flechePublicité

Test Mugen Souls (PS3) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 27 Septembre 2012 , PS3

Les +

  • Les transformations de Chou-Chou
  • Un univers complètement décalé
  • Création, personnalisation et évolution des héros
  • Durée de vie immense et du contenu en masse à débloquer
  • Un système de combat et des mécaniques pertinents
  • Des mondes et des personnages

Les -

  • Lolicon un peu trop poussé
  • Tout en anglais
  • Environnements un peu vides/simples
  • Graphiquement en deçà des capacités de la PS3
  • Caméra perfectible lors des phases d'exploration
  • Parfois quelques ralentissement en exploration
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
7.8

(9 votes)
Publiée le 27/09/2012 à 17:09, par Camille

Test de Mugen Souls : Culotte, J-Pop et petit lapinou

Mugen Souls débarque sur PS3 pour nous offrir un j-rpg complètement décalé... peut être même un peu trop...

Développé par NIS (Disgaea, Legasista...), Compile Heart (la série des Agarest et des Hyperdimension Neptunia) ainsi que G Crest, Mugen Souls est un j-rpg en 3D. Au menu, on retrouve la création de personnages, des changements de classe - en repartant à chaque fois au niveau 1 -, des donjons aléatoires, le fameux niveau 9 999 à atteindre, bref, la routine pour bon nombre des jeux découlant de NIS ! Mais alors, quelles vont être les spécificités de Mugen Souls ? Avec quels atouts va-t-il se démarquer de ses frères, sœurs et autres cousins..., mais surtout... vaut-il vraiment le coup ?

Chou-Chou for ShowRetour au sommaire
Mugen Souls
Les premières minutes sont assez difficiles à digérer : on a droit à une véritable débauche de clichés lolicon : danse de deux fillettes sur de la j-pop, scène de bain... Ok, on est bien dans un jeu japonais, mais ce n'est pas un petit peu trop là ? C'est une petite fille quand même ! Enfin, il y a sans doute des perv- joueurs pour adhérer à ce « trip  »quand même très ecchi vraiment limite parfois. Allez, on inspire un long moment et on y retourne !

Immédiatement, on relève que l'humour est omniprésent. Les scènes comiques sont très prévisibles, du coup, on ne rigole pas à chaque fois. Du côté des personnages, c'est leur côté ultra stéréotypé qui va rendre les situations drôles et amusantes (par exemple, on reconnait le Héros d'un royaume parce qu'il s'introduit chez les autres pour casser des vases). Les références ne manquent pas, qu'elles soient liées à la culture nippone ou tous simplement aux jeux vidéos. Le casting des personnages vient également contribuer à cet humour. En effet se dernier s'avère très diversifié en ce qui concerne les personnages principaux. Chou-Chou, l'héroïne, ne pense qu'à elle et à son désir à long terme de dominer le monde. Viennent ensuite la comparse psychopathe ainsi que le propriétaire maso du vaisseau spatial qui nous sert de base, également souffre douleur de l'équipe, gaffeur mais dévoué et dont le nez se met à saigner à peu près à chaque chapitre... En progressant dans l'aventure, d'autres compagnons s'ajoutent à ce casting atypique et de plus en plus, on se rend compte que chaque personnage a finalement un background bien plus recherché qu'il n'y parait, et que les clichés ne font pas (uniquement) office de fan service !

Gameplay #1 - Vidéo maison



Chou-Chou c'est chaudRetour au sommaire
Mugen Souls
Chou-Chou ne sait pas vraiment qui elle est, mais n'a qu'un objectif en tête : dominer les sept mondes (médiéval, élémentaire, asiatique, futuriste...). Pour cela, elle va utiliser une capacité unique pour charmer ses ennemis et ainsi les obliger à entrer à son service : le Moe Kill. Bien entendu, les goûts sont propres à chacun et si certaines personnes sont sensibles aux caractères extravagants et égoïsmes de notre héroïne, d'autres y sont parfaitement indifférents. Pas de soucis à se faire pour ces derniers puisque Chou-Chou peut prendre 7 autres formes afin de mieux satisfaire les préférences de ses ennemis et le cœur du jeu ainsi que bon nombres de quêtes annexes (plus ou moins loufoques), qui reposeront sur l'habilité de Chou-Chou.

Mugen Souls
En effet, les 7 transformations (heureusement, on ne tombe pas dans le magical girl, ça aurait été vraiment « too-much »....) vont donner un nouveau look, mais aussi une nouvelle personnalité à Chou-Chou. Si certaines formes sont faciles à cerner comme Masochist, Sadist, Graceful..., d'autres le sont beaucoup moins (Terse, Ditz...). Pour ces dernières, on apprécie encore plus le cliché servi lorsque chaque forme nous est présentée. On peut ainsi plus facilement en comprendre les tenants et aboutissants et ainsi savoir quelle personnalité adopter en fonction des ennemis présents. Il faut dire que si l'on s'y prend mal pour charmer les ennemis, on va alors payer le prix fort. En effet, si le comportement de notre héroïne ne leur convient pas, ils s'énervent, ce qui a pour conséquence d'augmenter les dégâts que vont devoir encaisser notre équipe.

Chou-Chou VS l'universRetour au sommaire
Mugen Souls
On se déplace dans les mondes en vue à la troisième personne. Les ennemis apparaissent et on peut choisir d'aller déclencher des combats ou tout simplement d'essayer de les éviter. Les combats sont également à la troisième personne où chaque acteur agit au tour par tour. On retrouve des éléments stratégiques (des cristaux qui influencent certaines zones du terrain de combat comme le feraient des geo-block dans Disgaea), sans non plus trop exiger de ce genre. Le jeu reste ainsi accessible même à ceux qui n'ont jamais gagné une partie d'échec (et j'en suis le parfait exemple...), en revanche il faudra correctement maîtriser la langue de Shakespeare, car tous les textes sont en anglais, les dialogues nombreux et usant d'un vocabulaire pas vraiment scolaire ni particulièrement accessible.

Mugen Souls
Finir le jeu principal demande beaucoup d'heures de jeu. Chacun des sept mondes - aux environnements parfois un peu vides et qui auraient pu être graphiquement plus aboutis - peut être conquis à 300% pour chaque partie qui le compose. En plus des heures passées à explorer chaque monde a fond, on peut également passer beaucoup de temps à faire évoluer ses personnages. Qu'ils soient créés via un système très sympathique permettant de choisir les cheveux, le visage, la voix, les vêtements et la classe (mage, guerrier et beaucoup d'autres à débloquer et a mixer entre elles) ou qu'il s’agisse des héros de base du jeu, la progression est prenante. Comme dans beaucoup de titres NIS, le jeu comporte suffisamment de détails, de mécaniques et d'à-côté (mode Fever en combat, batailles de vaisseau spatial, amélioration de la base et des équipements, donjon aléatoire...) pour faire en sorte d'occuper en permanence le joueur. On souhaite toujours aller plus loin, aussi bien en ce qui concerne l'aventure que l'évolution de ses personnages.

Bande-annonce #4 - Le système de combat



Finalement, ce sont bel et bien les scènes de bains que l'on pourrait passer à savon, la faute à une héroïne à l'aspect bien trop jeune (c'est une petite fille !). Mugen Souls pousse un peu loin le côté lolicon, parti pris certes, mais qui pourra en déranger plus d'un. Coloré, agréable, et prenant, on peut tout de même regretter l'absence de traduction française et la qualité graphique pas vraiment au niveau pour de la PS3. Dommage, car le jeu amène de très bonnes idées avec les différentes formes/humeurs de Chou-Chou, un humour - bien que parfois un peu lourd - toujours très présent et des mécaniques de jeu qui renouvellent facilement les multiples combats qu'il faudra mener pour voir le bout de l'aventure tout de même destiné à un public de niche.

Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Mugen Souls
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Mugen Souls

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ascript"> (function() { var ins = document.createElement('script'); ins.type = 'text/javascript'; ins.async = true; ins.src = 'http://widget.achetezfacile.com/widget.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ins, s); })();