flechePublicité

Test Pro Evolution Soccer 6 (Xbox 360, PS2, PSP) : 7/10 sur JeuxVideo.fr

Jeu lié :

Sortie le 26 Octobre 2006 sur Xbox 360, PS2, PC Sortie le 30 Novembre 2006 sur PSP

Les +

  • Le pad Xbox 360 bien utilisé
  • La modélisation des joueurs
  • Les nouveaux modes de jeu
  • La Ligue 1
  • Zidane en équipe de France
  • Toujours plus pointue
  • Les nouvelles animations

Les -

  • La lenteur de la version Xbox 360
  • Des modes de jeu et stades en moins
  • Les défenses
  • L'arbitrage pas très équilibré
  • Encore un peu ennuyeux contre l'ordinateur
  • Pas de clubs allemands
  • Les commentaires
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.0

(225 votes)
Donner votre avis
Publiée le 26/10/2006 à 12:10, par Kevin

Partager ce test

PES 6, le VideoTest sur Xbox 360

Il est enfin là. On veut bien entendu parler de Pro Evolution Soccer 6, celui qui figure sans aucun doute comme l'un des jeux les plus attendus en France.

Fiche jeux : Pro Evolution Soccer 6
Il est enfin là. On veut bien entendu parler de Pro Evolution Soccer 6, celui qui figure sans aucun doute comme l'un des jeux les plus attendus en France. Il faut dire que Konami continue de mettre le paquet autour de sa simulation footballistique qui s'est imposée au fil des ans comme la référence. La rédaction a chaussé ses crampons pour vous proposer le VideoTest de la version Xbox 360.

Voici enfin... La ligue 1 !


Autant vous prévenir tout de suite, nous n'épiloguerons pas plus de quelques lignes sur la série PES. Connu par tous les amateurs de football, Konami a réussi au fil du temps à garder une certaine ossature tout en proposant à chaque nouvelle édition une série d'innovations mineures, mais tellement importantes pour les fans. Nous avons donc essayé de vous décrypter à travers ce VideoTest toutes les forces et les faiblesses de ce PES 6.

Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6


Tous les ans, on se demande : comment peut-on améliorer un titre proche de la perfection? Pour Konami, il suffit d'écouter les joueurs et de pousser le réalisme du jeu vers des sommets toujours plus hauts. Pour nous les Français, cette édition 2006 représente une véritable bénédiction. En effet, Konami propose pour la toute première fois les licences de la Ligue 1 Orange. Les vieux Bouches-du-Rhône - Île de France se transforment désormais en flamboyant OM - PSG. On note aussi la présence des vrais maillots, des sponsors, mais aussi de tous les derniers transferts datés du 31 août. Le malien Mamadhou Diarra est bel et bien à Madrid tandis qu'Alou Diarra fait désormais parti de l'effectif lyonnais. Quel bonheur ! Seul bémol, on aurait apprécié que certains clubs tel que l'OL soit à la même hauteur que les plus grands du continent. Malheureusement, nos amis allemands n'ont pas eu la même chance que nous puisque la BundesLiga a carrément disparu de la circulation. Seul le Bayern de Munich de Willy Sagnol reste dans le groupe des championnats perdus. Citons quelques exemples des clubs présents dans ce groupe : Rosenborg BK, Les Rangers de Paul Le Guen, les Turcs de Galatasaray, le Sporting de Lisbonne et... la Juventus de Turin. On aurait aimé voir apparaître des clubs inédits comme ceux du fameux championnat brésilien. Les fans de Didier Drogba seront déçus d'apprendre que Chelsea est redevenu [logiciel:80514 London] FC... Concernant les formations nationales, Konami s'est permis de rajouter des équipes ayant participé à la dernière Coupe du Monde comme Trinité-et-Tobago. Globalement, les effectifs de départs ainsi que les formations sont plutôt bien respectés. A l'exception près de Zidane qui figure toujours chez les bleus et Nedved dans l'équipe de République Tchèque.

Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6


Lorsque l'on se balade dans l'interface plutôt agréable, on découvre de nouveaux modes. Le joueur peut enfin participer à la fameuse Coupe du Monde, en débutant par les éliminatoires jusqu'à la grande finale. L'occasion d'une petite revanche contre une Italie presque trop forte. Concernant la Master League, le système déjà bien en place n'a pas bougé d'un poil. Néanmoins, le mode entraînement offre plus de possibilités aux néophytes. Malheureusement, la version Xbox 360 ne comporte pas le mode match aléatoire, présent uniquement sur PS2.

VidéoTest de PES6 sur Xbox 360

VideoTest de Pro Evolution Soccer 6 sur Xbox 360


On reprend les mêmes...


Avant de pénétrer sur la pelouse, le joueur a la possibilité de choisir son ballon parmi de nombreux modèles ou encore paramétrer le climat. De ce côté-là, l'interface n'a pas trop évolué. Tant mieux. Pour ce qui est de la version Xbox 360, elle comporte moins de stades que la version PS2 et surtout l'incapacité de précéder aux réglages rapides. Pour les mordus de PES, sachez que la gestion stratégique joue dans cet opus un rôle bien plus important. Bonne nouvelle, les différents réglages modifient réellement le plan de jeu. Quitte à passer 10 minutes supplémentaires à réfléchir dans les menus, nous vous conseillons donc de vous y attarder. Après un temps de chargement relativement faible, le match peut enfin commencer. Premier constat, le public a quand même évolué vers la 3D. De plus, l'ambiance sonore est quant à elle plutôt bien retranscrite. On entend les joueurs qui se parlent et crient lors d'un violent choc.

Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6


On remarque tout de suite qu'au-delà de la modélisation, la réalisation des joueurs est tout bonnement excellente. On arrive à reconnaître de nombreux joueurs. Il faut s'amuser à zoomer sur les différents acteurs du match pour se rendre compte du souci du détail. Les sudistes seront heureux d'apprendre que Franck Ribery porte bien son surnom de Scarface. Néanmoins, on regrette que la version Xbox 360 ne soit ni plus ni moins qu'une version haute définition de ce qui se fait déjà sur PS2. De plus, le jeu paraît vite trop lent, ce qui gâche un peu le plaisir. Le plus impressionnant reste la fluidité ainsi que la gestuelle encore plus réaliste des joueurs. Jamais un jeu de football n'aura semblé aussi réaliste. La physique de la balle n'a toujours pas fini de nous épater. On remarque aussi de nouveaux gestes comme des contrôles orientés magiques suivi d'une petite feinte de corps. Concernant ce chapitre, nous vous invitons à regarder notre VideoTest pour vous rendre compte que les sensations procurées sont réellement intenses.

Le secret de la défense


Lors des premières parties, nombreux seront les joueurs choqués par l’arbitrage très laxiste, surtout par rapport à PES 5. Comme le veut le football moderne, les contacts entre les joueurs sont très nombreux. Il n'est pas rare de voir trois, voir quatre joueurs chutés dans un choc sur un corner. Même si cela rend les actions moins hachurées, l'arbitre laisse parfois trop jouer. Frustrant par moment. Nous avons constaté que lors des parties contre l'ordinateur, l'homme en noir a souvent tendance a privilégier la console. Bref, nous n'avons pas encore atteint le parfait équilibre, mais ça évolue dans le bon sens. En outre, il n'hésitera pas à sortir le carton rouge lorsque le joueur tacle en tant que dernier défenseur. Un acte qui peut arriver fréquemment étant donné que les défenses sont difficiles à manoeuvrer, surtout en manuel. Voilà d'ailleurs ce qui caractérise principalement Pro Evolution Soccer 6.

Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6


Ce n'est pas un secret, Konami a clairement voulu privilégie l'attaque. Il n'est pas rare de voir un bon joueur tel que le brésilien Adriano perforer une défense sans que l'on ne puisse rien faire. Frustrant. D'autant plus que le pressing est bien moins efficace face à un joueur physique, tout est donc question d'anticipation et de récupération au milieu de terrain pour ensuite repartir de l'avant. En parlant d'actions offensives, on remarque que les passes longues sont bien plus précises qu'auparavant. Une fois à 30 mètres des filets, il ne faut surtout pas hésiter à frapper, même avec un défenseur. Gros défaut dans Winning Eleven 10, les gardiens sont ici bien plus sereins, effectuant par la même occasion des arrêts de grande classe. Difficile de prendre à défaut par exemple l'italien Buffon.

Conclusion


Il faut bien l'avouer, nous sommes quand même un poil déçus par cette version Xbox 360 qui aurait mérité un meilleur traitement. Le plus gros problème se situe surtout au niveau de la lenteur du jeu. Tout en voulant attirer les néophytes, l'équipe japonaise de Seabass a voulu rendre hommage aux puristes en poussant sa simulation vers les plus hauts sommets du football. Malgré quelques défauts comme des défenses un peu désorientés, Konami commence à trouver le parfait équilibre pour des sensations de jeu extrême. De plus, on apprécie réellement de pouvoir enfin retrouver toute notre Ligue 1 Orange.



Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Pro Evolution Soccer 6
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Xwing
Bon
Le jeu est pas mal, cependant on sent nettement un goût d'inachevé dans cette version Xbox 360, déjà on peut pas créer de joueur, ce qui est dommage puisque c'est toujous trippant de te voir en miniature marquer un but lol, la modélisation des joueurs laisse en effet un peu à désirer, les graphs sont pas super, et il manque plein de paramètres quand on fait un match, suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Tests

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité