flechePublicité

Test Star Ocean : The Last Hope (Xbox 360) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 05 Juin 2009 , Xbox 360

Les +

  • Réalisation soignée
  • Système de combat excellent
  • Durée de vie au rendez-vous
  • Système de jeu complet
  • Traduit en français

Les -

  • Design hétérogène
  • Jouabilité imprécise (caméra/déplacements)
  • Donjons trop vastes et/ou énervants
  • Scénario basique
  • Mise en scène molle
  • Personnages niais
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.2

(23 votes)
Publiée le 12/06/2009 à 09:06, par Maxence

Star Ocean : The Last Hope - le jeu de la dernière chance ?

Presque cinq ans après l’arrivée du troisième épisode dans nos contrées, Star Ocean revient avec une première mouture en HD nous contant les origines de la série. Sous-titré The Last Hope, le jeu de tri-Ace constitue peut-être l’un des derniers espoirs du studio de réaliser son jeu de rôle de référence après le très controversé Infinite Undiscovery. Encore une exclusivité Xbox 360, définitivement la console à posséder pour tous les fans de RPG japonais.

« The Last Hope propose un déroulement ultra classique pour un jeu de rôle japonais. »


Suite à la Troisième Guerre Mondiale, la Terre est ravagée et même si les forces en présence trouvent un accord de paix avant l’irréparable, le mal est fait. Il faut donc trouver une autre planète où squatter, la FRS (pour Force de Reconnaissance Spatiale) ayant pour tâche d’inspecter la galaxie à la recherche d’autres mondes habitables. Les deux héros de l’aventure, rapidement rejoints par d'autres protagonistes, font partie de cette force spéciale. Ils se retrouveront bien entendu mêlés à une histoire qui les dépasse, venant en aide aux plus démunis et luttant pour le bien de l’infini (et au-delà…).

Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Niais à souhait, le scénario de ce Star Ocean est en plus passablement poussif


Edge Maverick est un personnage classique du jeu de rôle japonais. Un peu espiègle et effronté, mais très courageux et surtout doté d’un grand cœur, il saura rallier tout le monde à sa cause, même s’il ne réfléchit pas tellement avant de parler. Sa demi-sœur Raimi est sa meilleure amie, toujours là pour soutenir ses proches et les réconforter, leur donner un message d’espoir, tout ça tout ça. C’est avec ce duo ô combien original que débute la galactique aventure de ce quatrième Star Ocean, le casting étant très vite complété par la gamine un peu stupide mais incroyablement douée pour la magie, l’extra-terrestre qui deviendra le meilleur ami de Edge ou encore le gros robot scientifique toujours en quête de sens. J’allais presque oublier l’éternel rival qui surgira tôt ou tard dans l’histoire…

Vidéo #17 - Cinématique et combats

Star Ocean : The Last Hope - Cinématique et combats


Vous l’aurez compris, The Last Hope propose un déroulement ultra classique pour un jeu de rôle japonais. Les personnages sont caricaturaux et mis en scène dans de trop longues cinématiques, certes agréables techniquement, mais trop soporifiques pour que l’on résiste à l’envie de les zapper à tout va. A peine a-t-on droit à un peu d’humour avec Welch, une terrienne apparaissant en hologramme pour nous aider tout au long de l’aventure. Proposant toujours un savant mélange entre la Science Fiction la plus futuriste et la nature la plus sauvage, ce Star Ocean vous trimballera de planètes en planètes (et d’époques en époques mais chut, c’est une surprise). Vous verrez pas mal de pays dans The Last Hope. Le doublage anglais est correct, sans plus, le titre étant heureusement, à la différence de Till The End Of Time, traduit dans la langue de Molière. The Last Hope emprunte d’ailleurs pas mal de choses à ce précédent épisode, avec en premier lieu son système de combat dynamique qui a fait sa renommée.

« Il faudra un peu de temps pour assimiler les nombreuses subtilités apportées par cet épisode »


Star Ocean : The Last Hope
Comme de coutume dans la série, les affrontements se font donc en temps réel. Vous dirigez l’un des quatre personnages qui composent votre équipe (avec possibilité de changer à tout moment avec les boutons de tranche) et le faite évoluer dans une arène en 3D de taille restreinte. Attaque avec A, esquive avec B, attaques spéciales avec les gâchettes, les coups de base sont très faciles à maîtriser. Il faudra néanmoins un peu de temps pour assimiler les nombreuses subtilités apportées par cet épisode, de celles qui rendent un système de jeu intéressant à l’origine complètement passionnant sur la durée.

Le bouton B, maintenu, vous permet en effet de charger votre jauge de vitesse, qui une fois remplie vous octroie un bonus de rapidité et de puissance qui pourra parfois faire la différence en combat. Mais ce n’est pas tout. Il permet également, si un ennemi vous attaque, d’effectuer une manœuvre de contournement qui fera très mal, si réussie, à votre adversaire. Ces manœuvres pourront vous octroyer de précieux diamants, collectionnés et gardés d’un combat à l’autre et vous offrant de précieux bonus en cas de victoire du combat (expérience supplémentaire, points de compétences, regain partiel de vie et de magie…). Un coup critique reçu ou la mort de votre personnage entraînera la perte totale ou partielle de ces bonus, donc gare…

Star Ocean : The Last Hope
Les coups simples et spéciaux peuvent s’enchaîner, créant des combos plus ou moins destructeurs si le timing est respecté. Les bourrins ne seront donc pas récompensés de leurs efforts, la finesse étant de mise pour être réellement efficace. Attaque de mêlée, à distance et autres pouvoirs magiques (appelés symbiologie ici) offriront un intérêt à chacun des personnages qui composent votre équipe, rendant d’autant plus difficile la mise sur la touche de certains d’entre eux à chaque combat. Outre les classiques niveaux d’expériences, la progression se fait par l’obtention régulière de points de compétences (PC) vous permettant d’améliorer vos pouvoirs et autres capacités. Parfois confus, les affrontements pourront être mis en pause pour utiliser un objet ou définir une stratégie. Pratique quand on perd un peu le fil, ce qui arrive parfois. Dommage que le lock des ennemis soit si complexe, et que l’on ne puisse se défendre qu’en ne faisant pas d’action (et pas avec un bouton dédié).

« Un minimum de level-up est nécessaire pour ne pas galérer dans le jeu »


Le système de combat est donc une nouvelle fois d’une imparable qualité, le fond du jeu n’ayant néanmoins pas été oublié pour autant. Un système de création d’objets est même de la partie. Il permettra aux acharnés d’accéder aux plus puissants équipements sans avoir à explorer la totalité du monde qui s’offre à eux. Car les environnements sont vastes, très vastes. En extérieur (exploration) ou intérieur (donjon), ils proposent différentes ambiances au niveau assez hétérogène. Dehors, les panoramas sont souvent magnifiques, alternant aisément entre désert, neige et plaines classiques avec brio. Les intérieurs sont nettement moins convaincants, montrant souvent les limites du mélange technologie/nature proposé par la série.

Vidéo #18 - Balade et boss

Star Ocean : The Last Hope - Balade et boss


Les ennemis sont visibles sur la carte, vous offrant le loisir de zapper les combats quand ceux-ci ne vous rapportent pas assez d’expérience. Un minimum de level-up est nécessaire pour ne pas galérer dans le jeu, qui semble quand même s’adapter au niveau de vos personnages. Pas de quoi s’inquiéter en ce qui concerne la difficulté, le titre de tri-Ace étant tout à fait accessible pour peu que l’on prête un minimum attention au système de combat expliqué plus haut. L’intelligence artificielle de vos alliés est de toute façon tout à fait correcte, ceux-ci étant tout à fait prompt à vous filer un coup de main en cas de besoin. La solution manuelle palliera aux éventuels désagréments qui arrivent parfois.

« les 3 CD compris dans la belle boite du jeu contenant un bon paquet d’heures de durée de vie »


Au chapitre des doléances, notons la relative imprécision des déplacements sur la carte du monde et dans les donjons, peu aidés il est vrai par une caméra très capricieuse dans les environnements confinés. Il faudra sans cesse la recadrer à la main, ce qui s’avère fatigant à la longue. On aura néanmoins tout le loisir de s’entraîner durant l’aventure, les 3 CD compris dans la belle boite du jeu contenant un bon paquet d’heures de durée de vie, surtout pour ceux qui aiment les quêtes annexes. On regrette néanmoins qu’il faille changer de disque à chaque fois que l’on revient dans une ancienne zone. Puisqu’on est à se plaindre, notons la vastitude des donjons, qui plus est peu entrecoupés de points de sauvegarde. Il faudra prévoir pas mal de temps pour chaque donjon (plus d’une heure), certains ayant des mécaniques ennuyeuses voire complètement irritantes. Il va falloir souffrir pour en voir le bout.

Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
La réalisation de The Last Hope oscille entre le magnifique et le passable


La réalisation de Star Ocean : The Last Hope est assez difficile à cerner. Le jeu est parfois magnifique, parfois très moyen visuellement. Les textures sont globalement de qualités, quoique souvent luisantes à l’extrême, mais c’est surtout le design en dent de scie qui attire l’attention. Les personnages principaux sont assez quelconques (avec un gros air de Galerians, pour les connaisseurs), chance que n’ont pas la plupart des ennemis et des environnements futuristes. Mélanges entre insectes et robots ou encore champignons qui sautillent ne rendent pas honneur à la maîtrise enfin totale du moteur par les équipes de tri-Ace, les boss relevant toutefois un peu le niveau de par leur majestueuse prestance. Quelques ralentissements peuvent être aperçus ça et là lors des combats chargés en effets (par ailleurs très jolis), mais ne gâchent absolument pas le plaisir intense ressenti lors des affrontements. Un bilan technique relativement mitigé au final, les quelques pistes musicales rythmant l’aventure étant tout à fait écoutables, à défaut d’être marquantes.

Conclusion


Une réalisation correcte mais un design déséquilibré, une aventure longue mais un scénario abusif dans la niaiserie et trop long à se mettre en place, on ne retiendra finalement de ce Star Ocean que son système de combat qui frise la perfection. Dynamique et technique, il nous pousse sans cesse à poursuivre l’aventure, ponctuée il est vrai de magnifiques panoramas extérieurs à en faire pâlir les amateurs de Monet. Un RPG très classique dans le fond (système de combat excepté) que l’on conseille à tous les amateurs de jeux de rôles nippons, pas forcément à ceux qui souhaitent découvrir le genre.




Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Star Ocean : The Last Hope sur Xbox 360

Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Star Ocean : The Last Hope
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Long Ce jeu malgré ses longueurs de donjons peut se révélé être un très bon allié lorsqu'on veut jouer a des jeux très longs sans payer trop cher. Le système de combat est très dynamique et seul la caméra est embêtante.
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : kansas city shuffle
Bon
Un jeu sous noté. Certes trés classique mais tout de même d'un bon niveau! Seul hic, un poil trop otaku quand même...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Star Ocean : The Last Hope

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
au2); eStat_id.niveau(3, eStatNiveau3); eStat_id.niveau(4, eStatNiveau4); eStat_tag.post('ml'); } -->