flechePublicité

Test Natural Selection 2 (PC) : 8/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 31 Octobre 2012 , PC

Les +

  • Quatre gameplay différents
  • Riche, complexe et fun
  • Très joli
  • Marge de progression énorme
  • Parties équilibrées fabuleuses...

Les -

  • ...et parties déséquilibrées ennuyeuses
  • Débutants : accrochez-vous !
  • Gourmand
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.8

(131 votes)
Publiée le 19/11/2012 à 18:11, par Maxence

Test de Natural Selection 2 : l'intello du FPS compétitif

Les joueurs PC peuvent dès à présent se ruer sur Natural Selection 2, un jeu d'action tactique futuriste complexe mais d'une richesse hallucinante.

Fils d’un mod populaire d’Half-Life sorti en 2002, Natural Selection 2 a récemment vu son développement chaotique s’achever par une sortie en bonne et due forme sur Steam. Il est le fruit du travail acharné des développeurs d’Unknown Worlds, un studio composé des têtes pensantes de l’original, mais aussi de la communauté, qui a mis la main à la pâte pour rendre son arrivée possible. Très proche de son ainé dont il reprend évidemment l’asymétrie de gameplay, NS2 est un mélange d’action et de stratégie réjouissant dans un monde où les FPS multijoueur ont un peu tendance à tous se ressembler.

Si les Marines le peine, le Kharaa bosseRetour au sommaire
Natural Selection 2
Doté d’un principe de base simple, Natural Selection 2 est en fait un jeu assez compliqué à appréhender. Deux équipes – Aliens (Kharaa) et Marines – s’opposent sur une vaste carte, leur but étant de terrasser l’adversaire en éliminant toutes ses bases (hive pour les Aliens, command station pour les Humains). Afin de prendre l’avantage, chaque équipe doit contrôler un maximum de points de ressources sur la carte, en attaquant l’adversaire comme en défendant ceux qu’elle souhaite conserver. La maitrise du territoire assure l’avantage technologique et garantit donc la victoire.

Natural Selection 2
Chaque camp dispose d’un maître à penser en la personne du game commander (GC). Avec sa vue top down façon StarCraft, il gère la stratégie de l’équipe pendant que ses ouailles lui obéissent (ou pas) en vue FPS sur le champ de bataille. La manière de progresser des Kharaa est différente de celle des Marines, puisque si l’électricité est le moyen des seconds pour étendre leur influence sur la carte, les premiers ne pourront compter que sur les cysts pour propager l’infestation (matière verte et visqueuse semblable au creep de StarCraft) et ainsi construire de nouveaux éléments.

Gameplay #4 : Marines



Car si le skill des joueurs qui se foutent sur la gueule aura forcément une influence sur la partie, c’est avant tout la capacité du GC à gérer ordres d’attaque, de défense, assistance aux troupes et progression technologique qui déterminera l’issue de la bataille. Le principe pousse donc à la communication et au teamplay : comme nous allons le voir, les mécaniques de jeux aussi, faisant de Natural Selection 2 l’anti FPS militaire par excellence. Il est assez futile de penser à ses stats où d’assurer sa progression personnelle. Tout est remis à zéro en fin de bataille et de toute façon tout le monde s’en fiche.

Pas chers, mes gameplays, pas chersRetour au sommaire
Natural Selection 2
Du coup, les kikoolols « prestige 22 double pompe akimbo » ne sont pas légions, tout comme les accusations de campe ou les insultes. NS 2 est avant tout un jeu d’adulte ; ça change. Les seuls qui partiront à l’aventure au hasard seront les débutants, qui comprendront vite après quelques morts sanglantes qu’il ne fait pas bon s’aventurer en dehors du troupeau. Un Alien contre deux ennemis ou un Marines contre une paire de Skulks (la race alien de base) et c’est la mort assurée pour le solitaire. On comprend rapidement qu’il vaut mieux rester groupé en début de partie, avant que le GC ne nous octroie quelques réjouissances qui nous permettront de faire la différence.

Natural Selection 2
Les cinq races d’aliens (attaquant de base, healer, volant, attaquant puissant et tank) se jouent toutes différemment et sont très complémentaires. L’une peut courir sur les murs ou le plafond et utiliser les nombreux conduits d’aération qui servent de raccourcis pour accéder rapidement aux différentes salles, une autre peut créer des murs friables pour ralentir les humains, le Fade est mortel contre les Marines simples avec sa capacité de dash tandis que le Onos, sorte de tricératops croisé avec un éléphant, est très violent et résistant quoiqu’assez cher à obtenir.

Chaque guerrier cumule en effet des points de ressources lui permettant d’évoluer, en une autre race pour le Kharaa et en achetant du matos pour l’humain. Les Aliens se jouent vraiment en assauts éclairs, le repli rapide étant recommandé après un voire deux frags maximum, tandis que l’Humain base sa stratégie FPS sur la vigilance de ses représentants, cloués au sol et dépendant de la lumière. Les Onos affrontent les exosquelettes en fin de partie et c’est bien souvent de cet échauffourée titanesque que dépend la victoire d’une équipe.

La sélection naturelle des joueursRetour au sommaire
Natural Selection 2
Le GC cumul lui aussi des ressources dans le but de faire évoluer ses bases et son équipe. L'Alien acquiert des évolutions (invisibilités, carapace etc.) pendant que l'Humain développe ses armes, ses armures ou son équipement (shotgun, jetpack etc.). Les possibilités sont tellement vastes, pour une équipe comme l’autre, que devenir GC demandera au préalable une connaissance parfaite de toutes les options et sera donc réservé aux joueurs les plus expérimentés, même si de nombreux guides ou tutoriaux existent déjà. C'est ça, le web 2.0.

Natural Selection 2
Vous l’aurez compris, Natural Selection 2 ne manque pas de subtilités mais contrairement à ce que les premières minutes de jeu laissent craindre, la progression se fait en douceur si on n’abdique pas. D’une, des serveurs rookie friendly permettent aux débutants de se retrouver et aux habitués de les aider. De deux, le jeu se joue au départ comme un FPS compétitif classique et c’est au fil des parties que l’on cerne progressivement l’ampleur du gameplay ou plutôt des gameplay puisque le jeu en compte au moins quatre (FPS et STR alien, FPS et STR humain).

Natural Selection 2
Natural Selection 2
Natural Selection 2
Les aliens voient dans le noir, mais sont pour la plupart moins résistants


Vue alien à la Predator, attaques secondaires à débloquer par le GC, marche arrière hyper lente pour le Marines, au gameplay plus classique où l’absence de recoil compense l’absence d’ironsight : difficile d’énumérer toutes les subtilités du jeu, qui peut également se voire modifier au gré des mods installés sur certains serveurs. Natural Selection 2 sera amené à évoluer de manière à renouveler l’expérience de jeu, les six cartes et leur respawn aléatoire couplées aux différentes manières de jouer évoquées assurant de toute façon une durée de vie conséquente pour qui accrochera au style particulier du jeu.

Joli mais gourmandRetour au sommaire
Natural Selection 2
Une touche particulière appréciable dans le gameplay, mais qui rejoint également la direction artistique du jeu, qui si elle ne fera pas que des heureux a le mérite d’offrir une esthétique originale, entre le vert dégueux des Kharaa et le bleu/gris futuristico-métallique des Marines. Natural Selection est quoi qu’il en soit très beau, surtout pour un jeu indépendant, notamment grâce à ses textures fines et la précision de ses modèles 3D, même s’il faut une machine récente pour en profiter dignement. Pas forcément très optimisé, le titre d’Unknown Worlds tourne parfaitement bien sur notre Core i7@3,4 GHz, équipé d’une GeForce GTX 560 Ti et de 8 Go de Ram tandis qu’il souffre un peu en 1920x1080 sur notre plus modeste i5@2,67 Ghz, 4 Go de RAM et Radeon 5770 qui accueille pourtant Battlefield 3 sans souci à cette résolution.

Natural Selection 2
On a déjà évoqué le parcours du combattant qui attend le nouveau venu. Même une fois la mécanique FPS maitrisée et la partie STR appréhendée, il n’est malheureusement pas rare de se frustrer sur Natural Selection 2. Pas mal de parties se soldent en effet par une victoire rapide d’un camp ou l’autre, la faute à des GC aux niveaux trop hétérogènes pour que les troupes puissent s'écharper dignement. S’il faut bien apprendre un jour, le GC débutant - qui communique mal ou qui se déconnecte sans prévenir - pénalise énormément son équipe, rendant la défaite aussi amer que violente.

Gameplay #5 : gameplay Kharaa



Ce fait devrait logiquement se tasser avec le temps, mais la complexité qui fait la force du jeu, fait aussi accessoirement sa faiblesse : les parties équilibrées, où l’action est intense et où chaque équipe est susceptible de s’imposer sont aussi brillantes que rares. Il faudra donc savoir en profiter. L’autre grosse question concerne l’équilibre du jeu : si les PGM ont prouvé la supériorité des Marines, très durs à battre lorsqu’ils sont bien stuffés, le jeu parait assez bien balancé pour les joueurs lambdas du FFA. Si cela ne destine pas NS2 au sport électronique, son avenir en ligne s’annonce brillant grâce à la communauté grandissante dont la maturité et l’investissement ferait rougir de honte les FPS militaires qui brassent des millions.

S’il faut s’accrocher lors des premières heures de jeu pour saisir toutes les subtilités du gameplay de Natural Selection 2 - et on ne parle même pas de devenir game commander - la récompense vaut vraiment l’investissement, qu’on le compte en euros (23 sur Steam) ou en heures de jeu. Tactique, nerveux, complexe et varié, NS2 est un titre à part dans la myriade de FPS multijoueur qui voient le jour chaque année. Son élitisme de façade le réservera à une frange particulière de joueurs, plus âgée et détendue que la moyenne, lui offrant de fait une communauté accueillante et motivée qui facilite grandement la découverte. Toutes les parties ne se valent certes pas en termes d'intensité et de fun, mais l'expérience est si originale et amusante que les amateurs d'action réfléchie seraient bien bêtes de passer à côté. C'est aussi ça, la Natural Selection...
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Un jeu incroyable Natural selection 2 est le digne successeur du celebre mod sur Half life1. Ce jeu issu d'un studio indépendant, avec tres peu de moyen à reussi à sortir un jeu au gameplay tres accrocheur mélant FPS et RTS. LE gameplay entre les marines et alien est totalement different et chaque partie est unique, un enorme plaisir à jouer dans un environnement graphique de toute beaute. Le jeu est moyennement go suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
Vraiment pas accroché Pas sur d'avoir bien compris le principe mais je ne suis meme pas aller jusqu'au bout du jeu. Je suis pas hyper fan de fps alors bon ca peut etre pour ca aussi.
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité