flechePublicité

Test Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Revolution (PS3, Xbox 360) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 12 Septembre 2014 , PS3 , Xbox 360 Sortie le 16 Septembre 2014 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Joliment réalisé
  • Combats agréables, plus techniques
  • Casting de rêve
  • Quelques excellentes idées
  • Multi solide
  • Les animes inédits
  • Nombreux passages doublés et voix japonaises

Les -

  • Modes solo peu ludiques et amusants
  • Pas de combats à 4 humains
  • Quelques phases vraiment brouillonnes
  • Aliasing très perceptible
  • Mécha-Naruto WTF!
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
8.8

(80 votes)
Publiée le 12/09/2014 à 18:09, par Damien

Test de Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Revolution : bon ou mauvais spin off ?

Après un Storm 3 convaincant, CyberConnect 2 remet le couvert avec un spin-off qui apporte quelques bonnes idées mais pèche par son solo.

D’abord lancée sur PS3 dès 2008, la série des Naruto Ultimate Ninja Storm a, depuis, élargi son champ d’action à la Xbox 360 et, plus récemment, au PC. Il faut dire que CyberConnect 2 a réussi à toucher durablement les fans de l’œuvre de Masashi Kishimoto, avec un gameplay solide et une réalisation toujours bluffante de fidélité. Conscient de cela, Namco Bandai nous assène désormais d’un spin off nommé Revolution. Casting étoffé, trois types de combattants, nouveau jeu en équipe, modes et éléments scénaristiques inédits… Les promesses sont assez alléchantes sur le papier ; reste à voir ce que tout cela donne dans la pratique.

« Ma révolution, porte ton nom... »Retour au sommaire
Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Revolution
Autant le dire tout de go, quitte à tuer le suspense : non, ce nouvel opus n’est pas une révolution, contrairement à ce que son titre suggère. Le bébé de CyberConnect 2 nous offre toujours un jeu de baston spectaculaire, accessible et aussi agréable à regarder qu’à écouter (animations sublimes, effets soignés, menus inspirés, voix japonaises, mélodies fidèles...). Il n’en demeure pas moins que le gameplay est toujours efficace et fun, car pourvu de certaines finesses : gestion des permutations, objets offensifs / défensifs de ninja, usage au bon moment des attaques spéciales, etc.

Qui plus est, le développeur nippon a tout de même fait évoluer significativement ses mécanismes d’affrontement. Parmi les apports principaux, citons la contre-attaque chakra (au timing assez serré et consommant 25% du chakra) qui permet de parer une attaque et de se venger dans la foulée, tout en bloquant temporairement la permutation de l’adversaire. L’objet casse-garde, lui, offre la possibilité de déstabiliser et toucher un adversaire un peu trop défensif - il est heureusement en nombre très limité pour éviter tout abus. Déjà très utilisées en ligne, ces deux options sont extrêmement utiles pour inverser la tendance et rendre nos actions moins lisibles ; au même titre que le cancel (annulation d’une action).

Tout cela constitue un des plus gros points forts du titre, confère à l’ensemble une richesse et une technicité bienvenues, tout en donnant de la légitimité à la nouvelle Storm League (plateforme dédiée permettant aux joueurs de créer et héberger leurs tournois en ligne). Du tout bon !

Le Vidéo-Test


Maison du style, version NarutoRetour au sommaire
L’autre grosse nouveauté de ce Storm Revolution réside dans les styles de combattants. En effet, avant chaque bataille en Versus (seul ou en équipe), il faut désormais choisir parmi trois types d’approche. Le type “Technique Secrète” permet d’accéder à des jutsus ultimes, que notre héros réalise avec ses équipiers (sachant qu’une petite saynète apparaît si l’on met K.O. un ennemi).

Ensuite, le type “Éveil” propose d’entrer, dès le début du match, dans une sorte de rage - puissante, mais qui limite fortement l’usage du chakra -, ou de se mettre en éveil total pour faire un maximum de dégâts ; le jeu passe alors en vision “combat de boss” : Naruto devient Kyubi, Obito invoque Juubi, etc. Enfin, dans le type “Soutien auto”, nos alliés nous appuient, soit automatiquement, soit manuellement (en usant du stick droit pour demander une aide offensive ou défensive) et peuvent même sceller les mouvements / coups spéciaux de l’adversaire lorsque notre jauge Storm est pleine. Ce choix stratégique est idéal pour les débutants.

Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Revolution
Au global, cela fait donc trois approches tactiques bien distinctes pour les affrontements. Et si ce remaniement du gameplay ne plaira pas à tous, car on ne peut pas cumuler des actions issues de styles différents, reconnaissons par contre que cette segmentation a le mérite d’apporter un certain équilibre. En effet, chaque personnage a accès aux trois propositions, là où seuls certains héros avaient droit à un Éveil auparavant.

Des batailles à quatre
Pour nous offrir encore davantage de variété, CyberConnect 2 a élaboré un autre mode de bataille (uniquement solo), supportant quatre belligérants et qui ressemble un peu à un Powerstone très simplifié. Dans celui-ci, disponible dans le mode Tournoi mondial, pas d’alliance ni de héros de soutien : on devra frapper ses adversaires pour ramasser le plus d’orbes de combat possible en temps limité. Chacun commence avec 1000 orbes, et plus on tape fort un ennemi, plus il en lâche ; celui qui gagne étant bien sûr celui qui a le plus grand nombre d’orbes au coup de sifflet.

Ni désagréable ni enthousiasmant, ce mode offre un gameplay un brin différent, notamment avec les rails interactifs sur lesquels on peut faire du grind, mais qui demeure assez basique et brouillon, du fait de soucis de caméra – déjà perceptibles en Versus, surtout en combats de géants.

Vidéo de gameplay maison montrant différents héros


Des modes solo mitigésRetour au sommaire
Cette petite déception est amplifiée par celle éprouvée durant les campagnes solo du titre, beaucoup moins prenantes que dans Storm 3. Commençons par les “Escapades ninjas”, qui se résument à de longues séquences d’anime entrecoupées parfois de phases jouables (duels). Bien réalisés et inédits, ces chapitres sont intéressants à suivre et mettent en lumière certains passages un peu flous de la série (notamment la formation de l’Akatsuki et l’amitié entre Itachi et Shisui) ; pour autant, nous aurions aimé être davantage acteur que spectateur… On va dire qu’il s’agit plus d’un joli bonus pour les fans que d’un vrai mode de jeu.

Il en est tout autre du mode Tournoi des ninjas, bien plus long et conséquent, mais vite ennuyeux, voire carrément pompeux. Requêtes à la noix (livrer des bentôs, faire du calcul mental, aller chercher des fleurs...), nombreux allers-retours, dialogues insipides et progression poussive, difficile de ne pas être frustré ! Le pire, c’est qu’il faudra y passer malgré tout pour débloquer bon nombre de héros… Heureusement que l’avancée est ponctuée de nombreux combats, pour reprendre un peu d’air avant de retourner au Pôle emploi des ninjas.

Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Revolution
La fameuse campagne inédite concernant Mécha-Naruto (lui aussi inventé pour le jeu) s’en sort un poil mieux. En effet, si la première partie de l’histoire - pourtant validée par Kishimoto en personne - est franchement absurde et sans saveur, la fin s’avère un peu plus touchante et intéressante, à l’image de ce nouveau héros pas si désagréable à manipuler en combat… Et ce, malgré quelques éléments totalement “WTF !” ou autres phases trop ludiques, qui témoignent d’un manque d’inspiration général au niveau des modes solo de ce Storm Revolution.

Multi efficace et roster costaud, dattebayo !Retour au sommaire
Alors que les épisodes numérotés nous offraient de vrais moments forts tirés de l’histoire originale, ici, ce sont les modes multi qui tirent le jeu vers le haut, grâce aux qualités du système de combat et à une patte artistique toujours assez épatante - exception faite du défaut récurrent d’aliasing. Pas révolutionnaires pour un sou, les différentes rubriques offline / online, sont suffisamment solides et variées pour nous maintenir en haleine : matchs classés ou entre amis (rapides ou personnalisés) ainsi que les modes Ligue, Tournoi et Infini (sorte de Survival).

Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Revolution
Notons tout de même la présence d’une option originale qui active des règles aléatoires aux combats (défense affaiblie, garde impossible, etc.). On apprécie également la possibilité de chat vocal, le bon fonctionnement des parties en ligne et l’intégration d’un combat de clone - optionnel - après un combat contre un joueur ; le clone étant un avatar personnalisable, qui évolue et récupère des objets lorsqu’on l’envoie s’entraîner.

Tout cela s’appuie sur un roster extrêmement costaud malgré des redondances, riche d’une centaine de héros - contre 80 environ sur le précédent -, où l’on trouvera par exemple les anciens Kage réincarnés comme ceux des autres générations, Iruka, Konohamaru, Kushina, la dernière “version” de Naruto et Sasuke, mais aussi Shisui Uchiha… Il y en a vraiment pour tous les goûts, et chaque personnage est intéressant à jouer ou à voir évoluer. Et s’il est toujours délicat de se prononcer sur l’équilibre des forces au moment de la sortie, le fait que tous les combattants soient logés à la même enseigne (en disposant chacun d’un éveil, par exemple) donne virtuellement plus de chances à chacun. De même, l’utilisation des contre-attaques, l’objet casse-garde, le cancel et le nombre limité de permutations puniront rapidement toute absence de réflexion.

Contrairement à ce que son titre induit, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Revolution n’est pas une révolution, mais une évolution notable du système de combat, vers bien plus de technicité et de fun sur la durée. La tentative plutôt osée de matchs à 4, perfectibles, mais qui offrent un peu d’air, le casting très costaud et la réalisation globalement impressionnante de fidélité rendent le jeu suffisamment séduisant pour justifier l’investissement. Ces arguments parviennent à limiter l’impact négatif de campagnes solo peu captivantes et intéressantes. Il va falloir redresser la barre pour la suite, CyberConnect 2.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
pourquoi avoir scinder le gameplay en 3 styles? Faudra m'expliquer l'intêret du style soutien. Ce Naruto aurait dû être le premier de la série car je le vois comme une régression par rapport aux autres.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Revolution

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité