flechePublicité

Test Saints Row 2 (PS3, Xbox 360) : 7/10 sur JeuxVideo.fr PS3, Xbox 360 PC

Sortie le 17 Octobre 2008 sur PS3, Xbox 360 Sortie le 23 Janvier 2009 sur PC

Les +

  • La diversité des missions annexes
  • Le côté décalé et loufoque !
  • La personnalisation
  • Des véhicules originaux
  • De nombreuses boutiques
  • Aussi fun que San Andreas
  • Un mode coop' intéressant...

Les -

  • ... mais pas sur la même machine
  • Artistiquement de mauvais goût
  • Graphiquement faiblard pour les consoles nouvelle génération
  • Des bugs et des soucis de clipping
  • Les affrontements trop brouillons
  • Le contrôle des véhicules
  • L’IA des alliés
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.9

(196 votes)
Donner votre avis
Saints Row 2
dispo sur XBOX 360
Publiée le 17/10/2008 à 14:10, par Kevin

Partager ce test

Test de Saints Row 2, la suite spirituelle de GTA : San Andreas

Fiche jeux : Saints Row 2
Sorti en 2006 sur Xbox 360, Saints Row fut tout simplement le premier GTA-Like sur consoles nouvelle génération. Plutôt sympathique, bien ficelé et techniquement à la hauteur, le jeu de Volition rencontra un large succès auprès des fans du genre. Depuis, l'eau a coulé sous les ponts : un monstre nommé GTA IV est sorti. Pas effrayé, THQ lance enfin Saints Row 2 sur Xbox 360 et PS3. Communication massive, polémique, Saints Row 2 peut-il réellement rivaliser avec GTA IV ?

Saints Row 2 évite le choc frontal avec GTA IV


Bienvenue à Stillwater ! Enfin, devrions-nous dire de retour à Stillwater. Les développeurs de Volition ont effectivement conservé la même ville, mais quelques années après. Désormais entre les mains d'une compagnie nommée Ultor, Stillwater s'est largement agrandi. Le terrain de jeu est maintenant 40% plus grand que dans le premier opus, et comparable à Liberty City de GTA IV en termes de superficie. Jeté en prison à la « fin » du premier Saints Row, le joueur se retrouve finalement quelques années après, en prison encore et toujours. Le but étant donc tout d'abord de s'échapper pour ensuite remonter le gang des Saints Row, complètement décimé durant vos années derrière les barreaux. Dans le fond, le principe reste donc identique, à savoir prendre le contrôle de tous les quartiers pour asseoir sa suprématie sur la ville. Cette guerre de gangs s'articule autour d'une trame scénaristique de fond où l'on alterne entre les histoires de chacun, des Sons Of Samedi en passant par les sournois de Ronin. Une fois le quartier acquis, vous pouvez également contrôler les commerces qui rapportent continuellement de l'argent. Sachez aussi que la trame scénaristique se veut plus prononcée que dans le premier Saints Row, ponctuée par de nombreuses cinématiques dont la réalisation frise avec la moquette.

VidéoTest de Saints Row 2



Oui, nous sommes évidemment bien loin de l'aspect cinématographiquement parfaitement retranscrit d'un GTA IV. Si l'on prend cet angle d'attaque agressif, il est clair que Saints Row 2 se situe à des années lumières en dessous de GTA IV. À commencer par son identité visuelle clairement absente, et ce, malgré la diversité des quartiers. Textures simplistes, modélisation des décors plutôt fade, brouillard ; Saints Row 2 n'a rien d'une oeuvre d'art ! Au contraire, il montre rapidement de grosses lacunes techniques déjà observées lors des previews. Le moteur du jeu, démodé, accuse bien des soucis avec des problèmes de clipping et une sorte de brouillard qui masque l'horizon. Reste quand même de bons effets de lumières, la nuit, ainsi que dans les lieux en intérieur qui ont d'ailleurs bénéficié d'un soin tout particulier. Sans vouloir caricaturer la situation, Saints Row 2 s'apparente à un GTA : San Andreas haute définition. La comparaison avec le titre de Rockstar ne s'arrête pas, au contraire, elle apparaît comme une évidence à bien des niveaux. Car juger Saints Row 2 uniquement sur ses carences techniques, et le réduire à une pâle copie de GTA IV, serait une bien belle erreur.

Vendue comme étant l'une des innovations les plus importantes du titre, la personnalisation se classe effectivement comme un atout de taille. C'est simple, le jeu offre une customisation totale, jamais vue dans le genre. Avant de déambuler dans les rues de Stillwater, le joueur doit concevoir son propre personnage. Absolument tout est paramétrable : nez, taille de la bouche, oreilles, corpulence, âge, style, les possibilités sont ainsi extrêmement vastes. Votre héros du jour est donc, par conséquent, complètement unique. Nul doute que la plupart d'entre vous s'amuseront à créer un avatar totalement loufoque, rose, gras et moche (on l'a fait...). Cette dimension s'applique aussi à sa planque que l'on peut aménager à sa guise. En économisant 50 000 dollars, on touche le summum du bon goût en s'offrant un luxueux loft animé par de séduisantes strip-teaseuses. Heureusement, cette partie ne se limite pas à cela puisque Saints Row 2 autorise une multitude de fantaisies. Vous avez dorénavant la possibilité de monter en tuning n'importe quel véhicule au garage du coin, de vous offrir un maximum de tatouages, des bijoux, et d'écumer les boutiques de fringues pour rendre votre personnage le plus fashion possible. Ici encore, le choix s'avère pléthorique tant les boutiques sont nombreuses. On peut même acquérir la bande-son du jeu, essentiellement des bons morceaux issus des années 90 et quelques musiques récentes (hip-hop, electro, rock, funk, reggae,...).

Saints Row 2
Saints Row 2
Saints Row 2


Indiquées sur la carte, les échoppes se trouvent à tous les coins de rue, avec plus ou moins d'utilité, reconnaissons-le. Si par exemple, les bars ne servent que de la drogue et de l'alcool, ils contiennent en revanche une petite perle. Un jeu d'arcade old school façon Zombie Revenge sur Dreamcast. Génial. Bon, après il faut bien reconnaître que la personnalisation à outrance peut paraître superflue pour certains. On pense plus particulièrement à ceux qui préfèrent un personnage unique et charismatique. Au lieu d'une intrigue noire et sérieuse, Saints Row 2 privilégie le second degré, à fond dans la « déconne ». Car il faut bien avouer que le scénario disparaît rapidement au second plan ; un choix semble-t-il délibéré de la part des développeurs. En ouvrant sciemment toute la ville au début du jeu, les joueurs n'ont donc pas besoin d'évoluer dans la quête principale pour découvrir de nouveaux lieux. On se tourne alors naturellement vers un hymne à la débauche, des sensations qui nous rappellent allègrement un certain... GTA : San Andreas. Ce plaisir d'errer dans la ville, de débouler dans l'aéroport pour s'envoler dans les cieux, et terminer sa promenade par un saut en parachute. Saints Row 2 offre une véritable sensation de liberté, notamment par la voie des airs. Il propose un menu copieux au niveau des engins volants, de l'avion de ligne en passant par le mini-hélicoptère. Intelligemment, les Américains de Volition proposent tout ce que GTA IV n'a pas su donner aux fans du genre. À commencer par des véhicules bien plus variés et surtout, complètement fantasques. On ne citera que quelques pièces atypiques comme la mini-moto, l'ovni, le camion de frites, le jet-ski, ou encore le Monster Truck. Dommage que la plupart des véhicules ont tendance à souffrir du syndrome « savonnette »...

Vidéo #22 - Reportage exclusif

Saints Row 2 : Vidéo #22 - Reportage exclusif


Libre comme l’air


Contrairement à Saints Row, le deuxième volet propose davantage de scènes en intérieur. On visite notamment un palais de justice, une grotte aux fantômes ou encore les recoins d'un casino mafieux. Plutôt réussies et surtout variées, ces séquences se transforment bien souvent en affrontement général. Et contrairement à GTA IV, il est impossible de se cacher derrière un mur. Pas de semi-lock non plus, au lieu de cela, un viseur peu précis aboutissant à des combats rapprochés souvent nauséabonds. De plus, l'intelligence artificielle des ennemis, mais surtout des alliés, n'est pas du tout convaincante. Heureusement, Saints Row 2 introduit une pléthore d'armes : sabre, tazer, batte, fusil à pompe, lance-roquette, ... même le décor (comme les poubelles) fait office d'arme meurtrière. Cette variété, parfois même outrancière, s'applique à tous les éléments du gameplay de ce Saints Row 2.

Et les développeurs sont allés encore plus loin concernant les missions annexes, dispersées dans tous les quartiers de la ville. Sans pouvoir les compter, elles pullulent à tous les coins de rue, de manière à ce que le joueur ne s'ennuie jamais. Parmi les plus hilarantes, on est appelé à jouer dans une série TV le rôle d'un flic « ripou ». On peut également incarner le garde du corps d'une célébrité et arroser des maisons avec les excréments d'une fausse sceptique. Plus classiques, nous avons aussi de nombreuses courses ainsi que des missions plus conventionnelles déjà contenues dans Saints Row ou issues de la série GTA.

Vidéo #26 - Direction le tribunal (PS3)

Saints Row 2 : Vidéo #26 - Direction le tribunal (PS3)


C'est bien connu, à deux c'est mieux. Saints Row intronise pour la première fois un mode coopération. Les joueurs se retrouvent ainsi catapultés dans une partie déjà entamée par l'hôte, sans pour autant entraver la progression solo. Exemple : si l'on réussit une mission avec un ami qui est plus loin dans le jeu, vous pourrez la zapper plus tard dans le solo. D'après ce que nous en avons vu, le système fonctionne plutôt bien, sans ralentissement apparent. De plus, Volition a mis en place des fonctionnalités spécifiques au jeu en coopération. Des activités, comme le combat, ou encore la possibilité de survoler Stillwater à deux dans un hélicoptère. Jouissif ! Dommage que ces spécificités ne soient pas assez nombreuses et qu'il est parfois difficile de s'entendre parfaitement avec son second. Une bonne communication est donc nécessaire (micro casque).

Conclusion


Nous en sommes convaincus, certains joueurs ne verront en Saints Row 2 qu'une pâle copie de GTA IV. Il faut bien reconnaître que techniquement, le titre de Volition frise parfois avec l’inacceptable sur consoles nouvelle génération. Mais très franchement, qui, aujourd’hui, a le potentiel pour concurrencer GTA IV ? Personne, si ce n’est Rockstar avec GTA V. Pour trouver la quintessence de Saints Row 2, il faut aller au-delà de son emballage visuel. Il est tout ce que GTA IV a perdu : décalé, satirique, voire complètement démesuré. De plus, Saints Row 2 possède aussi de sérieux atouts comme le mode coop', la personnalisation totale et une pléthore de missions annexes délirantes. Si vous avez terminé GTA IV et adoré San Andreas, Saints Row 2 est fait pour vous.



Saints Row 2
Saints Row 2
Saints Row 2
Saints Row 2
Saints Row 2
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : nicornb
Très bon
EXECELENT DE LA BOMBE .... un tres tres bon jeux mieux que GTA 4 DONC SI VOUS HESITEZ ESSAYER ET COMPARER MOI JE VAIS Y JOUER DAILEUR
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (1) / non
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
Commander sur
Saints Row 2
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Saints Row 2

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Endless Legend

Endless Legend

Pour tous joueurs | PC , Mac
flechePublicité
flechePublicité