flechePublicité

Test NBA Live 10 (Xbox 360, PS3) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 06 Octobre 2009 , Xbox 360 , Sortie Octobre 2009 sur PS3

Les +

  • Contenu très complet
  • Bonnes sensations de jeu
  • Système de dribbles et de passes manuelles
  • Timing de shoot exigeant
  • Equipes nationales
  • Graphiquement réussi

Les -

  • Commentaires ratés
  • Encore trop de bugs de collision
  • Modélisation des joueurs mineurs en demi-teinte
  • Intelligence artificielle à la rue
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.6

(14 votes)
Publiée le 11/10/2009 à 21:10, par Maxence

NBA Live 10 : la star du money time ?

A chaque début de saison sa simulation ! Après nous avoir franchement déçu avec un NBA Live 09 très moyen, Electronic-Arts revient évidemment à la charge cette année avec un cru 2010 qui semble avoir pas mal appris des erreurs du passé. Le temps d’un match, voyons ce que ce NBA Live 10 a vraiment dans le ventre.

1er quart temps : contenu


NBA Live 10
Les habitués de la série ou de jeux de sport en général ne seront pas dépaysés. En solo comme en multi, NBA Live 10 propose peu ou prou la même chose que l'an passé avec la possibilité de faire un match simple, des playoffs ou un match fantasy dans lequel chacun choisi les 10 joueurs qui composent son équipe. Le mode Dynasty vous proposera d'incarner le General Manager d'une équipe chargé de la mener le plus loin possible dans la saison. Les objectifs seront évidemment adaptés au niveau de votre club, et les paramètres à gérer seront nombreux (transferts, repérage, salaires, entrainement...). Chaque match peut être simulé, joué normalement ou fait en « Be A Pro » (on incarne alors un seul joueur), permettant à tout moment de varier les plaisirs.

Cette année, le fameux ADN prend un peu plus d'ampleur. Le système statistique permettant de coller à la réalité à partir du début de la saison NBA (fin octobre) vous autorise maintenant à faire une Saison Dynamique (pas inclus dans le mode Dynasty, dommage...) vous permettant de jouer chaque match avec les roster et les conditions du réel (blessure, réussite, joueurs qui se révèlent). On pourra même rejouer les meilleurs moments de la saison précédente, ce qui est une excellente idée. Pour finir, le très appréciable mode Championnat du Monde vous permettra de prendre le contrôle d'une des 24 équipes nationales présentes dans le jeu pour la mener au sacre mondial. Cela changera un peu des paillettes de la NBA !

NBA Live 10
NBA Live 10
NBA Live 10
Avec ce NBA Live 10, la série est-elle enfin redevenue valable aux yeux des fans de basket ?


Au niveau online, rien de bien neuf mis à part le LIVE Run Adidas vous invitant à des parties de type Playground en 5 contre 5. Sympa, mais on préférera largement se tourner vers les ligues en ligne, qui (comme l'année dernière) vous permettent d'aider votre club fétiche à atteindre la gloire éphémère de la première place. Une bonne manière de tester le niveau de nos camarades européens, qu'ils soient avec ou contre nous. Détail suprême, et toujours grâce au fameux système ADN, il sera possible dès le lancement de la saison de se tenir au courant de toutes les infos majeures de la ligue américaine de basket (et même d'autres sports) sans avoir à charger son explorateur préféré. Encore un épisode solide en termes de possibilités de jeu, à défaut d'être complètement novateur.

2ème quart temps : gameplay


Les grosses modifications étaient de toute façon attendues dans le gameplay. Avec un épisode 09 un poil trop rapide et permissif en attaque comme en défense, on espérait retrouver un peu plus de sensations de basket dans cet opus. Malheureusement, EA n'a pas cru bon de corriger un certain nombre des problèmes de l'opus précédent. Ainsi, l'intelligence artificielle de nos coéquipiers est toujours aussi limitée, surtout en défense, occasionnant de bons gros moments d'agacement dès que l'on se fait passer en 1 contre 1, l'aide défensive étant tardive voire inexistante. D'autant qu'avec le nouveau système de dribble (une gâchette et le stick droit), il devient plus facile pour l'attaquant (le CPU ou vous, donc) de passer son vis-à-vis avec un premier pas éclair. Relativement technique à manipuler en attaque, il devient quasiment impossible à stopper en défense, surtout dans les hauts niveaux de difficulté. Le stick gauche vous servant à défendre ne parait pas suffisamment précis ou réactif pour contrebalancer le premier pas des grosses stars auxquelles vous serez confrontés.

Vidéo #13 - Vidéo maison

NBA Live 10 - Vidéo maison


D'un autre côté, le jeu propose un rythme plus posé que l'an passé, propice à la stratégie (les célèbres pick & roll notamment) et aux actions placées, souvent conclues par des paniers faciles ou des 1 contre 1 dos au panier. Le timing des shoots est devenu beaucoup plus rigoureux avec le joueur, même si on constate toujours cette fâcheuse tendance à trop privilégier les grosses stars par rapport aux basketteurs < normaux » au niveau de l'adresse, de la vitesse ou encore de la récupération. On rate du coup bien trop de tirs faciles avec les remplaçants, nous poussant sans cesse à laisser nos stars sur le terrain pour ne pas se faire distancer par le CPU, très coriace en difficulté All-Star.

NBA Live 10
Autre nouveauté est la possibilité d'effectuer une passe rapide manuelle. Si on laissera de côté cette manœuvre le temps de maitriser un système de jeu beaucoup moins permissif que l'année dernière (on perd énormément de ballons au début), on y reviendra vite pour ne pas passer son temps à revenir en défense après une énième passe classique interceptée par l'adversaire. Enfin, EA s'est débarrassé de l'inutile bouton de dunk pour un système à un seul bouton beaucoup plus logique. Ainsi, le bouton de droite (rond ou B) peut être utilisé pour demander un écran. Très, très, mais alors très pratique. Globalement, les sensations de jeu de ce NBA Live 10 sont bonnes, même si le gameplay est souvent impacté par les traditionnels problèmes techniques de la série.

3ème quart temps : réalisation et ambiance


NBA Live 10
Les nombreux problèmes de collision posent en effet pas mal de soucis dans le jeu. Ballon ou même joueurs qui passent à travers notre défense sont monnaie courante, offrant quelques situations frustrantes, surtout que ce n'est pas tellement le cas lorsque l'on est nous-même en attaque. Les animations sont une nouvelle fois encore un poil stéréotypées, même si on est loin du ratage complet de l'opus précédent à ce niveau. Les nouveaux mouvements motion-capturés par les développeurs sont d'un bon niveau, même si le tout manque un peu de liant, occasionnant quelques bizarreries dont on se serait bien passé. L'exemple le plus frappant concerne les fameux dribbles manuelles nouvellement introduits : si on enchaine les dribbles et que l'on shoote juste derrière, l'absence d'animation faisant le lien entre les deux actions occasionne une sorte de raccourcis disgracieux des bras et des jambes du joueur. Cela devrait être réglé l'année prochaine.

Graphiquement, le jeu est tout à fait correct, la masse et la taille des stars étant respectées à la lettre... ce qui n'est pas tellement le cas des visages, toujours un peu bâclés pour les sportifs les moins cotés de la ligue (ou des équipes nationales). On aimerait de la part d'EA un peu plus de rigueur de ce côté-là. Quelques mouvements de maillots laissent également encore à désirer, l'ensemble restant tout de même très regardable visuellement. Electronic Arts semble avoir mis le paquet concernant les effets visuels, les lumières et les reflets offrant à ce NBA Live 10 un enrobage du plus bel effet. On a clairement lorgné du côté de la concurrence concernant l'ambiance de la salle, le public et les annonces des speakers collant beaucoup plus à la réalité qu'auparavant. On reste néanmoins un cran en dessous des paillettes de la concurrence, même si un gros palier a été franchi à ce niveau là.

NBA Live 10
NBA Live 10
NBA Live 10
Sans atteindre les sommets, la réalisation de ce NBA Live 10 tient très bien la route


Dommage que les commentaires français, une nouvelle fois délivrés par les indéboulonnables Georges Eddy et Eric Besnard, soient trop mécaniques, futiles ou en décalage avec l'action. On finira obligatoirement par les couper, pour profiter des bruits de la foule, du ballon et des impacts des joueurs entre eux, bien mieux rendus. Pour finir, évoquons la bande-son du jeu, toujours aussi clinquante. Si l'hymne de la NBA (le « Amazing » de Kanye West) est allé à la concurrence, EA n'a pas à rougir de sa playlist, variée tout en restant dans le mainstream. L'habillage, de même que la navigation des menus reste classique, donc efficace. Du tout bon à ce niveau.

4ème quart temps : conclusion


Malgré quelques gros défauts pas vraiment gommés, comme de nombreux bugs de collision, des commentaires franchement dispensables et une défense souvent à la rue, NBA Live 10 remonte clairement le niveau de la série. En allant piocher quelques idées de gameplay du côté de la concurrence, Electronic Arts assure l’essentiel pour son nouveau cru qui, sans faire figure d’incontournable, se laissera apprécier des joueurs en quête d’un titre accessible tout en restant suffisamment technique pour avoir un intérêt sur le long terme. Si NBA 2k reste, cette saison encore, le roi de la raquette, l'écart se réduit entre les deux licences. L'année prochaine sera-t-elle celle de la consécration pour EA et son NBA Live ?




Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de NBA Live 10 sur PlayStation 3
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de NBA Live 10 sur Xbox 360

NBA Live 10
NBA Live 10
NBA Live 10
NBA Live 10
NBA Live 10
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : snakke95
Très bon
trop bon jeux c tout
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ElementsByTagName('script')[0];h.parentNode.insertBefore(s,h);})(); } -->