flechePublicité

Test Total War : Shogun 2 (PC, Mac) : 9/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 15 Mars 2011 , PC , Plus de tests sur Mac

Les +

  • Un concept qui ne prend pas une ride
  • Campagne longue et intense
  • Réalisation de très grande classe
  • Renouveau du mode multijoueur

Les -

  • Pas d'anti-crénelage pour le moment ?!
  • Exigences matérielles relativement élevées
  • I.A. encore nettement perfectible
La note de jeuxvideo.fr
9.0
tres bon
La note des internautes
8.5

(997 votes)
Publiée le 18/03/2011 à 17:03, par Nerces

Test Shogun 2 : et Total War touche l'excellence...

Après dix ans passés sur la saga Total War, le studio The Creative Assembly est en passe de réaliser un quasi-sans-faute avec Shogun 2.

Après le Moyen-Age, la Rome antique ou bien encore les Guerres napoléoniennes, les Anglais de The Creative Assembly reviennent à leurs premières amours pour célébrer les dix ans de la franchise Total War : le Japon des Shogun... Un retour en forme d'aboutissement pour le studio qui signe ici son titre tout à la fois le plus ambitieux, le plus complet, en un mot le plus intéressant. En effet, et même si nous allons maintenant entrer dans les détails, il est inutile de tergiverser, Shogun 2 est un titre rare, une véritable pépite, tout simplement !

Quand Total War rencontre le Total SuccessRetour au sommaire
Total War : Shogun 2
Sans surprise, The Creative Assembly reprend ici le concept qui a fait sa renommée depuis maintenant plus de dix ans. Il s'agit toujours de mêler gestion / stratégie à grande échelle et affrontements en temps réel sur le champ de bataille pour devenir Calife à la place du Calife ou, dans le cas présent, Shogun à la place du Shogun. Ce nouveau Total War nous invite effectivement à revivre le trouble XVIe siècle japonais qui voit s'affronter divers seigneurs de guerre alors que le Christianisme débarque sur l'archipel nippon... Dans la peau d'un de ces daimyo ou plutôt aux commandes de sa noble famille, il nous faut donc parvenir à monter en puissance afin d'être en mesure - un jour - de défier le puissant Shogun basé à Kyoto pour ensuite régner sur l'ensemble du Japon.

À côté des habituelles batailles historiques et autres escarmouches, cet objectif s'impose de lui-même comme le gros morceau du jeu, celui que les développeurs ont pris l'habitude d'appeler Grand Campaign. De manière on ne peut plus classique, la campagne débute par la sélection d'une faction (ici l'un des clans en présence en 1545) et d'un niveau de difficulté. Il est important de noter que le choix du clan influe déjà nettement sur la complexité du jeu puisque certaines positions de départ sont bien plus avantageuses que d'autres. Dans cette optique, le niveau de difficulté s'apparente en fait au niveau de l'intelligence artificielle et on regrette déjà que l'on ne puisse pas choisir indépendamment un niveau pour la gestion générale du clan et un niveau pour l'intelligence de bataille...

bande-annonce #11 - Lancement du jeu

The Creative Assembly tente de nous convaincre des qualités de son jeu : ils n'ont guère de mal

Dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes...Retour au sommaire
Une fois la partie lancée, les habitués de la série se retrouvent en terrain connu... Il faut dire que le concept étant rigoureusement identique, on voyait mal The Creative Assembly revoir la présentation même du jeu. De fait, la prise en main est proche de celle des précédents opus et il faut en premier lieu se préoccuper de la gestion de son lopin de terre avant de taquiner les seigneurs voisins. Une gestion qui doit permettre d'aboutir au juste équilibre entre développement des villes, maintien de finances saines et contentement de la population. Les actions sont simples (des bâtiments, des structures) et le studio s'est arrangé pour que le joueur y trouve son compte sans être noyé par les options disponibles... Le but étant d'obtenir un empire suffisamment puissant pour soutenir l'effort de guerre.

Total War : Shogun 2
Un effort de guerre qui ne passe toutefois pas systématiquement par le chemin des armes et nous touchons ici aux premières nouveautés qu'il nous semble important de mentionner : les agents. Il s'agit d'unités très spéciales beaucoup plus importantes que dans les précédents Total War dont le but est de faire des coups en douce. Ainsi, le metsuke doit corrompre les généraux au service des seigneurs adverses pour les faire changer de bord alors que le moine permet de répandre la bonne parole à travers le territoire et ainsi influencer le reste du Japon. Enfin, le ninja est sans doute le plus intéressant puisqu'il est à la fois capable de perpétrer des assassinats et de prodiguer un avantage crucial lors des sièges en sabotant tout simplement la structure adverse, mais nous y reviendrons...

Plus qu'un Seigneur de guerre, une dynastie !Retour au sommaire
Avant d'aborder le cas plus précis des combats, il nous faut effectivement détailler un peu plus l'aspect gestion des choses puisque The Creative Assembly s'est mis en tête d'aller plus loin que Paradox et son fameux Crusader Kings. Plutôt qu'un unique seigneur de guerre, nous contrôlons l'ensemble de son clan et il nous faut donc gérer la dynastie toute entière avec ce que cela implique de mariages, d'éducation à fournir aux enfants et de cousins à surveiller. S'il est possible de subvertir les généraux adverses, il faut aussi faire attention à nos propres rangs et notamment à l'ambition de certains laissés pour compte qui ont tôt fait de se retourner contre nous. Choisir de bons partis pour les membres du clan, accepter la venue de nobles dans la « famille » font partie des décisions qu'il faut prendre.

Total War : Shogun 2
D'autres décisions peuvent être encore plus radicales puisqu'il faut parfois expliquer le sens de la vie à un cousin trop ambitieux ou à un général indiscipliné... Attention toutefois à ne pas juger un de nos proches, les personnages de valeur ne sont pas très nombreux. Notons en outre que certains possèdent des compétences bien pratiques : des compétences que l'on débloque au travers d'un système d'expérience / gain de niveaux. Il ne faut pas non plus abuser des solutions extrêmes pour notre propre réputation. Tout ce que l'on fait au travers de la campagne est effectivement observé par les autres seigneurs ainsi que nos ouailles : être considéré comme un tortionnaire n'est pas forcément la meilleure manière de faire avancer le schmilblick, en particulier lors des négociations.

Diplomatie : quelques grammes de finesse dans un monde de brutesRetour au sommaire
L'aspect diplomatique des choses a toujours été une composante à ne pas négliger dans la série Total War, mais il faut reconnaître que c'est avec Shogun 2 qu'elle prend une dimension particulière. Le studio a encore enrichi les choses et même si le contexte historique n'est pas forcément le plus propice pour les discussions autour d'une table, on est heureux de voir débarquer de nouvelles options en plus des classiques traités, alliances, accords commerciaux. Il est ainsi possible d'utiliser ces gamins qui ne servent à rien comme garantie de notre bonne foi... Une bonne foi qui ne résiste cependant pas forcément à toutes les tentations et tant pis si le gamin en question en fait les frais ! L'intelligence artificielle (I.A.) ne s'embarrasse pas de scrupules, pourquoi le devrions-nous ?

Total War : Shogun 2
En effet, au niveau gestion / stratégie, il nous faut reconnaître de jolis progrès en matière d'I.A. : les choses ne sont pas encore parfaites et ne remplacent donc pas un joueur humain, mais il est intéressant de voir que les autres clans sont capables de jolies fourberies en plus de parfaitement gérer leurs provinces au niveau de difficulté le plus élevé. Hélas, l'I.A. n'évite pas encore quelques bourdes retentissantes et nous a semblé parfois un peu timorée dans l'utilisation de ses agents alors qu'elle s'avère excellente dans l'utilisation de ses ressources pour le recrutement de nouvelles troupes. Quand bien même, elle ne soit pas toujours exemplaire, on retiendra surtout que l'I.A. est capable de surprendre le joueur (dans le bon sens) et ça c'est déjà une excellente chose.

De la petite escarmouche au siège impliquant plusieurs milliers d'hommesRetour au sommaire
Après avoir passé de longues heures sur la carte générale de l'archipel japonais, il est plus que temps de passer aux choses sérieuses : la baston ! Tous les habitués vous le diront, même si la partie gestion est intéressante, la finalité d'un Total War, c'est tout de même de se retrouver sur le champ de bataille pour en découdre. Durant une campagne de Shogun 2, nous avons tout le loisir de montrer notre savoir tactique : les batailles sont très fréquentes et cela va des premiers affrontements contre les seigneurs voisins jusqu'aux grands combats contre le Shogun en passant par la défense / l'expansion de notre territoire une fois que le souverain de Kyoto aura été mis au pas (la victoire ne s'obtenant qu'une fois un certain nombre de provinces en possession de notre Shogun).

De fait, on se retrouve avec des théâtres d'opérations très variés qui vont de l'échauffourée en rase campagne à la prise d'immenses châteaux à l'architecture - japonaise - si particulière. Dans tous les cas, il s'agit toujours de participer à des batailles mettant à profit les caractéristiques du moteur mis en œuvre par The Creative Assembly. Un moteur capable d'afficher plusieurs milliers d'unités à l'écran et si le nombre exact n'est plus vraiment mis en avant par le studio (« plein »), il est bien plus question d'insister sur le niveau de détails des unités. Avec un thème aussi fort que le Japon médiéval, il aurait été dommage de ne pas en profiter et le résultat est simplement étonnant avec des unités que l'on identifie au premier coup d'œil alors que les équipements sont splendidement rendus.

Bande-annonce #10 - Didacticiel Multijoueur - 1ère ...

Retour sur le fonctionnement du mode multijoueur

« La tagada, tactique du gendarme... »Retour au sommaire
Cet effort réalisé sur le dessin des unités participe à une volonté beaucoup plus large de la part des développeurs : permettre aux joueurs de s'y retrouver plus facilement afin de se focaliser sur la tactique plutôt que sur le micro-management, la recherche de ses ouailles. De fait, le nombre d'unités différentes a été sensiblement réduit et si on retrouve les classiques de l'époque (samurais, piquiers, archers, cavalerie...), on ne doit plus jongler avec quinze variations de chaque unité. En revanche, les développeurs ont mis l'accent sur le moral et l'expérience des troupes. De fait, l'engagement de très nombreux paysans (ashigaru) n'est pas forcément une bonne chose : ils prennent leurs jambes à leur cou à la moindre charge et ont la fâcheuse tendance à entraîner leurs voisins dans leur débandade.

Total War : Shogun 2
L'utilisation de ces troupes permet donc de gonfler nos rangs, mais entraîne de nombreux effets pervers auxquels il faut faire particulièrement attention : il faut veiller à alterner troupes expérimentées (les samurais) et troupes de paysans pour ne pas voir toute son armée prendre la fuite après quelques minutes de combat ! On peut toutefois compenser la faiblesse de certaines unités - ou renforcer encore les plus puissantes - en mettant à profit les technologies afin par exemple de découvrir de nouvelles formations pour renforcer son infanterie ou enflammer les flèches de nos archers... Des compétences qu'il faut cependant utiliser au meilleur moment : The Creative Assembly a mis en place un système de cooldown (temps de recharge).

Des progrès en matière d'intelligence artificielleRetour au sommaire
Dans le même ordre d'idée, il convient de mentionner que nos généraux - nos personnages majeurs - disposent aussi de leurs propres compétences qui peuvent - selon le cas - accroître le moral des troupes engagées afin d'éviter une débandade malheureuse : voilà pourquoi il convient de ne pas négliger la gestion de son clan sur la carte générale du Japon ! Une carte générale qui conditionne également le cadre du combat et donc la topographie du champ de bataille : un élément qui a peut-être encore plus d'importance que sur les précédents Total War. Les charges de cavalerie, la position d'archers au sommet d'une colline ou la discrétion d'infanterie planquée dans la forêt n'ont jamais eu autant d'importance et il est surtout intéressant de voir que l'I.A. est tout à fait capable de se servir de certaines ruses.

Total War : Shogun 2
Si nous n'avons pas le niveau des plus aguerris des joueurs, nous avons tout de même pu constater de gros progrès en matière d'I.A. avec un adversaire capable de varier ses tactiques en pleine bataille et de tromper le joueur en lançant de fausses offensives. Cela dit, il ne faut pas s'attendre à des miracles et l'I.A. a toutes les peines du monde à se sortir de situations « complexes », lorsque - par exemple - elle ne dispose plus d'archers pour camper sur ses positions de siège. Pour remédier à cela et contenter les plus exigeants des joueurs, The Creative Assembly a imaginé un système de drop in qui permet d'ouvrir sa partie sur Internet : dès lors n'importe quel joueur peut camper l'I.A. lors d'une bataille avec ce que cela suppose d'opposition supplémentaire !

Un mode multijoueur largement repenséRetour au sommaire
Tout naturellement, cette dernière remarque nous conduit à parler du mode multijoueur, pour lequel The Creative Assembly a complètement revu sa copie. Passons rapidement sur la présence d'un mode coopératif lors de la campagne (un mode qui permet de jouer deux clans et de partager ses unités durant les batailles) pour nous focaliser sur le système d'avatar qui permet de créer un personnage persistant que l'on va mener durant un long mode « Conquête ». Bien sûr, au fur et à mesure de ses combats, cet avatar acquiert de l'expérience, débloque de nouvelles unités et obtient de nouvelles compétences. Il est également possible d'obtenir de nouveaux accessoires / équipements qui seront principalement là pour montrer aux autres joueurs notre statut, notre grandeur.

Total War : Shogun 2
Plus directement utiles durant les combats, les nouvelles unités s'accompagnent d'un système « d'élite » qui vient transformer nos troupes les plus aguerries en « vétérans ». Bien sûr, ces vétérans sont plus efficaces, mais ils coûtent également plus cher alors qu'il faut toujours faire attention à leur niveau de santé : en mode avatar, les unités doivent se reposer durant toute une bataille pour regagner leurs forces... Il convient donc d'avoir toujours en tête le prochain affrontement avant de prendre une décision alors que le mode avatar au sens large doit conduire à un double objectif : conquérir toutes les provinces de la carte pour débloquer un maximum de bonus (chaque région en a un propre) et remporter un maximum de victoires pour progresser dans les classements.

Des clans pour trouver sa place dans le monde...Retour au sommaire
Le but final de ce mode multijoueur un peu particulier est effectivement de trouver sa place sur les ladders mondiaux. Un système de clans est au programme afin de vérifier une fois encore que « l'union fait la force ». En toute logique, des joueurs peuvent ainsi se rassembler pour affronter d'autres clans et ainsi maximiser leurs chances de bien figurer au sein d'un classement que le studio voit comme une sorte de saison sportive avec promotions et relégations. Il y aurait encore beaucoup à dire sur la richesse de ce mode multijoueur qui - partiellement persistant - permet d'enrichir considérablement les choses par rapport aux précédents opus, et ce, alors que l'on pourra évidemment se limiter à de simples batailles escarmouches si on ne souhaite pas se créer un avatar.

Total War : Shogun 2
Avant de conclure, il nous faut parler de l'aspect technique des choses, car si nous avons déjà abordé la puissance du moteur en bataille, il nous faut encore préciser que la gestion de la météo est une franche réussite (flèches enflammées inefficaces sous la pluie) alors que l'ensemble bénéficie d'une finition inhabituelle pour un Total War. Des bugs peuvent encore apparaître ( problèmes de collisions), mais Shogun 2 s'avère stable et nous n'avons guère de critiques si ce n'est une certaine gourmandise : il faut viser le double-cœur 3 GHz épaulé par 4 Go de mémoire et une carte graphique Shader Model 3.0 pour que le jeu s'exprime convenablement, et ce, malgré l'absence d'anti-crénelage / de gestion DirectX 11 : deux options qui doivent arriver prochainement.

Sans céder à l'enthousiasme démesuré, il ne fait toutefois aucun doute que ce Shogun 2 marquera l'esprit des fans de la saga Total War... et dans le bon sens ! The Creative Assembly parvient donc à une sorte d'aboutissement avec ce retour aux sources. Il n'est bien sûr pas question de conseiller ce titre à tous les joueurs et il conviendra toujours d'accepter une phase d'apprentissage relativement longue, mais tout est fait ici pour que le jeu soit aussi accessible qu'esthétique. De leur côté, les habitués en auront pour leur argent avec une longévité absolument exceptionnelle en solo et un mode multijoueur plus que convaincant. Ayant une nette préférence pour les batailles médiévales où la guerre de mouvement était prépondérante, nous sommes donc conquis par ce Shogun 2 auquel tous les joueurs PC se doivent d'accorder au moins une chance de les convertir à la gestion / stratégie !

Total War : Shogun 2
Total War : Shogun 2
Total War : Shogun 2
Total War : Shogun 2
Total War : Shogun 2
Total War : Shogun 2

Du fait de problèmes techniques, nous avons été contraints d'utiliser des images / vidéo officielles
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.5
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Total War : Shogun 2

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité