flechePublicité

Test Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort (Xbox 360, PS3) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 03 Octobre 2012 , Xbox 360 , PS3 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Humour noir et crade à souhait
  • Défoulant et tripant
  • L'ambiance visuelle et sonore
  • Bonne durée de vie
  • Les boss

Les -

  • Des freezes
  • Des principes de jeu mal expliqués
  • Précision des sauts
  • Des maladresses (collision hors-champ, position du radar...)
  • Une seule sauvegarde
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.2

(24 votes)
Publiée le 09/10/2012 à 09:10, par Camille

Test de Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort : oseriez-vous suivre le lapin blanc à l'humour noir ?

Arkedo Studio nous propose un jeu d'action et de plateforme à l'univers complètement ravagé.

Disponible en téléchargement sur Playstation 3, Xbox 360 et PC pour un peu moins de 13 €, Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort est un jeu de plateforme en 2D où l'on dirige un lapin squelette équipé d'un jet-pack. Jusque-là, c'est plutôt sympa, mais l'appareil en question - précieux legs de feu papounet - fait également office de moto et de tronçonneuse... et là, ça devient tout de suite beaucoup plus marrant (et sanguinolent). Enchaînements de plaisirs sadiques ou véritables séances de tortures pour le joueur, que vaut le bébé d'Arkedo Studio ?

Prêt à mourir... de rire ?Retour au sommaire
Fiche jeux : Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
La vie en enfer est vraiment dure pour tout le monde. Ash, le fils du roi des enfers le sait bien. Son père a dirigé le royaume d'une main de fer et le prince compte bien reprendre le flambeau. La tâche est pourtant bien plus délicate qu'il n'y paraît quand on a un faible pour les petits canards... Le secret était pourtant bien gardé jusqu'au jour où un paparazzi prend des photos compromettantes du prince s'amusant dans son bain. Il va falloir récupérer les clichés et rappeler aux habitants des enfers qui a le droit de vie et de mort sur le bas peuple ! Avec une telle base pour le scénario, on devine facilement que l'humour sera omniprésent et à ce jeu-là, Arkedo Studio remplit parfaitement cette tâche. Jonglant entre le gore, les gags classiques et l'humour bien noir, Hell Yeah s'inscrit dans un genre complètement farfelu, extravagant et totalement délirant.

Gameplay #1 - Quelques phases de jeu


Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
On retrouve le côté décalé sur un bon nombre d'éléments du jeu. Par exemple, chacun des boss (une centaine) qu'il faudra vaincre a sa petite anecdote et le pire, c'est qu'on se surprend à aller soi-même consulter l'histoire de ces derniers tellement elles sont croustillantes. La manière d'achever les boss est également délirante puisqu'elle se présente sous forme de mini-jeu / QTE dont le principe est plus ou moins évident à saisir. Ces petites « folies » peuvent aussi être remarquées à travers les mondes que l'on va parcourir, que ce soit au niveau des détails des environnements (des canards qui volent dans le monde des hippies...) ou encore de la musique. L'ambiance du monde « mignon » par exemple, est « kawaii » à en vomir ! Des fleurs qui chantent, des nuages heureux, des arcs-en-ciel de partout et une mélodie en fond rappelant les tubes de Dorothée (togeeether we're haaaappy !). Aucun doute à avoir, les p'tits gars d'Arkedo se sont lâchés et le jeu est un vrai régal à ce niveau-là !

Des idées et des maladressesRetour au sommaire
Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Le titre est en 2D et propose des éléments de plateforme (des sauts - pas toujours très précis d'ailleurs -, pics à éviter, etc.) ainsi que des monstres à tuer avec des armes à feu ou à écraser avec notre jet pack/moto/tronçonneuse. Les mondes sont assez grands et forment plusieurs couloirs qui seront plus ou moins accessibles en fonction des capacités de notre héros, de son arsenal, ou tout simplement du nombre de boss vaincus. Explorer entièrement un monde n'est donc pas toujours réalisable lors de notre première excursion. Du coup, il faudra revenir pour accéder aux défis cachés, tuer tous les boss du jeu pour qu'ils entrent à votre service, récolter toujours plus d'argent afin de personnaliser l'apparence de notre héros, etc. Ce qui prolonge un peu une durée de vie déjà conséquente.

Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Malheureusement, le titre a aussi son lot de petits défauts. Tout d'abord, il faut savoir qu'il pose des principes parfois originaux notamment pour venir à bout de certains ennemis et que ces derniers ne sont pas toujours très bien expliqués. Résultat, on peut se retrouver facilement coincé sans savoir quoi faire. Prenons par exemple un boss enfermé dans une salle dans l'espace. Ce dernier sous-entend qu'il pourrait mourir s'il venait à se rendre compte de sa solitude. Comme on est sadique, on va donc faire le ménage autour de lui. Une fois cela fait, il y a beau ne plus avoir d'ennemis en vue, rien ne se passe ! Et même en reparlant au boss... rien ne change ! Ce qu'il faut savoir pour ces monstres-là (faisant souvent référence au fait de « voir » quelque chose ou quelqu'un), c'est qu'il faut utiliser la fonction du zoom (montrant une meilleure vue d'ensemble de la zone) pour permettre à l'ennemi de voir qu'il est bel et bien seul... Et ça, quand on ne le sait pas, on cherche trèèès longtemps !

Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Autre petit détail qui peut en gêner plus d'un : la position du radar qui affiche la position des boss. À un moment, la seule façon de battre des ennemis aux particularités spécifiques est de les envoyer dans les airs et de jongler un certain nombre de fois sans qu'ils ne touchent le sol. Aucune flèche ne nous indique où se trouve le boss lorsqu'il est propulsé dans les airs et qu'il quitte notre champ de vision. Le seul moyen de le réceptionner est donc de fixer le radar qui se trouve tout en bas à droite de l'écran (la position classique des cartes, en haut à droite, aurait été sans doute plus confortable). Et puisqu'on est dans les techniques pour tuer des ennemis, précisons également que la portée de nos armes à distance n'est pas très claire. Du coup, on ne sait pas si nos coups touchent ou non lorsque les cibles sortent de notre champ de vision. Enfin, terminons en signalant que le jeu a tendance à freezer (3 fois en tout lors du test...), ce qui est vraiment dommage, voire rageant selon les situations.

Coin-clusionRetour au sommaire
De par son ambiance et son humour complètement déjanté, Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort est un véritable coup de cœur ! Arkedo Studio nous propose de passer un très bon moment avec plein de passages « wtf » et des fous rires ! Malheureusement, le titre comporte aussi de nombreuses maladresses au niveau du confort de jeu : énigmes maladroites, position du radar, maniement du héros, gestion des collisions hors de l'écran, freezes... La liste est tout de même conséquente, même si certains défauts sont plus de l'ordre du détail qu'un aspect gênant l'aventure. Malgré cela, Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort reste une expérience délirante et plaisante. De ce fait, on ne peut que conseiller de prendre un peu de temps pour l'essayer, car le bébé d'Arkedo Studio vaut vraiment le détour.

Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Hell Yeah ! Wrath Of The Dead Rabbit
Hell Yeah ! Wrath Of The Dead Rabbit
Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Hell Yeah ! La Fureur Du Lapin Mort
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité