flechePublicité

Test Project X Zone (Nintendo 3DS) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 05 Juillet 2013 , Nintendo 3DS
Publiée le 15/07/2013 à 10:07, par Camille

Test de Project X Zone : Un crossover de choc pour un jeu de choc ?

Du fan service, c'est chouette, mais quand le jeu est bon, c'est encore mieux !

Disponible depuis le 5 juillet 2013 sur Nintendo 3DS, Project X Zone est un crossover réunissant des personnages des séries plus ou moins connues venant de Capcom, Sega et Namco Bandai. Le titre se présente comme un jeu de stratégie avec un système de combat dynamique qui risque d'attirer de nombreux regards de par son casting.

Flynn moi un coup de main ! Retour au sommaire
Project X Zone
Le jeu opte pour une recette simple : les phases de déplacement en tour par tour, en vue du dessus sur un terrain quadrillé. Lorsqu'un ennemi attaque une de nos unités (une unité est composée d'un duo et d'une unité solo qui va servir de soutien), on peut y répondre par un contre ou se défendre en sacrifiant des XP (cross point). Ces mêmes XP sont nécessaires pour activer des attaques spéciales - comme une furie - particulièrement efficaces (qui déboitent visuellement !), voire obligatoires si l'on veut se débarrasser de certains ennemis aux barres de vie très gonflées.

Jusque-là, on se trouve face à un jeu de stratégie très classique mais tout va basculer lorsqu'on passe aux combats. En effet, ces derniers sont en vue sur le côté et surtout en temps réel. Cela a pour effet de dynamiser le rythme et de rendre les affrontements plus intéressants grâce aux nombreuses subtilités que comportent ces derniers (système de cross pour immobiliser l'ennemi lorsqu'un allié et notre unité touchent un adversaire au même moment, faire jusqu'à 5 attaques différentes pour bénéficier d'une attaque supplémentaire...). Une fois qu'on a compris les commandes, c'est simple, on ne décroche pas !

Project X Zone
Bien que l'on parle d'un jeu de stratégie, beaucoup d'éléments sont définis à l'avance. Par exemple, on ne décide pas des équipes sur le terrain, ni même de la composition des duos : tout est scripté. On choisit en revanche le personnage de soutien qui va accompagner le duo et qui, en plus de lui donner un coup de main pendant les attaques, va lui faire bénéficier d'un bonus non négligeable (attaques supplémentaires, empêche l'ennemi de se défendre ou les altérations d'état...). On peut donc choisir si l'unité solo va aller avec un duo en fonction de sa façon d'attaquer (coups horizontaux, en hauteur...) ou selon le rôle de l'unité (tank, déplacements rapides, attaque de plusieurs ennemis...) et ainsi lui attribuer le bonus qui lui serait le plus intéressant.

Quelques phases de gameplay



Ulala, c'est long les missions !Retour au sommaire
Project X Zone
La réalisation est propre, les animations sont belles, fluides et on ne peut qu'apprécier le dynamisme des combats ainsi que les petites cinématiques des attaques spéciales propres à chaque duo. On découvre avec plaisir et émerveillement la finesse des animations de chaque personnage et toutes les attaques dont il dispose. Malheureusement, une fois cette étape passée, on se rend compte que le titre a un rythme finalement très redondant puisque les combats vont très souvent se dérouler de la même manière. Pour contrer ce problème, le jeu essaye de se renouveler en nous proposant des objectifs différents dans ses missions (tuer des ennemis avant qu'ils ne s'enfuient ou en un certain nombre de tours par exemple).

En effet, au fur et à mesure de notre progression, la mission évolue et va voir ses objectifs se modifier en cours de partie. Ces changements vont souvent nous prendre au dépourvu et, du coup, monter la difficulté d'un cran. On peut apprécier cette volonté d'apporter un effet de surprise à la mission en cours, néanmoins les évènements sont parfois tellement scriptés qu'un seul faux pas entraîne un game over. La difficulté peut donc varier de manière radicale d'un chapitre à un autre, jusqu'à en devenir potentiellement très frustrant.

Project X Zone
Heureusement (ou « malheureusement » diront certains), le comportement des ennemis est bien moins pervers que ceux de Disgaea, par exemple, où l'IA n'hésite pas à bourrer sur un allié, quel qu'il soit afin d'en venir à bout. Dans Project X Zone, les ennemis se dispersent un peu plus, restent fixes ou tapent un peu n'importe qui (avec tout de même une petite priorité pour l'unité qui ne doit pas mourir, désignée en début de mission). En dehors des missions posant des obligations plus délicates (tuer des ennemis en x tours, etc.), la difficulté reste clairement abordable pour un débutant de jeu de stratégie. Bon, ok, c'est vrai que le nombre d'ennemis est souvent impressionnant, mais dans le fond, c'est assez facile de s'en sortir.

Il est vrai que si nos unités sont nombreuses sur le terrain, celles représentant les ennemis le sont encore plus. Un tour par tour avec plus d'une cinquantaine de personnages, forcément, ça donne lieu à de très longues batailles. Certes, la limite des 99 tours est tout de même imposée faute de quoi, un game over vient stopper la mission, mais il faut facilement compter entre 30 et 45 minutes pour finir une mission, voire même au-delà d'une heure pour certaines (attention, comportement "rageux" fortement possible lorsqu'une unité qui n'aurait pas dû mourir se fait malencontreusement exterminer au bout de 40 minutes de jeu, nous offrant ainsi un beau game over). Autant prévoir du temps avant de se lancer dans un chapitre du jeu.

Découverte d'un large panel de combattants



Onlyyy Ryuuu~Retour au sommaire
Project X Zone
Le titre nous offre un casting vraiment excellent. On trouve des têtes connues comme des personnages issus des Street Fighter, Darkstalkers, Tekken, Devil May Cry, Resident Evil, Tales Of Vesperia, .Hack, Resonance of Fate, God Eater (ouaiiiis !!!)... En effet, avec plus de 50 personnages tirés de 29 franchises, on ne peut que regretter que trop d'entre eux soient tirés de séries n'étant jamais arrivées jusqu'à chez nous. De ce fait, le scénario, bien que peu intéressant dans le fond et la forme; apparaît vraiment sans queue ni tête à cause des trop nombreuses références que le joueur ne pourra pas saisir, car directement liées aux jeux tirés. Les dialogues sont longs, en japonais sous-titrés anglais et ne peuvent pas être passés (vous vous rappelez ces jeux où on ne peut pas passer les cinématiques de 5 minutes ?). On appréciera tout de même l'humour très présent, avec une mention spéciale pour Frank West de Dead Rising qui n'hésitera pas à prendre plusieurs photos des personnages féminins avec la mention « perfect erotica ».

Des petites frustrations vont nous accompagner tout au long de l'aventure et pourront faire « peur » à de nombreux joueurs. Tout d'abord, il n'y a pas la possibilité de refaire les missions pour aller monter le niveau d'une unité par exemple, ou avoir accès à une boutique d'objets pour refaire le plein de potions. Certes, ça ne met pas en confiance, mais pourtant, à ce niveau-là, le jeu est assez bien calibré puisqu'on récupère des objets en attaquant et en tuant des ennemis. Il faut justement ne pas hésiter à en utiliser puisqu'une limite de 20 objets identiques est fixée et qu'en plus, aucun message en jeu nous prévient que notre stock maximum est atteint.

Project X Zone
Une autre frustration est liée aux ennemis puisque vers le chapitre 10, on va commencer à croiser en boucle les mêmes boss qui, tels « des vilains de shōnens », débarquent pour nous mettre des bâtons dans les roues avant de s'enfuir pour revenir nous taquiner quelques missions plus loin. Bon, ok, des nouveaux arrivent plus tard mais, vraiment, le fait de recroiser sans arrêt les mêmes boss agacent un petit peu à la longue. Malgré tout, le jeu nous offre un contenu conséquent avec un challenge considérable. En effet, une fois le titre terminé (il y a quand même une quarantaine de chapitres, donc de quoi nous occuper pendant plus d'une cinquantaine d'heures, sans compter les game over au bout de 45 minutes de missions), un new game + nous propose de refaire l'aventure avec des adversaires plus coriaces. Challenge accepted !

Avec une difficulté déconcertante - voire frustrante -, une histoire sans intérêt, un rythme imposant des batailles très longues et des boss à faire en boucle, Project X Zone parvient tout de même à nous laisser une impression très positive. Certes, on regrettera de ne pas connaître tous les personnages présents et on pourra trouver les combats répétitifs à la longue, mais, malgré tout, on se surprendra de vouloir revenir sur ce titre ne serait-ce que pour admirer les animations et les attaques spéciales, "triper" en combat en faisant des chaînes de dingue, tenter le new game + pour encore plus de challenge et surtout pour se délecter d'une telle débauche de fan service.



Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Project X Zone
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
-tres long et tres stratégique, -nombreux personnages, - savoureux mélange d'univers de jux videos - bons combos de personnages - beaucoup d'humour
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Kisame3
Très bon
exellent j'adors l'idée et le casting
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
='script'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));