flechePublicité

Test Moebius : Empire Rising (PC, Mac) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 15 Avril 2014 , PC , Plus de tests sur Mac

Les +

  • Les énigmes mémorielles
  • Histoire et intrigue à potentiel
  • Musiques et bruitages

Les -

  • Réalisation globale très perfectible
  • Lourdeur du gameplay
  • Mécaniques de point & clic archaïques
  • Entièrement en anglais
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
6.8

(8 votes)
Publiée le 22/04/2014 à 17:04, par Jean-Marc

Test de Moebius : Empire Rising

Moebius : Empire Rising est une aventure au fort potentiel gâché par une réalisation faiblarde et datée.

Moebius : Empire Rising est le nouveau jeu d’aventure de Jane Jensen, à qui nous devons les excellents épisodes de Gabriel Knight et plus récemment Gray Matter, fort réussi. Pour concevoir cette aventure, avec son studio Pinkerton Road, elle est passée par la case financement participatif. Comme nous allons le voir, le résultat est plein de bonnes intentions, mais la réalisation manque de finition.

Bien Malachi ne profite jamaisRetour au sommaire
Moebius : Empire Rising
Malachi Rector est un antiquaire réputé dont les services sont régulièrement requis grâce à une particularité qui lui est propre. Notre héros à une mémoire photographique remarquable qui lui permet d’appréhender rapidement les qualités et défauts d’objets, d’un simple regard. Cette faculté d’analyse lui est aussi utile pour déterminer le profil des personnes qu’il croise. Il est sollicité par une organisation gouvernementale, afin de déterminer si certains faits de la vie d’une jeune femme récemment découverte morte en Italie correspondent à ceux d’une figure marquante historique.

Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising est un jeu d’aventure point & click très classique dans ses mécaniques puisque nous retrouvons le principe de la collecte d’objets à utiliser et à combiner à bon escient pour progresser. L’inventaire de Malachi situé à droite de l’écran entre dans la catégorie « objet tenu en main », à savoir qu’il convient de sélectionner un item de la liste et que ce dernier sera celui utilisé par défaut pour interagir avec l’environnement. Ce système est un peu lourd à utiliser et il faut passer par la sélection d’une option pour procéder à la combinaison d’éléments. Toute la gestion de l’interface, de l’exploration des lieux et des interactions environnementales se fait via le clic gauche ; une mécanique parfaitement adaptée à un potentiel usage tactile.

Press Start


La capacité analytique de notre héros est la source principale des puzzles que nous avons à résoudre. Ces derniers sont de trois sortes. La première est l’analyse d’une personne. En examinant certains aspects précis de son attitude ou de son style vestimentaire, nous devons trouver la déduction logique qui en découle. Cette approche très « Sherlock » (la série) est sympathique et permet de débloquer des éléments de discussion supplémentaires lors de notre enquête. La deuxième est la détermination des origines et qualités d’un objet. Il convient alors de trouver les éléments visuels correspondant à ceux de l’objet analysé. Une autre mécanique amusante, malheureusement bien peu exploitée durant l’aventure. Enfin, la dernière est la recherche de corrélations entre des éléments de la vie d’une personne actuelle et ceux d’une figure historique. Il s’agit dès lors de participer à une sorte de « Qui est-ce ? » pour éliminer les profils qui ne correspondent pas, jusqu’à n’en garder que trois. Il s’agit là des énigmes les plus présentes et celles demandant le plus de cogitation de notre part. Et ce, d’autant plus que notre analyse n’est pas simplifiée par un jeu entièrement en anglais.

Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising

Une réalisation décevanteRetour au sommaire
D’autres énigmes plus « classiques » arrivent de temps à autre, mais se révèlent bien plus anecdotiques et ne recèlent absolument aucune difficulté. L’intégration des éléments interactifs dans les lieux est très perfectible et ces derniers nous sautent aux yeux. Si bien que nous sommes forcément tentés de vouloir les ramasser pour les utiliser au moment venu. Grave erreur ! La mécanique de progression est rigide et les actions à réaliser doivent se faire dans un certain ordre sinon Malachi ne réagit pas. L’histoire nous impose alors des allers retours forcés parfois aberrants, comme ces voyages en avion successifs à travers les États-Unis pour aller chercher l’objet qui nous manque, mais que nous n’avions pas de raison de prendre au moment où nous l’avons vu. Ajoutons à cela une certaine latence entre le moment où nous cliquons et celui où Malachi daigne obéir et nous obtenons une jouabilité un peu lourde.

Moebius : Empire Rising
Les plus gros soucis de Moebius : Empire Rising viennent de sa réalisation générale en dent-de-scie. Si l’on sent que les développeurs sont pleins de bonnes intentions, on sent aussi qu’ils ont très certainement manqué de temps, et plus probablement de budget pour finaliser les petits détails. Les personnages ne sont pas très bien intégrés à des décors parfois peu inspirés, aux arrière-plans alternant entre le sympathique et le franchement laid. Les animations sont rigides, les personnages marchent en traversant légèrement le sol, certaines collisions sont mal gérées avec des animations traversant les objets, la gestion des reflets dans l’eau est très étrange, les textures sont parfois grossières et les cinématiques floues. Quant aux dialogues, certains manquent de cohérence, avec des personnages qui ne nous ont jamais rencontrés, mais qui nous appellent par notre prénom. Le dernier chapitre sur les sept que comporte le jeu, nous propulse dans un labyrinthe de grottes bien peu inspiré, et l’on sent que les développeurs étaient au bout de leurs ressources.

Moebius : Empire Rising
D’un autre côté, certains lieux sont très agréables à regarder, la petite dose d’humour distillée ponctuellement est toujours bienvenue, la mise en scène est sympathique et nous retrouvons les aspects historiques et culturels que Jane Jensen aime à mettre dans ses productions. Certaines zones ont bénéficié d’un soin particulier, comme l’extérieur du bureau de Malachi à Manhattan, qui nous présente une belle variété d’animations donnant vie au décor. Lors des cinématiques, les réflexions de Malachi s’affichent à l’écran encore une fois à la « Sherlock ». Les personnages arrivent parfois à se révéler plutôt expressifs à certains moments ou sur quelques gros plans, mais ce n’est pas tout le temps le cas. Les compositions musicales sont remarquables, avec des thèmes accrocheurs qui rentrent dans la tête et les bruitages ont été travaillés avec soin.

Déception donc que ce Moebius : Empire Rising au potentiel certain, mais à la réalisation insipide, dans laquelle l’importance des lacunes fait rapidement oublier les passages très réussis. L’idée maîtresse de cette aventure, et source des principales énigmes, est sympathique et aurait mérité un développement plus important, tout comme les personnages principaux. Le côté culturel historique manque son but en raison d’une localisation uniquement en anglais, et, même si une traduction française a été annoncée, elle arrivera trop tard. Moebius : Empire Rising n’est pas un mauvais titre, l’aventure et la thématique sont intéressantes à suivre, mais la réalisation perfectible et le manque de profondeur en font un titre dispensable.

Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising

Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising

Moebius : Empire Rising

Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising

Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising
Moebius : Empire Rising

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 6.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Superbe Un jeu très bien composé ! Le graphisme laisse à désirer mais l'ensemble est plus que correct ! Ce jeu mérite d'être motivé et d'être joué!
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Moebius : Empire Rising

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité