flechePublicité

Test Need For Speed : Shift (Xbox 360, PS3, PSP) : 7/10 sur JeuxVideo.fr Xbox 360, PS3, PSP, PC

Sortie le 17 Septembre 2009 sur Xbox 360, PS3, PSP, PC

Les +

  • Exigeant au niveau du pilotage
  • Vue intérieure très immersive
  • Mode carrière assez long (bonne rejouabilité)
  • Visuellement propre sur lui

Les -

  • Temps de chargement vraiment trop long
  • Intelligence Artificielle très limite
  • Interface un peu lourde
  • Modélisation anguleuse
  • Manque de finition
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
7.8

(121 votes)
Donner votre avis
Publiée le 18/09/2009 à 09:09, par Renaud

Partager ce test

Test : nouvelle ère pour les Need For Speed avec Shift ?

La série des Need For Speed, célèbre auprès des amateurs de sport automobile depuis plusieurs années, et ce, quel que soit le support de jeu, a connu des hauts et des bas ces dernières années. Passé la très grosse déception de Need For Speed : Undercover, sorti fin 2008, nous décidons, avec tout de même un peu d’appréhension de glisser dans notre console, Shift, le dernier épisode en date.

Tu deviendras un pilote mon fils !


Need For Speed : Shift
Après une vidéo d’introduction plutôt dynamique annonçant la couleur, nous nous retrouvons de suite plongés en plein cœur de l’action. Pas le temps de souffler, et c’est donc, tout d’abord avec une manette entre les mains, que nous allons faire notre première course. Là pour nous mettre dans l’ambiance, cette dernière est avant tout destinée à évaluer nos techniques de pilotage. Ainsi en fonction de notre façon de conduire, différentes aides nous sont alors proposées : niveau de difficulté, assistance au freinage, trajectoire, anti-patinage, etc. Libre à nous ensuite de les utiliser ou pas...

Mais trêve de bavardages, passons maintenant aux choses sérieuses. Si ce Need For Speed : Shift propose différents modes de jeu, multijoueur on non, c’est avant tout vers le mode carrière que nous allons nous tourner. En effet, nous pouvons ici acheter, améliorer, et personnaliser nos véhicules depuis le garage, avant de s’attaquer aux différentes compétitions disponibles (course, contre-la-montre, drift, etc.). Bien entendu, nous ne sommes pas crésus, et nous devons faire avec le peu d’argent disponible pour débuter notre carrière de pilote. Ensuite, rien que du classique, chaque course effectuée alors permet d’engranger quelques piécettes supplémentaires. Mais ce n’est pas tout, car en plus de l’argent, le jeu compte également plusieurs catégories de récompenses nous permettant de progresser dans notre carrière.

Need For Speed : Shift
Need For Speed : Shift
Need For Speed : Shift


Commençons tout d’abord par le système de points attribués en fonction de notre attitude sur la piste. Chaque dépassement, prise d’aspiration, suivi de trajectoire ou petit accrochage est l’occasion pour nous d’emmagasiner encore et toujours plus de points. Répartis en deux catégories (Précision et Attaque), ils nous permettent une fois cumulés de faire progresser le niveau de notre pilote (50 au maximum), mais également de débloquer différents bonus à chaque pallié franchi (emplacement dans le garage, nouveaux accessoires, épreuve sur invitation, argent, etc.). À cela viennent s’ajouter une ou plusieurs étoiles récompensant également nos prouesses sur la piste. Ainsi, trois nous sont attribués en cas de victoire, et des étoiles supplémentaires, récompensant l’accomplissement de certains challenges (tour parfait, dérapage pendant 4 secondes, 75% de la trajectoire, marquer 2000 points, etc.), viennent également s’ajouter à notre total. Non négligeables, ces étoiles nous permettent de débloquer toujours plus de compétitions (280 pour débloquer le NFS World Tour). Enfin, un système de badge, de bronze à platine, vient récompenser notre attitude derrière le volant (nombre de dépassements, nombre d’accrochages, nombre d’aspirations, nombre de victoires, etc.).

Vidéo #36 - Premiers pas de pilote sur PS3

Premiers pas de pilote avec Need For Speed : Shift sur PS3


« Avec Need For Speed : Shift, on est à des années lumières des précédents épisodes »


Need For Speed : Shift
Tout est donc fait ici pour nous pousser à retourner sur la piste. Et il faut bien le dire, nos premiers tours de roue sont des plus laborieux. Avec Need For Speed : Shift, on est à des années lumières des précédents épisodes quand il s’agit d’aborder le sujet du pilotage. Il n’est plus question désormais de foncer dans le tas et d’aviser après. Très exigeant du côté de l’accélération, du freinage ou de la direction, le titre d’Electronic Arts nous oblige constamment à lutter contre notre voiture plutôt que contre la quinzaine d’autres fous du volant. Laborieuses, nos premières minutes sur la piste se font dans la douleur. La faute peut-être à un abus de Colin McRae : DiRT 2, bien plus arcade, ou encore à un choix de véhicule qui ne correspond pas à notre style de pilotage.

Need For Speed : Shift
Douloureuses, pour nous comme pour notre voiture (glissades en tout genre, sorties de piste, etc.), ces premières minutes nous laissent comme un goût amer, jusqu’à ce que nous décidions enfin d’éviter de piloter constamment sur le fil du rasoir. Désormais, c’est avec délicatesse que nous allons titiller les boutons de notre manette. Et là, miracle ! Tout commence à aller pour le mieux. Certes, notre bolide a toujours tendance à déraper, mais le fait de passer par la case réglages (pour ceux qui s’y connaissent un tant soit peu), de gérer nos accélérations, d’anticiper nos freinages, ou encore de braquer avec parcimonie nous rend tout d’un coup la tâche plus facile, encore que... car tout n’est pas gagné d’avance. Et il ne faut pas négliger le comportement différent de chacun des véhicules, fonction de ses caractéristiques (Vitesse, Accélération, Comportement, Freinage). À nous ensuite de choisir celui qui nous convient le mieux.

Maîtriser son véhicule est donc primordial, surtout lorsque nous avons devant nous une quinzaine de fous furieux prêts à tout pour remporter la victoire. Car il faut bien le dire, nos adversaires ne vont pas nous faire de cadeaux. Collés à leur trajectoire, ils n’hésitent pas à nous couper la route, voire même à nous pousser sur le bas côté. Perfectible, le comportement de ces derniers nous amène à souvent pester devant notre console, voire même à utiliser les mêmes méthodes qu’eux. Mais attention, car ce n’est pas forcément la voiture que nous allons pousser qui partira dans le décor, mais plutôt la nôtre, et couper une chicane pour en doubler deux ou trois peut entraîner notre disqualification après plusieurs avertissements. Pourtant utilisées à bon escient, quelques techniques peu enviables nous permettent tout de même d’augmenter notre capital de points d’attaque.

Vidéo #34 - Willow Springs (Audi R8)

Direction Willow Springs au volant d'une Audi R8 sur Xbox 360


« le moteur du jeu et la bande sonore contribuent également à retranscrire l’intensité des courses »


Need For Speed : Shift
Si les sensations de courses sont au rendez-vous, surtout lorsque nous utilisons la vue intérieure très immersive et un volant, le moteur du jeu et la bande sonore contribuent également à retranscrire l’intensité des courses. En effet, dès lors que nous évitons la vue externe, là surtout pour mettre en avant notre bolide, tout est fait pour que nous oubliions que nous sommes bien devant un jeu vidéo. Impressions de vitesse, modification de la vision à grande vitesse ou lors des carambolages, gestions des dégâts, éléments de décors destructibles, bruit des moteurs et ambiants (à l’exception des crissements de pneus), sont autant de petites choses qui contribuent au côté immersif du jeu, une fois derrière le volant, même si visuellement ce Need For Speed : Shift n’est pas exempt de tout reproche.

Si les véhicules sont dans l’ensemble des plus agréables à regarder, il n’en va pas de même pour certaines textures du décor notamment. Du côté de l’animation, nous avons également remarqué l’affichage tardif de certains éléments de l'environnement dans les longues lignes droites, ou encore quelques petits ralentissements (surtout sur Playstation 3, rien de bien flagrant sur Xbox 360). Notons également que notre version de Need For Speed : Shift a souvent été capricieuse, se bloquant avant un ralenti ou au moment de lancer une course. Quoi de plus pénible quand on sait que les temps de chargement dépassent souvent les 40 secondes, que le jeu soit installé sur le disque dur ou non ?

Vidéo #37 - Vidéo-Test de Need For Speed : Shift



Conclusion


Grande révolution dans l’univers des Need For Speed, Shift marque l’envie d’Electronic Arts d’apporter du sang neuf à cette série. Difficile dès le départ d’adhérer complètement à tous les changements apportés. Pourtant avec pas mal de patience et de persévérance, nous arrivons enfin à prendre du plaisir sur la piste, surtout qu’un bon nombre de petites choses rendent le tout très immersif. Certes, il reste quelques défauts qui malgré tout ne nous empêchent pas de profiter au mieux de ce titre. Reste maintenant à voir si un jeu exigeant niveau pilotage et demandant d’avoir une certaine expérience du jeu de courses automobiles est vraiment ce que vous recherchez...




Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Need For Speed : Shift sur Playstation 3
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Need For Speed : Shift sur Xbox 360

Need For Speed : Shift
Need For Speed : Shift
Need For Speed : Shift
Need For Speed : Shift
Need For Speed : Shift
Need For Speed : Shift
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
exelant ce jeux est très bien fait, il est vachement réaliste et on a rien d'autre a dire sur lui tellement il est bien ................................................................................................................................................................................................................................................................................................ suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : armani001
Bof
decu Au debut c plaisiant mais a la suite ca devient enuyant avec les epreuve special constructeur , et les vehicule special et tous , j une porsche 911gt3 rs que j booster au maximum et que je peux pas jouer au drift des competition europiennes, qui a dis que porsche n'etais pas une voiture de drift ,sans parler des autres cas ,on aurai aimer que le joueur ai plus d'alternative,trop d'obligation dans suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

Tests

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité