flechePublicité

Test Nightshade (PS2, Nintendo) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 13 Février 2004 , PS2 Sortie le 07 Avril 2008 , Nintendo

Les +

  • Cinématiques sympas
  • Mise en scène
  • Jouabilité
  • Les Tates

Les -

  • Graphismes
  • Répétitif
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
-
Publiée le 03/03/2004 à 00:03, par Philou

Nightshade : Femme des années 2000

Si vous aimez les coups de sabre, les shurikens et l´action intense digne des plus grands films de karaté avec Bruce Lee, vous serez ravis d´apprendre...

Nightshade
Si vous aimez les coups de sabre, les shurikens et l´action intense digne des plus grands films de karaté avec Bruce lee, vous serez ravis d´apprendre que nos amis de chez Sega, après le controversé Shinobi, récidivent avec les ninjas en nous sortant Nightshade. Cette fois-ci, c´est une dame fort habile que l´on incarnera, au grand regret des machos en herbe...

Vous dites ?
Dans Nightshade, tout ressemble à s'y méprendre à Shinobi. Si ce dernier souffrait de son passage en 3D avec notamment une réalisation bien moyenne, Sega se devait de rectifier le tir avec ce nouveau titre. Alors, pari réussi ?Tout d'abord, un changement saute aux yeux. Celui du personnage. Fini Hotsuma et sa dégaine de tueur, bonjour à Hibana, une femme pleine de charme, aux formes sensuelles et à la tendresse plus que certaine. Euh... sur le dernier point, je m'avance un peu il me semble. Très stylée, on pourrait la qualifier de cyber-ninja tant son apparence est futuriste. En effet, notre tueuse est capable de voir à travers les murs grâce à un appareil des plus sophistiqués (digne des nouvelles lunettes de notre webmaster) et à son accoutrement digne d'un film de science-fiction. En tout cas, Hibana à ce qu'on appelle "la classe".Ici, nous sommes loin de l'aspect médiéval d'un Tenchu ou d'un Onimusha. Les missions se déroulent dans des décors urbains tels que des entrepôts, des stations de métro ou encore des rues sans vie. Les textures sont souvent les mêmes et qui plus est pas vraiment réussies. Aucun reproche n'est à formuler quant aux cinématiques en images de synthèse, mais il en est tout autrement pour celles qui utilisent le moteur du jeu, qui souffrent d'aliasing et de scintillement. Il en est de même pour les stages et les personnages, et bien que certains effets de lumière soient sympas et que les modélisations soient dans leur généralité correctes, force est de constater que la réalisation date un peu et ne fait pas honneur à Sega. A quelques détails près, nous sommes devant une réalisation identique à Shinobi.

Nightshade
Nightshade
Nightshade

Prends la pose miss !
En avançant dans les niveaux, on se rend compte de l'agilité de notre femme ninja. Elle peut courir sur les murs, sauter, se déplacer plus vite que l'éclair. Cependant, le plus impressionnant reste à venir. Oui, je veux parler des combats dans les airs et des Tates, qui correspondent à des combos. Vous serez souvent confronté à une multitude d'ennemis simultanément et certains vous attaqueront du ciel. C'est alors que Hibana se déchaîne. Se téléportant d'ennemis en ennemis, elle assène les coups de sabre plus vite qu'un samouraï, pour finir dans une mise en scène superbe la laissant dans une posture qui l'est tout autant. C'est franchement plaisant et surtout très réussi, nous donnant une impression de "travail" bien fini.L'action est soutenue et même si les niveaux sont très linéaires, on prend plaisir à sabrer les monstres. Mais notre cyber tueuse n'a pas que son arme tranchante. Elle possède un jeu de jambes remarquable, la possibilité d'invoquer des pouvoirs de feu et de lancer des shurikens à la pelle. Le rythme ne redescend jamais et le mot action prend ici toute sa splendeur, notamment contre les boss. J'aurai quand même souhaité une panoplie de coups plus large pour diversifier un peu les situations.

Nightshade
Nightshade
Nightshade

On tourne
Finalement, ce Nightshade est très défoulant bien qu'un peu répétitif. Les musiques y sont sans doute pour quelque chose tant elles sont rythmées. Hélas, si elles soutiennent au mieux l'action, la qualité n'est pas au rendez-vous et elles vous laisseront sans émotion. Les voix en anglais sont bien intégrées et de bonne qualité. Elles sont surtout présentes lors des cinématiques, et si la synchronisation texte / bouche n'est pas une réussite totale, je trouve vraiment sympa ces petits interludes oraux.Un mode extra est à débloquer une fois que vous aurez terminé l'aventure et reconstitué l'épée maudite Akujiki. Celui-ci vous réserve de bonnes surprises comme la possibilité de jouer avec d'autres personnages.

Nightshade
Nightshade
Nightshade


Conclusion

Nightshade passe après Shinobi sans pour autant apporter de grosses améliorations. Le gameplay est plus élaboré mais la réalisation demeure identique, donc dépassée. Un titre cependant défoulant qui ravira les amateurs d´action intense. Aller Sega, un petit effort et la prochaine fois sera la bonne !


Nightshade
Nightshade
Nightshade
Nightshade
Nightshade
Nightshade
Nightshade
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : strikerzero
Bon
tout pareil ke Shinobi, sauf ke cette fois on dirige une femme, ke les décors sont plus futuriste, et kon a plus besoin d'alimenter son épée en ame ! Sinon, tjrs le meme système de dash furtif, on aime ou on aime pas !
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));