flechePublicité

Test Nintendo Land (Wii U) : 7/10 sur JeuxVideo.fr Wii U

Sortie le 30 Novembre 2012 sur Wii U

Les +

  • Un multijoueur communicatif
  • Une vraie richesse dans le contenu
  • L'attraction Zelda : excellente !
  • Exploite bien le gameplay asymétrique

Les -

  • Pas très intéressant en solo
  • Pas de jeu à plusieurs avec le Gamepad
  • L'absence remarqué de certains univers
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.0

(98 votes)
Donner votre avis
Publiée le 16/11/2012 à 15:11, par Kevin

Partager ce test

Test de Nintendo Land : la vitrine du lancement ?

Bonne surprise de ce lancement, Nintendo Land exploite intelligemment les capacités de la machine et laisse entrevoir des possibilités intéressantes pour la suite. Un jeu conseillé pour des parties à plusieurs.

Décembre 2005 : la sortie de la Wii est accompagnée de Wii Sports, un jeu simple et fédérateur qui met en avant les capacités de la Wiimote. Sept ans plus tard, Nintendo revient avec ce concept identique de « jeu vitrine », incarné cette fois-ci par Nintendo Land.

Des concepts malins et accrocheursRetour au sommaire
Bombardé lors de l'E3 comme étant le porte-drapeau des capacités de la machine, Nintendo Land représente sans doute le jeu le plus important de ce nouveau lancement. Sa promesse est clair : permettre au plus grand nombre de découvrir les innovations apportées par le Gamepad et son fameux « gameplay asymétrique ». Attendu au tournant, la production de Nintendo apporte déjà une réponse élémentaire concernant la nouvelle console japonaise : oui, le Gamepad offre bien de nouvelles perspectives en termes de gameplay. Voilà, le décor est planté.

Nintendo Land
Nintendo Land se présente comme un parc d'attractions regroupant au total 12 attractions. Il s'agit donc d'un party-game un peu maquillé où chacun des mini-jeux se déroule dans un monde bien particulier. Évidemment, Nintendo en profite pour exploiter ses principaux univers, dispersés aux quatre coins d'un HUB central faisant office de menu interactif. Comme vous allez le constater au travers de nos colonnes, le Gamepad est ici utilisé de différentes manières pour l'ensemble des épreuves. Comme prévu, ce Nintendo Land s'affiche donc comme un représentant exhaustif des capacités propres à la console de Nintendo, en solo bien sûr, mais surtout à plusieurs. Le jeu est d'ailleurs découpé en plusieurs parties clairement distinctes : la pratique en solo, les parties coopératives et les compétitions (jusqu'à 5 joueurs).

Nintendo Land
Porté vers le multijoueurs, NL propose aussi une expérience en solitaire plutôt solide sur le papier avec 6 épreuves prévus pour le solo. Destiné à un jeune public, Yoshi’s Fruit Cart propose aux joueurs de tracer un chemin - sur le Gamepad - vers une porte de sortie en prenant soin de gober les aliments tout en esquivant les obstacles. Il faut alors comparer l'écran de la manette et celui de votre téléviseur pour dessiner les bonnes trajectoires. Nettement plus compliqué, Octopus Dance demande aux participants de mimer les mouvements d'un robot. Quant à Takamaru’s Ninja Castle, il s'agit d'un jeu de tir dans lequel on utilise le GamePad à la verticale.

Nintendo Land
A noter qu'avant chacune des épreuves, un tuto bien fichu permet de s'accommoder avec ce nouveau périphérique. Revenons au Takamaru’s Ninja Castle et ses graphismes sous forme d'Origami. Ce dernier permet aussi de montrer à quoi pourrait ressembler un bon jeu de shoot sur cette console. En attendant le retour de la licence F-Zero, l'emblématique Captain Falcon revient dans Twister Race. On doit ici enchaîner les meilleures performances, où le Gamepad propose une vue aérienne un peu à la manière de Micro Machines. Si l'on y gagne en précision, il faut également jongler entre son second écran et la TV, puisque l'image se brouille dans les tunnels. Une idée lumineuse. On passe aussi rapidement en revue Balloon Trip : Breeze, qui requiert une certaine habilité et enfin Donkey Kong’s Crash Course. Le singe fou de l'ère Super NES revient dans un mini-jeu extrêmement corsé qui demande de piloter un petit chariot vers la sortie d'un tableau gigantesque. Il s'agit d'ailleurs à nos yeux du mini-jeu le plus addictif dans cette catégorie.

Bande-annonce #2 - Nintendo Direct


Un exemple à suivre pour les développeurs ?Retour au sommaire
Nintendo Land
À ce moment-là, on se dit clairement que Nintendo Land représente une vraie démonstration de ce que l'on peut imaginer avec la console, sorte de vision d'avenir sous forme d'apéritif. Mais une simple démo technique suffit-elle à sortir le portefeuille ? Pas vraiment. Si Wii Sports était en son temps très simpliste, léger et ultra permissif, Nintendo Land s'avère nettement plus complet avec un vrai fond de jeu. Malgré des mécanismes accessibles, il encourage davantage le scoring et la rejouabilité. Et pour cause : débloquer de nouvelles zones demande nécessairement de boucler les précédentes. De plus, on peut également déverrouiller un tas d'objets rigolos pour les entreposer dans son HUB central.

Nintendo Land
En revanche, vous ne serez pas surpris si je vous dis que le plaisir solitaire n'est que de courte durée : on s'ennuie rapidement, ce qui laisse une amère sensation d'avoir fait le tour au bout d'une heure... Heureusement, cette mise en bouche se poursuit par le plat principal : le multijoueur. Nintendo Land est clairement développé pour des parties à plusieurs où il prend une toute autre dimension.

Commençons les festivités par ce qu'il y a de plus démonstratif au niveau du « gameplay asymétrique » : les épreuves jouables en coopération (autrement dit le cœur du sujet). Bon, forcément, il faut plusieurs Wiimote sous la main. Après cette remarque très pertinente, sachez aussi que le possesseur du Gamepad n'est pas nécessairement avantagé, Nintendo ayant pris soin d'équilibrer les parties. Allez, on se dirige maintenant dans l'univers de l'elfe vert. Petite musique remixée du Bois Perdu de Zelda : Ocarina Of Time, nous voilà bien à l'intérieur de Zelda Battle Quest. Sur l'écran, les joueurs avec les Wiimote détiennent une épée, tandis que le détenteur du Gampad bénéficie d'un arc. Le but est on ne peut plus simple : franchir une dizaine de niveaux pour arriver jusqu'au boss final. Les participants évoluent donc au travers de différents univers bariolés et déboîtent toutes sortes de créatures.

« Sans communication, vous êtes morts »

Si le début s'avère plutôt simple, la suite devient nettement plus coton. Zelda Battle Quest met en lumière l'aspect communicatif de ce Nintendo Land. En effet, les joueurs avec l'épée (et la Wiimote) doivent forcément dialoguer avec celui qui possède l'arc. Sans communication, vous êtes morts. Du coup, le level-design est extrêmement bien pensé et favorise ainsi les actions à plusieurs. Nintendo Land devient alors un jeu exigeant qui nécessite quelques bonnes suées avant d'arriver jusqu'au grand final. Profitons de l'occasion pour préciser que le Gamepad n'a souffert d'aucun problème de détection (devant l'écran) pendant nos parties.

Nintendo Land
Le parc d'attractions de la firme nippone ne pouvait pas non plus se passer de Samus Aran. On retrouve ainsi l'héroïne dans Metroid Blast, un mini-jeu de shoot plutôt hardcore, mais encore une fois bien pensé. Le joueur au Gamepad prend de la hauteur au sein d'une Morphball qui fait office de vaisseau de guerre, tandis que le reste des joueurs partent au front. Vous l'aurez compris, pendant que l'un bombarde la zone avec des tirs de couverture, les autres sont envoyés au sol en première ligne. Le gameplay fonctionne bien, même si les zones sont forcément très - trop - fermées. En revanche, les combats face aux boss s'avèrent nettement plus intenses. Une bonne dose de férocité qui se traduit à la fin des niveaux par un boss gigantesque qui nécessite plus d'une bonne dizaine de minutes pour en venir à bout, et encore...

Plus accessible, Mario Chase représente pour nous le mini-jeu le plus fendard de toute la liste. Gamepad en main, on joue le rôle du personnage chassé qui doit se cacher, puis esquiver les autres participants pendant une durée limitée. Stressante et grisante, cette attraction demande également une excellente communication orale entre les chasseurs afin de réussir à piéger leur adversaire.

Nintendo Land
Plus ou moins similaire dans la forme, l'attraction Animal Crossing Sweet Day demande au joueur bénéficiant du Gamepad de contrôler deux personnages en simultané à l'aide du duo de sticks. Autant dire qu'il faut se couper le cerveau en deux pour tenter d'attraper les petits bonshommes cherchant à choper un maximum de bonbons. Quant à Luigi’s Ghost Mansion, il reprend le principe de la version GameCube, avec une opposition entre fantôme et chasseurs. Sur le téléviseur, les joueurs ne peuvent faire apparaître le fantôme qu'à l'aide d'une lampe.

On reconnait ici un léger déséquilibre entre possesseur de Gamepad et détenteurs de Wiimote. Ce sera sans doute LA difficulté rencontrée par les développeurs : comment trouver la bonne formule pour exploiter pleinement les possibilités de la Wii U. Ah tiens, on aurait presque oublié d'évoquer Pikmin Adventure. En fait, non... c'était volontaire, étant donné qu'il s'agit d'une épreuve sans grand intérêt qui aidera peut-être les fans du Captain Olimar à patienter avant la sortie de Pikmin 3, et encore.

Grâce à un intelligent mariage des genres, Nintendo Land propose une expérience fun, accessible, tout en restant exigeante et riche. Il ne s'agit donc pas simplement d'une démo technique comme pouvait l'être Wii Sports en son temps. Nintendo Land renoue quand même davantage avec les valeurs de la firme du plombier moustachu, un symbole important au lancement de sa nouvelle machine. Si tous les mini-jeux ne sont forcément très poussés et les parties solo vites lassantes, le gameplay asymétrique propre à la Wii U prend tout son sens en multijoueur. Il s'agit donc d'un bon moyen pour découvrir les capacités de la Wii U dans l'univers coloré de Nintendo.

Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
ce jeux est un party games composé de 12 mini jeux pas mal dans l'ensemble sauf un que je n'ai pas beaucoup aimer. Il y a plusieurs type de mini jeux. il y a les mini jeux de 2 a 5 joueurs qui permette de se défoullé entre amis , les mini jeux 1 joueur (solo) qui vous permettent de jouer au calme et battre des record. il y a les mini jeux de 1 a 5 joueurs ou l'on peut suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
Nul Il est vraiment nul, je n'aime pas vraiment ce jeu, je préfère largement, et de loin, ZombiU, qui est franchement super comme jeu, en espérant qu'il y ai une suite . Nintendo Land peut être bien, si on a entre 5-10 ans, mais sinon, pour les vrais gamers, il n'est pas fait pour vous.
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non (1)
Nintendo Land
Neuf à partir de 24.99€
Jeux d'occasion à partir de 9 €
flechePublicité

Playlist Nintendo Land

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Metro Redux

Metro Redux

Joueurs confirmés | Xbox One , PS4
flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité