flechePublicité

Test SimAnimals (Nintendo Wii, Nintendo DS) : 4/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 29 Janvier 2009 , Nintendo Wii Sortie le 29 Octobre 2009 , Nintendo DS

Les +

  • Bonne diversité des espèces animales ou végétales
  • Quelques jolies illustrations 2D sur DS
  • Gestion du jour et la nuit plutôt appréciable

Les -

  • Très peu réaliste dans le fond
  • Pas à la hauteur des supports techniquement
  • Sons aussi peu agréables que crédibles
  • Une expérience insipide et vite lassante
  • Mode multi maladroit sur Wii et inexistant sur DS
La note de jeuxvideo.fr
4.0
bof
La note des internautes
7.3

(19 votes)
Publiée le 06/02/2009 à 11:02, par Camille

Test Express de SimAnimals sur DS et Wii

SimAnimals
Usant de son patronyme pour attirer l’œil, SimAnimals a envahi la Wii et la DS depuis le 29 janvier 2009. Arborant des thèmes séducteurs tels que la simulation de vie, la gestion, l’écologie et les animaux, le jeu comprend néanmoins de petites zones d’ombre. Erreurs maladroites, manque d'effort ou de volonté dans la réalisation du jeu, EA donne vraiment l'impression d'avoir eu un poil dans la main.

Simule-moi un animal

SimAnimals
Les bruitages répétitifs et les musiques un peu absentes entachent déjà le jeu. Les graphismes restent assez simples sur les deux supports et auraient pu subir des améliorations. Rudimentaire au niveau des animations, pauvre au niveau esthétique, SimAnimals n’est pas à la hauteur des supports DS et Wii. Dommage, car le principe avait de quoi plaire. Rappelons que le but du jeu est de développer sa forêt grâce à la flore. Certains arbres, plantes ou fruits auront le pouvoir d’attirer la faune dans votre petit territoire.

Une fois l’animal arrivé chez vous, un rituel se met en place : laisser l’animal sentir votre main, lui donner à manger, le caresser et jouer avec lui... L’animal communique par des bruitages incongrus et peu agréables mais surtout grâce à des bulles au-dessus de leur tête, recette bien propre aux célèbres Sims. Une fois les présentations faites, l’animal pourra décider de s’installer dans votre forêt s’il a un toit à sa disposition (un arbre pour les écureuils, une souche pour les ratons laveurs...). Plusieurs niveaux sont à débloquer grâce à des objectifs à remplir qui auront le double rôle de missions et de tutoriaux. Remarquons au passage que la version Wii verra ses objectifs sous une forme de barre identique à celle des désirs dans les Sims 2.

Vidéo #5 - Les 8 premières minutes sur DS

Les 8 premières minutes avec la version de SimAnimals sur DS


Un jeu pas très au poil


SimAnimals
Le joueur peut également gérer la météo en puisant de l’eau dans les lacs et rivières. Le vent et la foudre seront des éléments qui se débloqueront peu à peu en fonction du développement de la forêt et surtout si ses pensionnaires sont heureux. Les éclairs seront à manier avec beaucoup de précautions car ces derniers peuvent brûler l’environnement en ayant ainsi la finalité de blesser les habitants. Il faut garder en tête que si les animaux ne sont pas satisfaits, ils quitteront la forêt. Certains éléments viennent également troubler la paix comme des prédateurs affamés ou des mauvaises ententes avec les autres habitants.

Les animaux sont donc à surveiller et il en va de même avec les végétaux. En effet, il ne faudra pas oublier de répondre à leurs besoins, à savoir principalement de l’eau et de l’espace pour grandir. Les fleurs peuvent devenir de plus en plus nombreuses si vous le décidez. Pour cela, il suffira d’agiter le stylet de la DS ou la Wiimote au dessus d’elle lorsqu’il y aura des insectes autour. Beaucoup de choses à faire donc, et pourtant, les tâches deviennent trop vite répétitives. De même, que ce soit au stylet ou à la Wiimote, le contrôle reste maladroit. On peut par exemple arracher un arbre du sol alors qu’on souhaitait seulement le secouer...

Le mode multi (4 joueurs) de la version Wii nous oblige quant à lui à partager un même écran. La répartition des tâches devient alors délicate, tout comme la gestion de la caméra, et demandera donc à l’un des deux joueurs d’attendre son tour pour pouvoir agir sans avoir à gêner son partenaire. Chacun aura aussi des affinités différentes avec les animaux. Concurrence ou complicité dans la gestion de la nature, la liberté reprend sa place et s’adaptera en fonction des joueurs en question.

Vidéo #6 - 12 minutes avec la version Wii

12 minutes avec la version de SimAnimals sur Wii


Conclusion :

Au final, SimAnimals est un jeu qui souffre d’un gameplay mal géré et d’une réalisation insuffisante (voire paresseuse). De plus, si certains s’amuseront quelques heures pour essayer de découvrir toutes les espèces disponibles dans les versions Wii ou DS, la linéarité risque de rebuter les autres. On peut donc se demander qui quittera la forêt en premier, les animaux ou vous... ?





Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de SimAnimals sur Nintendo Wii
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de SimAnimals sur Nintendo DS


SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals


SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
SimAnimals
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Idée original de pouvoir jouer avec des animaux tout en contrôlant leurs vie, interagir avec les plantes et jouer avec les petits bébé trop mignon et aussi pouvoir être ami avec de gros ours ou des loup. Quelques bugs ici et la mais dans l'ensemble bon jeu.
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : mecanoss
Bof
jvoulais voir ct quoi Edité le 15/09/2012 à 09:45
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist SimAnimals

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
rc=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));