flechePublicité

Test Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising (PSP) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 25 Septembre 2009 , PSP

Les +

  • Visuellement réussi
  • Nombreuses cinématiques doublées en japonais
  • Système RPG sympa
  • Modes 2 joueurs (coop' et Versus)
  • Histoire qui suit la trame Shippûden

Les -

  • Progression ultra redondante et peu enthousiasmante
  • Gameplay en combat trop simpliste
  • Maniabilité perfectible
  • Un certain nombre de hors sujets
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
8.4

(97 votes)
Publiée le 07/10/2009 à 10:10, par Damien

Test de Naruto Shippuden Legends : Akatsuki Rising

Après deux Naruto Ultimate Ninja Heroes sortis sur PSP, essentiellement consacrés à la série pré-Shippuden, Namco Bandai revient sur la portable de Sony avec Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising. Il s'agit d'un beat them all qui traite, comme son nom l'indique, des dernières aventures de Naruto, dans lesquelles lui et ses amis affrontent une société secrète à la recherche de tous les Jinchûriki. Ce nouvel opus arrivera-t-il à offrir un vrai bol d'air à la série sur PSP ? La réponse tout de suite, avec notre test...

Enfin du Shippûden sur PSP !

Fiche jeux : Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Comme énoncé brièvement en introduction, la PSP n'avait eu droit qu'à deux occurrences de la série Naruto Ultimate Ninja Heroes. Le dernier épisode (The Phantom Fortress) nous avait d'ailleurs un peu déçus, notamment du fait de son mode scénario (totalement déconnecté de la trame scénaristique de l'oeuvre de Masashi Kishimoto) qui nous proposait une aventure trop répétitive et simpliste pour être vraiment satisfaisante. Et étant donné le passé pas non plus idyllique des précédents beat them all estampillés Naruto sortis sur PS2 (les Naruto : Uzumaki Chronicles), il va sans dire que ce Akatsuki Rising a suscité autant d'espoir que d'inquiétude à la Rédaction.

Mais trêve de bavardages et place au concret ! Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising nous propose tout d'abord un panel plutôt riche de modes de jeu. Ainsi, on y trouve un mode Scénario, qui sera essentiel de parcourir afin de débloquer les quelques personnages, modes et bonus initialement inaccessibles au lancement de l'UMD. Ce dernier débutera avec le retour de notre héros dans Konaha (sa ville natale) et nous proposera principalement de sauver Gaara, devenu Kazekage.

La simple retranscription des évènements de l'anime ayant semblé apparemment trop succincte aux yeux des développeurs, ces derniers ont jugé bon d'ajouter des passages inventés de toutes pièces ainsi que des ennemis parfois franchement étonnants. En effet, en plus des déclinaisons de ninjas lambda (souvent armés de kunai, shuriken et autres projectiles), nous aurons le loisir d'affronter des singes, des oiseaux, des abeilles géantes et même des gros sangliers ! Il fallait oser... Au moins, on peut être sûr que Brigitte Bardot n'est pas présente dans les credits du jeu et, plus sérieusement, cela a le mérite d'apporter une relative diversité au niveau des combattants aperçus au fil de l'aventure.

« Une fois le choix du héros fait, il est possible de sélectionner jusqu'à deux personnages de soutien »

Restons tout de même encore un peu sur le mode Scénario, qui demeure la partie centrale du jeu. Découpé en chapitres, ce dernier nous propose globalement de combattre des vagues d'ennemis en parcourant différentes zones (prairie, forêt, désert, village ninja, etc.), entre deux cinématiques nous rappelant la trame scénaristique. On y contrôle qu'un seul personnage parmi la dizaine disponible au fur et à mesure de notre avancée, dans laquelle on retrouve notamment les traditionnels Naruto, Sakura, Kakashi, Shikamaru, Gai, Tenten, Lee et Neji. Cela pose d'ailleurs quelques problèmes de logique. Par exemple, l'histoire introduit un combat entre Naruto et Shikamaru, sauf que si l'on a choisi Kakashi pour ce chapitre, le combat verra s'affronter dans les faits Kakashi et Shikamaru.

Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Du reste, chacun dispose bien sûr de caractéristiques (Points de vie, Chakra, Attaque, Ninjutsu, Technique, Défense, Résistance Ninjutsu...) et capacités propres. Une fois le choix du héros fait, il est possible de sélectionner jusqu'à deux personnages de soutien. Ces derniers ne nous aideront pas physiquement dans la bataille (et ne serons donc pas visibles à l'écran) mais apportent chacun un bonus à notre courageux ninja. Les bonus sont de natures diverses : + 20% d'attaque, de Ninjutsu ou de points de vie, + 5% d'expérience, etc.

En plus de cela, le fait de mettre tel personnage en soutien lui apportera un certain pourcentage d'expérience qui sera déduit de celui du héros. Ainsi, si l'on choisit de jouer le chapitre uniquement avec Naruto, ce dernier bénéficiera de 100% de l'expérience acquise en combat. Si l'on opte pour un allié, ce dernier gagnera 20% de l'expérience globale ; laissant alors le reste au héros (80% donc). Et si l'on souhaite prendre deux alliés, chacun d'eux aura droit à 10% de l'expérience alors que Naruto conservera 80% des gains. Tout cela apporte un soupçon de stratégie, franchement bienvenu au gameplay du mode Scénario, au demeurant assez décevant.

Vidéo #2 - Début de l'aventure : Naruto en action



Un gameplay plus que mitigé

Parlons désormais du gameplay. Nous l'avons déjà dit, Akatsuki Rising est un beat them all. On s'attend donc en général à avoir une palette de coups suffisamment variée et complète pour nous permettre d'avaler plus facilement la pilule de la grande répétitivité inhérente au genre. Or, on ne dénombre ici que quelques combinaisons d'attaques à réaliser en martelant la touche Carré (consacrée par défaut à l'attaque simple). Inutile de chercher à varier les directions ou de chercher à combiner d'autres touches pour réaliser d'éventuelles autres attaques : il n'y en a pas, mises à part la petite balayette possible en pressant Carré et Croix simultanément et l'attaque sautée (à effectuer en saut comme son nom l'indique). Certes, d'autres touches de la PSP permettent d'esquiver en se téléportant, de sauter ou d'utiliser un objet (arme ou produit de soin) en cours de jeu ; mais cette utilisation quasi exclusive - et si limitée - de la touche Carré est franchement aussi surprenante que décevante.

Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
On se retrouve ainsi à faire sans cesse la même combinaison d'attaque (cinq appuis successifs sur la touche Carré) et à alterner de temps à autre avec des esquives ou des attaques d'objets en fonction de la situation... ainsi que de notre lassitude. Sachant qu'une esquive automatique pourra intervenir en appuyant sur la même touche Carré au moins on est censé être touché par le coup de l'adversaire. La seule réserve est qu'il faut avoir suffisamment de chakra pour pouvoir effectuer cette parade. De même, quelques attaques spéciales sont de la partie (grâce à l'équipement de rouleaux de compétences dont nous parlerons par la suite) et tentent de nous faire oublier le peu de variété au niveau des coups, en vain.

Le gameplay en combat reste en effet bien trop simpliste pour vraiment satisfaire la plupart des amateurs du genre (surtout s'il on regarde la concurrence, comme God Of War : Chains Of Olympus). Ce qui rend encore un peu plus répétitif un type de jeu qui l'est déjà fortement par essence. Et ce ne sont pas les quelques environnements répétés à outrance, ou même les ennemis qui nous feront changer d'avis. Nos assaillants sont en outre bien souvent aussi déconnectés de l'oeuvre originale qu'inintéressants à affronter (ces derniers ont généralement une seule grosse attaque, que l'on doit mémoriser et esquiver afin de pouvoir ensuite attaquer). Cela donne une progression globalement peu enthousiasmante qui risque de lasser la plupart d'entre nous. Fort heureusement pour lui, Akatsuki Rising comporte tout de même quelques éléments positifs qui laissent entrevoir un certain nombre d'efforts réalisés par l'équipe de développement.

Et pourtant, tout n'est pas à jeter !

Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Cela peut paraître plutôt paradoxal, mais en dépit des possibilités d'attaques très peu nombreuses, on perçoit tout de même un semblant de bonne volonté et de travail de la part des développeurs. Cela se retrouve déjà dans l'exploitation satisfaisante de la PSP. D'un point de vue technique tout d'abord, le titre fait plutôt honneur au support. La modélisation des personnages est plus qu'acceptable rendant les protagonistes aisément reconnaissables. Une patte esthétique proche du Cel-Shading est de la partie, tout comme de petits effets sympathiques (effet de téléportation/ruée, mouvement de l'herbe ou de drapeau au gré du vent, les nuages qui bougent dans le ciel...).

Le jeu se paie même le luxe de comporter de nombreuses scènes cinématiques réalisées avec le moteur du jeu. Et pour le coup, le choix était franchement judicieux car même sur des plans serrés, les visages de nos héros demeurent agréables à l'oeil. Bref, on sent que les développeurs ont mis du coeur à l'ouvrage et ont voulu donner un aspect visuel propre ainsi qu'assez proche de celui de l'anime. malheureusement, tout n'est pas rose, même au niveau esthétique. Ainsi, même les zones de jeu sont parfois grandes, il faut bien avouer que les décors sont souvent vides, plats et parfois peu inspirés. Cela dit, l'ensemble est globalement fluide, ce qui est déjà une très bonne chose. Puisque nous sommes dans la technique, signalons la possibilité d'installer le jeu sur la Memory Stick (nécessite environ 340 Mo) afin d'alléger les temps de chargement, au demeurant assez présents. Une petite option qui représente certes un petit détail, mais qui illustre - au même titre que ceux apportés au niveau visuel - une certaine bonne volonté de la part des géniteurs du jeu.

Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Au niveau maniabilité, l'utilisation des commandes de la PSP semblait d'emblée plutôt judicieuse (malgré l'emploi un poil inconfortable de la touche Triangle pour gérer les objets). Chaque touche a au minimum une fonction propre et la combinaison de certaines permet d'activer des attaques de chakra (Multiclonage, Sexi Jutsu, Les 64 coups du Hake, Tornade de Konoha, etc.) ou des attaques spéciales (Rasengan géant). On remarquera malgré tout que la gestion de la caméra avec la croix directionnelle s'avère aussi perfectible que peu accessible (on revient toujours à ce deuxième stick tant demandé sur PSP qui serait fort utile pour orienter la caméra en même temps que l'on se déplace).

« Après le côté visuel, réussi, passons désormais aux choses positives au niveau son, gameplay et durée de vie. »

De même, la bonne idée qu'est le ciblage - ou lock - des ennemis (utilisable en appuyant sur une gâchette) est vite émoussée par le fait que ce dernier ne vise pas forcément l'adversaire voulu et qu'il nous prive parfois d'une vision d'ensemble pourtant salvatrice (lors des batailles contre un grand nombre de combattants notamment). Enfin, l'impossibilité de gérer l'inventaire en même temps que la pause s'avère elle aussi assez pénalisante (notamment lorsque l'on veut reprendre de la vie dans les moments difficiles), même si on comprend que cela a été fait pour ne pas couper l'action si l'on joue en coopération avec un ami mais nous y reviendrons.

Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Nous venons de le voir, les créateurs de ce Naruto Shippuden Legends : Akatsuki Rising ont vraisemblablement donné de leur personne pour avoir un jeu techniquement abouti. Mais, après le côté visuel, réussi, passons désormais aux choses positives au niveau son, gameplay et durée de vie. Car dans ces domaines aussi, il y a de bonnes idées et quelques traces d'effort. Les nombreuses cinématiques sont par exemple entièrement doublées. En plus des voix anglaises, Namco Bandai nous propose également les voix originales de la série, via un doublage japonais donc. Les fans apprécieront. Les musiques ne sont par contre pas celles de l'anime et demeurent acceptables même si elles sont répétées à outrance. Seuls certains bruitages (cris de nos héros durant les combats) ternissent vraiment la partie sonore de par leur côté strident et redondant.

Au niveau du gameplay, en parallèle aux combats, les développeurs ont ajouté un aspect RPG plutôt riche et qui est d'ailleurs le principal moteur de progression. Ainsi, chaque héros évolue au fil des combats qu'il entreprend (ou s'il est mis en soutien, comme énoncé plus haut) et voit ses capacités augmentées par là même. En plus de cela, on dispose de plusieurs rouleaux permettant soit d'obtenir de nouvelles attaques, soit d'avoir des améliorations supplémentaires (augmentation en défense, attaque ou ninjutsu). L'originalité de la chose est qu'il est possible de combiner ces rouleaux (au même titre que les objets d'ailleurs) afin d'améliorer leurs effets, mais aussi de réduire le coût en potentiel (variable nécessaire pour équiper un rouleau à un héros). Cette notion d'évolution/personnalisation de nos protagonistes apporte une vraie marge de progression et accroît énormément la durée de vie du titre.

Des modes plutôt variés et généreux

Cette durée de vie est de surcroît amplifiée par la présence d'autres modes de jeu. On passera rapidement sur le classique mode Survie (enchaînement de combats avec les barres de vie et de chakra inchangées). Le mode Versus est lui aussi de la partie et nous propose de combattre en un contre un (contre l'I.A. ou un autre joueur connecté en réseau local) sur un petit total de six cartes de taille variable. Malheureusement, les combats se résument à une succession de téléportation/tentative d'attaque, répétée à l'infini. Deux autres modes tirent davantage le titre vers le haut : la possibilité de faire le mode Scénario avec un ami (toujours en réseau local uniquement) et le mode Mission.

Malgré les défauts importants cités plus haut à propos du mode Scénario, avouons que cette option de coopération permet de créer une petite émulsion (multijoueurs obligent)... mais encore faut-il qu'un de nos amis achète le jeu et passe outre sa progression lourde et redondante. D'apparence annexe, le mode Mission propose de réaliser des défis (plus ou moins longs et difficiles) qui, une fois réussis, nous offrent des récompenses (argent, objets, rouleaux...) en plus de l'expérience acquise au gré des combats. Si les objectifs sont souvent folkloriques (ex : trouver du blé pour Ichiraku en plein désert !), ces défis se rendront quasi obligatoires au fil de notre avancée dans le mode Scénario.

En effet, les choses se corsent sérieusement à partir du cinquième (et surtout du sixième chapitre), il sera nécessaire de monter en niveau son ou ses héros et d'engranger un maximum d'objets utiles au passage dans le mode Mission. Et pour nous récompenser de nos efforts, les développeurs ont parsemé chaque défi de cinématiques (plutôt agréables à l'oeil et toujours doublées). Du moment que l'on adhère/supporte les concepts simplistes du combat, le reste du titre s'avère globalement assez long et riche. Et c'est bien dommage, car au final, même si des efforts sont clairement perceptibles, Akatsuki Rising ne peut pas être considéré comme un bon jeu.

Vidéo #3 - Kakashi en action



Conclusion :

Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising lance un nouveau type de jeu de la licence Naruto sur PSP. Si ce premier essai s'avère concluant d'un point de vue technique, il n'en va pas de même au niveau du gameplay (simpliste) et de la progression (bien trop redondante). Dommage, car il y avait tout de même de bonnes idées ainsi qu'une certaine volonté de faire plaisir aux fans (nombreux modes de jeux, aspect RPG plutôt judicieux, cinématiques nombreuses et doublées avec les voix originales).



Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.4
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
naruto shippuden legends akatsuki rising il et trés bon parseque on peux se balade batre des bati entenment avec te ami contrement au naruto ultimete ninja heros.dans le naruto ninja ultimete on se bat bat bat on ne se balade jamais moi je vu dit de mon a vi de achete naruto shippuden lengends akatsuki rising. merci
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
parce que naruto est un jeu d'action d'aventure... je suis souvent naruto a la tele et je me suis dit pourquoi ne pas jouer sur ma psp donc je l'ai acheter je l'ai teste je kiff:).
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Naruto Shippûden Legends : Akatsuki Rising

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité