flechePublicité

Test Sonic Free Riders (Xbox 360) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 10 Novembre 2010 , Xbox 360

Les +

  • Réalisation correcte
  • Beaucoup de modes
  • De la vitesse
  • Des gestes simples à retenir...

Les -

  • ... Mais la prise en main n'est vraiment pas évidente
  • Les menus
  • Connaître par cœur les niveaux pour réussir
  • Attends, c'est quoi l'histoire déjà ?
  • Où sont les jolies cinématiques ?
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
7.0

(112 votes)
Publiée le 09/12/2010 à 08:12, par Camille

Test de Sonic Free Riders : La glisse à la sauce piquante de Kinect

Kinect propose son premier jeu de glisse en compagnie de Sonic, le fameux hérisson bleu de Sega. Si "vitesse" s'accorde généralement bien avec "sensation", en est-il de même avec le mot "frustration" ?

La série des Sonic Riders a toujours eu des difficultés pour trouver son public. Il faut dire que la prise en main n'est pas toujours évidente : les circuits défilent rapidement et le joueur ne sait pas toujours où il doit aller. Les adversaires connaissent le chemin, et même les raccourcis, ils savent gérer l'air de leurs planches et enfin, ils n'hésitent pas à attaquer le joueur dès que c'est possible. Les erreurs sont faciles à commettre et elles coûtent très cher aux joueurs. Après être passé sur Wii en offrant une expérience calamiteuse, le hérisson essaye de conquérir Kinect avec Sonic Free Riders. Le gameplay, en étant plus intuitif, va-t-il cependant rendre la série permissive afin de s'ouvrir à un plus grand public ?

Kinect, la détection de mouvement façon Microsoft
Avant d’entrer dans le vif du sujet, arrêtons-nous un instant sur ce qu’est Kinect. Exclusif à la Xbox 360, ce périphérique permet de capturer nos mouvements sans que l'on ait besoin d'un quelconque objet de contrôle avec nous (contrairement aux « télécommandes » et aux joysticks des supports Wii ainsi que PS3). L'occasion pour Kévin et Damien de faire un petit état des lieux sur les principales caractéristiques de la bête, tout en vous fournissant leurs impressions, dans une vidéo de présentation spécialement consacrée au sujet.

Emission spéciale KINECT : tout ce qu'il faut savoir ...

Présentation de KINECT : tout ce qu'il faut savoir !


C'est trop inzuste !
Sonic Free Riders
Avant tout, rappelons le principe : notre hérisson super rapide s'est trouvé un passe-temps qui lui permet d'aller vite sans remuer ses petites jambes (hé oui, c'est ça de vieillir...). Sa solution est d'utiliser une planche volante alimentée par l'air et d'aller frimer dans un tournoi gentiment organisé par Eggman. Et là, première déception, les rares passages relatifs au "scénario" ne sont même pas animés. On a du dialogue et des images qui défilent. Non, nous ne sommes pas sur DS ou PSP, mais bel et bien sur Xbox 360. Alors que le premier opus en 2006 nous proposait des cinématiques avec le moteur du jeu, en 2010, on a juste des images avec du son. C'est beau le progrès.

D'entrée, on a l'impression que le titre se prend facilement en main car les gestes sont simples à retenir. Le joueur fait face à Kinect comme s'il était sur une planche. Il se penche d'un côté ou de l'autre selon le virage, tend les bras pour attraper des anneaux, s'accroupit pour charger sa planche, et saute pour décoller vers le ciel lorsqu'un tremplin le propose. Les figures se font automatiquement si le timing a été bon pour le saut. Bien sûr, si le cœur lui en dit, le joueur peut faire un tour sur lui-même pendant sa performance pour obtenir une meilleure figure et donc davantage d'air pour sa planche.

Sonic Free Riders
La jauge d'air se vide en permanence. Elle se recharge en réussissant des figures, en prenant certains chemins (selon la planche choisie) et en récupérant certains objets lors des courses. Récupérer des anneaux permet d'augmenter le niveau de sa planche afin d'accroître les performances de cette dernière ainsi que la quantité maximum de jauge d'air disponible. Sans air, pas d'accélération et avec des adversaires qui connaissent bien le circuit, c'est la dernière place assurée. Même si des objets offensifs comme la canette de soda, la boule de bowling, la tache d'encre et d'autres encore, ont été ajoutés pour aider le joueur à retourner auprès du peloton, ils permettent aussi aux adversaires de ne jamais être très loin et donc de renverser le déroulement de la course à n'importe quel moment de celle-ci et cela, quelle que soit la connaissance du circuit du joueur. Mauvais perdants, s'abstenir sous peine d'aller égorger son félin de Kinectimal histoire de décompresser un peu.

Bande-annonce #2 - Les armes

Bande-annonce : Les armes dans le jeu


Tourne ! Mais Touuuurne !
Sonic Free Riders
Le gameplay est simple à retenir, mais en course, c'est une tout autre histoire. La sensation de vitesse est présente et le circuit défile rapidement. Durant les virages, on a beau se pencher : on finit par faire des bisous aux bords de la piste pendant que nos concurrents nous doublent aisément. Les tremplins pour les sauts ne sont pas toujours bien visibles. Il faut bien rester dans la position initiale : si on se met de face, on freine (pas terrible pour une course de vitesse). On n’a donc pas le choix : il faut connaître le circuit par cœur pour gagner sans trop de difficulté en espérant que les objets de nos adversaires ne nous gênerons pas trop. Mais comment faire des heures d'entraînement de jeu avec Kinect ? Le corps fatigue, et enchaîner des courses n'est pas toujours facile lorsque l'on termine en queue de peloton. Le hérisson est vraiment mieux à maîtriser avec une manette, oh et, pendant qu'on y est, il est aussi plus sympa sans planche !

Sonic Free Riders
Les menus sont aussi catastrophiques que les premières fois où l'on s'essaye à un nouveau circuit. La musique reprend les morceaux de Sonic Riders, que cela soit dans les menus ou sur certaines courses. En panne d'inspiration chez Sega ? Le jeu propose un mode en ligne où jusqu'à 8 joueurs peuvent s'affronter. Pour le hors ligne, le « World Grand Prix » représente le tronc principal. Le joueur choisit son équipe et enchaîne missions et défis pour faire avancer une histoire aussi insipide qu'inintéressante. Cette dernière permet cependant de débloquer du contenu pour le jeu comme des nouveaux personnages, planches, etc. Le « Contre-la-monte » et les « Courses libres » permettent d'entraîner le joueur sur les circuits de son choix, mais ce mode offre également des règles différentes comme la résistance qui se base sur les points du joueur (les points se gagnent en faisant des figures et en attaquant les autres), ou encore sur le nombre d'anneaux collectés dans un temps donné. On retrouve aussi des modes de jeu pour deux joueurs comme la course en équipe, ou le relais qui va même jusqu'à quatre joueurs.

Sonic Free Riders
Une fois le mode choisi, reste à sélectionner le circuit. Les environnements sont assez variés et bien réalisés : on glisse de la ville aux paysages enneigés puis en feu, en passant par des temples anciens. On en vient enfin à la sélection du personnage et de sa planche où l'avatar Xbox 360 se mêle à l'univers de Sonic. Les planches peuvent être personnalisées, non pas au niveau de leur apparence, mais de leurs capacités. Il est possible d'opter pour un type « Force » (qui détruit les obstacles), « Run » (qui glisse sur les rails), « Fly » (qui passe dans les anneaux volants) ou encore d'augmenter la vitesse de sa planche, sa maniabilité, etc. C'est une bonne chose qu'il y ait autant de choix et de modes de jeux, mais la navigation dans les menus n’est vraiment pas pratique et encore une fois, on en vient à regretter l'absence de manettes.

Conclusion
Mieux que Sonic Zero Gravity sorti en 2008 sur Playstation 2 et Wii, Sonic Free Riders ne parvient tout de même pas à faire mieux que le premier Sonic Riders auquel on pouvait reprocher déjà bon nombre de défauts. Kinect ne permet pas au titre de mieux se prendre en main. Si les mouvements sont simples à retenir, le timing est quant à lui essentiel et faire des mouvements précis à un temps donné n'est pas toujours évident à grande vitesse. Sonic Free Riders reste donc restreint à un public qui ne craint pas de devoir refaire encore et encore les mêmes circuits jusqu'à les connaître sur le bout des doigts. Même si la réalisation est assez bonne et que le contenu est suffisamment complet, le jeu risque de se faire bouder par ceux qui comptaient juste faire une petite course pour se détendre et se divertir, car la frustration sera au rendez-vous.



Sonic Free Riders
Sonic Free Riders
Sonic Free Riders
Sonic Free Riders
Sonic Free Riders
Sonic Free Riders
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
ses super ses marrant bonne maniabilités ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
sonic trop nule!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Sonic Free Riders

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité