flechePublicité

Test Prince Of Persia : Les Sables Oubliés (Xbox 360, PS3, PSP, Nintendo DS) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 20 Mai 2010 , Xbox 360 , PS3 , Nintendo DS , Plus de tests sur PC , Sortie Mai 2010 sur PSP

Les +

  • Jouabilité efficace
  • Les phases de plateformes
  • Musiques somptueuses
  • De bien belles zones de jeu...

Les -

  • ... Mais pas tout le temps
  • Adversaires idiots et lents peu renouvelés
  • Combats inintéressants
  • Sauvegarde unique
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.4

(181 votes)
Donner votre avis
Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
dispo sur NINTENDO WII
Publiée le 21/05/2010 à 17:05, par Jean-Marc

Partager ce test

Test de Prince Of Persia : Les Sables Oubliés Xbox 360 / PS3

C'est en 1989 que le premier Prince Of Persia a vu le jour sur Apple II. Une jolie 2D, une qualité d'animation impressionnante à l'époque et une petite heure en tout et pour tout pour terminer le jeu. Puis la 3D est venue étoffer tout cela. Au fil des ses aventures, le Prince s'est quelque peu essoufflé et le manque de renouveau s'est fait sentir. Le dernier épisode en date a voulu modifier cela, mais n'a pas forcément convaincu le grand public. Avec cette nouvelle itération, intitulée Les Sables Oubliés, Ubisoft souhaite opérer une sorte de retour aux sources et place cet épisode juste après Prince Of Persia : Les Sables Du Temps. Votre serviteur n'ayant plus joué à un Prince Of Persia depuis 1989, c'est donc avec un regard tout neuf qu'il aborde ce nouvel épisode et retrouve un vieil ami presque oublié depuis le temps.

C'est le Prince, mon saigneur


Fiche jeux : Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Obéissant à la volonté de son père, le Prince rejoint son frère Malik dans sa forteresse afin d’apprendre à commander et à se battre à ses côtés. Seulement à son arrivée, le royaume est sur le point d’être envahi par une force ennemie très puissante. En désespoir de cause, Malik, grâce à un médaillon, réveille alors l’armée de Salomon, réputée pour sa puissance et sa taille. Hélas, cette armée est maudite et se retourne contre celui qui l’a invoquée, transformant au passage le peuple en statues de sable. Le médaillon se retrouve scindé en deux parties, dont une termine entre les mains du Prince. Ce dernier, conseillé par Razia, une reine des Djinn et gardienne des eaux, apprend qu’il doit reformer le médaillon pour mettre un terme à l’existence de cette armée maudite. Mais le chemin est parsemé d’embûches… pour notre plus grand plaisir.

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Tout ceci constitue un peu la mise en bouche de ce nouvel opus de la série. C’est l’occasion de se faire la main sur la panoplie de mouvements dont dispose le Prince. Celui-ci peut marcher, courir, sauter, courir sur les murs, longer certains rebords, sauter entre les murs, grimper, exécuter une roulade et glisser le long des bannières. Tout ceci s’effectue le plus simplement du monde, les commandes sont bien adaptées et la réalisation de certains mouvements techniques est assez permissive (si nous sommes un peu loin d’un mur pour courir dessus, le Prince effectue un petit saut et commence son acrobatie), voire automatique. Il arrive cependant de temps à autre qu’il décide de grimper sur le mur alors que nous souhaitons courir dessus. Mais dans l’ensemble, la maniabilité est rarement prise en défaut et le plus souvent nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes en cas d’échec.

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Toutes ces possibilités acrobatiques sont pleinement exploitées lors des incessantes phases de plateformes truffées de mécanismes assassins. Parce qu’il faut savoir qu’en Perse, on ne construit pas de palais gigantesques, non, non, on construit des pièges retors, qui ne tombent jamais en panne et résistent à toutes sortes de destructions, et c’est seulement après que l’on conçoit un palais pour les accueillir. Quand l’envie d’aller pisser vous prend, quand vous voyez ce qui vous attend dans le couloir, vous faites sur vous c’est obligé. Mais pas le Prince ! Lui il fonce dans le tas. Scies circulaires le long des murs, pieux dans le sol, poteaux aux lames acérées, haches traversant les couloirs, rien ne l’effraie. On appréciera au passage les petites réflexions sarcastiques et pleines d’humour qu’il énonce régulièrement. Et puis de toutes façons, il n’a pas le choix, il faut qu’il avance.

Gameplay #4 - Morceaux choisis #1

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés : Morceaux choisis #1


Le Prince perd ses polices


Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Et là, il n’y a pas à tergiverser, il n’y a qu’un seul et unique chemin possible. Aisément repérable, nous ne sommes jamais bloqués, à nous demander par où il faut passer. Par contre, de temps en temps, nous sommes freinés dans notre progression par des hordes d’adversaires assoiffés de sang. Et pas n’importe lequel… le nôtre ! On se demande alors bien pourquoi le Prince devait venir s’entraîner au combat avec son frère, car en la matière, il n’a vraiment pas besoin de son aide. Avec son attaque ordinaire, il peut enchaîner jusqu’à cinq coups, chacun plus puissant à chaque fois. En prenant un peu de temps, il peut charger son coup pour effectuer une attaque puissante. D’un coup de pied, il peut repousser ses adversaires, il a aussi la possibilité de monter sur ses ennemis pour réaliser une attaque aérienne. Afin d’esquiver les coups, une roulade et hop impossible de se faire toucher. Si un affreux se retrouve au sol, un coup de grâce l’achèvera. Enfin, grâce à ses nombreux pouvoirs, sur lesquels nous reviendrons, le Prince peut devenir quasiment invincible.

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
D’un autre côté, l’armée de Salomon, on ne voit pas trop ce qu’elle pouvait bien avoir de redoutable. Tous ces squelettes, titans, insectes et autres morts-vivants ne sont pas bien futés et sont d’une lenteur impressionnante. On se balade parmi eux presque tranquillement, seul leur nombre prévaut sur le fait ou pas de se prendre des coups. Même les boss (quasiment absents pendant toute la première moitié du jeu puis présents à outrance dans la seconde) sont ridicules et n’opposent pas grande difficulté. Non, l’intérêt de ce Prince Of Persia n’est pas ici dans ces combats (parfois longuets), mais bien dans ses phases de plateformes et dans ses quelques énigmes à base de rouages, de mécanismes à tourner et parfois le tout en temps limité.

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Rapidement au cours de son périple, le Prince va rencontrer Razia, une reine des Djinn. Celle-ci va l’aider à combattre l’armée de Salomon en lui accordant diverses capacités. Ces dernières viennent alors s’ajouter aux pouvoirs dont il dispose et qu’il peut apprendre et développer grâce à l’expérience gagnée en vainquant les cohortes adverses. Ainsi, le Pouvoir du temps permet au Prince de revenir en arrière pour réussir une action manquée et le Pouvoir de l’éclair lui fournit l’opportunité de parcourir de très grandes distances rapidement quand un ennemi l’attend. Mais deux autres pouvoirs font encore plus parties de la résolution des énigmes de cheminement. En effet, le Pouvoir de solidification lui permet de geler l’eau et ainsi de passer par des endroits jusqu’alors inaccessibles et le Pouvoir de mémoire l’autorise à faire apparaître des sections disparues de la cité des Djinn. Le tout combiné avec les pièges vicieux et vous obtenez une série de manipulations à réaliser à la manette avec une précision parfois quasi chirurgicale sous peine de retour au dernier point de passage ou dernière sauvegarde.

Gameplay #5 - Morceaux choisis #2

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés : Morceaux choisis #2


C'est pas celui des goûters


Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Pour en terminer avec les capacités du Prince, il convient maintenant d’aborder le Menu des améliorations et des compétences. C’est ici que l’expérience accumulée peut-être échangée. Ainsi, le Prince pourra accroître sa barre de vie, augmenter le nombre d’emplacements d’énergie (sert pour les retours dans le temps et pour l’utilisation des pouvoirs), occasionner plus de dégâts avec ses attaques, pouvoir geler l’eau plus longtemps, etc. Mais surtout, il pourra apprendre quatre pouvoirs que sont le Souffle de givre, la Tornade, les Flammes et l’Armure de pierre. Avec tout ceci, les adversaires ne tiennent pas longtemps, c’est garanti et même pendant un certain temps, plus aucun coup ne pourra nous occasionner de dommages. Les ennemis vaincus et autres vases détruits laissent échapper des sphères jaunes d’expérience, rouges de santé et bleus pour l’énergie.

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Nous progressons donc tant bien que mal dans le Palais de Malik. Les environnements traversés peuvent souvent manquer de diversité en raison de la présence très fréquente de longs couloirs piégés. Mais ceci est trompeur, car le Palais est divisé en de très nombreuses zones et certaines valent réellement le coup d’œil de par leur architecture, leur agencement et la qualité visuelle qu’elles ont à offrir. Les jardins, la salle de l’horloge astronomique, ou celle du roi sont de toute beauté. Les lieux en ruines proposent de nombreuses animations et effets visuels jouant avec le sable et l’eau. En extérieur, le long des murs du palais, la tempête de sable menace et la profondeur de champ est conséquente. À aucun moment le jeu ne souffre de ralentissements ou d’affichage tardif. Les textures utilisées sont en demi-teinte et ce ne sont pas tous les environnements qui plaisent au regard. Mais dans sa grande majorité, le titre d’Ubisoft est très agréable à regarder. Pour autant, le Prince n’est pas très charismatique, mais la motion capture fait des merveilles et le détail de ses animations est honorable.

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Il est regrettable que le système de sauvegarde se limite à un seul et unique slot et soit aussi archaïque. Si l’on est toujours heureux de voir apparaître l’icône de sauvegarde automatique, il est véritablement dommage de ne pas pouvoir choisir de reprendre une partie au début de chaque nouvelle zone du palais. Ne serait-ce que pour partir à la recherche des multiples sarcophages particulièrement bien dissimulés et source de régénération et d’expérience. Une fois l’aventure terminée (comptez une bonne dizaine d’heures), il est possible de jouer en arène pour vaincre des vagues d’ennemis de plus en plus coriaces (tout est relatif, vous l’avez compris), cela permet de continuer à gagner de l’expérience pour remplir complètement ses compétences et améliorations. Terminons sur une note positive avec la bande-son qui est somptueuse, tout en nuances et en subtilités avec des passages en douceur et de nombreux élans épiques notamment durant les combats.

Gameplay #6 - Morceaux choisis #3

Prince Of Persia : Les Sables Oubliés : Morceaux choisis #3


Conclusion


Prince Of Persia : Les Sables Oubliés est un titre plutôt sympathique, loin d’être exempt de tout défaut mais offrant une réalisation propre et efficace. Au-delà du débat qui pourrait opposer les puristes de l’époque Sable Du Temps et les amateurs de chronologie vidéo ludique, le titre d’Ubisoft est fidèle à l’esprit des origines. Le concept a fait ses preuves et se révèle toujours aussi efficace. Capable de vous procurer des sueurs froides et une bonne dose de stress devant la technicité de certains passages vers la fin du jeu, Prince Of Persia : Les Sables Oubliés propose un vrai challenge à relever.





Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.4
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Prince of Persia: Les Sables Oubliés (Note: 7/10) Ce jeu est bien mais il m'a déçu par rapport à ces ancêtres qui étaient beaucoup plus complexes au niveau des combats et des phases d'escalade. Les graphismes n'est vraiment pas le point fort du jeu ( Moteur graphique Anvil utilisé sur Assassin's Creed II). L'IA est pitoyable, elle réagit au bout de 30 secondes, donc on a le temps de tout détruire pendant ce temps. Le suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (1) / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
Le scénario reste désespérément pauvre, les échanges avec le frère du prince justifiant à peine la succession de cabrioles du personnage. On aurait pu espérer que les mouvements soient plus fluides (c'est quand même POP, ce qui laisse attendre à chaque fois à une référence ! ), et les coups disponibles au combat reste très limités. Par contre, il est incontestablement suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (1) / non
Commander sur
Prince Of Persia : Les Sables Oubliés
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Prince Of Persia : Les Sables Oubliés

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

flechePublicité
flechePublicité