flechePublicité

Test Poker Texas Hold'em (PC) : 3/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie 2006 sur PC

Les +

  • Pas cher.
  • Tourne sur n'importe quelle machine.

Les -

  • Moche.
  • IA au rabais.
  • Trop limité.
  • Tristounet.
La note de jeuxvideo.fr
3.0
bof
La note des internautes
3.2

(2 votes)
Publiée le 29/01/2007 à 00:01, par Zick

Test de Poker Texas Hold'em

Le poker, toujours le poker : les éditeurs ont bien senti le filon, et cette fois-ci c’est Micro Application qui s’y colle avec Poker Texas Hold’em, proposé à un prix ridicule (10 euros). Pour autant ,vaut-il réellement la peine de sortir un billet, surtout quand on connaît le nombre de softs gratuits qui permettent de jouer en ligne ? C’est pas gagné…

Classic TexasRetour au sommaire
classic-texas
image 1
classic-texas
image 2
Est-il encore besoin de présenter le poker dit Texas hold’em ? On va supposer que non : à moins de vivre dans le désert depuis un an, tout le monde connaît les règles des deux cartes distribuées à chaque joueur et des cinq cartes au centre de la table qui permettent de créer la combinaison gagnante. On n'y revient pas.

Dans cette énième itération de poker, on retrouve les classiques mode Ring Games et Tournoi, mais aussi un mode Scénario. Les deux premiers sont sans surprise. Le mode Ring Games permet de jouer des parties classiques avec différentes mises (d’une cave de 100 € et une blinde de 2/4 € pour les premiers, à 5000 € et 50/100 € de blinde pour les derniers) et un nombre paramétrable d’adversaires. Le mode Tournoi permet de jouer des championnats, satellites, des tournois multi-table, etc… Dans ces deux modes, une dizaine de tournois/parties sont déjà prédéfinis, mais il est possible d’en créer de nouveaux en indiquant le nombre de participants, la cave, la blinde, la limite ou non du pot, etc… Le minimum syndical, donc. La petite nouveauté pas inintéressante, c'est le mode scénario. 7 scénarios seulement, qui propulsent le joueur directement à la table finale d’un tournoi, soit en tant que Chip Leader (avec la plus grosse somme en réserve), soit en tant que Short Stack (l’inverse, celui dont la réserve est la plus faible de la table), mais aussi en position aléatoire (réserve aléatoire), tête à tête en finale à égalité ou aléatoire et deux scénarios Tight et Loose Sit & go (comprendre, joueurs conservateurs et agressifs). Ces scénarios changent un peu des parties classiques et ennuyeuses, mais ils sont vites gâchés, hélas par la piteuse intelligence des autres joueurs contrôlés par l’IA.

Le bluff ? Connaîs pas….Retour au sommaire
bluff-connais-pas
image 1
bluff-connais-pas
image 2
L’IA de Poker Texas Hold’em est désastreuse. Juste désastreuse. Idiote, elle ne connaît pas, mais alors pas du tout, le bluff. Pour gagner une partie, c’est très simple. Si l’IA monte continuellement sur les joueurs, c’est que vous allez perdre, à moins de posséder minimum un full, une suite ou une couleur. Vous possédez une double paire ? Il ne faut alors même pas chercher à relancer, même du minimum : les IA vont fatalement se coucher une à une. On attend donc une bonne main, on prie pour que les IA n’en aient pas une trop mauvaise, histoire de les faire monter, et on essaye de ne pas s’endormir face à autant de pression. Il existe bien une différence entre les adversaires autour de la table, mais elle se juge uniquement en terme de plus ou moins grande bêtise. Résultat, passé les premières heures de jeu à tester un peu l’IA, faire le tour des sept scénarios, créer une petite partie personnalisée, on se demande vite si sortir ce billet de 10 euros ne nous aurait permis de s’acheter un véritable jeu de carte et quelques bières…

De fait, Poker Texas Hold'em fait pâle figure face à ses concurrents plus chers. Il est impossible de faire passer rapidement les tours où l'on ne joue pas, il n'y a pas de statistiques précises ou de conseiller quelconque pour filer un coup de main aux débutants (comme Poker Academy pour ne pas le citer). Abandonner aussi l'idée de jouer en ligne, elle n'est même pas abordé dans ce petit soft. Et on ne parle pas de l'interaction avec l'IA, inexistante (mais est-ce un mal ?).

Techniquement ce n’est pas non plus la panacée. Uniquement en 800*600, le jeu pixellise d’une horrible façon sur les écrans 19 pouces et il est impossible, à l’instar de tous ses concurrents (!) de passer le jeu en mode fenêtré, de façon à jouer et faire autre chose en même temps. De même, que ce soit au niveau des animations ou des bruitages, Poker Texas Hold’em se contente du strict minimum. A peine le bruit des cartes, pas même celui des jetons. Jetons, soit dit en passant, dont on ne verra jamais la couleur sur la table, ni même les déplacements. Quant à la table sur laquelle on joue, il faudra s’y habituer, puisque il n’y en a qu’une avec des chaises vides autour. C’est bien triste, et ça n’aide pas vraiment à vouloir continuer.

Poker Texas Hold’em a du mal à tenir la comparaison avec ses concurrents, souvent plus beaux, plus profonds... mais aussi plus chers. Le prix est bien le seul argument du jeu de Micro Application. Et encore : 10 €, c’est bien cher payé pour s’ennuyer une poignée d’heures.
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité