’impitoyable empereur Meio , elle subit le joug de ce despote bien décidé à la garder sous son emprise. De son côté, le Strider est prêt à tout pour la libérer et affronter l’empereur.

Strider
Dans le pur style de Metroid, le titre de Double Helix propose un level design digne des jeux d’action-plateforme d’autrefois. Kazakh City est découpée en une dizaine de niveaux qu’il est possible d’arpenter comme bon nous semble au fil de notre avancée. Des quartiers résidentiels aux égouts, en passant par un laboratoire de recherche, ces niveaux se basent sur un mélange bien pensé de verticalité et d’horizontalité. L’exploration est donc un élément primordial à la réussite de la mission du Strider.

Et c’est là l’une des forces du jeu. Ici, pas de level up du personnage. Il est absolument nécessaire de parcourir et fouiller chaque recoin de chaque environnement pour découvrir de nombreux bonus améliorant notre héros (nouvelles attaques, augmentation de la barre de santé…). Outre le fait que ces améliorations nous rendent un peu plus forts pendant les combats, elles nous permettent aussi d’avoir accès à des zones infranchissables jusque-là, nous obligeant à revenir sur nos pas pour les dénicher.

Hiryu est dans la placeRetour au sommaire
Strider
Côté gameplay, la fluidité est de mise et rend les nombreux combats à la fois nerveux et agréables à disputer. Des affrontements dont l’appréhension évolue en fonction des améliorations de votre sabre high-tech et de la découverte des « Options ». Le Cypher possède quatre propriétés d’attaque différentes à débloquer au fur et à mesure : une attaque de base qui peut renvoyer certains tirs ennemis, une de feu, une de glace et une attaque boomerang. A chacune de ces habiletés s’associent différents types de couteaux de lancer (kunais) et de propulseurs à plasma. Il faut alors finement jongler entre ces possibilités, afin de réduire les ennemis à néant le plus rapidement possible. En ce qui concerne les « Options », elles sont au nombre de trois et permettent de donner lieu à une protection, une attaque ou un moyen de se déplacer plus rapidement entre les niveaux. Autant dire que le Strider est très bien équipé pour affronter ses ennemis.

Un autre bon point du gameplay est l’utilisation de crochets pour s’agripper aux murs et aux plafonds . Dans des environnements très verticaux, ces crochets sont très utiles pour atteindre certains points inaccessibles avec de simples sauts. Pas de touche à presser pour les utiliser, Hiryu s’accroche automatiquement si on dirige le joystick en direction d’une paroi.

Enfin, et sur un plan totalement différent, la réalisation est tout à fait convenable tant au niveau des graphismes que de la musique, mais peine tout de même à nous éblouir.
Évidemment sur next-gen le titre possède quelques atouts graphiques en plus : reflets réussis mais un peu exagérés, effets spéciaux et particules mieux travaillés, et fluidité encore plus poussée que sur les machines actuels. Le tout pour un résultat bien plus sympa !

Video de gameplay


Strider
Passons désormais au gros problème du jeu, sa difficulté. Évidemment, personne n’est contre un peu de challenge dans un jeu vidéo. Mais quand celui-ci en devient parfois absurde et très mal dosé, rendant certaines situations frustrantes au possible, l’excitation retombe assez vite. Certes les ennemis sont nombreux et variés, vous obligeant à réfléchir à la façon dont vous allez les affronter. Les boss et adversaires plus puissants (gros méchas à quatre pattes ou à poings d’aciers…) apparaissent assez régulièrement, ce qui pimente les combats. Sauf que Double Helix semble avoir vidé entièrement le pot (de piments) ! Nous avons dû mettre le jeu en facile afin d’espérer avancer un peu dans l’histoire. Et même dans ce mode de difficulté, certains passages se révèlent très chauds. Les ennemis semblent être dotés d’un calcul de trajectoire puisqu’ils ne ratent quasiment jamais leurs tirs. Qu’importe les mouvements aléatoires que l’on peut effectuer pour les tromper, ceux-ci mettront toujours au minimum un coup au but, et feront perdre de très précieux points de vie. Mais ce n’est pas tout.

Si vous ne compreniez pas le sens du mot « harcèlement », cette lacune sera ici vite comblée! Prenons un exemple parmi tant d’autres. Vous affrontez, dans un espace assez réduit, deux quadripodes de trois mètres de haut qui tirent des lasers et balancent des missiles téléguidés qui vous gèlent sur place pendant quelques secondes. Ces deux méchas sont accompagnés de petites tourelles volantes qui réapparaissent évidemment à chaque fois que vous en détruisez une. Celles-ci tirent des rafales de mines collantes. L’action combinée des missiles gelant et des mines vous laissera rarement la possibilité de parcourir plus de deux mètres dans leur direction avant de trépasser. Et quand bien même vous arrivez aux pieds d’un des méchas pour commencer à le frapper, il se met à vous écraser ou à foncer sur vous avec force et violence, aidé par son compère et les petits robots. En moins de deux minutes, montre en main, vous n’êtes plus.

Strider
Les boss, eux, sont un peu plus abordables. Il faut certes recommencer les combats à plusieurs reprises mais une fois leurs techniques mémorisées, et en prenant son temps, on s’en débarrasse assez rapidement. Les checkpoints placés seulement en début de niveau, les kits de soin très mal répartis (un grand nombre sont disponibles dans les zones calmes mais beaucoup moins pendant les combats plus ardus) et des éléments de décors au premier plan gênant la lisibilité de l’action transformeront parfois votre aventure en véritable cauchemar pour les nerfs. Soulignons tout de même que, une fois ces difficultés passées, il vous sera plus aisé de les affronter à nouveau, une fois vos talents de joueur développés.

Strider est un très bon titre mélangeant un gameplay solide et un level design de qualité. La durée de vie est tout à fait correcte pour un titre arcade, grâce à l'exploration et à la recherche de nombreux bonus. Si la difficulté frustrante peut être questionnée et en rebuter certains, elle vous permet tout de même de vous améliorer dans vos techniques de jeu sur la durée. Bref, Double Helix Games nous présente un titre des plus agréables et fun qui ne manquera pas de ravir les fans d'Hiryu comme les nouveaux venus.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.4
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Un bon jeu, un bon gameplay. De bonnes sensations Difficile mais pas trop et une durée de vie correcte Et le design est assez sympathique :P
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Strider

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();