flechePublicité

Test Murdered : Soul Suspect (Xbox 360, PS3, Xbox One, PS4) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 06 Juin 2014 , Xbox 360 , PS3 , Xbox One , PS4 , Plus de tests sur PC

Les +

  • L'ambiance, franchement pas mal foutue
  • Une histoire bien troussée
  • Une tonne de contenu à débusquer

Les -

  • La réalisation, qui pèche un peu
  • Le système d'investigation, un peu raté
  • Trop facile
  • OMG le doublage français
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
8.0

(52 votes)
Publiée le 09/06/2014 à 16:06, par Kevin-J

Test de Murdered : Souls Suspect : de l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas

Voir naître une nouvelle licence est toujours un événement en ces temps de remake et suites à outrance. Aussi l'annonce de Murdered : Soul Suspect fut-elle accueilli avec grands espoirs.

Après un Quantum Conundrum qui se rêvait Portal, Airtight Games s'en revient avec Murdered : Soul Suspect, un tout nouveau titre ressemblant fort au croisement contre-nature de L.A. Noire et Deadly Premonition. Autant le dire tout de suite, Murdered est loin d'arriver à la cheville des deux titres cités ci-avant, en dépit de quelques atouts à ne pas négliger. Nous allons donc vous détailler par le menu ce qui marche, et ne marche pas dans Murdered.

Casse-pied le petit fantômeRetour au sommaire
Murdered : Soul Suspect
Etre mort, ça n'est pas facile, et ce n'est pas Ronan O'Connor qui vous dira le contraire. Il faut dire que se faire envoyer valdinguer manu militari à travers une fenêtre, faire une chute de quatre étages et se prendre une bonne demi-douzaine de bastos dans le buffet, ça n’aide pas. En même temps, il l'avait bien cherché le père Ronan, parce que bon, faut quand même pas avoir inventé le fil à couper l'eau chaude pour aller s'en prendre seul à un tueur en série sadique qui fait des ravages dans les rues de Salem.

Après le traditionnel "Oh-mon-dieu-je-suis-en-train-de-mourir-je-vois-défiler-ma-vie-devant-mes-yeux", expliquant au passage le passé trouble de notre héros, ce dernier se réveille tranquillou en fantôme, bien décidé à ne pas rejoindre les limbes sans avoir résolu sa dernière affaire, à savoir son propre meurtre. C'est donc ainsi que notre ectoplasmique ami va se mettre à arpenter les rues de la riante bourgade de Salem, et découvrir qu'il y a vraiment quelque chose de pourri en ces lieux (en même temps, il fallait s'y attendre de la part d'une ville dont le principal passe-temps est de faire brûler des "sorcières").

Murdered : Soul Suspect
Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle fonctionne, cette histoire de fantôme à la recherche de son meurtrier. Si Ronan est un personnage assez lisse, et surtout diablement cliché au premier abord, il n'en finira pas de se bonifier au fil du temps, d'autant plus lorsqu'il se met à fonctionner en duo avec Joy, une jeune medium qui l'accompagne bien vite dans ses tribulations. Il faut dire que la petite n'a pas la langue dans sa poche, ce qui donne quelques scènes assez bien foutues, malgré une version française franchement pas terrible (cette synchro labiale à pleurer bordel de bazar). Mais au-delà de ces personnages (les seconds couteaux étant assez insipides), c'est l'histoire en elle-même qui tient la route.

Les équipes d'Airtight ont en effet bien bossé leur histoire afin de nous livrer un récit cohérent de bout en bout. Un brin classique certes, mais diablement efficace, avec ce qu'il faut de petits twists scénaristiques pour surprendre, ce qui n'est pas commun vu le sujet abordé. Cette qualité dans l'écriture se retrouve d'ailleurs tout au long du jeu, puisqu'il est possible de découvrir de nombreux fragments de récits et autres historiettes, venant étendre et approfondir non seulement le scénario, mais aussi l'univers même du jeu.
Et c'est sans doute là que réside le plus grand intérêt de ce Murdered : Soul Suspect, dans son univers. En effet, au-delà des pérégrinations de Ronan, Airtight a créé un cadre riche et surtout, cohérent. L'intégralité de l'histoire se retrouve en effet circonscrite dans la ville de Salem, qui apparaît sous les traits d'un ersatz de monde ouvert (il s'agit en réalité plus d'un Hub géant qu'autre chose, qui sert à relier les différents lieux que l'on sera amené à visiter). Mais la grande réussite de ce Salem, c'est de proposer deux couches à la ville. La première, le monde réel, nous offre une vision classique dans laquelle les braves citoyens vaquent à leurs occupations. La seconde pour sa part, nous livre une vision plus fantastique, puisque l'on y retrouve des éléments constitutifs du passé de Salem qui apparaissent de manière fantomatique. C'est dans cet univers, à cheval sur les deux mondes, que Ronan évoluera, fouinant çà et là pour débusquer tous les secrets de la ville.

Murdered : Soul Suspect
En bon fantôme qui se respecte, Ronan pourra à loisir traverser les éléments du monde réel (sauf les maisons, ces dernières ayant été, comme par hasard, protégées contre les fantômes), et composer avec les éléments fantomatiques de Salem. Ces derniers appartenant au même plan d'existence que lui, il ne peut faire autrement que de les contourner. Aussi bonne et originale que soit cette idée, elle n'en ressemble pas moins à une grosse ficelle de level designer pour restreindre les mouvements du joueur. Et cela se ressentira à bien des moments puisque l'on se retrouvera régulièrement à faire des détours pour atteindre son but, histoire de contourner tel ou tel élément du Salem fantomatique. Malgré cela, c'est avec un grand plaisir que l'on se déplacera dans les rues de la ville, à la découverte de son histoire, de ses histoires même, car de nombreuses sous-intrigues viennent l'étayer.

Gameplay - Découverte de Murdered



Un énorme indice, un indice colossal…Retour au sommaire
Vous l'aurez compris, le gros point fort de Murdered réside dans son univers, et à ce titre, Airtight est digne de louanges. Là où les choses se gâtent, c'est lorsque l'on aborde tout ce qui touche au gameplay, car sur ce volet, le studio a quelque peu raté son coup. Dans Murdered, le découpage est toujours à peu près le même. Ronan arrive à un endroit. Doit se débrouiller pour atteindre un lieu précis. Puis enquêter sur ledit lieu afin de trouver suffisamment d'indice pour continuer son enquête. Si au départ, on peut se déplacer à peu près comme on l'entend, bien vite, les choses se gâtent. Des zones au sol apparaissent comme infranchissables, sous peine de game over, et nous obligent à découvrir un autre moyen d'arriver à nos fins (possession de chat, d'être humain). Néanmoins, il n'y a encore là rien de tragique. Non, là où les choses se gâtent, c'est lorsque les spectres font leur apparition. Ces êtres des ténèbres, reliquats de fantômes devenus un poil déviants, hantent en effet certaines parties de Salem.

Murdered : Soul Suspect
Affronter ces monstres sans préparation, c'est courir à une mort certaine, car c'est sans retenue qu'ils dévoreront l'âme immortelle de Ronan. Ces rencontres donneront lieu à des phases de jeu relativement tactiques, demandant d'utiliser divers éléments du décor pour s'en sortir. Etant donné que ces monstres repèrent Ronan dès qu'il entre dans leur champ de vision, il faudra user des couverts fournis par des résidus ectoplasmiques flottants dans les airs pour se planquer, et utiliser divers leurres présents dans le décor pour attirer l'attention des ennemis. Il suffira ensuite d'aborder les spectres dans le dos pour les éliminer au terme d'un QTE pas bien difficile. Des phases tactiques certes, mais sans grande saveur et parfaitement anecdotiques, puisqu'il faudra toujours réaliser les même actions, et les spectres, une fois éliminés, ne reviennent plus jamais hanter Salem. Il sera aussi possible, parfois, de se coltiner des phases d'infiltration en compagnie de Joy, la contrepartie vivante de Ronan. Dans ces cas-là, notre fantomatique héros devra faire usage de ses pouvoirs pour détourner l'attention des sentinelles, gardes et autres obstacles capables de gêner Joy. Manque de bol, le tout est affreusement scripté, rendant l'exercice parfaitement inintéressant.

Enfin… Une fois tous ces obstacles derrière lui, Ronan peut entrer dans le vif du sujet, à savoir analyser les scènes de crimes qui lui sont proposées afin de faire avancer l'histoire. Et là encore, difficile d'être satisfait du résultat puisque deux écueils majeurs viennent gâcher l'expérience. Pour commencer, la collecte d'indice est affreusement rébarbative. Bien souvent, l'on se contente d'arpenter les lieux en long, en large et en travers, en martelant la touche d'action jusqu'à obtention de tous les indices. Pourquoi marteler la touche ? Tout simplement parce que dans bien des cas, on passera à côté d'un indice majeur parce que la zone d'interaction n'apparaîtra pas, ou alors, de manière fugace. Et il n'y a rien de plus frustrant que de tourner en rond pendant vingt minutes à la recherche d'un indice, pour se rendre compte que l'on est déjà passé devant une cinquantaine de fois sans le voir, à cause d'un angle de caméra foireux. Il sera aussi possible de découvrir certains indices en possédant les vivants pour influencer leur esprit, ou bien pour emprunter leur champ de vision afin d’accéder à de nouvelles informations. Toutefois, ces interactions sont tellement peu nombreuses qu'elles ne viennent pas contrebalancer la vacuité de la recherche d'indices.

Murdered : Soul Suspect
Ce qui nous amène au second problème de ces phases de jeu, et à mon sens, le plus dommageable : la résolution des enquêtes. Une fois le faisceau d'indices réuni, Ronan doit résoudre le mystère qui hante les lieux pour pouvoir continuer sa progression. Dans les faits, il faudra sélectionner trois indices parmi ceux que l'on aura réunis, afin de recréer l'enchaînement des événements. Le problème, c'est que c'est simple, très simple. Trop simple même, puisque dans quasiment tous les cas, il faudra vraiment faire preuve de mauvaise volonté pour se planter. Pire, échouer à découvrir la vérité du premier coup n'est absolument pas punitif, et l'on pourra tester les combinaisons possibles à loisir, sans jamais être inquiété par le spectre de l'échec. Et c'est bien dommage, puisque c'était là tout ce qui faisait le sel d'un L.A. Noire, la possibilité de se planter, de faire des choix amenant à des mauvaises décisions. Ici, la seule option viable consiste à suivre le chemin prévu par l'histoire, or, un peu de variété aurait été la bienvenue.

Difficile de jauger ce Murdered à sa juste valeur. D'un côté, le titre d'Airtight nous offre une histoire drôlement bien foutue, avec ce qu'il faut de rebondissements, de mystères et de péripéties pour nous accrocher. On y trouve aussi des tas de petites choses très sympas, comme un duo de personnages qui fonctionne, une ambiance pesante et prenante, ainsi qu'un tas de petites histoires annexes (là encore très sympa) à découvrir. De l'autre, on se retrouve face à des mécaniques de jeu qui peinent un peu à convaincre, la faute sans doute à de mauvais choix en termes de game et level design. Une fois encore, la traditionnelle opposition entre fond et forme a frappé, et il est certain que les réactions n'en seront que plus clivées. Néanmoins, lorsque l'on arrive à faire abstraction de ces errances, c'est avec un certain plaisir (pour ne pas dire un plaisir certain) que l'on s'attelle à la tâche. Si pour vous, les univers denses, cohérents et les histoires touffues priment, n'hésitez pas, Murdered vous fera passer une douzaine d'heures très agréables. Ces dernières s’apprécieront d'autant plus si elles sont dégustées à petit prix…

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Original et différent ! Dans le bon sens ! Si vous en avez marre de Watch Dogs & Co ! Découvrez ce nouveau jeu d'enquête à la L.A Noire & Heavy Rain ! Original et passionnant...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : abyssefx
Très bon
A posseder Alors que dire de ces quelques heures passées sur Murdered: Soul Suspect ? D'abord c'est un petit bijou. Ce petit bijou ballotte scénaristiquement entre Constantine (la présence et l'expulsion des démons, notamment en possédant les chats) Sherlock, L.A Noire (pour l'aspect enquête) et Heavy rain pour l'aspect émotionnel (les personnages sont très attachants et on s'en suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
wer:{id:o}} )&&(o='-'+o):(o='');(function(s,t,k,r){t=l.createElement(r='script'); k=l.getElementsByTagName(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));