flechePublicité

Test NBA Jam (Nintendo Wii, PS3, Xbox 360) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 07 Octobre 2010 , Nintendo Wii Sortie le 17 Novembre 2010 , PS3 , Xbox 360

Les +

  • Gameplay simplissime toujours aussi efficace
  • Jouable à 4 en local
  • Une tonne de bonus à débloquer
  • Quelques nouveaux modes bien sentis ...

Les -

  • ... d'autres complètement gadgets
  • Pas de multijoueurs en ligne
  • Réalisation trop limite
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
7.6

(63 votes)
Publiée le 04/11/2010 à 17:11, par Virgile

NBA JAM en Test : quand les joueurs de basket prennent la grosse tête

17 ans après le jeu original sorti sur arcade puis sur consoles, le survolté NBA Jam revient sur Nintendo Wii. Depuis, Midway a fait faillite et liquidé ses licences. Toutefois, le cru 2010, signé Electronic Arts, demeure parfaitement fidèle à son aîné.

NBA Jam
Le début des années 90 fut pour Midway ce qu'on pourrait appeler un âge d'or. De courte durée certes, mais tout de même. En 92, la firme de Chicago créé un phénomène totalement inattendu avec la sortie du mythique Mortal Kombat sur arcade. Un an plus tard, c'est au tour de NBA Jam de faire sensation en grimant les stars du basket de l'époque façon super deformed, en enflammant la grosse balle orange pour des dunks pyrotechniques et en offrant au joueur de vivre le kiff suprême : exploser le plexiglass du panneau dans un déchaînement de puissance. Et 17 ans plus tard, force est de constater que la simplicité enfantine de son gameplay parvient encore à faire mouche.

BOOOOOOOOOOOOOOMSHAKALAKAAAAAAAA !

NBA Jam, c'est finalement assez simple comme machin vidéoludique : du deux contre deux, un commentateur qui hurle à plein poumons à chaque action, des dunks complètement pétés et un ballon qui, après trois paniers consécutifs, s'enflamme pour encore plus de folie furieuse. Par soucis de coller au plus près de ce qui fit le succès du jeu original, Electronic Arts a donc décidé de se conformer à la lettre à cette formule gagnante. C'est simple, absolument rien n'a changé dans le gameplay de cet opus 2010. Et rien n'a été ajouté non plus d'ailleurs. Ça n'est certes pas un mal en soi, mais disons que dix-sept ans après on aurait tout de même apprécié qu'EA essaie d'aller un peu plus loin que Midway.

NBA Jam
Revenons donc brièvement sur le détail du gameplay. En position d'attaquant, le joueur dispose d'une panoplie d'actions somme toute assez restreinte pour assurer le spectacle. Shoot classique, dunks variant selon la distance et l'angle d'approche et alley oop d'une efficacité redoutable. Trois paniers consécutifs et le joueur est on fire, bénéficiant ainsi d'un boost illimité, gagnant une immunité totale au goal tending et pouvant dès lors enchaîner les shoot avec beaucoup plus d'aisance ... jusqu'à ce que l'adversaire brise le cercle vertueux en marquant à son tour. La progression jusqu'au panier adverse est facilitée par trois types de mouvements : la course, le crossover (qui met joliment dans le vent le joueur d'en face) ou la possibilité de jouer des coudes pour protéger le ballon des assauts adverses. Quant à la défense, elle se résume à l'interception de balle ou l'agression pure et simple ... jamais sanctionnée, cela va de soi. Nous sommes donc très loin d'un NBA 2K11 en terme de jeu. Mais le crédo de NBA Jam c'est évidemment le spectacle, le Boomshakalaka !

Et de ce côté là, nous sommes plutôt bien servis. Dunks acrobatiques dignes des Harlem Globe Trotters, shoots enflammés, alley oop en pagaille, le parquet devient le théâtre d'une compétition qui va au delà du score : c'est à celui qui claquera le plus de dunks au nez et à la barbe de son adversaire. L'intérêt du jeu réside donc principalement dans des parties multijoueurs enfiévrées. Seul face à l'IA le plaisir d'enchaîner les actions spectaculaires est déjà beaucoup plus restreint. S'il est possible d'inviter trois amis sur le parquet en local, EA n'a pas jugé bon d'inclure un multijoueurs en ligne. Décidément la Wii a beaucoup de mal à s'imposer comme une plateforme de jeu online. C'est d'autant plus dommage que les possesseurs de Xbox 360 et PlayStation 3 pourront, eux, se faire plaisir sur le Live et le PSN à la sortie du titre sur leurs machines.

« NBA Jam a [...] un cachet délicieusement old-school avec ses joueurs aux faciès démesurés, photographies presque grossièrement posées entre leurs épaules »

NBA Jam
Heureusement, le titre développé par EA Canada se montre particulièrement généreux en termes de modes de jeu et de contenu à débloquer. En plus d'un mode Campagne conséquent où il s'agira de boucler une saison entière dans l'une des six divisions proposées et d'un Domination bien vu, transposition du concept du king of the hill au basket-ball, NBA Jam offre également plusieurs modes « Remix » : Tournée Remix, Défis Remix, 2V2 Remix, etc. Ces modes sont encadrés par des règles spéciales où le but n'est pas toujours de scorer en enchaînant les paniers. Dans le mode Dunk il s'agira par exemple de détruire le panier adverse en épuisant sa barre de résistance à grands coups de slam dunk dévastateurs. Au bout du compte, tous ces modes un peu originaux ne se valent pas, mais il y a tout de même de quoi se divertir seul ou à plusieurs tout en permettant de débloquer les très nombreux bonus dont est blindée la galette (comme de pouvoir jouer avec Georges W. Bush ou Barack Obama ...).

Bande-annonce #3 - Les modes de jeu

NBA Jam : Les modes de jeu en détail dans cette bande-annonce


Point de vue réalisation, là encore Electronic Arts fait le choix de rester au plus près du jeu original. Le titre a ainsi un cachet délicieusement old-school avec ses joueurs aux faciès démesurés, photographies presque grossièrement posées entre leurs épaules. De même, et c'est déjà beaucoup moins charmant, le public ne s'agite que trop rarement, la plupart des spectateurs restant d'ailleurs désespérément figés. Cela dit, tout n'est pas non plus resté inchangé : les animations sont déjà nettement plus travaillées et l'ambiance sonore est encore plus explosive. Cela reste néanmoins très insuffisant et il eut été tout à fait possible de demeurer fidèle au jeu original tout en proposant une réalisation nettement plus léchée. Enfin, le titre est à peu près jouable au combo Wiimote / Nunchuk, mais nous vous conseillons vivement d'opter pour jouabilité classique, Wiimote à l'horizontale.

Conclusion

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'Electronic Arts s'est bien gardé de prendre le moindre risque avec ce nouvel opus de NBA Jam. D'ailleurs, plutôt que de nouvel opus on pourrait presque parler de remake tant le titre d'EA Canada demeure fidèle en tout point à son ancêtre. NBA Jam est donc un jeu qu'on suçote comme un Werter's Original, une galette moelleuse au bon goût des nineties. Mais une galette malheureusement un peu rassie sur les bords : aucun multijoueurs en ligne, deux ou trois modes complètement gadgets ou encore une réalisation qui, à trop vouloir restituer le cachet gentiment désuet du premier volet, manque d'un peu de folie. Néanmoins, NBA Jam reste un titre agréable à pratiquer entre potes qu'on hésitera pas à ressortir fréquemment pour quelques matchs endiablés. A l'ancienne frérot.

NBA Jam
NBA Jam
NBA Jam
NBA Jam
NBA Jam
NBA Jam
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Olff
Très bon
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Onatik
A éviter
NBA Jam Déjà vu !
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist NBA Jam

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));