flechePublicité

Preview Rayman : Jungle Run (iPad, iPhone, Android) : sur JeuxVideo.fr



Sortie le 20 Septembre 2012 , iPad , iPhone , Android

Preview

  • Suite à une période d'hibernation plutôt conséquente (Rayman 3 : Hoodlum Havoc est sorti en 2003), le héros d'Ubisoft sans jambes ni bras est revenu très fort sur le devant de la scène. Depuis une dizaine de mois, Rayman Origins a fait son petit bonhomme de chemin sur X360, PS3 et PC (avant d'être adapté sur PS Vita et 3DS), et Rayman Legends est sur la bonne voie pour perpétrer ce retour aux...
La note des internautes
7.1

(69 votes)
Publiée le 10/09/2012 à 11:09, par Guillaume C.

Preview de Rayman Jungle Run : l'icone d'Ubisoft sur supports tactiles

Après un Origins génial et avant un Legends attendu, Rayman s'accorde un détour sur iOS et Android dans Rayman Jungle Run.

Suite à une période d'hibernation plutôt conséquente (Rayman 3 : Hoodlum Havoc est sorti en 2003), le héros d'Ubisoft sans jambes ni bras est revenu très fort sur le devant de la scène. Depuis une dizaine de mois, Rayman Origins a fait son petit bonhomme de chemin sur X360, PS3 et PC (avant d'être adapté sur PS Vita et 3DS), et Rayman Legends est sur la bonne voie pour perpétrer ce retour aux affaires avec la WiiU. En chemin, le blondinet passe également à l'attaque des smartphones et tablettes tactiles utilisant iOS ou Android comme système d'exploitation. Deux semaines avant sa sortie, nous avons pu prendre en main le jeu durant l'Ubisoft Digital Days en compagnie de Michel Ancel (le papa de Rayman) et de Fabien Delpiano (Producer chez PastaGames). Nos impressions...

Cours Rayman, cours !Retour au sommaire
Rayman : Jungle Run
Lorsque l'on lui demande si Rayman Jungle Run est une déclinaison smartphones et tablettes de Rayman Origins, Michel Ancel répond qu'il s'agit en réalité d'un projet antérieur à la parution du jeu l'année dernière. Il s'avère que cette charte graphique en deux dimensions très colorée n'a pas été conçue que pour l'opus sorti en novembre 2011. C'est une originalité visuelle qui peut être déclinée à loisir sur beaucoup de supports sans grosse difficulté d'optimisation. L'essentiel est d'adapter le gameplay à la machine. Ainsi, Jungle Run se sert surtout des spécificités des terminaux mobiles tactiles, au même titre que Legends fera écho aux caractéristiques propres à la WiiU quand cette dernière sortira. L'essentiel est de se focaliser sur le plaisir de jouer.

Rayman Jungle Run reste un projet moins ambitieux qu'Origins ou Legends. En effet, créer un titre pour smartphones et tablettes impose de restreindre le cadre de jeu, de simplifier la prise en main, d'optimiser les parties pour qu'elles puissent être jouées dans un court laps de temps. Le titre a fait le pari de n'afficher aucun bouton virtuel. Rayman sprinte en mode automatique, son seul et unique but est d'attraper autant de lums que possible sur son chemin. Sauter, voler, courir sur les murs et baffer sont les thématiques des quatre mondes du jeu, où l'on est guidé petit à petit sur l'utilisation et les combinaisons des différentes aptitudes. Pour les connaisseurs, ça ressemble beaucoup à du contre-la-montre ou du « coffrapattes ».

Bande-annonce #1 - Annonce du jeu


À la fois casual et hardcoreRetour au sommaire
Si le design et les sonorités sont repris de Rayman Origins, la quarantaine de niveaux dans Jungle Run est beaucoup plus courte. En réalité, c'est surtout la rejouabilité qui est mise à contribution pour renforcer le challenge et la durée de vie. Terminer tous les mondes sans périr est plus ou moins à portée. Obtenir l'intégralité des lums de chaque niveau pour récupérer une dent de la mort s'avère être une autre paire de manches. Si le level design se montre permissif au début (impossible de mourir), plus on progresse et plus ça se corse. Il faut assimiler les timings et repérer les subtilités qui permettent de décrocher les fameux chicots ultimes. Les lianes, les bulles rebondissantes, les plates-formes... rien n'a été disposé au hasard sur le chemin de ces courses effrénées.

Rayman : Jungle Run
Obtenir cinq dents dans un monde permet d'en déverrouiller le 10e niveau caché, celui... de la mort ! Quatre niveaux au total, dignes de la Lande aux Esprits Frappés (d'ailleurs, les thèmes visuels et sonores y sont utilisés). Avec toujours ce côté hardcore qui ne pardonne aucune approximation. La durée du saut et la zone d'impulsion doivent être millimétrés sous peine d'être « embullé » sur le champ. Ainsi, c'est à force de pratique répétée que l'on s'en sort, comme dans Rayman Origins. Néanmoins, la difficulté est légèrement atténuée par le fait d'être dispensé d'orienter ses sauts et de contrôler sa vitesse par rapport à ce qui est requis avec une manette. Mais ça n'empêche pas de répéter des dizaines de fois le même passage sans succès.

Très joli, mais pas de multiRetour au sommaire
Graphiquement, les versions iPad et iPhone que nous avons essayées se sont avérées très colorées et d'une fluidité exemplaire. Il est vrai que cette charte graphique très cartoon permet aux développeurs de proposer beaucoup d'animations et un affichage à la résolution maximale de l'écran sur n'importe quel appareil sans trop consommer en ressources. Le tour de force visuel de Rayman Origins est donc reproduit sans mal par Rayman Jungle Run. Les sons, bruitages et musiques, sont eux tout à fait corrects sur les haut-parleurs intégrés. Il va de soi qu'ils seront bien mieux mis en valeur par une bonne paire d'écouteurs, des casques de qualité, ou encore des enceintes Wi-Fi (même si ce n'est pas très pratique dans le métro). Bref, sur le plan technique, le titre ne faillit pas.

Rayman : Jungle Run
Toutefois, le jeu risque de laisser un très gros regret : à l'instar des versions PS Vita et 3DS de Rayman Origins, Rayman Jungle Run fait l'impasse sur le multijoueurs. Un mode qui contribue pourtant énormément aux bonnes tranches de rigolades procurées sur les consoles de salon. Il n'aurait pourtant pas été inintéressant de s'amuser à plusieurs en réseau local sans fil, afin d'explorer de complexes niveaux destinés à se creuser les méninges sur des sprints à deux, trois ou quatre joueurs. Au casting, on note également l'absence de Ptizêtres et d'un Globox jouables. Des petits reproches qui risquent malgré tout de ne plus tenir compte tenu du petit prix de Jungle Run à sa sortie le 20 septembre. 2,39 € sur l'Apple Store et l'Android Market. « Quatre pots de yaourt ! » selon Michel Ancel.

Ailleurs sur le web

Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Rayman : Jungle Run

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
//widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();