flechePublicité

Test R-type : final (PS2) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie Janvier 2004 sur PS2

Les +

  • 101 différents vaisseaux disponibles
  • Musique
  • Armes multiples
  • Son prix (moins de 40 euros)
  • Galeries

Les -

  • Graphismes
  • Ralentissements
  • Grande difficulté
  • Peu d´originalité
  • Lassant
  • Enervant
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
9.5

(2 votes)
Publiée le 01/04/2004 à 00:04, par Apple Pie

R-type: final : Les nerfs à vif

"L´infâme Bydo, éternelle Némésis de la paix galactique et de tout ce qui est bon, a ressuscité son maléfique empire en utilisant la Force"… Ca commence...

R-type : final
"L´infâme Bydo, éternelle Némésis de la paix galactique et de tout ce qui est bon, a ressuscité son maléfique empire en utilisant la Force"… Ca commence bien. Moi qui m´attendais à un shooter tranquille, voilà que Bydo se met en rogne et compte bien me faire payer mon dû. Je vais devoir (encore) sauver le monde.

Le commencement
Bon on y va. On met la galette dans la PS2, l'intro est brève et sans intérêt, on arrive donc directement au menu. Ici, pas de fioritures : shoot, shoot et encore shoot, quelques galeries mais également un mode de combat face à un joueur contrôlé par la console (inutile). On rentre dans le vif du sujet : choix du vaisseau, de sa couleur, de son type d'arme et de son blindage.Après tout cela on peut dire qu'on est paré, et vaut mieux, car dès les premières minutes on souffre. Ca tire dans tous les sens et les ennemis sont nombreux. Le ton est donné. On n'est pas là pour rigoler, ici c'est du "old school" mes amis. De plus avec une difficulté croissante, les 7 niveaux vous tiendront en haleine pendant un moment ; enfin si vous ne craquez pas avant car le cinquième niveau est tout bonnement impossible. Et c'est là que le bât blesse car pour rester dans la lignée des anciens R.Type, les développeurs n'ont pu qu'élever la difficulté à son maximum. Certains diront que c'est normal pour ce genre de jeu. Pourtant force est de constater qu'au bout d'une heure la console et le jeu sont passés par la fenêtre.C'est donc un élément à prendre en compte car si le jeu est une passion, il est également un moment de détente et de communion avec soi-même.

R-type : final
R-type : final
R-type : final

La transhumance
De plus, les graphismes de R.Type Final ne sont pas franchement magnifiques : les niveaux sont dépouillés, les adversaires sont parfois ridicules et informes, pour couronner le tout les méga-boss ne sont pas si méga que ça. En effet, et c'est encore un point noir, les ennemis monstrueux qui faisaient la marque de fabrique de la série ne font ni chaud ni froid, pour exemple celui du troisième niveau est un vaisseau certes gigantesque mais qui n'est pas très agréable à pulvériser. Tout cela est bien laborieux. On passe donc les stages comme on peut, sans plaisir, tristement, et on se lasse vite de tout cela.Seule la musique angoissante nous tient éveillés et calme notre envie d'éteindre la console. L'autre point positif est l'évolution de son armement au cours de la partie et ce, en récoltant des bonus de différentes couleurs. Il existe toujours la possibilité de détacher la Force (excroissance du vaisseau prenant la forme d'une sphère) pour se défendre ou attaquer, et la faculté de charger le tir pour le rendre plus puissant. Ajoutez à cela une centaine de vaisseaux à gagner, plus maniables les uns que les autres, quelques galeries représentant vos différents appareils de combat, et vous aurez là tous les aspects positifs.C'est pas bien joli tout ça, me direz vous. Mais il est clair que R.Type Final déçoit et ne procure pas cette sensation de bonheur et de toute puissance qui faisait le charme de cette série.

R-type : final
R-type : final
R-type : final


Conclusion

Je pleure donc mon lointain passé. R.Type Final était pourtant venu clore un mythe, une histoire de 20 ans, mais il ne fait que ternir l´image de ses glorieux parents. En un mot comme en cent : DOMMAGE. Je lui mets quand même 11, car ce jeu semble être destiné à un public averti qui fait fi de l´enrobage et qui se contente d´un challenge corsé. Pour les autres, essayez-le avant de l´acheter.


R-type : final
R-type : final
R-type : final
R-type : final
R-type : final
R-type : final
R-type : final
R-type : final
R-type : final
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.5
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
R-Type : Final Excellent shoot'em up, une qualité graphique excellente pour son époque et une durée de vie largement satisfaisante. Il saura en faire baver plus d'un malgré ses six niveaux. une centaine de vaisseaux a débloquer, des niveaux qui changent et des hordes d'ennemies varié, passant du simple vaisseaux poubelle aux vers de l'espace. Des environnements variés, astéroïdes, laboratoire, marais et plus e suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Spacewolf1
Très bon
R-Type Final c'est la conclusion de la saga R-Type dans tous les sens du terme. La série se termine donc en apothéose avec des graphismes plus que corrects, un challenge digne de ses prédécesseurs (mais qui rebutera les non initiés de la série). Ajoutez à cela une collection de vaisseaux (à débloquer bien sûr) hallucinant et une durée de vie énorme. Vous obtiendrait l suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist R-type : final

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));