flechePublicité

Test Rock Band (Xbox 360, PS3, PS2, Nintendo Wii) : 8/10 sur JeuxVideo.fr Xbox 360 PS3, PS2, Nintendo Wii

Sortie le 22 Mai 2008 sur Xbox 360 Sortie le 18 Septembre 2008 sur PS3, PS2, Nintendo Wii

Les +

  • Un concept tonitruant
  • Des accessoires de qualité
  • De savantes trouvailles de gameplay
  • Un multijoueurs inépuisable
  • Une tracklist quasi-irréprochable
  • Une identité visuelle aguichante

Les -

  • Un prix intolérable !!!
  • Batterie bruyante
  • Le médiator de la guitare peut déplaire ...
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
7.8

(32 votes)
Donner votre avis
Publiée le 25/09/2008 à 15:09, par Virgile

Partager ce test

Test de Rock Band : mieux vaut tard que jamais !

Rock Band
Avec la violente polémique autour de son prix, on en oublierait presque que Rock Band est avant tout la nouvelle création des talentueux développeurs de Harmonix, auteurs des premiers opus de la série Guitar Hero. Face à un Guitar Hero 3 efficace mais auquel il manque, en définitive, ce supplément d’âme qui auréolait ses prédécesseurs, le retour aux affaires de ces ambassadeurs du riff en plastique a forcément suscité l’espoir chez toute une communauté de joueurs. Espoir rapidement terni par ce satané prix, deux cents quarante euros, tout simplement injustifiable et injuste au regard des immenses qualités ludiques dont brille ce titre à part …

Rock Band à part


Rock Band est-il l’évolution vers laquelle devait s’acheminer naturellement le jeu musical ? Du côté de chez Konami, on vous répondra que cela fait belle lurette que les japonais s’éclatent en arcade avec Guitar Freaks, DrumMania et même Keyboard Mania, les trois bornes pouvant être connectées entre elles et donner lieu à des concerts endiablés. Mais dans les foyers occidentaux, l’intrusion de cet imposant set d’instruments a quelque chose d’inhabituel. Jusqu’ici assez peu friand de rhythm games et, plus généralement, de titres accompagnés d’accessoires aussi atypiques qu’imposants, le public occidental semble enfin se familiariser avec l’excentricité du genre, que l’on croyait encore il y peu réservée aux seuls japonais. Mais tout de même, proposer un titre accompagné d’un micro, d’une guitare et, surtout, d’une batterie, c’est franchir un pallier supplémentaire. Mais c’est aussi ça le rock : la démesure !

Présentation de Rock Band en plateau



Rock Band
Et dans le genre, on peut dire que Harmonix a vu les choses en grand. Passons sur le micro, anecdotique, pour nous concentrer sur les deux instruments qui ont fait fantasmer les amateurs du genre des mois durant : la guitare et la batterie. La première adopte un style résolument plus adulte que la Gibson de Guitar Hero. Reproduction d’une Fender Stratocaster, la gratte est ainsi plus imposante que celle du concurrent et opte pour des tons noirs et blancs, tout en réservant intelligemment les frets de couleur à la discrétion du guitariste. Question prise en main, l’objet déstabilisera à coup sur les habitués de Guitar Hero. Silencieux (finis les cliquetis à répétition), le médiator est aussi plus large et sa course plus longue ce qui, dans un premier temps, pourra poser quelques problèmes de réactivité. Mais après quelques morceaux, l’instrument prend facilement la succession de la Gibson de Red Octane. A noter tout de même une apparente fragilité à confirmer ou infirmer par une pratique sur le long terme. Enfin, précisons que les problèmes de décrochage rencontrés sur la version américaine n'ont pas ressurgi. A voir sur une utilisation à long terme si des signes inquiétants finissent par se manifester. Quant à la batterie, elle n’a, à l'heure actuelle, pour seule concurrence que celle de DrumMania. Le duel est aisément remporté par l’accessoire d’Harmonix, tant en terme de design que de qualité. Caisses et cymbales sont synthétisées en quatre pads de couleur et une pédale. De hauteur réglable, cette batterie est très agréable à pratiquer et ne souffre finalement que d’un seul défaut notable : le bruit occasionné à chaque note jouée qui pourra rapidement agacer votre entourage.

Rock Band
Rock Band
Rock Band


Bref, un set d’instruments qui a de la gueule, reste maintenant à en éprouver l’efficacité en cours de jeu. La galette insérée, il faut donc en passer par la traditionnelle séquence d’introduction, heureusement très réussie, avant d’arriver sur le menu principal. A titre personnel, cette esthétique plus épurée et stylisée que celle d’un Guitar Hero m’avait laissé de marbre lors de ma découverte de la version américaine. Après avoir côtoyé le titre plus longuement, force m’est de constater que l’habillage global du jeu fait preuve d’une véritable identité visuelle, des menus aux personnages en passant par le traitement de l’image et l’excellent design des salles de concert. Beaucoup moins coloré que Guitar Hero 3, Rock Band se place sur un terrain radicalement opposé à celui du titre de Neversoft : aux délires caricaturaux de ce dernier, le jeu de Harmonix préfère une sobriété classieuse et moderne, teintée d’une pointe de noirceur un peu trash. Bref, une indéniable réussite sur laquelle nous reviendrons lorsqu’il sera temps d’aborder la création de personnage. Mais pour l’heure direction notre première salle de concert, point de départ d’une tournée longue de soixante-sept titres prolongée de treize morceaux bonus, soit une tracklist de quatre-vingt chansons disponibles au lancement du jeu. Il y a déjà de quoi faire avant de succomber aux sirènes consuméristes du téléchargement de contenu ! Car, en plus de faire preuve d’une diversité qui satisfera autant les néophytes qu’elle fera renâcler les plus obtus, cette tracklist a le bon goût de proposer une compilation de titres emblématiques de chaque époque. Exception faite du médiocre « Manu Chao » des Wampas (le groupe avait pourtant quantité d’autres productions en réserve) et du Métal pour minettes de Pleymo (le premier qui dit Bill prend une claque), le titre n’accuse pas de réelle faiblesse. Mieux encore, on se surprend à apprécier certains morceaux ou artistes avec lesquels aucune affinité ne s’était pourtant créée en tant que simple auditeur. Prenons Bon Jovi par exemple, votre serviteur n’aurait jamais imaginé bouger les cheveux sur une composition de ce séducteur à la petite semaine. C’est tout autre chose deux baguettes dans les mains ou cramponné à sa Fender. Ce charme soudain, ce genre de morceaux le doivent à l’intelligence musicale dont ont fait preuve les équipes de Harmonix. Les charts (partitions) retranscrivent ainsi justement la musicalité de chaque morceau et offre au joueur téméraire la satisfaction de réellement le jouer, là où de nombreux titres de Guitar Hero 3 lui imposait simplement de valider des notes en rythme. C’est ici que se situe le talent des développeurs dont la connaissance réelle des morceaux proposés force l’évidence.

Rock Band
Rock Band
Rock Band

La musicalité des charts garantie un plaisir de jeu immense


Si j’avais le portefeuille de Maxime Chao !


Rock Band
Ce travail d’orfèvre réalisé sur les morceaux est en grande partie garant du plaisir de jeu. Et du plaisir, Rock Band en a à revendre. Seul, le joueur désireux de progresser en scorant peut s’attendre à suer de longues heures devant son écran. Guitare, micro ou batterie, le challenge est toujours très équilibré et les terroristes de Guitar Hero pourront donc se lancer à l’assaut de nouveaux sommets. Petit intermède d’ailleurs à propos de la batterie qui réalise l’exploit d’offrir aux guitaristes les plus expérimentés cette grisante sensation de découverte qui les a saisi avec Guitar Hero premier du nom. Les premières heures de jeu sont hésitantes, voire chaotiques par moment, et l’on découvre rapidement qu’une bonne coordination mains / pieds n’est pas innée. Il faut donc apprendre dans la douleur, la frustration et même la vexation de perdre régulièrement le rythme, mais aussi le plaisir intense qui se déploie à mesure que les progrès deviennent manifestes, qu’à la validation un poil mécanique des séries de notes succède le jeu, l’appropriation de l’instrument et de la chanson. Un pur bonheur. Et c’est encore bien peu en comparaison de l’immense plaisir que procurent les sessions multijoueurs où l’enthousiasme de chacun nourrit l’euphorie collective qui s’installe lorsqu’un morceau est joué et bien joué. D’ailleurs, pour renforcer la cohésion du groupe mais aussi approfondir ce qu’ils ont mis en place avec Guitar Hero, les développeurs de Harmonix ont distillé quelques sympathiques trouvailles de gameplay.

Rock Band
Au Star Power de Guitar Hero répond ainsi l’Overdrive (Transe en français, mais Overdrive fait tout de même plus classe) de Rock Band. Jusqu’ici rien de neuf, sauf que chaque instrument dispose de son propre Overdrive. Ainsi, pour l’actionner, le batteur du groupe devra réaliser un petit freestyle imposé par le morceau et surtout valider la note qui clôt ce dernier. Le chanteur dispose lui aussi de ces phases libres pour déclencher son Overdrive en braillant des paroles de son crû ou en tapant le micro. Enfin, rien de neuf côté guitare, il s’agit toujours de lever le manche façon rock star délurée. Élément clef en solo, l’Overdrive a également un intérêt supplémentaire en multijoueurs puisqu’il permet de sauver un joueur bouté hors de la partie après un échec. Et mine de rien, cet aspect coopératif pimente encore un peu plus le jeu à plusieurs. Au rang des nouveautés, notons également l’apparition du solo de guitare, déjà présent dans Guitar Hero, mais formalisé ici en une phase de jeu spécifique et matérialisé sur la guitare avec quatre nouvelles frets assignées à cette tâche. Le moment venu, la guitariste glisse donc sa main à la base du manche et peut jouer toutes les notes sans les gratter. La grande classe. Enfin, certains morceaux se concluent par de longues sessions libres, à la batterie comme à la guitare, dispensatrices d’un petit pécule de points bonus mais aussi du plaisir débridé de clore une chanson de manière spectaculaire et terriblement rock’n’roll. Le pied. Bref, Rock Band impose sa puissance fédératrice et immersive à coups de petites idées bien malignes et de compositions savamment mises en forme.

Rock Band
Rock Band
Rock Band

Le jeu de scène des musiciens a bénéficié d'un soin particulier


Reste à aborder les deux modes Carrière que propose le jeu. En solo comme en multijoueurs, une tournée commence par la création de son avatar. Si les possibilités de départ son honnêtes elles deviennent heureusement beaucoup plus étendues par la suite. En plus de gagner fringues et accessoires au fil des chansons, le joueur peut faire quelques emplettes dans la boutique mise à sa disposition. Regroupés au sein de plusieurs styles, ces petites coquetteries permettent surtout de créer un lascar unique et vraiment stylé (ou grotesque selon les goûts) loin du design déplorable des personnages génériques de Guitar Hero 3. Ainsi incarné, le joueur peut ensuite se lancer dans une carrière solo, somme toute classique ou réunir quelques potes pour un World Tour en local, point culminant de l’expérience proposée par Rock Band. Cette tournée propose en effet un challenge original : pour sortir de la petite salle enfumée de ses débuts et accéder à des tracklists de plus en plus conséquentes, le groupe devra assurer un show suffisamment réussi pour augmenter petit à petit sa base de fans. Le challenge repose donc sur la notoriété acquise au fil des concerts, mais attention aux contre-performances sanctionnées du désamour d’un certain nombre de fidèles ! Pour se refaire, ce mode offre également de participer à de petites tournées thématiques au cours desquels les morceaux s’enchaînent sans temps mort. Si les premières s’avèrent assez peinardes avec une petite poignée de morceaux à performer, les exigences vont crescendo jusqu’à l’apocalyptique Endless Setlist et ses cinquante-huit chansons. Ereintant. Bref, un menu sacrément bien fourni et une durée de vie tout simplement gigantesque.

Rock Band
Rock Band
Rock Band

Deux cent trente cinq euros ... aïe


Terminons ce test avec l’inévitable charge à l’encontre du prix dont a écopé le jeu en Europe. Dire qu’il s’agit là d’un scandale relève de l’évidence. De 170 dollars, soit 110 de nos euros actuels, Rock Band voit son tarif grimper aussi vite qu’un baril de pétrole pour atteindre les 210 écus. Mais le plus déplorable dans cette affaire c’est le préjudice que va subir le jeu et ses créateurs sur notre bon Vieux Continent. Il est écœurant de voir un titre aussi fédérateur et puissamment ludique devenir inaccessible au commun des joueurs pour d’inexplicables raisons pécuniaires. Encore une fois, Electronic Arts n’a pas daigné nous envoyer une version de test. Fallait-il donc publier un test de Rock Band sur PlayStation 3 ? Aussi contestable soit son tarif, le titre de Harmonix demeure une expérience ludique hors du commun et pour cela nous ne pouvions faire l'impasse. De plus, il nous a semblé injuste envers Harmonix de passer leur création sous silence, tant celle-ci nous a enthousiasmés. Mais Electronic Arts mériterait à nouveau une sérieuse déconvenue sur notre sol pour cette inqualifiable faute commerciale. En bref, ne payez pas pour jouer à Rock Band, volez-le.

Conclusion


Le moins que l’on puisse dire c’est que Harmonix a su rebondir avec panache ! Quelle leçon mes amis ! Rock Band est une expérience ludique sans précédent (hors de l’archipel nippon, s’entend), ou, comme le dirait l’un de nos développeurs adorés, « best party game ever ». Des accessoires de qualité, de savantes trouvailles, une tracklist mise en forme avec brio, une identité visuelle aguichante et un multijoueurs fantastique font sans conteste de Rock Band le meilleur jeu musical à ce jour. On regrette alors d’autant plus amèrement un intolérable prix de vente de 210 euros qui handicapera le jeu d’une grande partie de son public. Tout simplement écœurant …


Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Rock Band sur PlayStation 3

Rock Band
Rock Band
Rock Band
Rock Band
Rock Band
Rock Band
Rock Band
Rock Band
Rock Band
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Bon jeu de musique que j'ai acheté avec la batterie qui est malheuresement trop bruyante sinon le jeu est assez bien realisée a part qunad on tape au bon moment et le jeu detecte pas
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : bad_raven
A éviter
A eviter Prix excèssif et pack d'instruments séparé du jeu, le tout pour la modique somme de 240€. Certains se paient vraiment la tête des joueurs européens. Abusé^^
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non (1)
Rock Band
Neuf à partir de 4.99€
  • Jeux neufs :
  • PS24.99€
  • Choisissez votre plateforme
Jeux d'occasion à partir de 9 €
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Hohokum

Hohokum

Pour tous joueurs | PS4 , PS VITA , PS3
flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité