flechePublicité

Test Red Faction : Battlegrounds (PS3, Xbox 360) : 4/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 06 Avril 2011 , PS3 , Xbox 360

Les +

  • Prise en main rapide
  • Diversité des paramètres en multijoueur

Les -

  • Solo en carton
  • Répétitif
  • Seulement 10 cartes en multijoueur
  • Collisions avec le relief des environnements hasardeux
  • Différence dans les véhicules un peu trop discrète
La note de jeuxvideo.fr
4.0
bof
La note des internautes
5.8

(26 votes)
Publiée le 18/04/2011 à 15:04, par Camille

Test de Red Faction : Battlegrounds sur Xbox 360 et Playstation 3

Disponible sur Xbox 360 (800 Pms) et PS3 (8 euros), et avec un solo très bref, Red Faction : Battlegrounds est clairement orienté multijoueur.

Sorti le 6 avril 2011, le titre de THQ permet d'embarquer dans différents véhicules. Du blindé au bipode, du match à mort à la capture du drapeau, le titre s'annonce divertissant. Mais qu'en est-il vraiment ?

Un solo pas aussi bon que HanRetour au sommaire
Red Faction : Battlegrounds
Le mode solo est constitué de 16 missions d'entraînement qui permettent d'initier le joueur et de le familiariser avec les différents types d'objectifs et de véhicules. La frénésie de drapeau exige de récupérer des drapeaux et de les amener à un endroit donné et dont la position est variable. Le stand de tir propose d'exploser des mines le plus rapidement possible. La survie, comme son appellation le laisse deviner, demande de rester en vie le plus longtemps possible en repoussant et détruisant les adversaires qui apparaissent indéfiniment avant que ces derniers n'aient raison de nous. Enfin, l'annihilation fait place au carnage pur : cette fois, il est question de descendre les ennemis, et tant pis s'ils nous tuent, de toute façon nous revenons indéfiniment à la vie. Les missions comportent des médailles en fonction du temps réalisé pour chaque objectif et permettent de monter notre rang de joueur, mais aussi de débloquer de meilleurs véhicules.

Bien vite, les missions, même courtes, deviennent agaçantes et répétitives. Le mode solo peut se négocier en une petite heure. Les textures ne sont pas toujours très jolies, mais c'est surtout les frustrations qui viennent taquiner le joueur. Parmi elles, on relève l'idée de mettre des ennemis de la même couleur que les cartes où se déroulent les affrontements ou encore l'attroupement des adversaires au point de réapparition du joueur lorsque ce dernier voit son véhicule détruit. Du coup, les morts s'enchaînent très rapidement et facilement. Le relief des environnements et les obstacles sur le terrain laissent parfois passer les projectiles, et parfois non. Pas terrible dans ce genre de jeu où l'utilisation du décor est souvent nécessaire pour remporter la victoire.

Bande-annonce #1


Des véhicules plus blindés que le gameplay ?Retour au sommaire
Red Faction : Battlegrounds
Au niveau du gameplay, le véhicule se prend assez vite en main. Le joystick analogique de gauche est employé pour diriger le moyen de transport, celui de gauche contrôle la tourelle. D'autres actions sont également possibles comme reculer, s'autodétruire ou encore opter pour un autre véhicule si, une fois détruit, les règles de la mission le permettent. Les combats sont également pimentés par l'utilisation d'objets comme des mines qui se déclenchent automatiquement ou manuellement au passage de votre ennemi. Outre le côté offensif, des objets de réparations permettent de requinquer son véhicule ou l'environnement qui nous entoure. En effet, ce dernier aura vite fait d'exploser au contact des projectiles en soufflant (si possible) un maximum d'ennemis. On retrouve également des objets pour améliorer temporairement sa défense et sa vitesse.

C'est donc avec trois types de bombes différentes, l'environnement décoré par des tonneaux d'explosif, et trois types de véhicules qu'il va falloir s'amuser sur une carte assez petite. On peut attribuer ce choix à l'idée de ne jamais pouvoir perdre son adversaire de vue, mais du coup, les affrontements deviennent vite répétitifs. Même au niveau des véhicules, les différences restent assez discrètes. Certes, le blindé est plus lent que les autres et fait plus de dégâts, le Miner AV est le plus rapide, mais le Bipode léger et l’EDF Scout (Eart Defender Force qui, à mon plus grand regret, ne combat pas plus vite que la lumière), assez équilibrés dans l'ensemble, on des points de vitesse, blindage et puissance de feu identique. Quant au Rover Flatbed, il s'agit ni plus ni moins d'un blindé avec moins de résistance.

La conquête de Mars en multi, et ça repart ?Retour au sommaire
Red Faction : Battlegrounds
Avec un solo aussi bref et inintéressant, le titre de THQ mise sur le multijoueur. Proposant des parties aussi bien en local qu'en ligne, Red Faction : Battlegrounds offre des variantes des missions déjà rencontrée en solo. Il est ainsi possible de faire des match à mort, des frénésies de drapeau, mais aussi des matchs à mort en équipe, de capturer le drapeau (les bases sont définies pendant tout le match), et un roi de la colline (gravir une colline pour charger un canon et tout dégommer avec le joujou en question). On peut néanmoins féliciter THQ d'avoir proposé autant de paramètres à définir avant une partie et la possibilité de mettre en aléatoire pour les fainéants. La durée de la partie est donc à sélectionner (de très courte à très longue avec un maximum de 7 minutes 30), les types de véhicules autorisés (blindés, bipodes, légers ou tous), l'amplitude des dégâts et des bonus d'attaque, de défense ou spéciaux, la vitesse de la cadence des tirs, celle des véhicules, des déplacements des tourelles ou encore l'aide à la visée sont autant de paramètres à prendre en compte. Petit bémol cependant sur le nombre de cartes disponibles pour les affrontements. Si les matchs à mort et en équipe en comportent dix, les autres comme roi de la colline ou capture de drapeau restent à seulement deux cartes. Ce qui risque hélas d'être insuffisant pour échapper à l'aspect répétitif du titre.

Red Faction : Battlegrounds est un jeu très moyen. Avec un solo ennuyeux et un multijoueur qui sent un peu le bâclé, le titre peut amuser au début, mais n'apporte pas assez d'éléments pour tenir la longueur. Dommage, car le bébé de THQ se prend rapidement en main et permet donc à n'importe qui de tenter l'expérience. Les différents paramètres peuvent légèrement pimenter les matchs en multijoueur, mais sans plus. Avec si peu de cartes où s'affronter, les joueurs risquent forcément de rester sur leur faim.

Red Faction : Battlegrounds
Red Faction : Battlegrounds
Red Faction : Battlegrounds
Red Faction : Battlegrounds
Red Faction : Battlegrounds
Red Faction : Battlegrounds
Red Faction : Battlegrounds
Red Faction : Battlegrounds
Red Faction : Battlegrounds
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 5.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Divertissant Ce n'est pas le jeu de l'année. Mais dans une période où les sorties sont assez pauvres (sauf peut-être en FPS répétitifs) cela change. D'autant plus si vous êtes abonnés au PSN+, auquel cas, le jeu est GRATUIT pendant le mois d'avril ! Le jeu en soit, c'est des combats de "petites voitures", type micromachine, mais en guerre. La maniabilité est bonne, on s'y fait t suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : faithfull
Moyen
mouai bf
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Red Faction : Battlegrounds

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
cript'); ins.type = 'text/javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();