flechePublicité

Test Shinobido : Les Légendes du Ninja (PSP) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 07 Février 2007 , PSP
Publiée le 07/02/2007 à 00:02, par Kom23

Test de Shinobido : Les Légendes du Ninja

Cela fait bientôt 10 ans que les studios Acquire ont développé leur premier jeu d’infiltration ninja : Tenchu. Depuis, le style s’est étoffé, toujours sous la domination des studios Acquire, véritables experts dans le domaine. Leur dernier titre, Shinobido, littéralement la voie du ninja, vient d’être porté sur PSP après de bonnes critiques et un succès commercial certain sur PS2 cet été. L’opération a t-elle réussie ? A t-on toujours autant de plaisir à manier ces ombres furtives aux armes blanches ?

Un peu d'histoireRetour au sommaire
peu-histoire
Et hop ! Tranché !
Japon, XVIe siècle. L’archipel, isolé du reste du monde malgré quelques contacts avec les chinois, n’est toujours pas unifié. Une guerre des seigneurs fait rage dans le pays et leur avenir semble lié à leur capacité à s’attacher des services de mercenaires de l’ombre : les ninjas. Contrairement aux samouraïs, ces soldats d’élite ne sont pas liés au code de Bushido, mais spécialisés dans les assassinats et autres attaques sournoises et furtives.

Autant le dire tout de suite, si le jeu s’attache à cette ambiance historique concernant l’aspect graphique, l’histoire en elle-même est assez pauvre. Présentée dans une trame textuelle habillée de musiques sommes toutes agréables aux sons traditionnels, l’histoire n’est là que pour justifier l’enchaînement des missions.


Un ninja malheureux dans un monde videRetour au sommaire
ninja-malheureux-dans-monde-vide
Pour les ninjas, la furtivité est reine
Dans Shinobido, on débute l’aventure dans la peau de Goh, un ninja bretteur de base, engagé par un des seigneurs du coin dans une mission d’assassinat. On remarque au premier coup d’œil que le portage sur PSP entraîne une sérieuse baisse de la qualité graphique par rapport à la version initiale. Les personnages sont plutôt bien modélisés et animés dans l’ensemble mais le jeu à beaucoup perdu au niveau du level design. Les niveaux, très carrés avec des chemins géométriques, sont quasiment vides. Les architectures des bâtiments et leurs environnements ne sont pas très variés, très peu d’objets sont modélisés. L’environnement sonore qui accompagne ces scènes est aussi assez pauvre. Ces mondes épurés sont peut-être la marque d’une sobriété à la japonaise, à la manière du minimalisme Feng Shui, mais honnêtement, on en doute.

Après quelques premiers coups furtifs dans le dos, joliment ralentis pour nous assurer de la létalité du geste, on prend plaisir à manier le personnage. Malgré cela on se rend rapidement compte (dès le premier virage et l’absence de mouvement de caméra) que la jouabilité n’est pas toujours évidente.
Si on souhaite suivre la voie de l’infiltration pure, il faudra constamment se démener avec une caméra capricieuse et une IA de mauvaise qualité. Avec la caméra par défaut, chaque observation depuis un coin de mur relève d’un véritable défi. Il faut souvent passer en manuel, comme dans la série des Tenchu : un bouton permet de replacer à tout moment et instantanément la caméra dans le dos de l’avatar. Hors des zones de combats il est aussi possible de regarder les environs en vue subjective. Le jeu offre une plus grande visibilité sur le niveau que Tenchu où on ne pouvait rien distinguer à trois mètres. Ici, il est beaucoup plus aisé de s’infiltrer à la manière d’un ninja. Pourtant, au final, les qualités du jeu de caméra ne sont pas au niveau d’un Syphon Filter et le fait de replacer sans cesse la caméra nuit au confort dans les phases d’infiltration.
A ce problème de caméra s’ajoute une IA qui laisse vraiment à désirer. Les gardes, en plus d’oublier constamment qu’ils vous ont vus, sont parfois aveugles et oublient de visiter certaines parties de la carte, comme les toits ou les chemins de ronde. D’autres fois, ils vous voient carrément à travers les murs ruinant vos efforts de discrétion. Pour ce qui est des combats non-furtifs, ils sont assez brouillons : l’adversaire tombe à terre après une longue et irréaliste série de frappes. On a beau se dire que c’est somme toute logique pour un jeu d’infiltration d’avoir des combats longs, mais à l’usage, avec une IA plus que moyenne, on se rend compte que le passage par le combat est souvent nécessaire pour finir une mission, ce qui biaise parfois l’intérêt du soft.
Malgré ces défauts et après une période d’adaptation certaine, Shinobido peut se révéler amusant. Les phases d’infiltration sont plus intéressantes que celles de Tenchu mais restent inférieures à celles proposés dans Syphon Filter, la référence du genre sur la portable de Sony.


Un contenu assez riche malgré toutRetour au sommaire
contenu-assez-riche-malgre-tout
Strangulation au kyoketsu shoge
On s’amuse d’autant plus sur Shinobido que le contenu proposé par le soft est relativement riche. A ce niveau les développeurs n’ont pas étés avares en proposant près de 70 missions d’infiltration de plusieurs types : assassinat, cambriolage ou destruction totale. Celles-ci, relativement courtes, se terminent en 5 à 10 minutes chacune, ce qui correspond à ce que l’on attend d’un jeu nomade. Les sauvegardes ? Elles se font simplement entre les missions, pas de problème de ce côté là.
A la différence de la version PS2, il ne sera pas possible ici de sélectionner l’équipement avant de partir au combat. Chaque mission est associée à un inventaire type de quatre items. Ceux-ci sont souvent dispensables pour mener les quêtes à bien mais peuvent rajouter un peu de challenge au jeu. On peut ainsi utiliser des shurikens, des explosifs et même des marionnettes pour leurrer l’ennemi.
En débloquant les missions, il est possible de gagner et de diriger jusqu’à 36 personnages différents, chacun ayant un style et des caractéristiques propres. Au fur et à mesure, les personnages évolueront en puissance et en endurance en montant des niveaux. Un peu à la manière d’un jeu de rôle, mais tout en restant très simpliste : il n’est pas possible de répartir les points, le niveau monte automatiquement à la fin d’une mission. Au final, les personnages avec lesquels on effectue le plus de missions sont simplement les plus forts.
Les styles de combat des personnages diffèrent selon l’arme qu’ils porte ce qui amène un enrichissement du gameplay. Un utilisateur de katana pourra faire des attaques spéciales en sautant d’un toit alors qu’une utilisatrice de kyoketsu shoge (sorte de couteau aiguisé attaché au bout d’une corde) pourra faire des attaques de zone en faisant tournoyer son arme.
Si les nouvelles animations de combat débloquées sont sympa un instant, l’intérêt s’amenuise rapidement. Les combats en face à face étant particulièrement brouillons, on essaiera de faire un maximum d’infiltration.

En plus du mode histoire classique, les possesseurs du soft sur PS2 pourront charger les cartes qu’ils auront créées, ce qui augmente encore la durée de jeu. A ceci s’ajoute enfin un mode multijoueur proposant des arènes de combat jusqu’à quatre joueurs.


Shinobido est un jeu d’infiltration au contenu riche mais malheureusement entaché par des graphismes pauvres, une caméra mal gérée et une IA faiblarde. Malgré ces défauts, il surpasse sans peine l’injouable Tenchu mais reste en deçà de Syphon Filter, la référence du genre sur la console. Bref, un jeu plutôt destiné aux fans de jeux d’infiltration ou de ninjas.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : halo-roro
Très bon
ah ! Shinobido , moi perso j'adore , comme je suis fan du style ( jap and ninja c'est un superbe jeux , enormement de mission ( du cambriolage a l'assasina) enormement de perso deblocable , les graphisme sur psp sont vrement bien foutue , on regrette quelque petit bug de decord , sinon si tu est fan de tenchu , se jeux est fait pour toi ! suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
cool ce jeu =) il a de bons graphiques et c'est un bon jeu d'assasin qui doit retrouver son passé je vous le recommande ... BON JEU =) ....................................................................................................................................................................................................................................................... suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité