flechePublicité

Test One Piece : Pirate Warriors (PS3) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 21 Septembre 2012 , PS3

Les +

  • Des phases d'action qui ont la patate !
  • Graphiquement excellent
  • Un mode en ligne réussi, pour une fois

Les -

  • Des niveaux à base de QTE ennuyeux
  • Impossibilité de jouer à deux en mode Story !
  • Peu de personnages jouables
  • Peu de décors
  • Déjà du DLC à prévoir
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
9.3

(971 votes)
Publiée le 20/09/2012 à 09:09, par Nathan

Test de One Piece - Pirate Warriors : Coeur de pirate

One Piece remplace les guerriers chinois pour faire son propre "Dynasty Warriors", avec la perspective d'un bon chewing-clash.

Après avoir épongé les séries à succès des années 80 comme Gundam ou Ken le Survivant, Namco Bandai jette son dévolu sur une série bien d'aujourd'hui. Et pas n'importe laquelle: One Piece est, sans contestation possible, le manga shônen roi, une couronne qu'il partage avec Naruto. Série fleuve qui n'est pas prête de s'arrêter, elle était la candidate logique pour un mélange à la sauce "Musô", ces Dynasty Warriors tels qu'on les connait en occident. Car finalement, quoi de plus cohérent qu'un Luffy qui traverse des vagues entières de pirates patibulaires en leur collant des roustes avec ses bras caoutchouteux ?

"Que diable allait-il faire dans cette galère ?"Retour au sommaire
One Piece Kaizoku Musô
C'est bien Luffy et lui seul qui va traverser les 16 missions différentes du Mode Histoire. Chaque chapitre est en fait un flashback des moments forts et des combats importants du manga, une technique de narration qu'avait déjà utilisé One Piece Unlimited Cruise, en prenant quelques fois de gros raccourcis. S'il est le seul à traverser les petites maps du jeu, notre héros sera quand même accompagné de ses camarades Zoro, Nami, Usopp, Chopper et les autres, le temps de faire quelques combos en tandem, pas toujours très évident à placer. Heureusement, un "Another Log" permettra d'incarner un des 12 autres personnages jouables, un mode qui ressemble déjà plus à l'expérience "Dynasty Warriors" originale.

Le mode en ligne permet de jouer une partie de ces Log alternatifs entre potes ou avec un inconnu avec beaucoup plus de réussites que les précédents essais de Tecmo Koei. Mais on est loin de la petite centaine de guerriers proposés par un Orochi et l'ombre pesante du DLC donne vraiment l'impression que Namco Bandai a vraiment vu trop petit. One Piece Kaizoku Musô fera même l'impasse des sagas qui auraient bien mérité d'y figurer comme celle de Skypiea ou Thriller Bark. Dynasty Warriors Gundam 3 souffrait aussi d'un certain manque d'arènes mais cette absence était compensée par une mécanique prenante et affutée. Celles de One Piece Musô se répètent trop souvent, pas toujours très bien pour un level design à l'image des bras de Luffy au repos, assez flasque.

One Piece Kaizoku Musô
Le truc qui ne trompe pas dans ce One Piece, c'est la difficulté, réglée d'office sur "Easy" au lieu du traditionnel "Normal". Namco Bandai ne cache même plus ses intentions de faire un jeu aux bases un peu simplifiées pour le plus jeune public, celui de One Piece tel que la firme se l'imagine. Les combos sont simples, les boss sont assez peu résistants, on est dans le Dynasty Warriors pour les noobs. Cependant, malgré les grosses onomatopées et l'ambiance délirante, c'est la première fois qu'une aventure de Luffy et de son équipage n'est pas recommandée aux moins de 12 ans au Japon.

Une petite ambigüité qui va se faire encore sentir jusqu'au level design, qui alterne phase de Dynasty Warriors "de base", avec moult pirates réunis dans un espace limité qu'il va falloir dégommer par paquet de 12, et des phases "d'aventure" où l'on se déplacera principalement avec des QTE. Heureusement, ces manipulations n'atteignent pas la lourdeur de celles de Hokuto Musô. Ken battu par les pirates, tout va bien.

Bande-Annonce #1 - Aperçu du jeu


Pirate d'eau douceRetour au sommaire
One Piece Kaizoku Musô
Sans doute dans la même démarche de simplification, il n'y a plus de bouton de garde ni même de saut, remplacé par un bouton de dash / esquive, finalement bien utile car cela accélère la cadence du jeu. Non, le plus attristant, c'est que derrière ces rageants rabotages, la technique est au rendez-vous tout autant que les comédiens de la série qui s'en donnent à cœur joie, même si l'on regrettera l'absence des musiques originales de la série. Pour le reste, le modèle de Luffy (celui qu'on voit le plus, donc) est un exemple de construction 3D parfaite, malgré la complexité des délires de coups de poing qu'il déverse sur les pirates ennemis. Même si elles manquent de calibrage, il y a une patate étonnante.

One Piece Kaizoku Musô
On fait encore mine de s'étonner de la part de Namco Bandai dont l'adaptation de dessin animé en jeu vidéo est le fond de commerce, mais ce cel-shading est toujours plus fantastique. Ah toutes ces petites nuances de crayonné sur les personnages... De Naruto à Dragon Ball, d'un studio interne à un petit développeur embauché à l'occasion, on va finir par croire que l'aspect technique est désormais une chose acquise pour les licences de japanime. Il ne s'en est pas fallu de beaucoup pour gagner sur les deux tableaux, à savoir faire à la fois un bon jeu One Piece ET un bon Dynasty Warriors, pour donner à cette association l'ampleur qu'elle méritait. La faute à la précipitation...

Moins nul que Ken mais pas aussi maitrisé et complet que Gundam, Koei Tecmo a essayé d'utiliser One Piece pour faire un Dynasty Warriors plus vif et plus frais. Et de la fraicheur, il y en a, elle va éclabousser les fans à coup sur. Cet univers de pirates et de jeux d'action massifs se seraient mariés à la perfection si Namco Bandai avait rendu une copie propre: des niveaux rééquilibrés, un mode story mieux goupillé et surtout sans ces failles évidentes, ces flottements destinés à être complétés par du DLC ou plus certainement une suite vu le succès commercial de ce One Piece Kaizoku Musô. On l'imagine déjà plus grande, plus riche, pas du petit larcin mais une vraie belle aventure de pirates.

Press Start #1 - Nos premiers pas qui sentent bon ...



fleche orange
Test réalisé le 6 mars 2012 à partir d'une version import japonaise. La version française est identique au niveau contenu mais dispose de textes (plutôt bien) traduits en français alors que les voix sont en japonais.

One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
One Piece Kaizoku Musô
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
;) Très bon scénario, nouveau costume, beaux décors et paysages, nouvelles techniques,... J'ai aimé ce jeu mais pas adoré, en effet il manquent 2 arc: "l'île celeste et Trhiller Bark"/Un peu déçu mais je retient mes larmes!!!!
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
one piece pirates warriors 1 parce que ce jeu représente la vrai histoire de one piece et on peut prendre les personnages au choix dans le journal annexe a oui j'oubliai quand je joue en ligne le problème c'est que quand on fait partie personnalisée et ba on peut pa faire pause quand on je vais manger sa mais déjà arrivée j'étais obligées de me faire tuer le problème celui qui jouer avec vous vous insulte sinon ce jeu est sup suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
Before(s,h);})(); } -->