flechePublicité

Test Monopoly : Edition Classique et Monde (Nintendo Wii, Xbox 360, PS2, PS3) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 09 Octobre 2008 , Nintendo Wii , Xbox 360 , PS2 Sortie le 23 Octobre 2008 , PS3

Les +

  • Les quelques bonnes idées du mode richissime
  • Moins cher que d’acheter des amis pour jouer au Monopoly

Les -

  • Monsieur Monopoly est très agaçant
  • L’IA un peu prévisible
  • L’absence totale de mode online
  • Les minijeux ennuyeux du mode richissime
La note de jeuxvideo.fr
-
La note des internautes
4.5

(3 votes)
Publiée le 18/11/2008 à 00:11, par HaruGlory

Test de Monopoly : Edition Classique et Monde

Crée en 1935 par un chauffagiste américain au chômage, le Monopoly s’est imposé depuis sa création comme l’un des plus grands jeux de société de tous les temps. Ainsi, tout le monde se souvient d’une longue, voire, interminable partie un dimanche après midi où il n’y avait rien à la télé (comme souvent le dimanche après-midi d’ailleurs). On avait été forcé d’y participer avant de s’effondrer d’ennui la tête dans ses billets en papier glacé. Alors on imagine mal tout ça devenir plus passionnant en version vidéoludique…

Le capitalisme sur un plateau…Retour au sommaire
capitalisme-plateau
Monsieur Monopoly dans toute sa grandeur
Cette version nouvelle génération du Monopoly sur consoles, (on n’en est pas au premier portage, loin de là) dispose de deux modes de jeu différents seulement : le mode classique et le mode richissime. Il dispose également d’un certain nombre de plateaux qui ne sont que des variations thématiques par rapport au plateau original : seuls l’habillage et le nom des rues changent. Ainsi, on se promènera par exemple sur un plateau futuriste où l’on achètera des téléporteurs plutôt que des gares, ou bien encore on visitera un plateau sur le thème des fromages où l’on achètera roquefort et camembert plutôt que la rue de Courcelles ou la rue de la Paix.

Le mode classique offre donc au joueur une partie de Monopoly tout à fait… classique. On jette les dés, on avance, on achète les titres de propriété, on hypothèque, on paye, on marchande… Une partie de Monopoly en bonne et due forme. L’IA des joueurs ordinateurs est satisfaisante même si ceux-ci sont assez faciles à duper au niveau des enchères ou des transactions, par exemple. Par contre, on remarquera que les premières parties sont assez compliquées à suivre dans la mesure où le plateau n’est pas d’une lisibilité exemplaire et que l’on se retrouve assez vite désorienté par les mouvements de caméra, pourtant peu nombreux. On s’y habitue mais on a parfois quelques surprises en réalisant que le pion que l’on suit n’est absolument pas là où on pensait qu’il se trouvait.

Le mode richissime, lui, propose une variante assez intéressante, mais un peu compliquée. A chaque tour, quatre dés sont lancés. Les joueurs jouent alors à un minijeu et, selon leur classement à la réussite de celui-ci, ils peuvent choisir le dé qui les arrange. Ce dé correspond au nombre de propriétés qui leur sera attribué aléatoirement. Et attention, car si au premier tour, le plateau est vierge et toutes les propriétés sur lesquelles on tombe deviennent les nôtres, aux tours suivants, on risque de tomber sur les propriétés d’autres joueurs et de devoir s’acquitter d’un loyer. Bref, ce mode est plus stratégique qu’il n’y paraît et s’avère assez intéressant. Dommage que les minijeux soient peu nombreux et, pour la plupart, ennuyeux à mourir.


La crise pour les joueurs…Retour au sommaire
crise-pour-joueurs
Un minijeu exaltant...
De même, quelques graves défauts entachent un tableau déjà peu brillant. Monsieur Monopoly, qui anime en quelque sorte la partie, livre des commentaires très répétitifs et montre d’un enthousiasme assez irritant. On ne peut pas passer un certain nombre de ses remarques et pourtant, on a assez vite fait d’en rêver. Le second problème est l’absence totale d’option de jeu en ligne, alors que le jeu s’y serait prêté. Certes, il est évident que cela ne relancerait pas énormément l’intérêt du jeu, mais il paraît insensé de sortir un jeu qui s’y prête aussi bien sans une option online, même si elle n’intéressera que les plus acharnés.

Au final donc, il manque beaucoup trop de choses à cette nouvelle version du Monopoly pour susciter un quelconque intérêt. Le mode classique n’apporte rien de plus par rapport à une partie entre amis avec un plateau et des billets en papier (encore faut-il avoir des amis consentants…) et le mode richissime, malgré ses bonnes idées, manque de minijeux dignes d’intérêt et agace par sa part de hasard parfois bien trop grande. Enfin, l’absence de mode online est rédhibitoire. On est en présence que d’un jeu téléchargeable qui s’est trompé de support en sortant en version boite, et rien ne justifie de payer le prix fort pour se procurer ce titre.


Le constat est sans appel. Vendu 40€ en magasin, même si cela reste moins cher qu’un vrai jeu, c’est encore beaucoup trop cher pour un titre qui trouverait bien mieux sa place parmi la gamme de jeux téléchargeables de la console. Il manque beaucoup trop de fonctions et de soin au titre pour qu’il puisse mériter sa place dans les linéaires de votre revendeur.
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité