flechePublicité

Test Pro beach soccer (Xbox, PS2, Gameboy Advance) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 27 Août 2003 , Xbox , PS2 , Plus de tests sur PC Sortie le 28 Mai 2003 , Gameboy Advance

Les +

  • Des gestes acrobatiques de grande classe
  • L´interaction avec les montants
  • Les effets de sable et autres animations sympathiques
  • La licence officielle

Les -

  • Graphismes moyens
  • Répétition des scènes cinématiques entrecoupées d´écrans noirs de mauvais goût
  • Une intelligence artificielle déficiente.
  • Le coté défensif mis de coté
  • Temps de chargement trop long
  • Commentaires ridicules
  • Pas de challen
La note de jeuxvideo.fr
-
La note des internautes
7.8

(12 votes)
Publiée le 09/09/2003 à 00:09, par Ryu69

Pro beach soccer : Football nouvelle génération

Dire que dès la rentrée il faut se réhabituer aux odeurs des villes, aux bouchons interminables et à l´humeur massacrante des contractuelles, c´est pas...

Pro beach soccer
Dire que dès la rentrée il faut se réhabituer aux odeurs des villes, aux bouchons interminables et à l´humeur massacrante des contractuelles, c´est pas une vie je vous dis. Heureusement que Wanadoo est là pour surfer sur la vague de l´été grâce à Pro beach soccer, une discipline dérivé du football traditionnel où les étoiles du passé laissent libre cours à leurs talents artistiques.

Qu'est-ce que je vous sers avec le pastis ?
A coté du sempiternel mode Options, la plupart des menus concernent des matchs opposant deux équipes de cinq joueurs à travers trois mi-temps de douze minutes. Le mode Match Amical permet de régler ses automatismes face à l'ordinateur ou contre un ami.Le Mode Arcade et le Pro Beach Soccer Tour concernent les quatre championnats mis à votre disposition (Marseille, Rio, Venice Beach et Bangkok). La seule différence est que le deuxième permet de faire ces tournois en continue à travers plusieurs saisons où un classement est prédéfini en fonction du nombre de victoire et de vos talents d'acrobates.Le Mode Entraînement a été entièrement copié sur celui de PES2 : bien sympa, ce challenge permet de débloquer un nouveau terrain de jeu. Vous avez également la possibilité de paramétrer vos propres compétitions en réglant le nombre de matchs et la durée d'une mi-temps.

Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer

Un peu léger tout de même
Honnêtement, avec les bonnes idées de la version GBA, je m'attendais à ce que les développeurs offrent un rendu graphique d'excellente qualité sur les consoles nouvelle génération. Qu'elle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris le résultat ! L'aspect graphique des terrains est très moyen et ne fait pas honneur à la PS2. Les textures sont quelconques et ne bénéficient pas d'un travail soigné. La représentation du sable est assez décevante à mon goût : alors que l'on pouvait distinguer sur GBA des zones plus ou moins usées par vos talons, l'opus PS2 oublie totalement cette bonne trouvaille et n'offre aucun détail susceptible d'attirer les mirettes. Ne crachons pas tout de suite dans la soupe : on peut remarquer de jolies effets de sable lorsque vous circulez ballon au pied; on apprécie également la présence de quatre donzelles qui dansent aux coins du terrain. C'est très peu mais il fallait quand même le signaler.Marseille, Rio, Bangkok et Venice Beach vont être le théâtre de vos ébats footballistiques. Si on ne mettait pas un nom sur ces stades, il aurait été difficile de les identifier tellement ils se ressemblent : le décor extérieur, composé d'arbres exotiques et d'immeubles franchement tristounets, est à quelques pixels près le même. Passons à la modélisation des personnages qui, je vous préviens de suite, n'arrange pas l'impression de départ. Les membres de votre équipe ressemblent plus à la mascotte d'un célèbre produit pour nettoyer les meubles (le pantin en bois désarticulé) qu'à des athlètes baraquées. Excepté Eric "The King" Cantona, les visages ne ressemblent en rien aux footballeurs du passé : avec une chevelure en vrac et un faciès simplifié à l'extrême, on a ici plus à faire à des personnages échappés d'un cirque. Avec la licence officielle, les maillots des équipes sont respectés à la lettre. Malheureusement, à cause du manque de masse musculaire, la gamme vestimentaire fait ici office de serpillière bien collée au corps, qu'on dirait incrustée. Ne parlons même pas du public "carton pâte" totalement insignifiant, censé encourager les deux équipes !Les scènes cinématiques sont du même acabit. Non seulement elles sont moyennes, mais elles sont entrecoupées d'écrans noirs de très mauvais goût qui gâchent considérablement le coté esthétique voulue par les développeurs. La cinématique d'ouverture, composée des séquences télévisées de bonne qualité, sauve un peu la banque Wanadoo d'une banqueroute totale.

Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer

Bouge ton corps dans l'espace
Incontestablement l'un des points les plus travaillés par les gars de PAM : de bonne qualité dans l'ensemble, on constate dans l'ensemble une grande fluidité, malgré quelques ralentissements mineurs qui ne viennent en aucun point gâcher le bon travail.Déjà entrevu dans la version GBA, le panel de gestes acrobatiques se réalise sans aucun problème : bicyclettes et reprises de volées fusent impeccablement sur le sable et l'on peut réaliser des actions de rêve que seul ce sport peut nous offrir. Le seul reproche à noter serait de légers ralentissements dans les duels où les cafouillages empêchent d'exécuter convenablement des tacles. Les animations offertes pendant le match sont certes assez réussies mais elles ne cessent de se répéter à chaque partie : Cet aspect de déjà vu peut lasser à la longue.L'interaction avec les cages est excellente : le ballon rebondit sans problème sur les montants et permet ainsi d'anticiper les frappes.Chaque beau fruit possède un grain de sable et l'animation ne fait pas exception : l'intelligence artificielle va jouer ici le rôle de l'intrus et faire dérailler cette belle mécanique. Les membres des deux équipes sont un peu long à comprendre vos exigences : vos coéquipiers mettent une pige à se démarquer et les défenseurs adverses font tellement preuve de passivité qu'un enfant de deux ans pourrait les effacer sans problème. Le gardien peut faire preuve de beaucoup de réalisme même si ce n'est que temporaire, les arrêts de grande classe pouvant amener des erreurs de débutant.Les temps de chargement sont abominables : ils sont tellement longs que vous avez le temps d'aller faire vos besoins et boire un coup avant de débutez une partie.

Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer

Y a quelqu'un dans le stade ?
Je ne sais pas si les développeurs ont déjà assisté à une rencontre de beach soccer mais leur ambiance sonore est complètement bâclé et fait honte à celle des vraies rencontres. On pourrait même entendre une mouche volé tellement les encouragements sont muets et insipides : où sont passés les maracas de Rio, les tambours de Bangkok et les chants des supporters marseillais ? Les commentaires sont les plus ridicules que je connaisse. Ils arrivent même à surpasser les remarques insipides de Rémi Garde et Cyril Linette sur PES2 ! La volonté de faire participer un régional de l'étape était une bonne idée en apparence, mais avoir dénicher de vrais comiques pour jouer les Thierry Roland, les responsables du son ont vraiment décrocher la timbale. Une erreur à vite oublier.

Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer

Le réalisme au placard
Fan de PES, passe ton chemin ! Même si quelques idées ont été piquées au chef d'œuvre de Konami, le bébé de Wanadoo ne lui ressemble en rien et se place en concurrent direct de FIFA et Soccer slam avec une maniabilité axée sur l'arcade. Vous pouvez mettre ici les règles à la poubelle, laisser agir vos instincts d'acrobates et vous attendre à réaliser des scores dignes d'une rencontre de basket. Très peu de boutons de la manette sont mis à contribution, le plus important étant sans conteste le jonglage qui permet de lever la balle dans les airs afin de dribbler un adversaire et de créer des gestes artistiques plus facilement. Pas besoin du manuel pour apprendre les différents gestes acrobatiques, ces derniers étant répertoriés avec la fonction de tir. Propre à la discipline, les engagements en début de période permettent aux adversaires de prendre directement la balle et de marquer un but. Devenu commune grâce à ISS, une jauge de force permet de déterminer la puissance de vos frappes. Les gestes défensifs sont quand à eux assez peu exploités et rendent par moment la maniabilité très raide. Les tacles soignés ou les crocs en jambes sont assez aléatoires et rendent les défenseurs aussi rigides que des parasols. Il est également impossible de contrer une balle en l'air et ainsi de stopper une action qui va au bout 9 fois sur 10. Très amusant au début, on se lasse très vite des cabrioles que l'on exécute car l'équipe adverse vous laisse trop le champ libre.Il n'existe que trois angles de caméra : je vous conseille la vue rapprochée qui permet au mieux d'admirer vos exploits artistiques.

Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer


Conclusion

Avec quelques arguments de poids pour tenter de rivaliser avec les meilleurs, Pro Beach Soccer est au final un titre moyen qui n´a pas su exploiter toute la puissance des consoles nouvelles générations. Les graphismes moyens, une bande son totalement ratée, des temps de chargements trop longs ainsi qu´une maniabilité un peu raide ont eu raison du bébé de Wanadoo. Un joli gâchis qui doit corriger ses erreurs.


Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer
Pro beach soccer
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
t>