flechePublicité

Test ShootMania Storm (PC) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 10 Avril 2013 , PC

Les +

  • Accessible mais technique
  • Des tas de modes
  • DU SKILL
  • Pas bien cher (et modes gratuits)
  • Les outils de création
  • Le mode LAN

Les -

  • Interface bof
  • Visuel quelconque
  • Collisions parfois étranges
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
0.0

(70 votes)
Publiée le 15/04/2013 à 18:04, par Maxence

Test de ShootMania Storm, le nouveau visage de l'eSport ?

La licence -Mania, après avoir fait le bonheur des amateurs de pilotage pontilleux, s'attaque maintenant au FPS multijoueur

Après avoir changé la face de l’eSport avec Trackmania Nations, Nadeo s’attaque au sacro-saint genre du jeu de tir subjectif pour tenter de redistribuer une nouvelle fois les cartes de la compétition en ligne. Plus de treize ans après la sortie de Quake 3, le fast-FPS se dote donc d’un nouveau protagoniste qui, loin de se contenter de singer ses modèles, distille bon nombre de nouveautés à même de séduire les PGM en tout genre comme les randoms du net.

ShootmaniableRetour au sommaire
Shootmania : Storm
ShootMania Storm se présente donc sur la forme d'un FPS au tempo rapide qui axe son gameplay sur la maitrise des déplacements et le skill plutôt que sur la complexité de ses commandes. Une seule arme de base, deux unités d'armure qui disparaissent lorsque l'on est touché, une seule commande utile en plus des déplacements et de la visée : difficile de faire plus simple à prendre en mains. Le titre de Nadéo n'en est pas pour autant simpliste puisqu'il demande pas mal de pratique et d'expérimentations pour être maitrisé.

Shootmania : Storm
La touche de saut (barre d'espace ou clic droit), si maintenue, fait accélérer et glisser le personnage, lui permettant de prendre un maximum de vitesse au prix d'une jauge de stamina qui se remplit avec le temps. On peut également rebondir sur les murs tandis que quelques surfaces spécifiques réagissent de manière originale à l'utilisation de la fameuse commande. Les grillages au sol interdisent par exemple tout saut mais offrent un supplément de vitesse qui s'avère souvent bien pratique pour esquiver les tirs adverses et les rampes en bois assurent une glisse automatique sans prélever de notre précieuse énergie.

Gameplay maison : différents modes



Armé de base d'un lance-roquettes à quatre tirs, le joueur devra sans cesse composer avec sa jauge de stamina donc, mais aussi celle de son arme qui se remplit elle aussi avec le temps. Trop forcer sur le boost et spammer les roquettes vous laisse pour ainsi dire tout nu sur la carte, et donc à la merci d'un ennemi un peu plus économe sur ses ressources. Sur un serveur, cela nous permet très rapidement de faire la différence entre les joueurs chevronnés, qui surfent sur tout ce qui bouge façon Tribes et tirent souvent par salves de deux roquettes, et les nouveaux venus qui découvrent ce mode particulier de déplacement en tirant à la va-vite dès qu'une munition est disponible.

Lancer roquettes et résonner claironRetour au sommaire
ShootMania Storm Screenshot04
Très réactif, ShootMania Storm se veut presque aussi dynamique que son illustre modèle Quake 3, encore très joué dans sa version Live gratuite. Il se différencie néanmoins de celui-ci en offrant un rocket-jump bien présent mais beaucoup moins utile que dans le titre d'id Software, mais aussi en ne permettant pas au joueur de changer d'arme à sa guise. Le railgun qui tue en un coup et un lance-mines sont de la partie, mais il faudra se trouver sur une surface particulière ou sous un tunnel pour profiter de l'une ou de l'autre de ces armes. Suivant la situation, le réticule de visée se transforme alors automatiquement sans que le joueur n'ait l'occasion de sélectionner lui-même son arme.

Shootmania : Storm
Une particularité déroutante qui prouve pourtant son efficacité quel que soit le mode de jeu, en tant qu'élément à prendre absolument en compte dans son apprentissage de chaque carte. Niveau contenu, ShootMania assure d'ailleurs une étonnante variété en proposant des modes taillés pour les différents publics visés par le jeu. Le tout venant ira s'ergoter en Royal, où le dernier à survivre marque le plus de point. On peut également scorer en prenant le contrôle du point central de la carte en début de round - en se mettant évidemment en danger, vu que tout le monde convoite le précieux « pole » - mais aussi en touchant et éliminant ses adversaires.

La Melee s'apparente à du Deathmatch classique, les modes Battle et Siege apportant la dose de teamplay qu'il manquait. Sur fond d'attaque défense classique, Nadéo a ici aussi distillé quelques petites idées originales ou provenant d'autres titres comme la progression de l'attaque au sein de la carte (et donc le déplacement progressif du conflit) ou encore l'alternance attaque/défense toutes les quinze secondes si aucun point n'est marqué par l'assaillant. Si l'omniprésence des leaderboards peut s'avérer un brin stressante pour qui veut jouer sans se préoccuper de son classement local, régional, national, continental et mondial, force est de reconnaitre que le commun des joueurs aura largement de quoi étancher sa soif de violence.

Pour la compétition, vers laquelle ShootMania lorgne ouvertement depuis des mois, les modes Elite et Joust sont providentiels : le premier oppose deux équipes de trois joueurs, chaque round voyant s'opposer trois défenseurs armés de roquettes et un attaquant équipé d'un railgun mais doté de trois unités d'armure, contre une seule pour ses adversaires. Le but de l'assaillant est de capturer un point, qui met un certain temps à s'activer. Les stratégies d'attaques et de défenses sont variées, de l'agressivité primaire à la tentative de brain absolue. Joust se joue en un-contre-un, les joueurs devant aller recharger leur stock de munitions à un point précis après cinq tirs. Le contrôle de la carte et la précision chirurgicale sont ici les deux mamelles de la réussite, le vainqueur étant bien souvent celui qui arrive à piéger son adversaire, en l'empêchant de recharger son stock de roquettes par exemple. A noter qu'un cinq contre cinq, nommé Heroes, complète dignement l'arsenal de modes compétitifs de ShootMania.

ManiaPlaienetRetour au sommaire
Shootmania : Storm
La couche suprême de contenu est enfin apportée par l'UGC, ou Contenu Généré par l'Utilisateur. Comme Trackmania avant lui, ShootMania permet aux modders de tous poils de faire parler leur créativité via un outil puissant de création de maps. Pas forcément facile à prendre en mains pour le profane, ce qui évite l'overdose de niveaux ratés, il permet de créer cartes et modes de jeux qui viennent alourdir un peu plus la richesse du titre de Nadéo. On est forcément soufflé par le travail réalisé sur les cartes des modes Time Attack et Obstacle, assimilables au célèbre Kreedz de Counter Strike et qui mettront à l'épreuve votre maitrise des possibilités de déplacement. Précision et longueurs de saut, walljumps, saut au grappin et autres bumpers se combinent entre les différents points de contrôle qui sanctionnent la progression. Idéal pour se calmer un peu entre deux joutes musclées malgré quelques collisions étranges qui peuvent finir par agacer.

Shootmania : Storm
Fun et engageant pour peu que l'on s'investisse un minimum, ShootMania Storm se caractérise par les situations de tension qui surgissent en de nombreuses occasions, comme lors de 1 contre 1 épiques alors que trente autres joueurs vous scrutent en attendant le prochain round. Difficile pourtant de savoir si Nadéo a fait le bon choix en tentant le grand écart absolu entre pros de la souris et casual fraggers : si côté maniabilité, précision du gameplay et nervosité le mélange des genres s'avère particulièrement payant, ce n'est pas forcément le cas des choix artistiques qui accompagnent l'aspect ludique du FPS. Avec son design futuristico-quelconque et ses choix de couleur pour le moins basiques, le studio français rend une copie somme toute passable voire critique lorsque l'on touche à ManiaPlanet (la plateforme qui accueille les -Mania) ou à l'interface du jeu.

Les menus sont laids et pas pratiques à naviguer, le HUD est envahissant et le réticule de visée (on ne voit pas l'arme à l'écran) des plus critiquables. Le gros défaut de ShootMania est au final son manque évident d'identité visuelle, qui ne rend pas le jeu spécialement agréable à regarder lorsque l'on ne joue pas. Le rendu visuel est propre et devrait s’accommoder de nombre de configurations différentes compte tenu du nombre limité d'effets superflus, mais difficile de pardonner à Nadéo son manque d'audace artistique. C'est sans doute le prix à payer lorsque l'on ne sait pas trop qui l'on cherche à séduire en priorité.

Shootmania Storm ne se contente pas de singer bêtement Quake 3, dont les irréductibles ne lâcheront de toutes façons jamais la version Live encore en service. En mélangeant les inspirations tout en y ajoutant sa propre touche déjà éprouvée avec les Trackmania, Nadéo accouche d'un fast-FPS dynamique et amusant qui saura se faire une place sur vos PC quelle que soit votre pratique. Adepte de LAN entre potes, de matchs à enjeux ou de simples parties détendues en FFA, ShootMania séduit grâce à son accessibilité mais aussi sa profondeur, que l'on creuse le gameplay ou le contenu disponible. A moins d'être complètement rebuté par sa direction artistique sans âme et son interface désuète ou d'abandonner après les quelques déculottées ramassées au départ, tout amateur de FPS multijoueur à l'ancienne se doit de lui laisser une chance. Les modes Royal et Elite, disponibles gratuitement, sont d'ailleurs là pour ça.

ShootMania Storm
ShootMania Storm
ShootMania Storm
ShootMania Storm
ShootMania Storm
ShootMania Storm
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 0.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Un jeu basé sur l'e-sport Enfin un vrai jeu basé sur l'e-sport avec un mode élite quasi parfait malgrès quelques petits bug. Ojn a la chance d'y retrouver tout l'univers mania planet ainsi que toute la communauté. Un jeu à acheter impérativement si vous êtes intéressés par un fps 100% e-sport et que vous avez un minimum de skill restant de quake.
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité