flechePublicité

Test Ragnarok Odyssey (Playstation Vita) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 20 Février 2013 , Playstation Vita

Les +

  • Combats dynamiques
  • Évolution du personnage uniquement via l'équipement
  • Temps de chargement bien gérés
  • Un certain challenge
  • Environnements magnifiques
  • Du multi en local et en ligne !
  • Les clins d'œil à Ragnarok Online (monstres, tenues, musique...)

Les -

  • Histoire principale peu prenante
  • On ne peut pas configurer les touches
  • Textes en anglais
  • Pas de données précises/chiffrées sur les pouvoirs des armes/cartes
  • Uniquement en dématérialisé (sauf import américain mais pas compatible avec les DLC du PSN EU)
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
6.8

(65 votes)
Publiée le 28/02/2013 à 15:02, par Camille

Test de Ragnarok Odyssey : La petite perle à récupérer d'urgence sur PS Vita

La Vita nous propose un monster hunter-like particulièrement savoureux reprenant l'univers du MMORPG Ragnarok Online.

Disponible en téléchargement uniquement sur Playstation Vita depuis le 20 février, Ragnarok Odyssey s'inspire du fameux MMORPG de Gravity pour nous proposer un Monster Hunter-like à la troisième personne. Il est temps de prendre les armes et d'aller chasser les poring.

Des combats aéRO-dynamiqueRetour au sommaire
Ragnarok Odyssey
Ici, il ne va pas être question de parler de niveau et d'évolution de classe : notre héros incarne une classe, peut changer entre deux missions et c'est tout. Il n'y a pas d'acolyte qui peut devenir prêtre ou moine, juste un homologue se rapprochant plus ou moins des six classes de base du MMORPG. On retrouve ainsi un guerrier qui manie les épées à deux mains, un archer, un assassin avec des katars, un acolyte, un magicien et ce qui pourrait être le « marchand » avec une arme ressemblant à un marteau croisé avec une foreuse (on arrête généralement de s'en moquer une fois qu'on voit les dégâts que ça fait...).

Le jeu est à la troisième personne. Comme dans de nombreux jeux du même genre, notre héros se trouve dans une base où il aura accès à des boutiques pour lui permettre de renforcer son équipement, d'acheter, de vendre ou encore d'échanger matériaux et fournitures. Une histoire essaye de relier les missions qui vont nous être attribuées pendant les 9 chapitres du jeu. Autant être clair : le scénario n'est vraiment pas prenant, la faute à une mise en scène peu accrocheuse (quasiment aucune cinématique entre les missions) et surtout à des PNJ aussi charismatiques que des palourdes. On est très loin d'un God Eater ou d'un Phantasy Star où l'on se retrouvait davantage embarqué dans une aventure.

Ragnarok Odyssey
Si l'histoire n'est pas vraiment un succès, le système de combat est en revanche une vraie partie de plaisir. Le personnage reste très vif ainsi que réactif et le jeu mise sur un système de combos aussi bien sur la terre ferme que dans les airs pour pimenter les combats. Esquiver pour éviter certains coups fatals, utiliser les projections pour propulser les ennemis contre les murs et leur infliger des dégâts supplémentaires, briser « les parties » d'un boss pour l'affaiblir et baisser sa défense, utiliser le Dainsleif mode (dégâts et vitesse accrus ; de plus on ne peut pas être projeté/interrompu et nos attaques régénèrent notre barre de vie, ce qui n'est pas un mal vu que ce mode draine notre santé), etc. Les méthodes pour faire tourner un affrontement à son avantage sont nombreuses et rendent les combats savoureux. Le fait de changer de classe entre chaque mission peut être judicieusement employé afin de faciliter ces dernières ou tout simplement pour varier un peu son style de combat. On peut en revanche reprocher le fait que les touches ne puissent pas être configurées (je ne compte plus le nombre de fois où j'ai confondu le dash avec l'attaque principal pendant mes premières heures de jeu...), ce qui nécessite un petit temps d'adaptation.

Lancement du jeu



Une réalisation propreRetour au sommaire
Ragnarok Odyssey
Au niveau de la réalisation, le jeu est particulièrement réussi. Les environnements que l'on va visiter sont vraiment beaux / dépaysants et bénéficient de jolis effets de lumière. On revient avec plaisir dans les missions juste pour se faire plaisir aux yeux (herbes balayées par le vent, effet de lumière en contre-jour derrière une cascade, lumière magique dans une ancienne bibliothèque, lave en fusion...). Les environnements se découpent en zones plus ou moins petites, reliées par des couloirs un peu à la Monster Hunter sauf qu'ici aucun temps de chargement ne vient couper le rythme du jeu. Les chargements ont lieu en début de mission et c'est tout. Une fois lancé, on peut aller et venir d'une zone à l'autre sans aucun temps d'attente, juste un court fondu au noir sur à peine une seconde.

Ragnarok Odyssey
Au niveau de la difficulté, le jeu se révèle assez difficile. Cela est principalement dû au fait qu'aucun PNJ ne peut nous accompagner dans les missions en solo. Les boss ne font pas de cadeaux et même les petits monstres, lorsqu'on est submergé, grignotent rapidement notre barre de vie. Le stock de potions est limité et même si on a le droit d'être K.O. deux fois, certaines missions sembleront impossibles au premier essai. Dans ce cas-là, deux options s'offrent à nous : refaire d'autres missions pour essayer d'améliorer notre équipement ou tout simplement aller demander de l'aide en ligne via la taverne. En effet, cette dernière permet de réunir jusqu'à 4 joueurs et l'entraide est au rendez-vous. De plus, l'écran tactile de la Vita permet d'entrer rapidement du texte et donc de discuter facilement avec nos équipiers, ce qui rend la coopération plus facile et aussi plus chaleureuse.

Du fan service pour les fans du MMORPGRetour au sommaire
Ragnarok Odyssey
Les fans de Ragnarok Online auront des raisons de ressentir du plaisir et de la nostalgie, car le jeu offre de nombreux clins d'œil au MMORPG (vêtements du héros qui reprennent les premières classes, musiques que l'on peut choisir pour la ville ou pour les missions, visiter Glast Heim, les kafras...). Bien sûr, tout le bestiaire n'est pas présent, mais attendez-vous à croiser quelques têtes connues. Poring et ses cousins d'autres couleurs, raydric, spore (« wiii~ ») ou encore Skoll, Haiti, Orc Hero en ce qui concerne les MVP. La liste comporte plus d'une soixantaine de monstres. De quoi occuper pendant de longues heures avec la récupération de matériaux pour fabriquer/améliorer notre équipement.

Ragnarok Odyssey
Le système d'amélioration de l'équipement s'inspire du MMORPG puisque, comme dans ce dernier, les monstres laissent tomber des cartes infusées par un pouvoir. La différence majeure est qu'un monstre n'a pas une carte avec un pouvoir défini (les armes suivent le même fonctionnement et n'auront pas les mêmes effets/stats alors qu'elles proviennent du même monstre). Ainsi, une carte de poring pourra par exemple augmenter l'attaque alors qu'une autre carte de poring améliorera la défense, d'autres encore comportent des bonus et des malus. À nous de peser le pour et le contre avant de placer la carte dans notre armure. On regrette par contre que les informations (notamment sur les pouvoirs des cartes/armes) ne soient pas plus détaillées et/ou mises en avant. Il faudra donc souvent passer par l'écran des statuts pour comparer les niveaux d'attaque afin de déterminer si une arme avec « 50 » en attaque et équipée d'une carte « boost atk lvl 2 » fait plus de dégâts qu'une arme avec « 80 » d'attaque...

Ragnarok Odyssey
Les vêtements de notre personnage sont pour la plupart purement visuels et possèdent une barre avec des emplacements pour y insérer des cartes. Cette dernière peut être améliorée pour que l'on puisse insérer plus de cartes. Chaque carte à un coût relatif à sa puissance (un « boost d'attaque niveau 1 » coûte 10 alors qu'un « boost d'attaque niveau 2 » coûte 20). Il faudra donc choisir si l'on préfère mettre une carte puissante ou plusieurs mais moins fortes pour bénéficier de plus de bonus, par exemple afin de décupler les capacités de son héros. Le système se révèle très efficace et permet de rendre radicalement différents deux personnages d'une classe identique. Impossible donc de trouver son «  double » sur une partie en ligne.

Beau, fluide, prenant, Ragnarok Odyssey est à télécharger en urgence si vous appréciez la chasse au monstre (et d'autant plus si Ragnarok Online ne vous est pas inconnu !). Même si l'on peut reprocher quelques maladresses (scénario quasi inexistant, pas de configuration de touches, tout en anglais...), le jeu comporte au final bien plus de points positifs : combats dynamiques, gestion des temps de chargement, évolution de son perso et surtout un mode online... Bref un vrai bonheur sur lequel on risque de passer beaucoup d'heures, en attendant le prochain Monster Hunter, Phantasy Star Online 2 ou encore God Eater 2.

Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Ragnarok Odyssey
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 6.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Dans l'ensemble, c'est un bon jeu pas si simple que ça. Cependant, quelques défault : - les classes ne sont vraiment pas équilibrées, le clerc est complètement cheater par rapport au mage, du fait de son sort de soin facile à caler dans les combats contre les boss. (je n'ai testé que Mage et Clerc pour l'instant). - Pas de faq en francais... Obliger de decouvrir soit suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
enfin un bon mmorpg quetes varie avec une difficulte grandissante sourtout les extras tres gande communote en ligne ces la que ce jeu prend toute sa raison et en plus graphiquement cela dechire pour la vita enfin
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Ragnarok Odyssey

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();