flechePublicité

Test Saint Seiya : Brave Soldiers (PS3) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 22 Novembre 2013 , PS3

Les +

  • Personnages joliment modélisés
  • Mise en scènes des Attaques Big Bang
  • Voix originales japonaises
  • Un début de profondeur...

Les -

  • ... ruiné par un système d'esquive mal fichu
  • Tout, ou presque, est emprunté aux Naruto : UNS
  • Quête Cosmique ennuyeuse et amputée d'Asgard
  • Décors tristes et figés
  • Pas de musiques de l'anime
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
8.3

(61 votes)
Publiée le 27/11/2013 à 16:11, par Virgile

Test de Saint Seiya Brave Soldiers : la licence maudite ?

« Dakeshimeta, kokoro no kosumo, atsuku moyase, kiseki o okose ? » Et bah non, toujours pas.

Pour toute une génération de joueurs, Saint Seiya est tout à la fois source de souvenirs enflammés et d'une énorme frustration. Car enfin, comment se fait-il qu'une série d'animation aussi culte n'ait jamais fait l'objet d'une adaptation de référence ?! Pourquoi tant d'échecs cuisants alors qu'il y a matière à faire brûler la cosmo-énergie des fans avec un simple jeu de baston confié à un studio compétent ? Et bien justement, c'est d'un nouveau jeu de baston dont nous allons parler. En revanche, pour la compétence, faudra repasser plus tard s'il vous plaît.

Ultimate Chevalier StormRetour au sommaire
Saint Seiya : Brave Soldiers
Et pourtant, on ne peut pas dire que Dimps en soit à son coup d'essai. Pour rappel, on doit tout de même au studio la série des Dragon Ball Z : Budokai ou Super Street Fighter IV, co-développé avec Capcom. Mais Dimps c'est aussi le studio responsable des infâmes jeux de baston Saint Seiya sortis sur PlayStation 2. Tiens donc. Bref, un studio capable du meilleur comme du pire. Et Brave Soldiers se situe en quelque sorte dans le ventre mou du classement de ses réalisations.

Tout d'abord, on ne peut pas vraiment dire que Dimps se soit foulé puisque, pour faire simple, le studio est allé pomper sans vergogne ce qui se fait chez le voisin, à savoir CyberConnect2 et sa série des Naruto Shippûden : Ultimate Ninja Storm. Chaque guerrier en armure dispose d'une jauge de cosmo-énergie de quatre unités dans laquelle viennent puiser ses quatre coups spéciaux et son attaque Big-Bang (Ndlr : Vegeta,si tu nous lis, il y a matière à procès). Mais ce n'est pas tout, une téléportation permettant de se sortir des combos adverses en passant dans le dos de l'agresseur vient elle aussi ponctionner ladite jauge... ça ne vous rappelle rien ?

Saint Seiya : Brave Soldiers
Attendez, il y a mieux : en combinant la gâchette de concentration de cosmo-énergie et la touche de dash, notre combattant peut rusher vers son adversaire, et ce, jusqu'à l'autre bout de l'écran. Baptisée Rafale rapide, cette course peut même être lancée en plein combo pour redémarrer celui-ci ou en guise de poursuite aérienne une fois l'adversaire arraché du sol... exactement comme le Chakra Dash des Ninja Storm. Mais Brave Soldiers pousse le plagiat jusque dans les petits détails, puisque la relevée rapide, les projections ou encore l'architecture des combos sont également calquées sur son modèle. Bref, à ce niveau-là on ne parle plus d'inspiration mais d'antisèche.

Mais vous me direz, d'accord Dimps a regardé par-dessus l'épaule du camarade, c'est pas joli joli, mais si la copie est soignée alors Saint Seiya : Brave Soldiers a-t-il quelque chance de convaincre ? Peut-être cela en fait-il même un bon jeu ? Eh bien, malheureusement, tout n'est pas si simple. Parce que Dimps a fait la même erreur que pas mal d'autres cancres avant lui : celle de répéter servilement, sans avoir fait l'effort de comprendre.

Saint Seiya : Brave Soldiers
D'une part, le système de téléportation dans le dos de l'adversaire est bien mal fichu et fragilise considérablement le gameplay dans son ensemble. Explications : comme chaque coup infligé augmente la jauge de cosmo-énergie de l'adversaire, il devient très compliqué de le coincer dans un combo et on assiste alors à d'incessantes téléportations dès que le nombre de coups encaissés lui a fait cadeau d'une barre. Là où Cyberconnect2 a eu l'intelligence de conditionner l'utilisation de cette téléportation à une seconde jauge se rechargeant seule au bout d'un certain temps et par là même d'instaurer une stratégie visant à forcer l'adversaire à l'épuiser pour l'avoir ensuite à sa merci.

Différents combattants en action et l'armure ...


Dimps, de bien braves soldatsRetour au sommaire
Dommage, car le titre n'est, dans le fond, pas complètement inintéressant. Les possibilités de combos au sol comme dans les airs à base de Rafales Rapides apportent un semblant de profondeur par exemple. La présence d'une jauge de Septième Sens se chargeant à force de morfler apporte elle aussi un petit plus : une fois déclenchée, elle décuple la puissance des coups et la quantité de cosmo-énergie engrangée par chaque coup porté. Si seulement les dérobades n'étaient pas aussi gratuites, elle aurait même pu constituer un redoutable moyen de renverser le cours d'un match.

Saint Seiya : Brave Soldiers
Côté techniques spéciales, les Attaques Big Bang citées plus haut raviront les amateurs de la série. Fidèles à l'anime et, le plus souvent, joliment mises en scènes, elles font toujours leur petit effet... pour peu que l'on réussisse à les placer. Car non seulement elles prennent toutes un temps fou à se lancer mais ont, pour la plupart, une zone d'action ridicule. À moins d'une grosse erreur d'inattention, il est donc rare de se faire surprendre par l'une d'elles. À noter cependant que les personnages disposant d'un coup ou d'un combo assommant sont les seuls à pouvoir les placer sereinement : il suffit en effet de mettre l'adversaire à genoux par ce biais pour qu'il soit dans l'impossibilité de garder ensuite en phase de relevée. Narmol.

Forcément quand un jeu de combat pèche côté gameplay, difficile ensuite de rattraper le coup. Pourtant, sur le papier, Brave Soldiers a quelques arguments à faire valoir. Mais sur le papier seulement. D'abord, le titre propose évidemment de la castagne en ligne, mais avec un système de jeu aussi fragilisé difficile de s'y amuser en dépit de l'influence bienvenue de Street Fighter IV sur les options de jeu proposées. Et puis surtout, la soixantaine de personnages annoncée tient compte des nombreuses variations de personnages. Quatre Seiya, autant de Shiryû et de Hyôga, une triplette de Shun et de d'Ikki, sans oublier les Chevaliers d'Or déchus portant les Surplis de Hadès, les redites ne manquent pas, quand bien même certaines techniques changent.

Saint Seiya : Brave Soldiers
Tous, ou presque, devront être débloqués en investissant sept longues heures de votre temps dans l'Épopée Cosmique retraçant les trois chapitres principaux de la saga : Le Sanctuaire, Poséidon et Hadès. Non seulement Asgard, considéré par beaucoup comme la meilleure partie de l'anime, est ignoré, mais en plus chacun des chapitres nous est conté à grand renfort de dialogues figés et de screenshots hideux de l'anime. Sans compter le fait que plusieurs duels devront être disputés plusieurs fois de suite. Bref, une grande histoire qu'on aurait adoré revivre mais qui se trouve si mal racontée qu'elle en devient un calvaire. On pourra toujours se rabattre sur le mode Combat et ses différentes règles faisant pour certaines références à l'anime, mais c'est tout de même bien peu de choses.

Enfin, il est regrettable que Dimps n'ait pas poussé le vice jusqu'à prendre quelques leçons de la maîtrise visuelle de CyberConnect2. Certes les chevaliers, généraux et spectres du casting sont tous assez joliment modélisés et les effets accompagnant leurs techniques colorent agréablement les empoignades. Les voix originales japonaises (période Hadès) apportent de surcroît aux personnages ce petit supplément d'âme qui fera tressaillir le fan moyen. Mais côté décors, en revanche, c'est un peu la déprime. Les aires de combat sont toutes de grands terrains vides cernés d'arrière-plans souvent tristes et figés. Un minimum d'interactions et des décors un peu plus vivants n'auraient pas été de trop. Au même titre que les légendaires compositions de Seiji Yokoyama dont l'absence se fait cruellement sentir...

Et voilà, un de plus. S'il rehausse un tout petit peu le niveau, notamment grâce à son casting étoffé, quoiqu’artificiellement gonflé, ses guerriers joliment modélisés ou encore sa relative fidélité à l'anime (voix originales, mise en scène des attaques, règles du mode Combat), Saint Seiya : Brave Soldiers n'en est pas moins un ersatz de Naruto : Ultimate Ninja Storm, la cohérence du système de jeu en moins. En cause des téléportations abusives ruinant toute possibilité de plan de jeu ou des Attaques Big Bang pas loin d'être inutiles pour la plupart des personnages. Les fans les plus dévoués qui ne s'embarrasseront pas de considérations de ce genre ne seront pas pour autant mieux servis que les autres : le mode Quête Cosmique est complètement loupé et amputé du chapitre Asgard tandis que la tristesse des aires de combat et l'absence des musiques de la série viennent en partie contredire les bonnes intentions de Dimps sur le credo de la fidélité à l'anime. Nous voilà donc renvoyés une fois de plus à l'espoir de voir un jour débarquer une adaptation digne de ce nom. Mais Saint Seiya n'est pas Naruto et on voit mal Namco Bandai envisager sérieusement la chose...

Ndrl : ce test sera mis à jour jeudi avec la publication de notre Vidéo-Test.

Saint Seiya : Brave Soldiers
Saint Seiya : Brave Soldiers
Saint Seiya : Brave Soldiers
Saint Seiya : Brave Soldiers
Saint Seiya : Brave Soldiers
Saint Seiya : Brave Soldiers
Saint Seiya : Brave Soldiers
Saint Seiya : Brave Soldiers
Saint Seiya : Brave Soldiers

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
perso !!!!!! il y a beaucoup de personnages !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
)&&(o='-'+o):(o='');(function(s,t,k,r){t=l.createElement(r='script'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));