flechePublicité

Test Need For Speed World (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 24 Novembre 2010 , PC
Publiée le 04/08/2010 à 00:08, par Jeff_0

Test de Need for Speed : World

Attendu depuis longtemps, Need For Speed World (NFSW) fait enfin son apparition sur nos machines en tant que MMO Free-to-Play. Et oui Electronic Arts veut profiter de ce business modèle à la mode. Le principe : tester 99% du jeu gratuitement et payer pour les 1% bloqué. Alors pari réussi ?

En attendant Hot PursuitRetour au sommaire
attendant-hot-pursuit
Seuls les bolides possèdent des graphismes décents
Pour cet opus exclusivement online, EA nous sert du réchauffé. C’est simple, le jeu reprend les environnements de Need For Speed Most Wanted et ceux de Carbon. EA s’est quand même donné la peine de faire un petit lifting graphique qui ne casse cependant pas trois roues à une Mercedes. Passez ce premier écueil, on entre dans le monde de NFSW. Ici pas de scénario, seul le leveling compte. Au début, le jeu nous donne le choix entre trois bolides assez similaires dans leurs caractéristiques. Petite parenthèse, en version gratuite seuls les 11 premiers niveaux sont accessibles. Pour accéder aux niveaux 11 à 50, il faudra débourser 20 euros et avoir accès à l’ensemble du jeu. Pour gagner des niveaux donc, le joueur doit enchaîner différentes épreuves – trois au total : circuits, sprint et poursuites – pour gagner des points de réputations et du cash. Si les premiers servent à l’évolution du joueur, les seconds sont là pour acheter des voitures. A chaque niveau, des Skills sont à améliorer une seule fois dans la version gratuite. La personnalisation de la voiture est aussi limitée dans les améliorations techniques. Pour tout ce qui est de la partie tuning, les options sont quasi-illimitées dans la verve des opus de la série. Le jeu vous octroie, comme dans tous bons free-to-play, assez de cash et de réputation pour grimper les échelons des meilleurs pilotes tout en vous faisant miroiter ce que vous pourriez avoir après un passage en caisse.

N/A
Les courses de NFSW manquent de diversité
Mais là où le bât blesse, c’est sur la variété des épreuves proposées et leur équilibrage. Trois modes sont proposés : multijoueur, match privé ou « solo ». Le jeu ne donne accès qu’à 12 épreuves en version gratuite. Autant dire que le tour du jeu est rapide. Le premier vous oppose à sept autres joueurs physiques. Le problème réside dans le fait qu’il n’y a aucun équilibrage dans les courses : on se retrouve souvent face à des pilotes adverses de niveau supérieur. La victoire est donc impossible à moins de tomber sur un cousin de Gilbert Montagné. Certes, même dans la défaite, on récupère des points de réputation et du cash mais la progression se fait plus lente. Autre point noir, le jeu lague. Les voitures concurrentes disparaissent pour réapparaître quelques mètres devant nous, alors que l’on vient de les dépasser. Un défaut très frustrant qui nuit au plaisir du jeu. Et malheureusement, la communauté déjà présente dans le jeu ne fait rien pour arranger les choses. Au lieu de courir pour la victoire, ces chauffeurs du dimanche roulent pour vous faire perdre. On se retrouve donc avec des voitures qui ne contrôlent aucunes trajectoires et qui nous percutent à la moindre occasion. Une sorte de FlatOut avec du tuning et une mauvaise gestion des dégâts – quasi-inexistante. Dans chaque course, des « Power Up » sont à utiliser pour « améliorer » ses chances de victoires. Sans effets notoires sur le déroulement de la course, exceptée la nitro et le « un tour de plus », on ne peut en choisir que quatre par course dans un menu très simple.

Course low-costRetour au sommaire
course-low-cost
Les courses poursuites avec la police sont loin d'être parfaites
Le mode solo vous oppose à sept bots, d’une intelligence un peu plus élevée mais qui ne relèvent pas pour autant la difficulté. Cette partie est donc un bon moyen d’évoluer tranquillement, surtout que l’équilibrage entre les niveaux est respecté. Les récompenses sont, elles, plus minces dans ce mode. En fin de course ou de poursuites, le jeu vous propose de tirer une carte parmi cinq autres. Elles permettent de gagner soit des power up, des points de réputation ou du cash. Dernière épreuve : les courses poursuites avec la police. Encore une fois, EA loupe le coche. L’IA des forces de l’ordre est exécrable tant il est facile de leur échapper. Leur nombre et leur puissance augmente au fur et à mesure que l’on cause des dégâts. Il aurait mieux fallu à EA de donner la possibilité à de vrais joueurs de se mettre dans la peau des policiers. Chose qui sera, normalement, possible dans le prochain Need For Speed Hot Pursuit.

N/A
NFSW est exclusivement en anglais et en allemand
Côté technique. Comme nous l’avons décrit plus haut, les graphismes du jeu ne sont pas très emballants. Starcraft II a fait lui aussi ce choix pour plus de fluidité dans le mode multijoueur, mais NFSW, lui, ne tranche pas. Nous avons donc un jeu moyennement beau avec des textures fades, surtout dans les environnements, des bugs graphiques, une gestion de la physique peu crédible et par dessus tout, ce n’est pas fluide. On se retrouve donc avec ralentissement en pagaille et des apparitions soudaines de véhicules en pleine course. Le graphisme des véhicules est quant à lui réussi avec de beaux reflets. On espère que le jeu bénéficiera, très vite, de patchs pour résoudre tous ces problèmes. L’interface est elle très claire et simple. On ne se perd pas dans les informations, ni dans la mini-map qui indique les policiers en patrouilles et le chemin à suivre pendant une épreuve. La prise en main de NFSW est, elle, exemplaire. Que ce soit au clavier ou au pad, le jeu est très intuitif. Les véhicules ont un comportement très arcade que les novices apprécieront. C’est finalement l’une des seules choses réussie du jeu.

Si EA part d’une bonne idée, un jeu de course massivement multijoueur sur la série Need For Speed, le résultat est très loin d’être réussi. Le jeu est remplit de bug et possède une communauté « bas de gamme ». Les graphismes ne sont pas, non plus, à la hauteur. Le côté « poursuite » qui aurait pu sauver le jeu est lui aussi à côté de la plaque avec une IA inoffensive. Un conseil : NFSW est donc un jeu à tester dans sa version gratuite pour l’instant. Pour débourser les 20 euros pour la version complète, il faut encore attendre que le jeu se mette à jour et propose une expérience plus fun.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.5
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
très !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
dommage qu'un jeu gratuit revienne aussi cher Il est scandaleux qu'il faille payer pour acheter des "boast", je ne suis pas sure du mot pour utiliser ces boast afin d'avoir une voiture supplémentaire ou un casque etc ... Mon petit fils y joue et ce matin il voulait acheter ces boasts, j'ai vu quelque chose que je ne peux appeler "qu'arnaque" puisque dans un jeu GRATUIT on ne peut obtenir certaines choses qu'en payant la somme de 100?. J'ai ét suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité