flechePublicité

Test Paper Mario Sticker Star (Nintendo 3DS) : 7/10 sur JeuxVideo.fr Nintendo 3DS

Sortie le 07 Décembre 2012 sur Nintendo 3DS

Les +

  • Visuellement attrayant
  • Une aventure riche en surprises
  • Durée de vie confortable
  • La "papiérisation"
  • Level design inspiré
  • Les musiques jazzy

Les -

  • L'aspect RPG
  • Scénario transparent
  • L'influence de la chance
  • Des combats inutiles
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
7.8

(55 votes)
Donner votre avis
Publiée le 11/12/2012 à 15:12, par Jean-Marc

Partager ce test

Test de Paper Mario Sticker Star, qui s'y colle s'y Peach

Paper Mario Sticker Star est un titre qui fait la part belle à l'aventure avec de nombreuses surprises et de bonnes idées.

L’univers impitoyable de Mario, décliné à toutes les sauces, est de retour dans sa version papier proposant quelques composantes de jeu de rôle avec ce nouvel épisode de la série Paper Mario. Cette fois, ce sont les autocollants qui sont au cœur de cette aventure riche en péripéties et surprises justement intitulée Paper Mario Sticker Star.

Panini, le célèbre buteur ?Retour au sommaire
Paper Mario Sticker Star
Dans le Royaume Champignon, on termine les derniers préparatifs de la fête des stickers. La comète sticker est enfin arrivée à bon port quand Bowser tente de s’emparer en même temps d’elle et de la princesse Peach. L’astre explose alors en plusieurs fragments qui s’éparpillent à travers le monde. La comète brisée, Peach enlevée, les toads tous pliés, Mario va avoir du pain sur la planche pour tout remettre d’aplomb. Heureusement, il va être aidé par une couronne brillante qui lui distille quelques conseils. Pour le coup, le scénario ne vole pas bien haut et il ne décollera pas bien plus tout au long de l’aventure.

Gameplay #3 - Morceaux choisis


Si vous êtes plus intéressés par la partie orientée jeu de rôle, cette dernière mouture relègue cet aspect au second plan pour privilégier le côté aventure et les énigmes de progression. Ces dernières tournent toutes autour de ces fameux autocollants, les stickers, que nous allons récupérer, en les décollant, un peu partout à travers le monde. Dans notre album, nous allons les conserver jusqu’à ce que nous les utilisions pour différentes occasions. Ne disposant que de quelques pages, nous avons heureusement la possibilité d’en récupérer de supplémentaires à certains moments de notre périple. C’est une bonne chose, car nos stickers varient en taille et certains, les plus puissants, sont particulièrement volumineux.

Paper Mario Sticker Star
Dans cet univers de papier coloré et chatoyant visuellement très réussi et entièrement constitué de découpages, de pliages et de morceaux de carton, nous allons évoluer de monde en monde pour une sorte de retour aux sources de notre héros moustachu. La carte assez ouverte nous dévoile petit à petit la variété de ses zones. Chaque niveau est un véritable bonheur à découvrir et à explorer tant le level design a été peaufiné avec grand soin afin de régulièrement nous surprendre, et dans lequel sont dissimulés bon nombre de secrets. C’est souvent par un coup de marteau donné au hasard qu’un passage apparaît, ou bien par un saut manqué qui nous fait tomber dans une zone cachée que nous sommes sans cesse surpris. Les graphismes et les diverses animations sont toujours soignés avec un souci du détail toujours à propos. Citons notamment le rendu sur les stickers brillants qui utilise le gyroscope de la console pour réaliser un effet lumineux très réussi.

Toute notre progression est gérée par les stickers et rapidement nous attrapons la collectionnite aigüe. Cette dernière est renforcée par le fait qu’une fois utilisé, même à tort, au mauvais moment ou au mauvais endroit, un sticker disparaît et aussi par la présence du musée des stickers dans lequel sont à placer les 160 autocollants du jeu. La grande idée de ce Paper Mario s’appelle la « papiérisation », une technique qui permet de déceler des parties du décor, invisibles sans cela, sur lesquelles agir soit directement pour découper un bout du décor, soit en collant un sticker dessus. Certaines énigmes demandent simplement de coller un sticker de notre stock, mais rien n’indique qu’il faut agir à ce moment précis, seul un coup de « papiérisation » permet de s’en rendre compte. Ceci fait que l'on se retrouve souvent bloqué à se demander quoi faire. D’un autre côté, cela participe pleinement de l’aspect aventure de cet épisode et impose au joueur une réflexion supplémentaire bienvenue.

Paper Mario Sticker Star
Paper Mario Sticker Star
Paper Mario Sticker Star
Paper Mario Sticker Star

Mario le plombier incollable… parfaitement incollableRetour au sommaire
Paper Mario Sticker Star
Cette aventure est mâtinée de plateformes avec quelques passages techniques qui viennent à point nommé mettre notre dextérité à l’épreuve. Les trouvailles sont ingénieuses et participent pleinement au plaisir de découvrir cet univers. Mais si l’aventure est au premier plan, le côté jeu de rôle est réduit à sa plus simple forme à savoir quelques points de vie et des combats. Ces derniers sont véritablement le maillon faible de cet opus à plusieurs niveaux qui décevront inévitablement les amateurs du genre. Tout d’abord, nous ne dirigeons que Mario et ne pouvons cibler que le premier adversaire en face de nous. Ensuite, en cas de victoire, point de gain d’expérience, ni de statistiques à faire évoluer. Si nous voulons obtenir plus de vie, il faut trouver dans le monde des cœurs spéciaux pour cela.

La chance occupe également une part majeure dans ces combats, avec un système de roulette permettant de gagner jusqu’à trois utilisations de stickers. En dépensant quelques pièces d’or ramassées dans le monde ou remportées en cours et en fin de baston, il est possible de tirer un avantage certain de ce système, notamment contre les boss. Les combats au tour par tour sont interactifs et demandent fréquemment d’appuyer sur le bouton 'A' avec le bon tempo pour augmenter le résultat de ses actions. Peu intéressants donc, les combats sont plus une source de gaspillage de stickers qu’autre chose, si bien que dans la plus grande majorité des cas, on tente de les éviter pour aller à l’essentiel, l’exploration et l’aventure.

Paper Mario Sticker Star
Au final, c’est le boss qui nous attend. Ce dernier se révèle disproportionnellement puissant par rapport à ce à quoi nous habitue le jeu. Et ce d’autant plus que pour le vaincre, nous avons besoin de stickers spéciaux obtenus en récupérant des « Trucs ». Ces objets du commun (trompette, ventilateur, ciseaux, soda, robinet, etc) ne sont pas représentés sous forme de stickers et il faut donc les transformer au préalable. Comme nous l’avons déjà évoqué, une mauvaise utilisation préalable les fait disparaître et nous oblige alors à retourner dans le monde où nous les avons trouvés. Ces « trucs stickerisés » servent aussi pour progresser dans l’aventure via la « papiérisation ».

Mais ne vous y trompez pas, en dehors de ses combats, Paper Mario Sticker Star est d’une très grande richesse comme nous l’avons préalablement signalé. Toute cette richesse est épaulée par une bande-son de qualité qui nous propose des versions très jazzy des principaux thèmes musicaux de l’univers Mario. Les dialogues ne sont pas en reste, et même si l’aspect narratif est peu important, les quelques discussions sont remplies d’humour, bien écrites, tout en finesse et en double sens.

Paper Mario Sticker Star
Paper Mario Sticker Star
Paper Mario Sticker Star
Paper Mario Sticker Star

Ajoutons, avant de terminer, que de par l'aspect 2D de ses personnages et décors, le rendu 3D de la console apporte une profondeur très agréable aux environnements. Enfin, la durée de vie est particulièrement longue, pour peu notamment que nous souhaitions récupérer tous les stickers, trouver tous les secrets, ou que nous ayons besoin de recommencer un niveau pour récupérer ce sacré sticker dont nous avons besoin et que nous avons malencontreusement mal utilisé. Ceci nous conduit aisément à une bonne vingtaine d’heures minimum.

Paper Mario Sticker Star se révèle déstabilisant à la première approche en raison de son aspect jeu de rôle réduit à son plus strict minimum. D’un autre côté, les aspects aventures, explorations, découvertes et réflexions sont pleinement aboutis pour une expérience ludique particulièrement riche et gratifiante. Le jeu ne cesse de nous étonner tout au long de notre périple et nous allons de découvertes en surprises en permanence. Mis à part ses combats peu passionnants et ses boss techniques à négocier face auxquels nous sommes presque obligés d’apprendre par l’échec, Paper Mario Sticker Star est une valeur sûre de la série.

Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Des stickers, partout ! Le jeu est vraiment très amusant, sur toute sa longueur, et propose un bon nombre de trouvailles essez géniales. La réalisation est soignée, l'humour absurde à la Nintendo toujours présent et le level design est de qualité. Le gros point noir du jeu est lié à l'utilisation de stickers spéciaux dans les combats contre les boss et certaines énigmes où les indices sont suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (1) / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
Le pire jeu de cette génération Etant un très grand fan de la série Paper Mario, j'ai vécu un cauchemars en faisant ce jeu et pour moi il ne mérite même pas l?appellation de "jeux vidéo". Tout est mauvais, le jeu est moche, les dialogues sont pauvres et l'humour est absent, les combats sont chiant à mourir et pire c'est qu'il y en a toutes les 30 secondes. Ont trouve des stickers par centaine de mil suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non (1)
Paper Mario Sticker Star
Neuf à partir de 24.99€
Jeux d'occasion à partir de 9 €
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Hohokum

Hohokum

Pour tous joueurs | PS4 , PS VITA , PS3
flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité