flechePublicité

Test Red Johnson's Chronicles (PS3, Xbox 360) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 20 Avril 2011 , PS3 , Sortie 2012 sur Xbox 360 Sortie Septembre 2012 sur PC
Publiée le 19/04/2011 à 00:04, par LeCactus

Test de Red Johnson's Chronicles

Après avoir développé des titres comme Léa Passion ou Alexandra Ledermann , Lexis Numérique revient avec un jeu d’aventure. Point de poneys ou de petites filles à diriger mais un détective privé dans un polar interactif qui ne manque pas de charme.

Elémentaire mon cher WatsonRetour au sommaire
elementaire-mon-cher-watson
image 1
Le pari pouvait sembler osé. Sortir un jeu d’enquête dans un univers un peu rétro alors que L.A. Noire ne va pas tarder à pointer le bout de son nez, il fallait le faire. Red Johnson's Chronicles nous glisse en effet dans la peau d’un détective privé à qui l’on confie la tâche de résoudre un meurtre bien mystérieux. L’histoire débute lorsque Red Johnson, le privé en question, reçoit un appel l’exhortant de se rendre sur un des ponts de la ville afin de prêter main forte à la police. Là-bas, il y croise un représentant de l’ordre pour le moins incompétent ne semblant pas trop comment s’y prendre. Red apprend de sa bouche qu’un homme s’est fait flinguer et ne va pas tarder à s’apercevoir que la victime est un ancien taulard. Le joueur est donc directement plongé dans l’action et doit trouver les premiers indices de sa longue enquête. Cette dernière s’avère suffisamment bien rythmé pour retenir notre attention pendant toute la durée de l’aventure. On sait très vite qui est le meurtrier mais il faudra plus de temps pour comprendre quel est son alibi et son mode opératoire. Le tout se révèle malheureusement un peu trop prévisible pour que l’on soit véritablement étonné par les divers rebondissements qui ponctuent le titre. Fort heureusement, les personnages, très réussis et intéressants, viendront sauver un scénario convenu. On aura l’occasion de croiser un clodo alcoolique, une prostituée agressive ou une veuve plutôt louche. En résulte une ambiance soignée, qui fleure bon les années 60.

N/A
image 1
C’est bien beau tout ça, mais que vaut le gameplay ? Red Johnson's Chronicles se présente sous la forme d’un jeu d’action basé sur un système d’énigmes. Pour avancer dans l’histoire il faut résoudre les casse-têtes qui ponctuent le titre. Ces derniers s’avèrent très variés et particulièrement retors. Contrairement à Professeur Layton, les devinettes proposées ici sont basées sur ce que le personnage réalise. Ainsi, il nous est demandé de réparer les canalisations de toilettes, de désactiver une alarme ou de remettre en route l’électricité. Certaines ne posent aucun problème, tandis que d’autres se révèlent être de parfaits pièges diaboliques. Fort heureusement, le joueur peut recevoir l’aide d’un indic (ressemblant à s’y méprendre à Huggy les bons tuyaux) à tout moment s’il bute sur un problème. Moyennant quelques dollars, celui-ci se fera une joie de lui fournir des indices. Si certaines de ces aides se révèlent pertinentes, d’autres s’avèrent complètement inutiles tant elles tombent sous le sens. Et si on finit par se douter que le premier indice est complètement superflu, on est tout de même obligé de le payer pour accéder aux suivants. Chacune des énigmes que l’on résoudra, nous fera gagner une tonne de dollars, si bien que l’on se retrouvera très rarement à court d’argent.

Un vrai polar interactifRetour au sommaire
vrai-polar-interactif
image 1
Du reste, Red Johnson est un genre de point'n click assez basique. On déplace le curseur avec facilité pour changer de zone, fouiller un endroit ou parler aux personnages. Malgré le fait qu’il soit parfaitement jouable à la croix, on se rend vite compte que la souris et le clavier correspondent davantage à ce type de titre. Le support DS serait également parfaitement adapté au genre. Ceci dit, le soft de Lexis Numérique est très facile à prendre en main. Les mécaniques de gameplay sont instinctives. Il est par ailleurs amusant de noter que le développeur français a ajouté des phases de Quick Time Event à son titre. Elles peuvent surprendre au début mais deviennent terriblement prévisibles à la longue. En effet, lorsque celles-ci se déclenchent, l’image se pare de noir et blanc et l’on sait de suite que l’on doit se tenir prêt pour un QTE imminent. Enfin, le jeu propose bien évidemment des interrogatoires. Ces derniers se révèleront frustrants car particulièrement sévères. Si l’on se plante d’une réponse, on doit tout recommencer depuis le début. Dans le cas où l’on échoue après une série de plusieurs questions, on aura vite fait de s’arracher les cheveux.

N/A
image 1
D’un point de vue graphique, Red Johnson n’est pas se qu’on pourrait appeler un étalon. Les environnements sont certes jolis et travaillés mais se révèlent un peu trop figés. Il n’y a que très peu d’activité dans les rues et la ville semble morte. D’ailleurs, il est bon de noter que les paysages sont peu variés. En tout et pour tout, on doit avoir moins d’une dizaine d’endroits à visiter dans tout le jeu. L’animation des personnages, quant à elle, s’avère catastrophique. Dans les phases QTE, les individus se déhanchent comme des pantins de bois dans un ballet qui tourne au ridicule. Et ce n’est pas les dialogues qui y changeront grand-chose. A part remuer les lèvres, les différents protagonistes ne savent pas faire davantage. D’ailleurs les doublages sont mal synchronisés, faisant ressembler le soft à un mauvais film de série B. Les musiques quant à elles, sont réussies et en accord avec l’univers du jeu. C’est groovy, c’est funky ! Ca donne la pêche.

Red Johnson, malgré ses défauts, est un titre agréable qui nous fera passer un peu de temps devant votre console. On regrettera toutefois que les énigmes, le centre du jeu, soient un peu prise de tête. Du reste, pour 9.99 euros et quatre heures de jeu, ça vaut le coup de se faire plaisir.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
La suite!!!!! J'ai vraiment adoré mais je n'arrive pas à avoir tous les trophies. Quelqu'un sait s'il y a une soluce publique? Mais sinon, bravo les ptits gars de Lexis :0 Cocorico!
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
La suite! Quelqu'un a la soluce? J'ai vraiment adorer mais je n'arrive pas à avoir tous les trophies. Sinon, bravo les gars de Lexis. Cocorico :0
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Red Johnson's Chronicles

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
!== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));