flechePublicité

Test Modern Combat : Domination (PS3) : 4/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 19 Janvier 2011 , PS3

Les +

  • Prix
  • Des possibilités tactiques
  • Contenu

Les -

  • C'est leeeeent
  • C'est mouuuu
  • C'est pas bien beau
  • C'est pas bien fini
La note de jeuxvideo.fr
4.0
bof
La note des internautes
7.0

(128 votes)
Publiée le 28/01/2011 à 18:01, par Maxence

Test de Modern Combat : Domination, exclu PS3 du mal

Le Playstation Network se dote avec Modern Combat : Domination d'un FPS simple d'accès vendu à bas prix. Cela ne suffit pas vraiment à en faire un titre indispensable.

Alors qu’il vampirise toutes les grosses licences du jeu vidéo avec ses titres iPhone, Gameloft se met « enfin » à la console de salon avec Modern Combat : Domination, un ersatz de Counter Strike bradé sur le Playstation Network. Un FPS dispensable dont le seul vrai atout reste le prix.

Gameloft plagie rend hommage à Counter Strike
Modern Combat : Domination
Dix ans après Counter Strike, dont le portage fut en 2003 un gros échec sur Xbox, Gameloft reprend la formule du FPS en ligne par équipe (terroristes vs contre-terroristes) pour l’adapter sur console. Oublions immédiatement la partie solo, composée de bots stupides, pour se concentrer directement sur la partie en ligne : 6 cartes, 13 armes à débloquer et 6 modes de jeu (DM, TDM, Domination, Sabotage, Extraction et Escorte) pour un titre qui emprunte sa progression aux ténors actuels du genre. Pour 7,99 €, on en a pour son argent à ce niveau.

L’expérience glanée en fin de partie vous permet en effet de débloquer armes et accessoires qu’il faudra acheter en début de round, à la manière de ce bon vieux CS. Le problème ici, c’est que les armes coutent chers, et qu’il faudra amasser un bon nombre de frags consécutifs sans mourir pour espérer vous acheter les pétoires ultimes. Ce système économique assez mal fichu est un vrai pousse au crime : les campeurs sont légions sur les serveurs, tous désireux de ne pas perdre leur arsenal durement gagné.

Modern Combat : Domination
L'intérêt du jeu vient alors clairement du soupçon de tactique des trois modes spécifiques à certaines mapsla lenteur générale de l'action. Car Modern Combat : Domination souffre grandement de sa mollesse et de l'imprécision chronique de ses armes, liée sans doute aux lags réguliers des serveurs de jeu.

Un manque de finition général
Heureusement, les cartes sont assez bien construites, plutôt efficaces dans la variété de situations qu’elles proposent et dans leur façon de jouer avec la verticalité. Dommage que les environnements qu’elles tentent de mettre en valeur manquent cruellement de charisme et d’originalité : du sempiternel désert (de_dust) à l’évidente usine (de_nuke) en passant par le marché ou encore le building, on est clairement en terrain connu, surtout que le niveau de détail général est assez bas.

La réalisation faiblarde s’accompagne d’ailleurs de tout un tas de petits défauts qui plombent lourdement l’expérience de jeu : temps de chargement à rallonge, nombreux plantages et impossibilité chronique de rejoindre une partie, omniprésence des bots même en ligne (à filtrer), nombreux bugs de collision en tout genre, corps à corps absolument incompréhensible ou encore grenades lunaires plongent au final Modern Combat : Domination dans l'anonymat le plus total au milieu de tous les FPS multi qui cartonnent sur le support.

Modern Combat : Domination
Modern Combat : Domination
La réalisation de Modern Combat : Domination manque cruellement de charisme


Ces carences ne sauraient au final masquer le principal reproche que l'on peut faire au jeu : le manque de rythme. Qu'il s'agisse de l'action ou des transitions entre les rounds, tout semble prendre un temps fou dans ce Modern Combat, si bien qu'on finit obligatoirement par se lasser de passer son temps à attendre... quand ce n'est pas un plantage serveur intempestif qui nous force à repasser par le fastidieux menu ! Si l'action n'est finalement pas déplaisante, elle ne prend qu'une part très réduite de notre expérience de jeu. Un écueil impardonnable pour un titre qui aurait du tout miser sur la nervosité de son gameplay.

Enfin, le Playstation Move n’apporte pas grand-chose en termes de sensation, mais sa gestion n’est pas catastrophique pour autant. Il aurait été sympa de pouvoir créer des serveurs spécifiques à l’utilisation de l’accessoire, afin que les utilisateurs de Move se retrouvent entre eux et que l’équilibre des forces soit respecté. Tant pis, on se contentera des parties entre potes, bien plus marrantes pour peu que nos contacts aient daigné investir dans le titre de Gameloft. Et ça, ce n'est pas vraiment gagné...

Conclusion
Malgré son prix réduit, Modern Combat : Domination peine à convaincre : son manque cruel d'inspiration, de finition et surtout de rythme laissera bien froids les amateurs de FPS, même pour une petite partie vite fait. Le contenu est certes à la hauteur de nos attentes, mais le système économique imbuvable favorisant la camp' bien sale ne poussera pas les amateurs à poursuivre l'expérience plus de quelques heures. A essayer (version d'essai disponible) pour son gameplay sans fioriture et le soupçon de tactique qui se dégage de certaines parties.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Bon jeu de tire dommage qu'il n'y ai pas plus de maps.
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
trop nul NNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUULLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
/m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));