flechePublicité

Test Star Wars : Knights Of The Old Republic 2 (Xbox) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 11 Février 2005 , Xbox

Les +

  • Un esprit Star Wars.
  • Un scénario haletant.
  • Un RPG complet doté d'une bonne prise en main.
  • Une durée de vie démentielle.
  • Une localisation de bonne tenue.

Les -

  • Visuellement décevant.
  • Techniquement en retard face à Fable.
  • Bugs et saccades à foison.
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.7

(12 votes)
Publiée le 16/02/2005 à 11:02, par Ryu69

Star wars: knights of the old republic 2 : Il était une fois, dans une galaxie lointaine...

La solitude du guerrier commence à habiter mon subconscient et mon futur devient de plus en plus chaotique. Errant au beau milieu d'un conflit galactique,...

Star wars : knights of the old republic 2
La solitude du guerrier commence à habiter mon subconscient et mon futur devient de plus en plus chaotique. Errant au beau milieu d'un conflit galactique, je ne vis que pour découvrir la vérité. Jedi je fus jadis, une ombre sans lendemain je suis devenu. C'est pour balayer les sombres recoins de ma mémoire que commence ma quête de vérité aux confins de l'univers. Ni la vieille République, ni les seigneurs Siths responsables de mon malheur ne m'empêcheront d'atteindre mon but : asseoir ma suprématie sur Xbox.

Par delà le Bien et le Mal.
Acclamé non seulement pour son scénario, mais aussi pour les multiples rouages intégrés à la prise en main, KOTOR premier du nom mettait en valeur une licence jusque-là boudée par le succès et les critiques unanimes. Vous vous doutez bien que la suite de ce fantastique RPG était attendue par bon nombre de consommateurs, désireux d'enfiler de nouveau le costume saillant du Jedi. Occupés à développer Jade Empire, les développeurs de BioWare (Baldure's Gate, ...) laissèrent la place à Obisidian, conscient de la valeur du produit et désireux de ne décevoir personne.L'histoire se déroule cinq ans après les événements du premier KOTOR. L'ordre des Jedi a complètement disparu de l'univers, la plupart ayant été exterminés par les ennemis de la Force, les seigneurs Siths dont le désir est de contrôler chaque planète peuplant notre système. C'est dans un climat très hostile que démarre votre aventure. Vous dérivez, inconscient, à bord d'un vaisseau de contrebande, allongé sur un lit de fortune alors que la mort rôde autour de vous. La plupart des résidents de l'appareil gisent dans leur sang. Qui peut bien être l'auteur de ce carnage ? Pourquoi portez-vous des guenilles aussi rudimentaires ? Des questions pour le moment sans réponse, alors que votre navire de croisière accoste rudement près d'une mine désaffectée perdue dans la Galaxie.Se déroulant quatre mille ans avant la trilogie de Gorges Lucas, KOTOR est un véritable hymne à cette saga. Quoi de mieux en effet que de déambuler dans un monde qui émerveilla petits et grands qui ont tous, un jour, voulu embrasser une carrière de Jedi. Se démarquant totalement du prochain film prévu pour le mois de mai, ce second épisode va offrir une claque différente à celle de son prédécesseur. Il réussit le pari de procurer le même plaisir, avec quelques nouveautés en réserve. Vous devez dès le départ prendre en main la destinée d'un jeune padawhan, un être tiraillé entre les côtés lumineux ou obscur de la Force. À vous de bien l'aiguiller dans les choix qu'il devra faire, non seulement lors des conversations avec les autochtones, mais aussi lors de la résolution des nombreuses missions qui vous attendent.

Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2

Un RPG complet et très accrocheur.
KOTOR s'inscrit dans la veine du RPG occidental, un candidat sérieux face à l'hégémonie du genre au Japon. Chaque situation ou combat rondement mené vous offre des points de compétences qu'il faudra, par la suite, judicieusement utiliser afin de compléter la formation de votre élève. Développez son intelligence et il sera capable de pirater n'importe quel ordinateur et désamorcer bon nombre de pièges tendus. Accroissez sa diplomatie et vous créerez une communauté qui vous suivra partout où la paix sera en danger. Bref, des possibilités à foison vous attendent afin de modéliser un personnage parfait, capable de résoudre toutes les embûches. N'oublions pas la multitude de pouvoirs que vous pourrez acquérir grâce à la Force, en tout cas une dizaine de pages ne suffiraient pas à tous les recenser.Autre épine dorsale propre à ce titre, vous pourrez faire appel à bon nombre de guerriers sachant aussi bien utiliser un pistolet que leur perspicacité face au danger. Une coopération qui ne pourra se dérouler sans un effort de votre part. En effet, tout comme le personnage principal, vous devrez prendre soin à bien équiper vos alliés afin de ne pas vous retrouver seul le moment opportun. Evitez également toute précipitation en choisissant des partenaires dignes de confiance. Il se pourrait bien que votre ami d'un soir devienne subitement votre ennemi de toujours. Une ligne de conduite habilement intégrée lors des phases de dialogue à ne surtout pas prendre à la légère.En ce qui concerne le combat proprement dit, on se retrouve ici avec un mélange de plusieurs styles. Même si l'exécution des ordres s'inscrit dans la règle du tour par tour, les déplacements se font en temps réel. Un facteur qui apporte du rythme au combat, même si on aurait aimé rester maître de nos mouvements. Avec entre autres un système de verrouillage fort agréable, la prise en main reste appréciable à tout instant. On prend autant son pied lors d'un combat que lors d'une partie de Pazaak (variante du black jack), l'une des nombreuses alternatives offertes en dehors de l'histoire principale. Ne négligez en aucun cas la partie propre à l'exploration, vous risqueriez de passer à côté d'au moins cinquante pour cent du titre.À ce sujet, les principales nouveautés, même si elles se comptent sur les doigts d'une main, apportent tout de même une réelle avancée au schmilblick. À côté de nouveaux angles de caméra, les développeurs ont surtout apporté un aspect créatif à KOTOR. Avec tous les composants et ingrédients chimiques que vous glanerez sur votre route, tous les Mac Gyver en herbe pourront fabriquer de nouvelles armes et ustensiles favorables à votre réussite. Améliorer votre équipement étant aussi du voyage.

Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2

KOTOR 1.5 ?
Les développeurs n'ont jamais voulu faire du premier KOTOR un monstre de technicité tirant partie des capacités de la Xbox. C'est ainsi que le contenu graphique du premier opus passa sans problème dans les mailles du filet, faute néanmoins d'une vraie concurrence sur ce support. Les personnes chargées du développement de ce titre ont cru bon de se baser essentiellement sur le fond en délaissant la forme. Hélas, beaucoup de choses ont changé, Peter Molyneux et sa "Fable" ayant depuis imposé un certain standing en ce qui concerne le côté visuel du jeu vidéo. On se demande alors pourquoi cette évolution ne s'est pas étendue au titre d'Obisidian. On apprécie tout de même la qualité des décors proposés et certaines animations assez alléchantes. Mais on ne peut décemment nier de nombreux errements techniques, de grossiers bugs et de légères saccades souillant sans vergogne ce monde mis sous nos yeux. Il est inéluctable que les plus tatillons ne laisseront pas passer ces défauts de jeunesse.Toutefois, j'ose mettre un veto à cette grogne qui semble gagner quelques déçus dans cette assistance. Faites un effort et passez outre des graphismes indignes à la Xbox. Ce nouvel épisode est une drogue qui ne vous lâchera pas de sitôt. La modélisation des personnages et la qualité intrinsèque de la bande-son peuvent suffire à convertir de nouveaux adhérents à cette valeur sûre du jeu vidéo. Un titre qui ne passe évidemment pas à côté d'une localisation de bonne tenue.

Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2


Conclusion

Ne restez pas perplexe devant un visuel assez moyen. Sous des attraits peu luisants, ce nouvel épisode de KOTOR réussit le pari de retenir notre attention jusqu'à nous faire perdre la notion du temps. The Sith Lords est une véritable drogue que vous ne devez en aucun cas bouder, sous peine de passer à côté d'un RPG complet et très accrocheur. Une valeur sûre sur Xbox.


Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Star wars : knights of the old republic 2
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.7
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : dj_boy_lover
Très bon
kotor est l'une des licences reproduisant a merveille l'univers de star wars... pour en profiter pleinement il faut jouer aux deux episodes puisqu'ils se suivent et la on fait fasse a un jeu ayant une durée de vie très longue ... seul reproche le jeu n'a pas l'air très optimiser pour la xbox mais bon je chipote ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : jamesdesolstheim
Bon
J'ai trouvé l'histoire moins bonne que le 1er opus mais ce jeu offre bien des plaisirs lorsque l'on deviend Maitre et que l'on a un padawan. Les différence entre le coté lumineux et le coté obscur est encore plus renforcé que dans le premier opus, surtout que les partenaires voient leurs influences changer par à cause des choix du Héros. Pour ceux qui ont aimé le 1er, c'est le jeu à avoir ^^
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
Tynt = Tynt || [];Tynt.push('cUx9Dqt8ar4jHuadbi-bnq');Tynt.i = {'st': true, 'ap': 'Tellement + sur JeuxVideo.fr :'}; (function(){var s=document.createElement('script');s.async="async";s.type="text/javascript";s.src='http://tcr.tynt.com/ti.js';var h=document.getElementsByTagName('script')[0];h.parentNode.insertBefore(s,h);})(); } -->