flechePublicité

Test Pokémon Link ! (Nintendo DS) : 5/10 sur JeuxVideo.fr Nintendo DS

Sortie le 05 Mai 2006 sur Nintendo DS

Les +

  • L’exploitation des deux écrans et du stylet
  • Le multijoueur
  • Le concept
  • Graphiquement assez agréable
  • Le tutoriel

Les -

  • Court
  • Difficulté mal dosée
  • Musique rébarbative
  • Scénario prétexte
  • Finalement peu passionnant
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
5.2

(4 votes)
Donner votre avis
Publiée le 17/05/2006 à 11:05, par Damien

Partager ce test

Pika-tchoum !

Une fois de plus sur DS, les Pokémon débarquent dans un jeu assez éloigné du RPG qui a fait leur succès : un titre de réflexion entre Tetris et Zoo Keeper.

Pokémon Trozei
Depuis la sortie timide de Pokemon Dash en mars 2005, force est de constater que les Pokémon ont semble-t-il boudé la dernière portable de Nintendo. Mais que les fans se rassurent, car une nouvelle vague se prépare, avec en tête Pokémon Link ! (Pokémon Trozei au Japon). Une fois de plus sur DS, les Pokémon débarquent dans un jeu assez éloigné du RPG qui a fait leur succès : un titre de réflexion entre Tetris et Zoo Keeper.

Le premier Link sur DS n’est pas un Zelda

Ce n’est plus un scoop. Le premier jeu qui brandit le célèbre nom de « Link » sur DS ne sera pas un nouvel épisode de notre elfe préféré, mais bien un nouvel opus Pokémon. Pourtant, il ne faut pas croire que ce Pokémon Link ! soit un titre totalement original. En effet, les connaisseurs se rappellent sans doute des volets Puzzle League et Puzzle Challenge sortis respectivement sur N64 et Game Boy Color en 2001, qui se basaient sur le même principe de jeu. Ce principe, le voici : différentes pièces tombent à la manière d’un Tetris, il faut les assembler pour les faire disparaître et ainsi engranger un maximum de points. Précisions que si l’on tarde à éliminer les pièces qui nous arrivent, l’écran se remplit à fond et vous perdez la partie (comme dans le célèbre titre de Alexey Pajitnov). La petite originalité de Pokémon Link ! par rapport à ses prédécesseurs, est que les « vulgaires » pièces carrées sont ici remplacées par des têtes de Pokémon. Ainsi, on croisera la plupart des monstres (plus de 380 au total) tirés des versions GBA, à savoir l’inévitable Pikachu, mais aussi Pichu, Carapuce, Gobou, Melofée et bien d’autres.

Pokémon Trozei
L’histoire de cet opus (car oui, il y en a une !) met en scène le Bataillon Phobos, une organisation malfaisante qui a dérobé de nombreuses Poké Balls renferment bien sûr d'innocents Pokémon. Dans le rôle de Lucie PiedLéger, l'héroïne de cet opus, vous devez retrouver et libérer ces pauvres victimes. Pour cela, il faudra user de votre Rayon Link pour scanner, verrouiller et téléporter les Pokémon. Tout ce scénario légèrement prétexte, vous explique pourquoi vous allez devoir récupérer des groupes de Pokémon (de figures de Pokémon pour être précis) par groupe de quatre. Contrairement à Tetris, les pièces ne tombent pas une par une, mais par groupe. Il faut donc bien rester concentré pour associer de la manière la plus judicieuse et la plus rapide les groupes de Pokémon. Une fois que quatre Pokémon sont liés, ils disparaissent et peuvent entraîner une réaction en chaîne en faisant disparaître d’autres groupes de Pokémon. On peut réaliser des chaînes aussi bien horizontalement que verticalement, et on peut déplacer n’importe lequel des Pokémon présents sur l’écran tactile, en le bougeant sur sa ligne ou sa colonne, grâce au stylet. La prise en main est assez simple et intuitive. D’autant que le stylet et les premiers défis de tutoriel vous facilitent grandement les choses.

Pokémon Link : un lien qui se rompt rapidement

Assez facile et court, ce Pokémon Link ! n’en reste pas moins parfois frustrant tant certaines épreuves (les boss principalement) sont prises de tête. Du coup, il n’est pas rare de rager sur les deux écrans de sa console et d’insulter la cartouche de tous les mots. Ceci étant, les fans de la série ou de titres du même genre, pourront trouver un jeu sympathique, à l’aspect visuel (plus attrayant qu’un Zoo Keeper par exemple) et comprenant la plupart de ses Pokémons favoris. Le mode multijoueur (une seule cartouche ou multicartouches) est bien présent et peut amuser quelques instants, mais à l’image du titre, lasse assez vite. La faute à un concept certes intéressant et relativement original, mais qui n’évolue que très peu au fil des missions, à un niveau de difficulté mal géré, et à la somme de petits défauts (comme une durée de vie trop courte, où il faudra recommencer toute l’aventure une fois le jeu terminé, une seule sauvegarde possible, etc.) qui font de Pokémon Link !, un titre loin d’être incontournable.


Conclusion


On ne pourra pas reprocher aux Pokémons de ne pas se diversifier, et cela, notamment sur DS. Pour autant, comme pour Pokemon Dash, le titre qui nous est proposé n’est pas à la hauteur de nos attentes. Il arrive à se faire apprécier, mais pas à se faire désirer, en tout cas pas sur le long terme. Pokémon Link ! est donc une mini-réussite et une mini-déception, les fans pouvant y trouver leur compte, les autres se rabattront sur d’autres titres du moment, bien plus accrocheurs et aboutis.



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Pokémon Link ! Comparer les prix de Pokémon Link sur Nintendo DS]


Pokémon Trozei
Pokémon Trozei
Pokémon Trozei
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 5.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : leprodujeu
Bon
c'es bien mais c'est toujour la mème chose et joubliai les tetes des pokemon ne sont pas moches du tout je les aime bien moi
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : nico9volt
Bof
Vraiment pas terrible, un puzzlegame auquel j'ai pas accroché. Fait penser à zookeeper en plus lent et avec des têtes (moches) de pokemon
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Pokémon Link !

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Endless Legend

Endless Legend

Pour tous joueurs | PC , Mac
flechePublicité
flechePublicité