flechePublicité

Test Professeur Layton Et l'Héritage Des Aslantes (Nintendo 3DS) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 08 Novembre 2013 , Nintendo 3DS

Les +

  • Très beau
  • Durée de vie impec
  • Variété des décors
  • Un finish royal

Les -

  • Progression routinière
  • Scénario en retrait
  • Le recyclage d’énigmes
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.1

(73 votes)
Publiée le 06/11/2013 à 18:11, par Maxence

Test de Professeur Layton et l'Héritage des Aslantes

Le sixième Layton est comme les précédents : beau, long et poli.

Six ans d’existence, et déjà deux trilogies scénaristiques pour les aventures du professeur Layton. Pour cette fin de second cycle, Level 5 ne change rien et se contente d’appliquer à la lettre sa formule aventure/puzzle si prisée sur DS et 3DS. Se « contenter » pour le studio japonais, cela signifie améliorer encore la réalisation, inventer de nouveaux concepts d’énigmes, enrichir le contenu et apporter toutes les réponses laissées en suspens après l’Appel du Spectre et le Masque des Miracles. On a largement vu pire comme suite.

Une histoire d’HéritageRetour au sommaire
Professeur Layton Et l Héritage Des Aslantes
Initiée dans l’épisode précédent, la dynamisation des tableaux crayonnés se poursuit plus que jamais dans l’Héritage des Aslantes. Les sublimes croquis donnant vie aux décors sont garnis de petites animations, qui se déclenchent au clic du joueur ou se déroulent simplement sous ses yeux. Les insectes passent, les oiseaux volent et la brise fait trembler les branchages, et c’est un vrai sentiment de vie qui se dégage de chaque écran. Layton n’avait pas besoin de cela pour crédibiliser ses univers, mais on sent simplement ici l’amour du travail bien fait de Level 5. En ces temps d’esbroufe technique et de querelles 1080p, ça fait sacrément du bien.

Professeur Layton Et l Héritage Des Aslantes
Un travail d’autant plus colossal que cet épisode nous trimbale plus que les précédents : contrée enneigée, station balnéaire, village tribal en pleine jungle, campagne montagneuse ou encore ambiance western nous cueillent par leur richesse visuelle et la justesse de leur composition. Un voyage justifié par la recherche de cinq artefacts Aslantes, civilisation ancienne et évoluée ayant vécu sur terre des millions d’années avant l’Homme. Un petit côté « quête fedex » qui nuit un peu à l’immersion et au rythme, le grand nombre de personnages rencontrés et le changement permanent de cadre empêchant ce Layton de distiller une ambiance aussi forte que ses premières aventures, moins ambitieuses à ce niveau mais du coup plus homogènes et cohérentes.

Bande-annonce en français



Le professeur Layton n’a ceci dit pas cédé aux sirènes du bling-bling et garde son ton feutré, ses leçons de morale pour teenagers sans repère et ses scènes d’action à deux à l’heure qui feraient de n’importe quel épisode de Derrick un court métrage de Michael Bay. Les « sapristi » et autres « hélas » s’enchaînent tout au long de l’histoire, qui ne retient l’intérêt du joueur qu’à la toute fin, lorsque les masques tombent et les révélations invraisemblables se succèdent. Level 5 fait les choses bien pour clôturer ce second triptyque, et malgré une histoire qui somnole pendant une grosse quinzaine d’heures, le tout s’emballe lors d’un rush final extravagant et délicieux pour qui a suivi la série depuis le début.

Elémentaire, fondamentalRetour au sommaire
La vie du professeur Layton, toujours accompagné de son apprenti Luke et de son assistante Emmy, mais aussi dans cet épisode du distingué professeur Sycamore, ne se résume évidemment pas à se balader pour discuter avec les quidams qui zonent. Le cœur du jeu, c’est bien sûr les 165 énigmes, obligatoires ou facultatives, qui rythment les avancées de notre fine équipe. Level 5 fait une nouvelle fois bien le job en renouvelant son stock, même si comme d’habitude certains types de puzzles reviennent plusieurs fois au fil de l’aventure. Le studio japonais a jugé bon de minimiser les possibilités d’échec en axant la majeure partie de ses casse-têtes sur l’expérimentation et l’action plutôt que la réflexion pure ou le calcul mental.

Professeur Layton Et l Héritage Des Aslantes
Professeur Layton Et l Héritage Des Aslantes
Professeur Layton Et l Héritage Des Aslantes


Beaucoup de puzzles se terminent donc une fois la bonne action effectuée, quitte à laisser une infinité de chances aux joueurs pour la résolution. C’est moins frustrant que d’assumer la mine déconfite de ce gentleman de Layton lorsque l’on s’est trompé de fruit à insérer dans cette étrange machine à faire des sourires. On n’y perd à vrai dire rien, si ce n’est en disponibilité pour le monde extérieur. Plus que jamais, ce Layton nous hameçonne dès le départ, entre virtuosité visuelle et implacabilité ludique, pour ne nous lâcher qu’après seize ou dix-sept heures de jeu à boucler le scénario en ligne droite. Il en faudra au moins dix de plus pour trouver tous les lieux cachés, boucler toutes les énigmes et terminer les mini-jeux, sachant qu’une énigme pourra toujours être téléchargée par jour. Vous avez dit costaud ?

Dernier héros imperturbable et flegmatique d’un média qui porte aux nues les écorchés et les vulgaires, le professeur Layton poursuit son irrépressible ascension avec l’Héritage des Aslantes. Visuellement étincelant et pétri d’animations subtiles, super costaud dans son contenu et riche en révélations et retournements de situations improbables, cet épisode fait simplement payer la grande variété de ses environnements par un rythme un peu haché et un schéma de progression redondant. C’est peu de choses pour un titre qui parvient une fois encore à nous captiver, alors même que sa structure et son concept n’ont jamais évolué en six ans.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.1
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Un jeu merveilleux, magique, un accomplissement pour une saga mythique. Les graphismes sont bien meilleurs, la vision est améliorée ... Pour autant, le prestige est un peu gâché par des personnes secondaires moches, inutiles et surtout en surnombre, une progression lente (un chapitre précis est réellement rébarbatif), des conclusions partielles tirées par les cheveux, suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
il beau graphiquement on est emporté dans une histoire à la fois bucolique et grandiose dans la lignée des premier il alie magnifiquement un scénario pseudohistorique ponctué d'énigme cool et désopilante avec des personage burlesque et parfois grotesque.très bon conseil pour les fête de fin d'année à conseillé tout aussi bien au adulte qu'au enfant ce jeu nous met face à une histoire longue et dés suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
nt.getElementsByTagName('script')[0];h.parentNode.insertBefore(s,h);})(); } -->