flechePublicité

Test Polarium (Nintendo DS) : 7/10 sur JeuxVideo.fr

Sortie 2005 sur Nintendo DS

Les +

  • Super prenant.
  • Difficulté progressive.
  • Tout le monde veut essayer.
  • Le prix.

Les -

  • Réalisation pas chère.
  • Bande son honteuse.
  • Jouabilité perfectible.
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
9.7

(3 votes)
Donner votre avis
Publiée le 23/03/2005 à 17:03, par Cedric Andreu

Partager ce test

Polarium : Sacrément prenant.

Avis aux amateurs de défis. Si vous voulez connaître les limites de vos facultés intellectuelles, alors il vous faut essayer Polarium, un jeu qui rend...

Polarium
Avis aux amateurs de défis. Si vous voulez connaître les limites de vos facultés intellectuelles, alors il vous faut essayer Polarium, un jeu qui rend fébrile.

"Je te prends et je te retourne" (Le Splendide).
Bienvenue ami lecteur/trice dans le monde énervant de Polarium. Pourquoi énervant ? Parce que c'est un principe de jeu si simple qu'on ne comprend parfois pas pourquoi on passe 2 heures sur un tableau minuscule.Le principe est le suivant : vous avez un damier (de taille variable, suivant le niveau) qui comporte des cases blanches et noires. A l'aide de votre stylet, vous allez devoir tracer une ligne qui va parcourir ces cases et qui va les retourner. Si vous passez sur une case blanche : elle devient noire, si vous passez sur une case noire : elle devient blanche. Vous n'avez pas le droit de repasser là où vous êtes déjà passé. Par contre, autour du damier, vous avez un contour d'une case de large (grise) qui vous permet de sortir du damier pour ré-entrer plus loin.Votre mission, si vous vous en sentez capable, sera de faire des lignes horizontales de couleurs identiques. Comme un [logiciel:11216 Tetris], chaque ligne horizontale pleine (de couleur unie) disparaît.

Polarium
Polarium
Polarium

C'est moi qui suis Polarium, l'ours qui chante en fa en sol...
Dans le mode Puzzle, vous avez 100 niveaux (qui se découvrent petit à petit) comportant différents damiers. Vous devez alors trouver le tracé idéal qui permet de faire disparaître toutes les lignes d'un seul coup. Vous n'avez le droit qu'à un seul tracé. C'est le mode le plus intéressant du jeu, celui qui vous laissera perplexe pendant des heures, seul avec votre incompétence. Un régal.Le mode Défi : ici, comme Tetris, vous allez devoir tenir le plus longtemps possible et faire le plus de lignes pleines possible à l'aide du stylet. La différence avec Tetris : ce sont de grands blocs horizontaux de plusieurs lignes qui tombent du ciel. À vous de faire les tracés les plus habiles pour empêcher votre espace de jeu de se remplir. Contrairement au mode puzzle, vous pouvez faire autant de tracés que vous le souhaitez.Le mode Duel : bonne nouvelle, une seule cartouche est nécessaire. Sur la console maître, vous cliquez sur "envoyer la démo du jeu", sur la console esclave (celle sans cartouche), dans le menu de la DS, vous faites "téléchargement". À ce moment, la console esclave reçoit la démo du jeu. Elle comporte 10 niveaux "Puzzle" et, bien évidemment, le mode Duel.

Polarium
Polarium
Polarium

Multijoueur effréné.
Le mode Duel est configuré comme ceci : il faut retourner la console d'un quart de tour vers la droite, ainsi, dans l'écran de gauche, vous avez votre écran, et, dans l'écran de droite vous avez celui de votre adversaire. Problème : cette configuration est adaptée aux gauchers ! Et on ne peut pas la régler ! Donc, en tant que droitier, votre main se retrouve sur l'écran adverse et vous ne voyez pas ce qu'il fait, en plus d'être gêné pour dessiner.Mon astuce : retournez la console dans l'autre sens. Certes, les textes seront tous à l'envers, mais ça n'est pas grave car le but est de faire des lignes horizontales. Ainsi, on est à l'aise et on voit bien l'écran adverse.Ce mode multijoueur est agrémenté de petits gadgets à la "Mario Kart". Si l'on supprime une ligne qui comporte un point d'interrogation, on gagne un sort à jeter à l'adversaire : ralentir les lignes qu'il nous envoie, accélérer les nôtres, lui interdire de sortir de son damier (cases grises) ou encore retourner toutes ses cases (ses blanches deviennent noires et vice-versa).Vous gagnez le mode multijoueur dès que votre tableau est vide. C'est hyper hyper hyper speed. Il faut aller très vite et bien regarder ce que fait votre adversaire. Il vaut mieux parfois ne lui envoyer qu'une seule ligne rapide plutôt qu'un long bloc car, le temps de faire ce dernier, si sont tableau se vide entre temps : il a gagné.

Polarium
Polarium
Polarium

Plus de niveaux ?
Il y a 100 niveaux au départ, mais il y a également 100 emplacements libres qui peuvent accueillir des niveaux que vous pouvez créer, ou, par un système de codes, récupérer sur internet. Vous pouvez aussi échanger vos puzzles avec des amis via la connexion sans fil.

Polarium
Polarium
Polarium

Pas bâclé mais presque.
Polarium n'a pas dû coûter bien cher à programmer. Il se contente du strict minimum. 2 musiques gonflantes, quelques bruitages bidon, aucune introduction, pas d'animation, des graphismes restreints au noir et blanc. On est loin d'une réalisation à la Taito ! C'est bien dommage.Autre détail, peu important mais qui énerve tout le monde quand même : pour valider son tracé, il faut "cliquer" sur la dernière case de celui-ci. Cela donne lieu à des validations involontaires sans arrêt. Pourquoi ne pas avoir mis un bouton à côté du damier pour valider ? Allez comprendre...Autre problème, c'est le mode multijoueur qui est configuré pour gaucher, je l'ai déjà dit, mais en plus il et mal vu car on doit retourner la console pour jouer, mais les pages entre les victoires (celles qui comptent les points entre chaque tableau), elles, restent tournées normalement ! N'importe quoi.Enfin, l'éditeur de tableau n'est pas pratique du tout puisqu'il ne permet pas de commencer à créer sur une base vierge. Il oblige le créateur, d'entrée de jeu, à ne pas avoir de ligne unie. Pénible. Les développeurs auraient très bien pu laisser le créateur tranquille pendant la création et le prévenir de ses erreurs une fois le tableau terminé.On sent que ce jeu n'a pas eu la chance d'être joué longtemps par ses développeurs avant de sortir, sans quoi ils se seraient rendus compte de ces aberrations pourtant pas bien difficiles à corriger.

Polarium
Polarium
Polarium


Conclusion

Avec un travail de réalisation graphique réduit à son strict minimum et une négligence totale de la partie sonore, on se demande pourquoi je mets 15. Et bien tout simplement parce que le principe est très prenant, j'y ai passé des heures d'affilée (merci l'autonomie de la console). J'ai adoré me retourner le cerveau. En plus : tout le monde a attendu que je le termine pour me le piquer ! Alors si vous avez 30 euros (même à plusieurs) et que vous aimez la logique, offrez vous le !


Polarium
Polarium
Polarium
Polarium
Polarium
Polarium
Polarium
Polarium
Polarium
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.7
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Huezfred
Très bon
bon ne nous voilons pas la face : ce jeu est moche et sans ambiance. même le boitier du jeu est moche. je l'ai acheté sans conviction car je l'ai trouvé neuf à 10€ et que malgré tout j'avais entendu dire que ce jeu était une drogue au même titre que tétris ou bust-a-move. et il est vrai que quand j'y ai joué, j'ai été victime d'une forte dépendance qui a duré quelques suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (1) / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Xonata
A éviter
J'ai mal à la tête^^. C'est devenu impossible pour moi à la fin...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité