flechePublicité

Test Splinter Cell : Chaos Theory (Xbox, GameCube, PS2) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 31 Mars 2005 , Xbox , GameCube , PS2 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Relative liberté d'action
  • Ambiance toujours très réussie
  • Choix de la langue VO / VF
  • Originalité du mode coopératif

Les -

  • Un peu court pour les vétérans
  • Peu de missions en coopératif
  • Qualité graphique du mode « versus »
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
6.7

(3 votes)
Publiée le 04/04/2005 à 09:04, par Apple Pie

Splinter cell: chaos theory : La théorie du chaos

Imaginez un monde plongé dans le noir, un monde où la nuit reste obscure. Imaginez votre vie sans électricité, vos soirées à la lueur d'une bougie ou d'un...

Splinter Cell : Chaos Theory
Imaginez un monde plongé dans le noir, un monde où la nuit reste obscure. Imaginez votre vie sans électricité, vos soirées à la lueur d'une bougie ou d'un feu de bois. Impossible ? Pourtant, dans un futur proche, des terroristes auront trouvé le moyen de priver de lumière une ville entière. Votre mission, si vous l'acceptez : retrouver les responsables pour éviter le chaos...

Au commencement.
La série des Splinter Cell fut lancée sur la machine de Microsoft. Ce fut un coup d'éclat, car jamais l'infiltration n'avait été poussée aussi loin. Même notre cher Solid Snake pouvait aller se rhabiller tant l'aventure était réaliste. Pour exemple, le moindre faux pas était sanctionné par une mort certaine. Tout devait être pris en compte : l'ombre, le bruit, l'obscurité. C'était la première fois que l'on voyait apparaître une jauge d'exposition. Celle-ci permettait de vérifier que l'on était bien caché. De nombreux gadgets, empruntés au milieu de l'espionnage, firent leur apparition comme le câble optique, la caméra glue... Le deuxième opus, intitulé [logiciel:191054 Pandora] Tomorrow, reprenait les grandes lignes de son aîné en y apportant quelques améliorations mais, pour la plupart, il fut considéré plus comme une extension que comme une suite. Son grand intérêt résidait dans un mode multijoueur en ligne novateur. C'est donc avec une certaine impatience que les fans attendaient l'arrivée de Chaos Theory et, autant le dire tout de suite, Ubi Soft a frappé un très, très grand coup. La sortie de ce titre marquera longtemps les esprits...

Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory

Aux frontières de la perfection.
Il y a des jours comme ça où l'on se dit que la vie est belle, que l'on a de la chance d'être testeur et de pouvoir jouer en avant-première. Mais là, mes amis, avec Chaos Theory j'ai atteint le nirvana. Jamais un titre ne m'avait autant bluffé, autant retourné le cerveau, tant les surprises se sont multipliées. J'ai passé des instants d'une rare intensité et, dès les premières minutes, on est pris par la magnificence, par le réalisme des environnements. Pour exemple, la première mission se passe au bord de l'eau. Le ciel est rougeoyant, on entend le bruit de la mer qui vient s'échouer sur le rivage, les textures sont magnifiques et, au loin, on aperçoit un phare splendide qui éclaire par intermittence la plage déserte. L'obscurité n'est plus un problème, on actionne notre vision nocturne et, bonheur suprême, les formes prennent vie et se colorent d'un vert électrique. La nuit est notre amie et l'action peut enfin commencer. Jamais au grand jamais, le plaisir ne fut si intense dès les premiers pas. Passons donc par cette corniche, empruntons cette ouverture. Chut, on entend des clameurs : deux gardes sont postés devant un pont, je siffle, l'un deux s'approche et, oh surprise, il allume une torche et l'autre le suit pour le couvrir. C'est énorme, j'attends que l'un d’eux se retourne. À ce stade, plusieurs solutions s'offrent à moi, soit je le saisis pour l'interroger, soit, et c'est une nouveauté, je le lacère avec mon couteau de survie. La première solution est la meilleure, puisque l'ennemi nous donnera des informations cruciales. Ayant fini mon interrogatoire, un autre choix se pose : soit je l'étouffe pour l'endormir, soit je l'assomme. Je préfère lui couper la respiration pour éviter tout bruit suspect, je maintiens le bouton pour le mettre directement sur mes épaules et ainsi le placer dans une zone d'ombre ou, encore plus cruel, pour le jeter du haut de la falaise. En un mot : grandiose. J'arrive enfin au pied du phare, j'ai dû utiliser ma nouvelle arme qui me permet de brouiller les caméras ou d'éteindre temporairement les lumières, et ce sans faire aucun bruit. Je monte les marches une à une, la lueur se fait plus intense, un garde est posté tout en haut. Que faire ? Une idée me vient, je me laisse tomber de l'autre côté de la rampe, à la force de mes bras je reste pendu en attendant qu'il se rapproche, je siffle pour l'inviter à se pencher, il est tout près, il se courbe, je le saisis avec une rapidité déconcertante et le fais basculer par-dessus la rambarde. C'est, je crois, la première fois qu’autant de possibilités sont offertes au joueur, et ceci n'est que le début.

Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory

Une œuvre monumentale.
L'aventure solo est donc d'une rare puissance et chaque mission pourra être appréhendée de la manière dont vous le souhaitez. Ainsi, longez les murs patiemment, examinez les tours de garde, évitez les ennemis, lancez des leurres pour ne pas être surpris. Il est tout à fait possible de réussir un objectif sans casser une ampoule ni assommer un seul garde. En parlant d'objectifs, ceux-ci seront nombreux et certains ne seront que secondaires. Ces derniers, si vous les remplissez, vous permettront d'atteindre de meilleurs pourcentages de réussite. Dorénavant vous êtes noté, et atteindre les 100 % sera un exploit considérable car, à la moindre alerte, votre taux diminuera. Les missions sont longues et intenses. Pour ma part, j'ai mis à peu près une bonne heure pour chacune d'entre elles. Mais ne vous inquiétez pas, puisque désormais vous aurez la possibilité de sauvegarder à tout moment. Heureusement, car certains passages requièrent une dextérité exemplaire. De plus, souvent vous ne disposerez pas du permis de tuer, ce qui vous amènera à garder votre sang-froid. Par contre, lorsque le patron vous donnera carte blanche, utilisez tous les moyens pour dérouiller du terroriste, en utilisant par exemple la technique du cochon pendu. Pour cela, trouvez une poutre ou des tuyaux au plafond, sautez, accrochez-vous, levez vos jambes et patientez. Voilà, un garde s'avance, s'arrête, glissez jusqu'à être juste au-dessus de sa tête : appuyez sur le bouton pour le saisir et laissez faire la magie. Sam attrapera sa tête et se fera un plaisir de lui tordre le coup. Tout ça se faisant naturellement, sans un bruit. L'animation de tous ces mouvements est proche de la perfection et aucun bug de collision ne viendra ternir ce constat.

Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory

Aide ton prochain.
Le mode multijoueur en ligne a été conservé, mais les développeurs ont pensé à ceux qui ne disposaient pas de connexion Internet et ont inclus un mode coopératif en écran splitté. Votre défi numéro un : trouver un ami-espion. Les premiers pas sont assez laborieux, car chacun dispose d'une moitié de télé et l'on se perd parfois de vue. La mission initiale se compose d'un entraînement pour apprendre les bases de la coopération. Les développeurs auraient très bien pu se contenter de reprendre l'aventure solo. Et bien non, ils ont eu la gentillesse de nous pondre quelques objectifs originaux, mais également une nouvelle jouabilité. Ainsi, l'entraide sera la priorité, sans elle vous n'irez pas bien loin. De ce fait, il vous faudra exploiter au maximum les mouvements inédits mis à votre disposition. Le premier et le plus simple : la courte échelle. Accroupissez-vous, appuyez sur le bouton noir, votre collègue devra s'approcher en pressant également sur le bouton noir. Le tour est joué. Mais ce n'est pas fini, parce que votre ami, ainsi suspendu, servira d'échelle humaine. Cette aventure à deux est très intéressante et vous offrira des heures de plaisir. C'est un vrai plus qui confère à Splinter Cell une durée de vie exemplaire et montre que le titre est très abouti.

Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory


Conclusion

Ce Splinter Cell est une tuerie. Jamais un jeu n'aura repoussé les limites du réalisme aussi loin. La Xbox est poussée dans ses derniers retranchements et offre une qualité visuelle éblouissante. En un mot, Chaos Theory est le meilleur titre du genre, toutes consoles confondues. À acheter dès sa sortie. Merci Ubi Soft !


Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Splinter Cell : Chaos Theory
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 6.7
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : PsEuDoLeSs
Bon
Le petit cube de Nintendo se voit dotée, en plus des deux premiers, du troisieme volets de Splinter Cell, baptisé Chaos Theory. Justement ce titre est-il chaotique sur NGC ? Je dirais que non, des graphismes de jeux convenables (sans plus, mais regardable). Une maniabilité pas forcement évidente lors des premieres heures mais on s'y fait. Une histoire sympa (classique suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Shenhua
Bon
bien que considéré comme le meilleur episode de la serie, je reste un peu sur ma fin avec ce jeu qui a l'instar du deuzième eopisode, ressemble trop au premier qui a instaurer les base de la saga. bien qu'enrichi de quelque nouveauté (comme le choix dorenavant de pouvoir choisir divers chemin pour arriver a finir un niveau par exemple), le jeu reste trop proche du pr suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
script>